Psychologie, éducation & enseignement spécialisé
(Site créé et animé par Daniel Calin)

Les mémoires ASH en ligne (ex-AIS)

Je répertorie ici tous les mémoires ASH disponibles sur le Web.

Sous chaque option, j’ai réparti les mémoires présentés sur cette page en trois catégories.

1/ Des mémoires publiés sur ce site. Ils font l’objet d’une sélection selon mes critères habituels, valables pour tous les textes que je publie : proximité thématique, parenté intellectuelle et qualité rédactionnelle. Ils sont peu nombreux. Certains des mémoires en téléchargement sont en eux-mêmes excellents, mais soit ils sont trop éloignés des thématiques de mon site, soit, tout simplement, je n’ai pas le temps de travailler à leur publication au format usuel de mon site.

2/ Des mémoires en téléchargement sur ce site. Je mets en téléchargement sur mon site tous les mémoires professionnels d’enseignants spécialisés qui me sont proposés, CAEI, CAPSAIS, CAPA-SH ou 2CA-SH, de toutes options, publiés antérieurement ou non. Je n’exerce aucune sélection parmi ces mémoires. Je souhaite seulement qu’on ne me propose que des mémoires qui ont obtenu au moins la moyenne à l’examen, mais je ne dispose d’aucun moyen de vérifier cette condition et je ne cherche pas à le faire. Me contacter pour me proposer vos mémoires, anciens ou récents.

3/ Des mémoires disponibles ailleurs sur le Web. Je n’exerce aucune sélection dans cette catégorie. Je m’efforce au contraire de répertorier tous les mémoires disponibles. Me signaler les mémoires en ligne qui ne seraient pas répertoriés ci-dessous.

La première catégorie mise à part, ce répertoire a donc vocation à servir la mémoire collective de la profession, et non à proposer des modèles.

Octobre 2013 : Après vérification en profondeur de cette page, je réalise, assez catastrophé, la disparition de nombreux mémoires précédemment accessibles en ligne, en particulier suite à la fermeture des sites de Thierry Berthou et de Vincent Lambin. Ce sont là des pertes regrettables, pour des professions dont la mémoire est déjà très mal assurée. Je renouvelle ma proposition d’hébergement de tout mémoire d’enseignant spécialisé, ancien ou récent, y compris pour ceux qui ont déjà trouvé ailleurs des hébergements plus ou moins provisoires.

Voir aussi sur ce site mes conseils pour le mémoire professionnel.


Je serais reconnaissant à mes visiteurs de bien vouloir me signaler les mémoires disponibles sur le Web non répertoriés ici.

Mémoires Option A

En téléchargement sur ce site :

  Le sourd en temps. Mémoire d’Isabelle DUMAZET, présenté au CAPSAIS option A en Juin 1996.
« (...) j’avais l’impression première que sans mots, on ne pouvait pas se construire. La notion de temps particulièrement, me semblait ne pouvoir s’échapper des mots... (...) je me suis demandée s’il existait des pratiques pédagogiques à privilégier pour favoriser l’élaboration de la notion de temps chez l’enfant sourd. J’ai formulé l’hypothèse que la mise en espace du temps permettrait à l’enfant sourd de prendre des repères qui lui font défaut par l’audition. »


Les Déficients Auditifs privés de la L.S.F. (Problèmes de compréhension du français écrit dans l’option oraliste). Mémoire de Patrick GOULET-DENIS, présenté au 2CA-SH option A à la session 2005.
« L’écriture est une acquisition relativement tardive de l’humanité. Il en est de même pour l’enfant. Vers l’âge de 6 ans, l’enfant entendant (...) maîtrise déjà très largement la langue orale. (...) C’est à partir de la langue orale et de ses structures (...) que celui-ci va pouvoir accéder à la langue écrite. Il n’en est pas de même pour l’enfant déficient auditif qui, lui, apprend le français lorsqu’il commence à lire et à écrire. Il n’a donc à sa disposition pour cela aucune langue première, aucune structure pouvant servir de socle à la langue écrite. »


Ailleurs sur le Web :

  Sur le site atelieroptiona, le mémoire d’Isabelle BOULIN : L’enfants sourd, l’enfant migrant et l’apprentissage de la langue. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001.

  Sur le site atelieroptiona, le mémoire de Martine BOYER : La musique chez les enfants sourds. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001.

  Sur le site atelieroptiona, le mémoire de Laurence BRENGUES : L’image comme support d’apprentissages pour l’enfant sourd. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001.

  Sur le site atelieroptiona, le mémoire de Sylvie CAZORLA : Le nombre, le langage, les enfants sourds.... Présenté au CAPSAIS en Juin 2001.

  Sur le site atelieroptiona, le mémoire de Stéphane CHALANDRE : L’incidence de la surdité sur la construction de concepts géométriques. Concept géométrique d’aire de surface plane avec des élèves sourds de S.E.G.P.A.. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001.

  Sur le site atelieroptiona, le mémoire de Chrystel CHRONE : L’apport de la natation à l’enfant sourd. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001.

  Sur le site atelieroptiona, le mémoire de Vacda DAUPHIN : L’ordinateur comme aide à la production d’écrits. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001.

  Sur le site atelieroptiona, le mémoire de Catherine FARGUE : Pourquoi travailler en collaboration avec un professionnel sourd ?. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001.

  Sur le site atelieroptiona, le mémoire de Cyrille GRINNER, le webmestre de ce site précieux : Les nouvelles technologies en classe d’élèves déficients auditifs : L’appareil photo numérique. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001. Disponible également en version anglaise, la classe !

  Sur le site atelieroptiona, le mémoire de Bernadette LAMY : Travailler avec des adolescents sourds en rupture. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001.

  Sur le site atelieroptiona, le mémoire d’Aude MENDES-LUROIS : Comment mettre en œuvre des tâches d’écriture avec des élèves sourds de cycle II ?. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001.

  Sur le site atelieroptiona, le mémoire d’Esteban MERLETTE : Le choix du bilinguisme auprès de jeunes sourds. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001.

  Sur le site atelieroptiona, le mémoire de Sylvie MOUTTOU : Favoriser la communication des enfants sourds avec des enfants entendants grâce à l’utilisation, à l’école, des outils de communication sur Internet. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001.

  Sur le site atelieroptiona, le mémoire de Marielle SENTOU : Penser une intégration la mieux adaptée pour l’enfant sourd, en prenant en compte ses difficultés scolaires. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001.

  Sur le site atelieroptiona, le mémoire d’Anne-Marie WISNIEWSKI : Comment concilier danger et sécurité dans l’apprentissage des enfants sourds et malentendants ?. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001.


Mémoires Option B

Ailleurs sur le Web :

  Sur le site d’ASH 74, le mémoire de Sophie CHEVROT : L’apport de l’éducation physique et sportive dans la scolarisation d’élèves aveugles au collège (plusieurs fichiers au format DOC). Présenté au CAPA-SH en 2008.
« Une pratique adaptée de l’EPS peut-elle favoriser la scolarisation d’élèves aveugles, dans une classe ordinaire de 5ème, au collège ? Quel peut être l’apport de cette discipline, et à quelles conditions ? »

  Publié sur le site suisse Blindlife - La vie des aveugles, le mémoire de Marylène TONNEL-BALLAVOISNE : Préparation à la lecture tactile de jeunes enfants aveugles présentant des troubles associés . Sous-titré : Préparation à la lecture tactile de jeunes enfants aveugles présentant des troubles associés. Présenté au CAPSAIS en Juin 1998.


Mémoires Option C

En téléchargement sur ce site :

« Apprends-moi à apprendre » : Être médiateur auprès d’élèves déficients moteurs. Mémoire de Corinne SCHNEIDER, présenté au CAPA-SH option C à la session de 2007, sur un travail en SESSAD.
« Savoir pourquoi et comment on agit, devenir responsable de son évolution, comprendre d’où viennent les difficultés rencontrées pour mieux y faire face, ne serait-il pas une aide efficace pour ces élèves porteurs de handicap et un point d’appui intéressant pour leur proposer une médiation ? »


Les troubles de mémorisation associés au handicap moteur (Remédiations proposées à des jeunes qui présentent un déficit de la mémoire de travail dans le cadre d’un dispositif d’Aide Et de Soutien). Mémoire de Corinne MONMARTHE, présenté au 2CA-SH option C à la session 2010.
« Quels sont les outils pour permettre à l’élève de s’organiser ? Quelles stratégies met-il en place pour retenir ce qui est enseigné en classe, à la maison ? (...) Pourquoi ne pas imaginer un travail en binôme en classe, profiter de la richesse de la réflexion partagée ? (...) comment l’audio-visuel peut-il apporter une aide ? »


« Les maths, c’est trop dur !!! ». Mémoire d’Anne DEBARRE, présenté au CAPA-SH option C en 2010.
« Comment les adaptations pédagogiques peuvent faciliter les apprentissages mathématiques des élèves déficients moteurs et atteints de troubles praxiques ? »


Quels types d’outils mettre en place pour une insertion professionnelle réussie d’élèves en situation de handicap moteur ? (En classe de seconde Bac professionnel “métiers des services administratifs”). Mémoire de Grégory GENER, présenté au 2CA-SH option C à la session 2010.« (...) j’ai décidé de tenter d’identifier quels sont les types d’outils qu’il est possible de mettre en place afin de favoriser l’insertion professionnelle d’élèves en classe de seconde bac professionnel métiers des services administratifs en situation de handicap moteur. »


Elaborer des adaptations pour l’élève déficient moteur en Education Physique et Sportive : démarche d’observation et partenariats (Un exemple en cycle Musculation au lycée). Mémoire de Stéphanie MAZQUIARAN, présenté au 2CA-SH option C à la session 2009.
« (...) je tenterai de démontrer comment l’association entre l’observation de l’élève en situation d’apprentissage par l’enseignant, le dialogue avec le jeune et l’échange d’informations entre les différents partenaires qui l’entourent, sont fondamentaux et nécessaires pour que celui-ci bénéficie d’une EPS adaptée au mieux à ses possibilités. »


Ailleurs sur le Web :

  Sur le site Handi-Ressources, le mémoire de Joël REPESSÉ : L’accueil des enfants handicapés dans une section « Métiers de l’électrotechnique » (format DOC). Présenté au 2CA-SH à la session de 2007.

  Sur le site Handi-Ressources, le mémoire de Nathalie LIARD : Une éducation inclusive pour une société inclusive. Présenté au 2CA-SH à la session de 2007. Voir aussi la présentation d’une séquence et la soutenance du mémoire. Tous fichiers au format DOC.

  Téléchargeable sur le site de Muriel Duplessy, le mémoire de Catherine BESCOND : L’art de la rencontre. Format PDF. Présenté au CAPA-SH en 2006.
« Comment la mise en place de situations d’apprentissages coopératifs, par un enseignant de CLIS, peut-elle répondre aux difficultés relationnelles d’élèves de cycle 2 atteints d’une déficience motrice, pour leur permettre de progresser dans leurs apprentissages ? »

  Téléchargeable sur son site personnel, le mémoire d’Eric HURTREZ : L’apprentissage des nombres chez des enfants présentant une dyspraxie visuo-spatiale (format PDF). Présenté au CAPSAIS en 2002. Présentation ici.
« Mes deux élèves atteints d’une dyspraxie visuo-spatiale ne présentent pas d’agnosie des couleurs. Suggérer à mes élèves des afférences visuelles réduites spatialement mais favorisées par le recours à la couleur et ainsi permettre des manipulations avec un coût cognitif minimisé, peut les aider à entrer dans la compréhension de la construction du nombre. »


Mémoires Option D

  •  
Publiés sur ce site :

  Le mémoire de Xavier RABAY, présenté au CAPA-SH à la session 2009 : Prendre sa parole en main (Sculpture, pratiques artistiques et apprentissages en CLIS). Disponible également au format PDF. Mémoire initialement publié sur le site ASH 82 (au format PDF).
« (...) j’essaierai de comprendre les liens entre le corps et la pensée avec notre « corps totémique », titre du projet de sculpture. L’image de soi, la sculpture de soi et la cohésion du groupe en « prenant sa parole en main » y seront analysées. Enfin, j’essaierai de faire le lien entre l’art et les apprentissages dans une dynamique de possibles » »

  Le mémoire de Claire JACOB, présenté au CAPA-SH en Juin 2006 : Oser la pensée en UPI.

  Le mémoire de Paul ORSET, présenté au CAPA-SH option D en Juin 2007 : Du « Quoi de neuf ? » à « L’atelier philo », des espaces privilégiés pour la relation de l’élève à la pensée.


En téléchargement sur ce site :

Enseigner le corps humain aux élèves d’ULIS par une pédagogie de médiation. Mémoire d’Émilie TAVEIRA, présenté au 2CA-SH option D à la session 2014.
« En quoi une pédagogie de médiation peut-elle permettre aux élèves d’ULIS de s’approprier les savoirs liés au fonctionnement du corps humain ?
Pour traiter cette problématique, je formule deux hypothèses.
Ma première hypothèse consistera à proposer une médiation par la modélisation en fournissant à mes élèves différents outils qui leurs permettront de s’approprier les savoirs complexes et abstraits en SVT.
Dans la seconde hypothèse, il s’agira de proposer une médiation culturelle à travers l’exploitation d’un roman et d’un film afin de favoriser la motivation et la curiosité dans les apprentissages d’une part et le transfert des connaissances d’autre part.
 ».


Du projet polyphonique à une stratégie personnelle d’apprentissage. Mémoire de Franck BAZILUCK, présenté au CAPA-SH option D à la session 2009.
« (...) je me suis demandé si le chant polyphonique pouvait réellement mobiliser et stimuler différentes fonctions cognitives et intelligences chez l’élève en situation de handicap afin de lui permettre d’accéder ainsi à une meilleure représentation de lui-même.
Le chant faisant appel à différents types d’intelligences, il devrait permettre à l’élève de CLIS de trouver une voie/voix d’apprentissage propre, s’appuyant sur son domaine de prédilection.
 ».


Je fais quelle opération ? (Résolution de problèmes numériques avec des élèves déficients intellectuels légers). Mémoire de Florence HENRION, présenté au CAPA-SH option D à la session 2012.
« On peut (...) se demander comment aider des élèves déficients à se faire une représentation juste des énoncés de problèmes numériques et les résoudre. Quels énoncés choisir pour cela ? Quels sont les étapes de la résolution d’un problème ? La pédagogie de la gestion mentale peut-elle constituer une aide ? L’utilisation éventuelle du schéma peut-elle renforcer la représentation et contribuer à résoudre des problèmes, en aidant les élèves à choisir les bons outils ? »


Inclusion, intégrité de l’élève et apprentissages en ULIS. Mémoire de Benoit PIROUX, présenté au CAPA-SH option D à la session 2012.
« Comment agréger les commandes institutionnelles relatives à l’ULIS en tant que telle, et les besoins particuliers des élèves du dispositif ? Comment assurer que le risque pris par l’élève lui garantit un mieux apprendre, un développement cognitif supérieur à ce qu’il aurait été dans un milieu protégé ? Comment mettre en oeuvre un parcours individuel faisant sens pour l’élève ? Comment garantir l’intégrité morale de l’élève inclus ?
En quoi l’ULIS, en participant à l’institutionnalisation des apprentissages, joue un rôle dans la garantie de l’intégrité de l’élève inclus ?
 »


Développer des compétences langagières orales à travers les arts visuels dans une classe Ulis TFC-TED. Mémoire de Nathalie SISSOKO, présenté au CAPA-SH option D à la session de 2012.
« Comment les arts visuels peuvent-ils être un support adapté aux besoins spécifiques des élèves ? En quoi les compétences acquises par mes élèves en langage oral et en arts visuels peuvent être une plus-value pour eux, mais aussi pour la structure ? J’ai donc souhaité évaluer l’impact du développement des compétences en langage oral à travers les arts visuels, dans une classe Ulis »


Le groupe pour apprendre en UPI. Mémoire de Jean-Louis TRILLAND, présenté au CAPA-SH option D à la session 2008.
« (...) en quoi des projets collectifs peuvent permettre à chaque élève de l’UPI d’acquérir des compétences dans le domaine de la langue et dans le domaine social en instaurant des temps de travail de groupe structurés. »


  Il était une fois... (Projet d’écriture d’un conte détourné). Mémoire de Frédérique KALKSTEIN, présenté au CAPA-SH option D à la session 2011.
« En quoi un projet d’écriture de conte détourné peut-il permettre à des élèves avec troubles importants des fonctions cognitives scolarisés en CLIS de développer des stratégies efficaces dans le domaine de la structuration de l’écrit et leur permettre d’acquérir des compétences de producteurs de texte ? »


Devenir acteur de ses apprentissages : oui, mais comment ? Mémoire de Thibaut COLIN, présenté au CAPA-SH option D à la session 2009.
« Je fais l’hypothèse que si je mets en place des projets destinés à être communiqués et nécessitant un recours à l’écriture, cela aidera les élèves à se décentrer de leur propre point de vue et donc favorisera une co-régulation voire une autorégulation de leur démarche en écriture.
J’envisage également de développer chez mes élèves l’utilisation d’outils (métacognitifs ou non) en écriture afin de les aider à co-réguler voire autoréguler leurs démarches en écriture.
 »


  Un conte en mémoire (Mémorisation et Cartes Heuristiques en Clis1). Mémoire d’Anne-Sophie DUBOIS, présenté au CAPA-SH option D en mai 2010.
« C’est autour d’une situation de mémorisation, face aux difficultés rencontrées par mes élèves à restituer des histoires, que ma problématique a émergé : en quoi le passage par une représentation schématisée d’un conte peut-il aider des élèves de Clis 1 majoritairement non lecteurs, à le mémoriser et à le restituer ? »


Le roseau pensant (Le débat philosophique : un outil de développement de la pensée réflexive en CLIS ?). Mémoire de Nathalie VERDU, présenté au CAPA-SH option D à la session de 2008.
« En quoi le débat philosophique permet-il de développer la pensée réflexive et par là-même, les compétences langagières des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives ? »


La représentation du métier d’élève en hôpital de jour. Mémoire de Christophe FREDAIGUE, présenté au CAPA-SH option D à la session 2009.
« Est-ce qu’un enfant dont l’inscription à l’école a été inexistante ou avortée dès les premières années peut se construire une représentation du métier d’élève lors d’une prise en charge scolaire en hôpital de jour ? »


  En quoi une pédagogie du projet peut-elle aider un enfant en très grandes difficultés à devenir un élève ? Mémoire de Joël COLIN, présenté au CAPA-SH option D en septembre 2006.
« Comment débloquer cet enfant face à des apprentissages scolaires qu’il rejette depuis tant de temps ? (...) Que puis-je mettre en place pour réconcilier cet enfant avec l’école, avec son identité d’élève qui apprend, à son rythme, avec ses pairs ? J’ai choisi de réfléchir en quoi un projet pédagogique peut aider un enfant en grandes difficultés à devenir un élève. »


Contenir la déliaison (Compréhension et psychose). Mémoire de Loïc POMPON, présenté au CAPA-SH option D à la session 2009.
« Les enfants psychotiques, de par leur pathologie, peinent à faire des liens entre les événements vécus et par conséquent, ne parviennent que très difficilement à construire des savoirs. Ils sont soumis à une pulsion de déliaison, qui neutralise toute connexion d’un point de vue cognitif. (...) la mise en place d’un cadre contenant permettrait-elle à mes élèves psychotiques de faire des liens explicites entre les apprentissages et de leur apporter les outils pour affiner leur compréhension ? »


Interface de l’enseignement et du médico-social (Un enseignant spécialisé en SESSAD). Mémoire d’Élisabeth CHANAL, présenté au CAPA-SH option D à la session 2009.
« Comment, dans quelles conditions et avec quels moyens peut-on espérer un gain d’efficience dans l’action commune de notre partenariat, au bénéfice des enfants qui nous sont confiés ? »


Mémorisation et repérage temporel. Mémoire de Marie VIREY PINSARD, présenté au CAPA-SH option D à la session 2007.
« Favoriser la mémorisation dans les situations d’apprentissage en travaillant le repérage temporel avec des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives. »


To speak or not to speak (Approche actionnelle et aménagements pédagogiques pour un collégien de 4° en situation de handicap). Mémoire d’Emmanuelle JULIEN épouse SAUPÉ, présenté au 2CA-SH option D en Mai 2007.
« Pierre, élève de quatrième souffrant d’un TDAH (...), ne parle pas en cours d’anglais alors qu’il prend la parole dans les autres cours. Dans quelle mesure l’approche actionnelle préconisée par le Conseil de l’Europe facilite l’apprentissage de l’anglais pour cet élève ? »


  Enseigner en ITEP (Comment engager ou réengager les élèves dans le champ du savoir ?). Mémoire de Claire BARBAT-JOUVE, présenté au CAPA-SH option D en Juin 2006.
« L’enseignement en ITEP est très particulier, les enfants présentant des difficultés psychologiques entretiennent souvent des relations conflictuelles avec l’école et avec le savoir, par conséquent : Quels sont les instruments à disposition de l’enseignant pour parvenir à engager ou réengager les élèves dans le champ du savoir ? »


TICE et CLIS, les enjeux de l’intégration. Mémoire de Christine BOUTES, présenté au CAPA-SH option D en Juin 2005.
« En facilitant les liens entre les différentes connaissances, en donnant du sens aux activités, en aidant l’enfant à s’approprier ce qu’il a produit, l’ordinateur permet à l’enfant de mettre en place un véritable fonctionnement mental et l’entraîne dans une dynamique d’apprentissage, qui suscite une remise en route de ses facultés cognitives. »


  Le jeu (Support pour le savoir-être, le savoir-faire et le savoir). Mémoire de Sylviane MOUSSARIE, présenté au CAPA-SH option D en Juin 2006.
« Comment le maître D peut-il envisager le jeu comme outil médiationnel afin d’aider les enfants à mettre en place des compétences qui pourraient leur permettre d’entrer plus facilement dans les apprentissages et ce faisant, les aider à consolider leur statut d’élève, d’apprenant ? »


Ailleurs sur le Web :

  Publié sur le blog Rita Moutarde (Blog de ressources pour CLIS), le mémoire de sa webmaîtresse : Les albums-échos (L’utilisation des albums-échos pour aider les élèves de CLIS à améliorer leurs compétences langagières), téléchargeable au format PDF. Présenté au CAPA-SH à la session 2012.
« Mes recherches m’ont amenée à découvrir les albums-échos. Un album-écho est un livret qui regroupe des photographies des élèves et sur lesquelles ils sont invités à parler en suivant un protocole particulier. Ce qui m’a paru intéressant dans ce type de support, c’est qu’il part de moments que l’enfant a physiquement vécu, donc qui lui parlent. Les élèves de CLIS, qui sont encore centrés sur eux-mêmes, pourraient donc facilement s’intéresser à leur album-écho. ».

  Téléchargeable sur le site Option D, le mémoire d’Isabelle ALIX : Le tutorat entre enfants déficients intellectuels. Présenté au CAPSAIS en Juin 2002. Téléchargeable aux formats Word et PDF.
« Ma problématique sera la suivante : le tutorat peut-il être mis en place en classe intégrée d’EMP, et si oui, dans quelles conditions ? (quel tuteur ? quel novice ? quelle situation ? quel endroit ? Bref, quel cadre ?). »

  Téléchargeable sur le site de l’Académie de Toulouse, le mémoire de Sylvie ANDRIEU SOUQUET : Le rôle des TICE dans les apprentissages des élèves en situation de handicap. Présenté au 2CA-SH à la session 2008. Téléchargeable au PDF.
« J’ai souhaité par conséquent savoir si les TICE pouvaient optimiser les apprentissages en économie et droit, chez des élèves de lycée professionnel en situation de handicap ? – En revanche, je me suis aussi demandée si l’utilisation des nouvelles technologies ne perturberait pas parfois les activités cognitives ? »

  Sur le site d’ASH 74, le mémoire de Sandrine ANTHOINE : Différentes formes de scolarisation en CLIS peuvent elles permettre de changer l’image et la place des élèves de CLIS, et développer des apprentissages ? (format PDF). Présenté au CAPA-SH en 2008.
« (...) différentes formes de scolarisation ont pu se mettre progressivement en place : des intégrations individuelles dans des classes ordinaires, accompagnées ou non, des intégrations collectives avec une autre classe de l’école sur un thème, un projet ou un domaine d’apprentissage mais aussi des ateliers qui ont été constitués en incluant des élèves de la CLIS avec une classe ordinaire afin de créer des groupes de besoin. Par ailleurs, la CLIS s’est également ouverte aux autres afin de devenir une classe dans laquelle on peut venir travailler, comme dans n’importe quelle autre classe de l’école. »

  Téléchargeable sur le site Option D, le mémoire d’Isabelle BARRAS : Motiver l’enfant à la personnalité troublée. Présenté au CAPSAIS en Juin 2002. Téléchargeable aux formats Word et PDF.
« Pourquoi ces élèves font-ils tout pour ne rien faire ? Pourquoi rechignent-ils à faire les activités qu’on leur propose ? Pourquoi abandonnent-ils leur activités à la moindre occasion ? Pourquoi sont-ils pris d’un mouvement de panique dès qu’il s’agit d’entamer une nouvelle activité ? En bref, comment les intéresser à une activité et ne pas casser ensuite cette motivation si fragile ? »

  Téléchargeable sur le site de Muriel Duplessy, le mémoire de Karine BELLIER ép. PRÉVOST : Communication et respect de l’autre en IME grâce à l’écoute musicale active. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001. Téléchargeable aux formats Word ou PDF.
« Je me suis demandée si la mise en place d’activités musicales ne pouvait pas stimuler l’écoute active de mes élèves et ainsi les aider à développer et à affiner leurs modes de communications, afin de les amener à communiquer ensemble et à se respecter mutuellement. »

  Téléchargeable sur le site Option D, le mémoire d’Aline BESSE : Ecrire même si on ne sait pas écrire (La production de textes : Comment faire participer des enfants non-scripteurs à la composition de textes ?). Présenté au CAPSAIS en Juin 2002. Téléchargeable aux formats Word et PDF.
« Comment écrire quand on ne sait pas écrire ? Peut-on le faire vraiment ? Pourquoi le faire ? Qu’est-ce que cela déclenche chez ces enfants d’Institution ? »

  Téléchargeable sur le site Option D, le mémoire de Gilles BILLAULT : De l’empreinte à l’écriture... (ou peut-on favoriser l’apprentissage de l’écriture par un travail sur l’empreinte en hôpital de jour pour des enfants psychotiques ?). Présenté au CAPSAIS en Juin 2002. Téléchargeable aux formats Word et PDF.
« Mon hypothèse partira donc d’un travail de recherche artistique axé sur l’étude de l’empreinte corporelle par l’intermédiaire du travail de la terre. En supposant que cette activité apporte un espace de création individuelle où l’imaginaire est sollicité et la production porteuse de sens, peut-on espérer favoriser l’apprentissage de l’écriture pour des enfants psychotiques en hôpital de jour ? »

  Téléchargeable sur le site Option D, le mémoire d’Isabelle BORDET : Apprendre en créant : l’élaboration d’un cédérom en IME. Présenté au CAPSAIS en Juin 2002. Téléchargeable aux formats Word et PDF.
« La création d’un objet multimédia, en étant une pratique créatrice et valorisante, et en étant, par le contenu choisi, centré sur l’individu et ses désirs, constitue un moyen de médiation qui devrait permettre à des jeunes - fussent-ils déficients intellectuels - de développer des aptitudes transférables à penser, à faire des liens, à agir et à apprendre. »

  Téléchargeable sur le site ASH 63, le mémoire de Charlaine CARIAT : Apprendre ensemble en CLIS... tout un projet ! Présenté au CAPA-SH option D à la session 2012. Téléchargeable au format PDF, avec annexes séparées.
« Pourquoi et comment « faire classe » au sens de « faire école » et de « faire groupe » en CLIS ? »

  Téléchargeable sur le site Option D, le mémoire de Sylvie CAUMMAUT : À la rencontre de l’écriture, des enfants d’IMP écrivent..... Présenté au CAPSAIS en Juin 2002. Téléchargeable aux formats Word et PDF.
« Je me suis demandée comment, avec des enfants en I.M.P, dépasser la différence et l’empêchement technique afin de leur permettre d’écrire et de construire leur pensée. »

  Téléchargeable sur le site ASH 82 au format PDF, le mémoire CAPA-SH d’Aurélie CLERC : Développer le langage des élèves d’IME à travers la pédagogie de projet. Session 2010.
« J’ai fait l’hypothèse que des progrès en langage étaient possibles grâce aux trois aspects d’une démarche de projet : tout d’abord, les liens affectifs créés qui susciteraient peut-être la motivation, puis les échanges avec leurs pairs et l’extérieur, et enfin les nombreuses situations d’apprentissage engendrées par le projet. »

  Téléchargeable sur le site Langagiciels, le mémoire de Marie-Joëlle CONRAUX : En quoi un travail sur les constructions géométriques utilisant un outil informatique peut-il aider au développement de la pensée réflexive d’un élève en situation de handicap ?. Présenté au 2 CA-SH en 2011. Téléchargeable au format PDF.
« (...) j’ai pu constater les difficultés de ces élèves à organiser, à ordonner leurs actions quand ils doivent atteindre un but précis et ce, que ce soit en géométrie ou dans d’autres domaines. Ils ont également beaucoup de mal à trouver les bons termes pour qualifier leurs actions et à critiquer leurs discours. J’ai donc choisid’axer ma problématique sur la pensée réflexive des élèves et sur les constructionsgéométriques »

  Téléchargeable sur le site Option D, le mémoire de Gilles COURTEILLE : L’ordinateur pour apprendre. Présenté au CAPSAIS en Juin 2002. Téléchargeable aux formats Word et PDF.
« En quoi l’ordinateur peut-il être une aide pour des enfants handicapés mentaux ? Est-ce qu’utiliser un ordinateur avec de tels enfants, ce n’est pas répondre aux sirènes de la « modernité » sans véritablement s’interroger sur les besoins réels et spécifiques de tels enfants ? Ou bien l’ordinateur a-t-il des fonctionnalités propres, qui font de cet outil un matériel pédagogique, particulièrement adapté aux problématiques des enfants handicapés mentaux ? Si tel est le cas, selon quelles approches, quelles modalités, l’ordinateur peut-il, doit-il être utilisé ? »

  Le mémoire de Fabien DARNE : « Si on gagne c’est grâce à moi, si on perd c’est à cause des autres ! » (Grégory, 8 ans). Sous-titre : A la rencontre de l’autre, ou Des activités corporelles coopératives et d’expression comme médiation dans le processus de socialisation en Institut de Rééducation. Présenté au CAPSAIS en Juin 2000. Format PDF.
« L’hypothèse que je formule est qu’ en provoquant la rencontre d’autrui, dans un espace médiatisé, en s’appuyant sur des activités physiques, d’expression corporelle et de coopération et en favorisant la prise de conscience, on peut permettre de développer la prise en compte et l’écoute d’autrui. »
La même page présente également son mémoire de licence de sciences de l’éducation : La spéléologie à l’école élémentaire dans le cadre d’une classe de découverte.
Voir aussi son mémoire de master 2 recherche en Sciences et pratiques de l’éducation et de la formation, soutenu en septembre 2013 à l’Université Lumière Lyon 2, intitulé Processus d’orientation en institut médico-éducatif – Le cas des adolescents d’un IME de l’Est lyonnais.
Enfin, on peut télécharger son mémoire de CAFIPEMF, présenté en 2009, intitulé « Mets un mot dans le cahier de râlage ! » (Le conseil d’enfants en Institut Médico-Éducatif, une démarche pour apprendre le vivre ensemble) (trois fichiers PDF zippés), ainsi que son mémoire DDEEAS (format PDF), présenté en 2010.

  Téléchargeable sur le site Option D, le mémoire de Christiane DELANNAY CLARA : Activités scientifiques en I.R. (Les activités scientifiques, peuvent-elles ré-engager les enfants d’I.R. dans une activité cognitive structurante ?). Présenté au CAPSAIS en Juin 2002. Téléchargeable aux formats Word et PDF.
« Quelle force mystérieuse peut pousser des enfants intelligents et curieux à ne pas mettre en œuvres les moyens dont ils disposent dans le cadre scolaire ? Comment les réconcilier avec les apprentissages et faire que ceux ci soient vécus par les enfants moins comme un obstacle et plus comme un moyen de s’ouvrir et d’appréhender le monde extérieur ? Dit autrement, comment valoriser chez ces enfants exclus du système scolaire ordinaire, leur capacité à penser et à s’étonner ? Comment les aider à lever leur inhibition de penser en dépassant leur peur d’apprendre ? »

  Publié sur son site personnel, le mémoire de Jean-Michel DELAUNE : Un espace aménagé en arts plastiques. Le mémoire s’appuie sur un travail réalisé dans la classe d’un institut de rééducation intégrée dans un collège. Format Word 97. Soyez patient : le fichier est lourd à télécharger (1026 Ko !).

  Téléchargeable sur le site ASH 63, le mémoire de Jérémy DHOUDAIN : Le théâtre à l’ITEP – Le corps : passerelle vers le symbolique ? Présenté au CAPA-SH option D à la session 2009. Téléchargeable au format PDF.
« Ma courte expérience professionnelle dans l’enseignement m’avait déjà permis de constater que dans une situation pédagogique théâtrale, les élèves les plus en difficulté peuvent être valorisés et se montrer bien plus performants que les « bons » élèves. »

  Publié sur son site personnel, le mémoire de Céline DUBUS : L’UPI @ la page (Un projet multimédia pour améliorer la lecture et l’écriture des élèves de l’Unité Pédagogique d’Intégration). Présenté au CAPA-SH à la session de 2009.
« En quoi un projet multimédia permet-il à des élèves d’UPI de développer des attitudes favorisant les apprentissages de la lecture et de l’écriture ? »

  Téléchargeable au format Word sur son site personnel, le mémoire de Michel GRANGIER, Professeur de Lycée Professionnel en électrotechnique : Comment enseigner l’électrotechnique à des jeunes ayant des troubles des fonctions cognitives ? Présenté au 2CA-SH en 2011.
« Alors il faut inventer, et c’est ce que j’ai essayé de faire pour mes élèves d’UPI, des canaux de transmission spécifiques, car les moyens d’apprentissage habituellement utilisés par les professeurs en milieu classique devant des élèves sans troubles cognitifs ne produisent pas toujours les effets escomptés. (...) Mais, attention, transmettre n’est pas que faire apprendre, transmettre, c’est aussi dire le sens de ce qui se fait : à quoi et à qui ça sert ? C’est mettre en mots l’univers social dans lequel tel geste va s’accomplir. »

  Téléchargeable sur le site Option D, le mémoire de Patrick HARTEMANN : Un atelier de modelage en hôpital de jour : de la manipulation à la symbolisation. Présenté au CAPSAIS en Juin 2002. Téléchargeable aux formats Word et PDF.
« dans quelle mesure une médiation par le biais d’un atelier de modelage peut-elle aider des enfants psychotiques à organiser leur pensée ? »

  Téléchargeable sur son site personnel, le mémoire d’Eric HURTREZ : Intégration scolaire et maladies rares (format PDF). Présenté au CAPSAIS en 2001. Présentation ici.
« Lorsqu’on associe la famille à la réalisation du projet éducatif d’un enfant touché par une maladie rare, on peut obtenir de meilleurs résultats en termes d’implications scolaires et de performances »

  Téléchargeable sur le site ASH 82 au format PDF, le mémoire CAPA-SH d’Isabelle JELONEK : Pour une meilleure mémorisation du vocabulaire dans une classe de clis. Session 2011.
« Comment un enseignant spécialisé peut-il aborder l’étude du vocabulaire pour que ses élèves présentant des déficiences cognitives puissent étoffer leur vocabulaire, mieux, le mémoriser et le réinvestir ? Quelles activités pédagogiques organiser pour favoriser les apprentissages pérennes ? »

  Téléchargeable sur le site Option D, le mémoire de Mathias JOLIBOIS : La peinture, un chemin vers l’écriture pour des enfants d’E.M.P. ou d’hôpital de jour. Présenté au CAPSAIS en Juin 2002. Téléchargeable aux formats Word et PDF.
« L’objectif du travail est d’amener les enfants à écrire. Compte tenu de leurs difficultés et résistances face à l’écrit, je trouve intéressant de permettre l’entrée dans l’univers de l’écriture en détournant l’emploi conventionnel des lettres de l’alphabet. Je fais l’hypothèse que l’utilisation des signes conventionnels (les lettres de l’alphabet) de manière non conventionnelle (c’est à dire personnelle) peut faciliter, pour ces enfants d’E.M.P. et d’hôpital de jour, l’accès à l’écriture. »

  Le mémoire de Catherine JOUANNE : Le tutorat en U.P.I..
« Hypothèse : la communication entre élèves favoriserait les apprentissages. Le tutorat apparaît comme une alternative pour pratiquer des activités individuelles d’expression-écrite difficilement réalisables sans tuteur. »

  Téléchargeable sur le site de Muriel Duplessy, le mémoire de Sylvie KOZAK : Autisme et communication. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001. Téléchargeable aux formats Word ou PDF.
« Lier l’autisme à la communication peut paraître paradoxal puisque l’opinion communément admise est que la personne autiste vit indifférente à notre monde, en retrait. » (approche TEACCH)

  Sur le site Vers une école du 3ème type, l’ébauche de mémoire de Roland LIOGER : Les arbres des connaissances, pour le CAPA-SH option D.
« Une pratique basée sur « les arbres et marchés de connaissances » permettra-t-elle de redonner confiance et motivation aux élèves et servira-t-elle les apprentissages scolaires ? »

  Téléchargeable sur le site Option D, le mémoire de Ghislaine LIOUX : Penser, réfléchir à l’hôpital de jour : qu’est-ce que c’est l’école, à quoi ça sert ?. Présenté au CAPSAIS en Juin 2002. Téléchargeable aux formats Word et PDF.
« Les expériences de vie et l’histoire relationnelle des enfants influent sur la construction de leur personnalité et en classe spécialisée ils doivent reconsidérer leur identité d’élève. Il importe de trouver une moyen de l’aider à élaborer cette question et celle de sa représentation du sens de sa présence en classe et des apprentissages. C’est par les ateliers de philosophie autour de la question de l’école que je pense tenter de rendre les enfants acteurs dans l’élaboration de leur représentation du métier d’élève. »

  Téléchargeable sur le site Option D, le mémoire d’Elisabeth LOPVET : Des adolescents d’IME-SIPFPRO face à l’événement d’actualité (Les compétences communicatives d’adolescents d’IME-SIPFRO peuvent-elles être améliorées grâce à un travail en commun autour d’événements d’actualité traîtés par la presse ?). Présenté au CAPSAIS en Juin 2002. Téléchargeable aux formats Word et PDF.
« Un jour, en cours de séance, un résident, en prise avec une angoisse, m’a dit : « Elisabeth, écris... ». J’ai écrit ce qu’il disait. Ce n’était pas vraiment cohérent. Cela paraissait décalé par rapport au sujet abordé, mais j’ai compris que c’était bien l’événement dont on parlait qui avait motivé ce désir, dans l’instant, de communiquer et d’offrir à tous cette parole. Qu’est-ce qui, dans l’événement en question, faisait résonance pour cet homme, si loin du monde ? »

  Téléchargeable sur le site ASH 63, le mémoire de Nathalie MARTIN : Comment articuler une pratique sportive et une pratique de classe pour permettre à chaque élève de CLIS de développer et de structurer ses compétences langagières ? Présenté au CAPA-SH option D à la session 2008. Téléchargeable au format PDF.
« Je pense que la médiation du sport et les sensations que les élèves vont vivre et ressentir peuvent être vecteurs de langage. Ainsi, de ce travail avec le corps, les mots viendront dans un deuxième temps. »

  Téléchargeable sur l’Espace enseignants intercirconscriptions de l’Inspection Académique de Haute-Loire, le mémoire de Corinne NICOLAS : Comment accompagner l’intégration des élèves en CLIS 1 ?. Présenté au CAPA-SH en 2004. Téléchargeable au format PDF (4 fichiers).
« Quels sont les outils à notre disposition ? Qu’est-ce qu’une intégration réussie ? Que vise-t-on ? Quel rôle l’enseignant option D peut-il jouer ? Quelles sont les personnes, structures ou dispositifs qui vont permettre cette intégration ? Comment peut-on l’évaluer ? »

  Le mémoire de Laurent PARIS : Croisière hauturière, support d’intégration sociale pour des adolescents présentant des troubles de la conduite et du comportement. Présenté au CAPSAIS en mai 1997.
« Il m’a alors été possible d’observer le comportement des jeunes lors de sorties en mer (...). Dans un milieu inconnu, une nouvelle dynamique de groupe vit le jour, permettant une meilleure communication entre tous et surtout vis à vis de l’adulte, seule référence possible. La confrontation au milieu naturel a réorganisé, parfois drastiquement, les structures individuelles ».

  Téléchargeable sur le site ASH 63, le mémoire de Valérie PAYET : Découverte du monde en Clis : comment obtenir la participation des élèves en situation collective ? Présenté au CAPA-SH option D à la session 2008. Téléchargeable au format PDF.
« Comment donner du sens aux activités collectives de Découverte du monde de façon à obtenir la participation des élèves ? »

  Téléchargeable sur le site Option D, le mémoire de Fabienne PÉRÈS : Autour des albums - Les adolescents de l’hôpital de jour écrivent. Présenté au CAPSAIS en Juin 2002. Téléchargeable aux formats Word et PDF.
« L’objectif que se propose d’atteindre ce travail autour des albums est celui d’entrer dans l’écrit et plus particulièrement celui de développer la production d’écrits des élèves d’hôpital de jour. »

  Téléchargeable sur l’Espace enseignants intercirconscriptions de l’Inspection Académique de Haute-Loire, le mémoire de Béatrice REYNAUD : Pourquoi instaurer des rituels en Classe d’Intégration Scolaire ?. Présenté au CAPA-SH en 2004. Téléchargeable au format PDF (3 fichiers).
« Pourquoi le besoin d’instaurer des rituels en CLIS ? Pourquoi plus encore en CLIS qu’en classe dite “ordinaire” ? Besoin pour le maître, besoin pour les élèves ? Quels rituels sont mis en place ? Quelles sont leurs fonctions ? Qu’est-ce que cela apporte au fonctionnement de la CLIS et aux élèves à besoins éducatifs particuliers qui y sont accueillis ? »

  Téléchargeable sur le site de la Muriel Duplessy, le mémoire de Dominique STACOFFE, téléchargeable au format Word : De l’option E à l’option D (ou de la différenciation des cadres de pratiques, des objectifs pédagogiques, des interventions entre ces deux « spécificités » de maîtres spécialisés). Présenté au CAPSAIS en Juin 2001. Téléchargeable aux formats Word ou PDF.

  Téléchargeable sur le site Option D, le mémoire de Florence TAUPIN : Raconter... (Une introduction à l’art de lire avec les enfants d’un hôpital de jour). Présenté au CAPSAIS en Juin 2002. Téléchargeable aux formats Word et PDF.
« Je pose comme hypothèse que l’acte de lire pourrait être le vecteur d’une relation à l’enseignant à la fois contenante et constructive si nous n’oubliions pas l’origine orale de notre culture qui nous a été transmise par les conteurs d’autrefois... »


Mémoires Option E

  •  
Publiés sur ce site :

  Le mémoire de Claudine Ourghanlian, présenté au CAPSAIS option E en Juin 2004 : Vous avez dit « personne-ressource » ? (Le maître E et la mise en réseau des ressources).

  Le mémoire de Pascal Ourghanlian, présenté au CAPSAIS option E en Juin 2004 : Prévention : la collaboration entre le maître E et le maître de la classe.

  Le mémoire de Stéphane Lacomare, présenté au CAPSAIS option E en Juin 2003 : L’outil informatique : Une médiation d’aide aux élèves en difficulté ?.


En téléchargement sur ce site :

Développer la métacompréhension chez des élèves à besoins éducatifs particuliers du cycle III. Mémoire de Marie BASTIE, présenté au CAPA-SH option E à la session 2012.
« Étant donné que la construction du sens en lecture requiert, entre autres, des compétences stratégiques (créer une représentation mentale, réguler le rythme de sa lecture, revenir en arrière...), en quoi un travail métacognitif peut-il permettre au maître E d’aider des élèves en difficulté du cycle 3 à devenir des lecteurs capables de mettre en œuvre des stratégies pour parvenir à comprendre ? »


  Si j’aurais su, j’aurais pô venu ! Mémoire de Marie-Christine CORNELISSEN-SCHNYDER, présenté au CAPA-SH option E en Juin 2007.
« Quelle relation y a-t-il entre le rapport au savoir et les difficultés rencontrées par certains enfants ? Comment le maître E peut-il aider à expliciter le rapport au savoir ? »


Ailleurs sur le Web :

  Le mémoire professionnel d’Hélène, la créatrice du site Idées ASH, présenté au CAPA-SH en 2005 et publié sur ce site : Construire son identité professionnelle (en répondant aux difficultés d’apprentissage dans le domaine du Dire - Lire - Ecrire). Présentation et bibliographie (format HTML) et mémoire complet (format PDF).
« Etant donné les besoins recensés dans le domaine du Dire-Lire-Ecrire, comment, en tant que maître E, m’est-il possible d’agir de manière cohérente sur l’ensemble de la scolarité des enfants de l’école afin de leur permettre de développer des compétences dans ce domaine ? ».

  Publié sur le site Formation CAPA-SH E 93 – Promotion Kergomard – Année 2006-2007, le mémoire de Christophe : La pratique de jeux littéraires : une re-création au service des apprentissages (fichier Word). Présenté au CAPA-SH en 2007.
« En quoi la mise en œuvre de jeux littéraires en regroupement d’adaptation est-elle une médiation favorisant un comportement et des compétences de scripteur chez des élèves de cycle 3 en difficulté ? ».

  Publié sur le site Formation CAPA-SH E 93 – Promotion Kergomard – Année 2006-2007, le mémoire de Nathalie, ainsi que ses Annexes (fichiers Word). Présenté au CAPA-SH en 2007.
« À quelles conditions, le théâtre-en-jeux peut-il devenir une médiation ASH pour des élèves de CM2 pris en regroupement d’adaptation dans le but d’améliorer leur lecture-compréhension au niveau de l’implicite ? ».

  Publié sur le site Formation CAPA-SH E 93 – Promotion Kergomard – Année 2006-2007, le mémoire d’Olivier, ainsi que ses compléments : Bibliographie, Annexe 1, Annexe 2, Annexe 3, Annexe 4, Annexe 4 bis, Annexe 5, Annexe 6, Annexe 7, Annexe 8, Annexe 9, Annexe 9bis, Annexe 10, Annexe 11, Annexe 12 (fichiers Word). Présenté au CAPA-SH en 2007.
« En quoi le fait de faire prendre conscience aux élèves qu’il y a plusieurs façons de comprendre un texte va permettre à des élèves de CM1 aidés dans le cadre d’un regroupement d'adaptation à améliorer leur compréhension implicite en lecture ? ».

  Publié sur le site Formation CAPA-SH E 93 – Promotion Kergomard – Année 2006-2007, le mémoire de Pascale, ainsi que ses compléments : Page de garde, En-tête et titre, Annexe 1, Annexe 2, Annexe 3, Annexe 4, Annexe 5 et Annexe 6 (fichiers Word). Présenté au CAPA-SH en 2007.
« En quoi un outil en lecture élaboré par le maître E, contribue à la motivation des élèves de cycle 3 dans une CLAD, pour lire le support qui leur est proposé ? ».

  Publié sur le site Formation CAPA-SH E 93 – Promotion Kergomard – Année 2006-2007, le mémoire de Sophie, ainsi que ses compléments : sommaire, Sommaire des annexes, Annexe 1 Observation des compétences langagières, Annexe 2 Evaluation diagnostique GS, Annexe 3 (Evl Synt), Annexe 4, Annexe 5 et Annexe 6 (fichiers Word). Présenté au CAPA-SH en 2007.
« En quoi la mise en place, en regroupement d’adaptation, d’interactions verbales par la création de recettes, permettra-t-elle d’améliorer chez les élèves de grande section, leurs compétences langagières orales ? ».

  Publié sur le site Formation CAPA-SH E 93 – Promotion Kergomard – Année 2006-2007, le mémoire de Badia BARHDADI : Comment, par la médiation du roman policier, aider en regroupement d’adaptation les élèves de cycle III à améliorer leurs stratégies en lecture/compréhension ?, ainsi que ses compléments : Bibliographie, Annexe 1, Annexe 2 et Annexe 3 (fichiers Word). Présenté au CAPA-SH en 2007.

  Publié sur le site Formation CAPA-SH E 93 – Promotion Kergomard – Année 2006-2007, le mémoire de Vincent BOSSUET : Comment les médiations du jeu et de la métacognition en regroupement d’adaptation en Grande Section de maternelle vont-elles favoriser l’émergence du concept de nombre ? Fichier Word. Présenté au CAPA-SH en 2007.

  Publié sur le site ASH 82, le mémoire d’Élisabeth CAT : Devenir des mathématiciens en action (format PDF). Présenté au CAPA-SH à la session 2011.
« (...) en quoi les interactions amenant le conflit sociocognitif au sein d’un petit groupe, pour mathématiser des problèmes (additifs et/ou soustractifs) au niveau conceptuel, vont-elles permettre aux élèves de CE2/CM1 pris en regroupement d’adaptation, de construire des compétences pour résoudre des problèmes mathématiques ? ».

  Téléchargeable sur le site de l’AME 79, au format PDF, le mémoire de Jean-Pierre CHEVALIER : L’écriture spontanée, aide ou obstacle pour l’élève en difficulté face à l’écrit ?. Présenté au CAPSAIS en Juin 2002.

  Sur son site pro-personnel, le mémoire de Caroline COUDÉ : Métacognition et Image mentale (vers un savoir-faire et un savoir-être) (format PDF). Présenté au CAPA-SH en Juin 2005.
« En quoi la sollicitation de démarches méta-cognitives prenant appui sur des jeux (...) constitue-t-elle une aide à dominante pédagogique en permettant de développer des images mentales nécessaires à tout processus d’apprentissage ? ».

  Publié sur le site ASH.E.MINE, le mémoire de Bénédicte DUHAMEL, L’apprentissage de l’autonomie de l’élève (format PDF). Formation BEP-ASH à Caen en 2010.
« En conclusion, plus l’élève développe ses capacités de questionnement, de recherche, en travail de groupe ou dans une relation personnelle avec l’enseignant ou avec ses pairs, plus il gagne en socialisation. Son autonomisation devient alors une aide pour une meilleure intégration sociale et professionnelle. ».

  Publié sur le site Formation CAPA-SH E 93 - Promotion Kergomard - Année 2006-2007, le mémoire de Valérie FOUCAULT : Jeu parlé (fichier Word). Présenté au CAPA-SH en 2007.
« Comment, par le biais d’ateliers de langage, aider les élèves de grande section de maternelle pris en charge en regroupement d’adaptation à acquérir des compétences langagières orales ? ».

  Téléchargeable sur le site ASH 82 au format PDF, le mémoire CAPA-SH de Virginie FRAILE-DELON : Ecrire pour mieux lire : pratique des jeux d’écriture en regroupement d’adaptation. Session 2008.
« (...) la production de jeux d’écriture peut amener les élèves concernés à se sentir en situation de réussite et donc de plaisir ; par la suite, je fais l’hypothèse que des mots, des schèmes orthographiques vont être mémorisés et ainsi aider les élèves à développer leurs compétences de lecteurs par une diversification des stratégies employées. »

  Publié sur le site Pages 94, le mémoire de Marie-Hélène GAIGNARD : À quelles conditions l’écriture d’une nouvelle policière peut-elle devenir une re-médiation AIS ? (fichier PDF). Présenté au CAPA-SH en 2005.
« En quoi l’écriture d’une nouvelle policière, pour des élèves de cycle III pris en regroupement d’adaptation, va permettre l’évolution de leurs représentations liées à l’acte d’écrire ? ».

  Le mémoire de Chantal GIRAUD : La conscience phonologique. Présenté au CAPSAIS en Juin 1999.
« En quoi le développement de la conscience phonologique aide-t-il des enfants en difficulté dans l’apprentissage de la lecture à accéder à ce savoir ? »

  Publié sur le site Formation CAPA-SH E 93 – Promotion Kergomard – Année 2006-2007, le mémoire de Maryse HAYS-SANCHEZ : Aider les élèves de cycle II à développer des stratégies de lecture (fichier Word). Présenté au CAPA-SH en 2007.
« Une médiation en regroupement d’adaptation : aider les élèves à développer des stratégies de lecture par l’élaboration de démarches métacognitives, en prenant appui sur l’album de jeunesse ».

  Téléchargeable sur le site de l’AME 79, au format PDF, le mémoire de Bruno IMHOF : Du logo au mot (Une action de prévention en deuxième année du Cycle II). Présenté au CAPSAIS en Juin 2002.
« Comment permettre à des enfants exclusivement déchiffreurs d’accéder au sens d’un texte ? Existe-t-il une méthode pour parvenir à un tel but ? Comment développer chez ces élèves des stratégies de lecture diversifiées qu’ils pourraient utiliser de manière complémentaire ? Finalement, comment aider de tels apprentis lecteurs à devenir des lecteurs experts ? »

  Publié sur le site ASH.E.MINE, le mémoire de Béatrice JOSSE, née PATIN, Faire pour dire ou dire pour faire (La verbalisation pour apprendre à apprendre) (format PDF). Présenté au CAPA-SH en 2008.
« Comment la verbalisation de la tâche dans un regroupement d’adaptation favorise la prise de conscience par l’élève de ses propres stratégies d’apprentissages ? ».

  Sur le site d’ASH 74, le mémoire de Christiane LAFOND : Aider à comprendre... de la GS au cycle 3 (plusieurs fichiers au format DOC). Présenté au CAPA-SH en 2008.
« Les résultats aux évaluations nationales (...) montrent des difficultés pour les élèves à comprendre l’implicite, et les recherches montrent l’importance de la résolution de l’inférence, en particulier le traitement de la chaîne anaphorique dans le processus de compréhension ; ce sera donc les axes de mon travail. »

  Publié sur le site Formation CAPA-SH E 93 - Promotion Kergomard - Année 2006-2007, le mémoire de Christelle LEGRAND : Démarches et problèmes mathématiques en regroupement d’adaptation pour des élèves de CE2, ainsi que sa page de garde (fichiers Word). Présenté au CAPA-SH en 2007.
« En quoi le fait de travailler avec des élèves de CE2, pris en regroupement d’adaptation, à partir de logigrammes et de leurs représentations de départ, va leur permettre d’acquérir de nouvelles stratégies plus pertinentes en résolution de problèmes numériques ? ».

  Téléchargeable sur le site ASH 82 au format PDF, le mémoire CAPA-SH de Fanny MABILLE : Apprendre à parler pour apprendre à penser. Session 2005.
« (...) en quoi un travail axé sur les conduites langagières permet-il d’améliorer les capacités d’abstraction et de généralisation des élèves de cycle 3 ? »

  Le mémoire de Thérèse MAGRIAU-LEMOINE : L’expérimentation scientifique - Un outil de remédiation au service du maître E ? Présenté au CAPSAIS en Juin 2004. Format PDF (2 fichiers).
« L’expérimentation scientifique peut-elle être utilisée en regroupement d’adaptation pour rallier des élèves en difficulté à un projet scolaire structurant, à les rendre acteurs de leurs apprentissages ? Les écrits scientifiques peuvent-ils constituer un support de lecture et d’écriture motivant quand d’autres types de textes abordés en classe n’ont pas apporté les résultats escomptés dans la maîtrise de la langue écrite ? ».

  Publié sur le site Formation CAPA-SH E 93 – Promotion Kergomard – Année 2006-2007, le mémoire de Sandrine MARCHAND : Écrire pour mieux lire (Ou comment s’appuyer sur une démarche d’écriture pour améliorer ses performances en lecture) Fichier Word. Présenté au CAPA-SH en 2007.

  Téléchargeable sur le site ASH 63, le mémoire de Martine MAUFRAIS : Tisser des liens avec la classe. Présenté au CAPA-SH option E à la session 2009. Téléchargeable au format PDF.
« Comment intervenir, action synchrone ou asynchrone avec le maître de la classe, pour favoriser chez l’élève en difficulté la construction et le transfert des apprentissages ? »

  Publié sur le site Formation CAPA-SH E 93 – Promotion Kergomard – Année 2006-2007, le mémoire de Florence MISMACQ : La symétrie axiale (fichier Word). Présenté au CAPA-SH en 2007.
« À quelles conditions un apprentissage spécifique sur l’élaboration d’images mentales visuelles va permettre à des élèves de cycle III pris en regroupement d’adaptation de développer des compétences en symétrie axiale ? ».

  Le mémoire de Rodolphe NARGEOT : Internet... une aide pour les élèves.... Présenté au CAPSAIS en Juin 1999.
« Hypothèse : L’utilisation du mail pourrait avoir un rôle d’étayage, de déblocage lors des tâches de production de textes. L’ordinateur pourrait permettre d’encourager les interactions entre pairs, de valoriser les écrits et de dédramatiser l’acte lui-même (lire/écrire) par l’intermédiaire d’une communication directe, interactive avec l’élève. »

  Publié sur le site Formation CAPA-SH E 93 - Promotion Kergomard - Année 2006-2007, le mémoire de Barbara NIVET : La conceptualisation : une aide à la résolution de problèmes, ainsi que ses compléments : page de titre, sommaire des annexes et annexes (fichiers Word). Présenté au CAPA-SH en 2007.
« En quoi un apprentissage favorisant la conceptualisation va permettre à des élèves de CE1 pris en regroupement d’adaptation d’améliorer leurs compétences en résolution de problèmes ? ».

  Publié sur son site personnel, le mémoire de Claude PALANDRI : La lecture d’images, une aide pour l’enfant en difficultés. Présenté au CAPSAIS en Juin 1996. Format PDF.
« La question est là : comment et quoi lire pour faire de ces lectures d’images une aide pour les enfants en difficultés ? ».

  Sur le site d’ASH 74, le mémoire de Christelle PERROUD : Résoudre des problèmes mathématiques (Comprendre, se comprendre) (plusieurs fichiers au format DOC). Présenté au CAPA-SH en 2007.
« Comment favoriser, chez les élèves, une approche réfléchie et consciente de la résolution de problèmes mathématiques ? Comment les aider à progresser dans leur façon d’appréhender ces situations, à développer des compétences propres à chaque phase du processus de résolution ? Comment les inciter à créer des connexions entre leurs démarches spontanées de résolution et l’utilisation du symbolisme mathématique ? »

  Publié sur le site Formation CAPA-SH E 93 – Promotion Kergomard – Année 2006-2007, le mémoire de Céline PUSTETTO : La construction syllabique : une aide au décodage (fichier Word). Présenté au CAPA-SH en 2007.
« En quoi un apprentissage axé sur la construction syllabique à l’écrit va-t-il permettre à des élèves de CE1 pris en regroupement d’adaptation d’améliorer leurs capacités à décoder seul des mots nouveaux ? ».

  Publié sur le site ASH 82, le mémoire de Dominique RAUFFET : Lire, c’est bien... Comprendre, c’est mieux ! (format PDF). Présenté au CAPA-SH à la session 2009.
« 1) La verbalisation par l’élève, en petit groupe, des procédures à mobiliser, améliore la compréhension en lecture. – 2) Les échanges entre les élèves sur ces procédures permettra à chacun, avec l’aide du Maître E, de construire des stratégies efficaces de compréhension. ».

  Publié sur le site Formation CAPA-SH E 93 – Promotion Kergomard – Année 2006-2007, le mémoire de Laurence SCHRAMM : Écrire pour lire (fichier PDF). Présenté au CAPA-SH en 2007.
« À quelles conditions le fait de faire écrire des élèves de CE1 pris en regroupement d’adaptation va favoriser leur entrée dans la voie indirecte de la lecture ? ».

  Publié sur le site ASH.E.MINE, le mémoire de Patricia THOMAS DUFOUR, Le langage de l’évocation (format PDF). Présenté au CAAPSAIS en 2002.
« Etant donné les difficultés des enfants à évoquer, si on considère que l’interaction est une médiation qui permet de développer le langage de l’évocation de l’action, alors en tant qu’enseignante spécialisée E, quelles situations d’apprentissage puis-je mettre en place pour permettre les processus d’interactions nécessaires à l’enrichissement du langage de récit ? ».


Mémoires Option F

En téléchargement sur ce site :

  Le potentiel de l’élève de SEGPA. Mémoire de Cécile BIRAGUE CAVALLIÉ, présenté au 2CA-SH option F à la session 2011.
« Les résultats de l’enquête réalisée en CAP montrent clairement que les élèves issus de SEGPA ne démissionnent que très peu en CAP et qu’ils utilisent le CAP comme tremplin pour poursuivre leurs études.
Les apprentissages acquis en SEGPA sont donc une force pour réussir en CAP.
Le savoir-être permet leur bonne intégration et leur progression, les savoir-faire leur donnent un avantage en enseignement professionnel, les quelques savoirs associés aux pratiques professionnelles acquises sont considérés comme utiles.
 »

Connais-toi toi-même (Quelles stratégies pédagogiques mettre en place pour permettre à l’élève de SEGPA de restaurer son estime de soi et de renouer avec la réussite scolaire ?). Mémoire de Christine JOLY, présenté au CAPA-SH option F à la session 2011.
« Découragement, rejet, agitation, agressivité, absentéisme, mauvaise estime de soi, faible valeur accordée aux matières scolaires, perte de motivation sont les signes les plus courants observés chez les élèves de SEGPA. (...) C’est par l’observation et le questionnement de l’élève que l’enseignant peut interpréter ces signes, les prendre en charge, les identifier pour distinguer ceux qui relèvent du savoir, de ceux qui relèvent de leurs préoccupations personnelles. Un dialogue peut ainsi se nouer, une démarche métacognitive peut s’inscrire comme accompagnement dans la construction du savoir, basé sur l’écoute, l’échange et la confiance. »

    L’image : outil d’amélioration et de vérification de la compréhension avec des élèves de SEGPA. Mémoire de Sandrine MONTERO, présenté au 2CA-SH option F à la session de 2011.
« Il importe de viser un enseignement qui favorise expressément le développement de la compréhension, ce qui suppose déjà un changement de paradigme : abandonner une logique de la restitution, pour investir dans une logique de compréhension. »

Des constructions pour se construire. Mémoire de Pierre RINGOT, présenté au CAPA-SH option F à la session de 2010.
« Comment par la médiation de la géométrie par le dessin, aider les élèves de 6e et 5e d’EREA à entrer dans une démarche de conceptualisation des notions géométriques ? »

  (*)   Le sens des images (Comment le détournement d’images audiovisuelles peut-il amener les élèves de 3° SEGPA à devenir des citoyens responsables ?). Mémoire de Séverine JURADO, présenté au CAPA-SH option F à la session de 2010.
« Au fil des séances et des remarques des élèves, des questions que je n’avais pas envisagées ont fait surface : si pour moi regarder un film ne semblait présenter aucune difficulté, cela n’était pas le cas pour certains élèves. La limite entre le virtuel et le réel n’était pas claire. Il fallait que je donne à ces élèves des armes pour leur permettre de déchiffrer les images. »

INTEL-LECTUR-ALITE. Mémoire de Valérie CALLENAERE, présenté au CAPSAIS option F à la session de Juin 2003.
« Comment permettre à des élèves de 5e SEGPA d’accroître leur autonomie dans la lecture de textes issus de la littérature de jeunesse ? »

Les Modules d’Aides Spécifiques : un dispositif au service de la réussite des élèves de SEGPA. Mémoire de Ludovic GUÉRIN, présenté au CAPA-SH option F en mai 2009.
« Les difficultés des élèves de SEGPA sont moins dues à un manque de connaissances qu’à une incapacité qu’ils ont à mobiliser leur ressources intellectuelles et à structurer leur savoir (...). »

  (*)Devenir acteur de son orientation en 3ème d’E.R.E.A.. Mémoire de Cécile TRÉVIDIC, présenté au CAPA-SH option F à la session 2008.
« Comment l’enseignant-éducateur peut-il permettre aux élèves de 3ème d’E.R.E.A. d’être les acteurs de leur orientation, en les impliquant dans des projets centrés sur l’accessibilité aux informations sur les voies professionnelles possibles ? »


Ailleurs sur le Web :

  Téléchargeable sur le site de l’AME 79, au format PDF, un mémoire anonyme : Remédiation en français et utilisation de la chanson.

  Publié sur le blog Le livre de sapienta (SEGPA, RASED, Brigade, tous cycles... l’école donc !), le mémoire de “Sage”, la webmaîtresse : La Musique en 5e Segpa : des élèves en réussite, téléchargeable au format PDF. Présenté au CAPA-SH en 2006.
« C’est donc sur cette problématique que s’est basée ma recherche : comment expliquer le désir d’apprendre et le sentiment de compétences des élèves dans les activités musicales ?
(...) Pour conclure, il me semblait utile de réfléchir à comment adapter ce sentiment de compétence et le développer dans les autres disciplines, réflexion toujours menée actuellement en classe.
 ».

  Publié sur le site ASH 82, le mémoire de Delphine BRUN, épouse BENOIT : M.A.S. ? Qu’est-ce que c’est que ça ? (format PDF). Présenté au CAPA-SH à la session 2009.
« (...) comment organiser les heures de modules d’aides spécifiques (M.A.S.) pour répondre aux besoins particuliers des élèves et quel genre d’action mettre en place pour y parvenir ? ».

  Téléchargeable sur le site ASH 63, le mémoire de Marylène CHALARD : La compréhension en lecture (Considérer les connaissances, les croyances, les motivations et les états émotionnels des personnages pour mieux appréhender un texte). Présenté au CAPA-SH option F à la session 2011. Téléchargeable au format PDF.
« En quoi le développement de la capacité à se décentrer peut-elle faciliter la compréhension fine en lecture chez des adolescents issus de classes de lycée d’enseignement adapté ? »

  Téléchargeable sur l’Espace enseignants intercirconscriptions de l’Inspection Académique de Haute-Loire, le mémoire de C. CHARRIER : De l’utilité de l’éducation à l’orientation en SEGPA. Présenté au CAPA-SH en 2004. Téléchargeable au format PDF (3 fichiers).
« En quoi l’éducation à l’orientation peut-elle être vecteur de sens ? Comment l’enseignant spécialisé option F peut-il s’inscrire dans ce champ de travail ? »

  Téléchargeable sur le site ASH 82 au format PDF (2,8 Mo), le mémoire CAPA-SH de Philippe DELABRE : « Le compas dans l’œil ». Session 2008.
« En quoi et comment la pratique de la géométrie par le dessin peut-elle aider les élèves à se construire ansi qu’à construire leur savoir ? »

  Téléchargeable sur le site ASH 82 au format PDF, le mémoire CAPA-SH d’Éric DUCHESNE : Projet météo (La pédagogie du projet : une parabole pour les mathématiques ?). Session 2005.
« Est-ce que permettre à ces élèves d’élaborer un projet autour du thème de la météorologie en liaison avec des contenus mathématiques pourrait les aider à déclencher des apprentissages ? »

  Téléchargeable sur le site ASH 82 au format PDF, le mémoire CAPA-SH de Carine FURLAN, épouse VALETTE : De l’utilité des enseignements généraux pour une bonne maîtrise professionnelle. Session 2007.
« (...) quelles activités permettant de faire du lien entre ces deux champs de la Segpa (Général et Professionnel) pourrait-on proposer aux élèves ? Quelles actions pourraient les aider à réinvestir leurs savoirs dans d’autres domaines d’enseignement ? »

  Téléchargeable sur le site ASH 82 au format PDF, le mémoire CAPA-SH de Jean-Marc HEMMERT : La démarche expérimentale en SEGPA ou le plaisir de manipuler et de raisonner. Session 2007.
« Comment la pratique de l’expérimentation en classe de SEGPA peut-elle motiver les élèves à s’engager dans une démarche de recherche originale et les amener à acquérir des savoirs, modifier leurs représentations et développer leurs capacités de raisonnement ? »

  Téléchargeable sur le site ASH 63, le mémoire de Gaelle LAVEST : Du vécu aux apprentissages : des enjeux culturels dans l’enseignement. Présenté au CAPA-SH option F en novembre 2012. Téléchargeable au format PDF.
« La difficulté scolaire des enfants du voyage réinterrogeant le système éducatif, je me demande comment la prise en compte des spécificités culturelles tsiganes habituellement considérée comme “handicapante” peut favoriser les apprentissages des enfants du voyage, scolarisés en dispositif d’accueil au collège, à travers les choix pédagogiques de l’enseignant. »

  Téléchargeable sur le site ASH 82 au format PDF, le mémoire CAPA-SH de Nathalie LEGRAND : Pratique de l’oral : une expérience en SEGPA. Session 2005.
« En quoi l’amélioration des compétences orales des élèves de SEGPA est-elle une condition pour une meilleure réussite dans leur cursus scolaire et professionnel, et comment leur faire percevoir les enjeux d’une meilleure maîtrise de ces compétences ? »

  Publié sur le site de Pratiques philosophiques, le mémoire d’Arnaud MARCHAND : Sortir de la caverne ou des enfants qui philosophent ! Une expérience philosophique en SEGPA. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001. Téléchargeable au format RTF, zippé ou non.
« Est-il vraiment possible en S.E.G.P.A d’amener des élèves à penser par eux-mêmes, de penser pour penser, de sentir l’intérêt qu’il peut y avoir à exercer sa réflexion en elle-même, à conceptualiser, à problématiser, à argumenter ? ».

  Le mémoire d’Anne SCHULTZ PERNOUX : Être citoyen en SEGPA. Présenté au CAPSAIS en juin 2000. Téléchargeable aux formats Word (DOC) ou PDF, en fichiers zippés.
« Je me propose, dans un premier temps, d’étudier de manière générale la place de la citoyenneté à l’école puis, dans un deuxième temps, de rendre compte d’une enquête réalisée au sein d’un établissement situé en Zone d’Éducation Prioritaire ; enquête confrontant les attentes et les présupposés des élèves, des enseignants et de l’institution en matière de citoyenneté (...). ».

  Sur le site d’ASH 74, le mémoire d’Estelle VAUDAUX : Le portfolio : un outil pour apprendre l’anglais en SEGPA (plusieurs fichiers au format DOC). Présenté au CAPA-SH en 2007.
« Comment un outil comme le portfolio peut-il permettre aux élèves en difficultés de s’impliquer dans l’évaluation de leurs apprentissages et d’acquérir ainsi des compétences en anglais ? »


Mémoires Option G

  •  
Publié sur ce site :

  Le mémoire de Christine GULI, présenté au CAPSAIS option G en Juin 2004 : Si l’ailleurs était conté (Le travail en rééducation avec les enfants migrants).


En téléchargement sur ce site :

  Regards sur la rééducation. Mémoire de Jean CALVO, présenté au C.A.A.P.S.A.I.S. option G à la session 2002.
« [Le rééducateur], outre ses missions d’enseignement spécialisé, de prévention et d’intégration, n’en a pas moins une mission de relation consistant à échanger et communiquer dans le respect d’une éthique professionnelle : avec l’enfant et sa famille, mais aussi avec d’autres professionnels, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’école. Et j’en viens à poser la question suivante : s’il se positionne en réel médiateur entre les différentes parties précitées, la rééducation pourra-t-elle s’en voir plus efficace, améliorée ? »


Intérêts et limites de l’ordinateur comme médiation en rééducation. Mémoire de Vincent MÉRAND, présenté au CAPA-SH option G à la session 2007. Avec la fiche de préparation de la soutenance ajoutée à la fin du mémoire.
« (...) je me suis posé la question de savoir si l’ordinateur pouvait agir comme un tiers dans le processus rééducatif. En d’autres termes, je me suis demandé si, en rééducation, l’ordinateur pouvait être considéré comme une médiation ou un support de médiation, et si oui, de quelle(s) façon(s). »


  Le travail de l’enseignant spécialisé option G et les enfants de migrants. Mémoire de Claire BEILLARD, présenté au CAPSAIS option G en Juin 2002.
« (...) aborder les problèmes spécifiques auxquels peuvent être confrontés les enfants de migrants : En quoi leur désir d’apprendre peut être perturbé ? Quel rôle joue la dimension culturelle et sociale dans le fonctionnement psychique ? Qu’en est-il de l’utilisation du langage et des objectifs éducatifs dans la famille, à l’école ? Comment est vécu l’exil, quelles en sont les incidences sur « l’élève » ? Cet éclairage théorique me permettra d’analyser les actions de prévention à mettre en place, évaluer si oui ou non il y a une rééducation spécifique à proposer à l’enfant de migrants. »


  Théâtre et rééducation (La médiation théâtrale : un exemple de modalité groupale). Mémoire de Maria de FATIMA DIAS, présenté au CAPSAIS option G en Juin 2002.
« Quand on propose une médiation artistique, on invite l’enfant à entrer dans une culture. A l’intérieur des jeux dramatiques, des éléments du langage théâtral sont découverts. Le théâtre aide l’enfant à transposer le réel, sous le regard du spectateur, d’abord avec son corps puis en faisant fonctionner librement sa pensée. Il peut ainsi s’inscrire dans la culture scolaire avec dynamisme et dans des liens sociaux appropriés. »


  Le pari de la prévention (Des pistes pour instaurer le désir d’entrer dans une culture commune). Mémoire de Céline FLORENTINO, présenté au CAPA-SH option G en Juin 2006.
« C’est pourquoi je me suis d’abord interrogée sur la prévention : Que faut-il prévenir dans le domaine de la communication et des compétences langagières, et de quelle manière, si on veut “éviter l’apparition d’une difficulté, son installation et son amplification” (...) ? En quoi un rééducateur trouve-t-il sa spécificité dans de telles actions ? »


Installer le cadre, un acte rééducatif. Mémoire de Sophie HOURADOU, présenté au CAPA-SH option G en Juin 2007.
« En quoi l’installation du cadre est-elle un acte rééducatif permettant à l’enfant de se (re)construire en tant que sujet ? »


Ailleurs sur le Web :
Le site de Félix Gentili ayant fermé, tous les mémoires qu’il proposait ont disparu du Web. Dommage... Si leurs auteurs visitent cette page, qu’ils sachent que je mettrais volontiers leurs mémoires en téléchargement sur mon site.

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire de Marie-Pierre ALONSO : Agressivité, violence et systémie. Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2005.
« Mon intuition première d’une collaboration nécessaire entre partenaires et de l’engagement de chacun m’a permis de construire un projet cohérent à la fois en prévention et en remédiation. »

  Publié sur le site ASH 82, le mémoire de Julie AUDEBERT : Se séparer pour apprendre : Du symbiotique au symbolique (format PDF). Présenté au CAPA-SH à la session 2011.
« Quelle est la place de la séparation dans le processus d’apprentissage ?
J’essaierai de penser comment l’enseignant spécialisé en charge des aides à dominante rééducative peut-il aider l’enfant à se séparer pour s’individuer, penser et s’investir dans les apprentissages scolaires ? Et donc comment peut-il articuler l’enfant et l’élève ?
 ».

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire de Françoise BEC-BARBACANNE : L’école à contre cœur. Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2007.
« Comment, à l’âge de l'entrée en classe de CP, l'histoire personnelle, familiale, culturelle et sociale d’un enfant peut interférer dans son positionnement vis-à-vis des apprentissages, lui ôter le désir d’apprendre et le conduire à refuser les codes du langage écrit : lire, écrire, compter ?
En quoi les trois fonctions de l’aide rééducative, restauratrice, symboligène et différenciatrice peuvent aider l’enfant à réfléchir sur lui-même et le monde, à retrouver le désir d’apprendre, regagner la confiance en soi, malgré les erreurs suscitées par tout apprentissage et le rendre capable d’être élève ?
 »

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire d’Isabelle BONDON : Institutionnalisation de la rééducation. Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2005.
« L’objet de ce mémoire est de montrer en quoi l’“institutionnalisation” de la rééducation constitue une problématique du métier de rééducateur. En quoi elle intervient dans son identité, sa fonction et peut engager l’issue des prises en charge. »

  Publié sur le site ASH 82, le mémoire de Béatrice BRISSON : L’aide rééducative : une réponse à la toute-puissance de l’enfant dans l’école (format PDF). Présenté au CAPA-SH à la session 2009.
« (...) je montrerai comment l’aide rééducative peut permettre à l’enfant tout puissant de renoncer progressivement à un fonctionnement qui l’enfermera dans une relation réductrice à l’autre, à travers son comportement. Cette fermeture, cet enfermement, rendent son présent et son avenir scolaire difficiles alors que cet enfant présente de sérieuses capacités de réussite dans les apprentissages en général ».

  Téléchargeable sur le site de Sylvie Castaing, le mémoire de Stéphane BURRI : Conquérir son autonomie en rééducation. Format PDF. Présenté au CAPA-SH en 2006.
« À l’école primaire, certains enfants n’entrent pas dans les apprentissages, n’écoutent pas et ne travaillent pas seuls. Ils n'ont pas acquis l'autonomie scolaire qu'on pourrait attendre d'un enfant de leur âge. Comment la rééducation peut-elle les aider ? L’expérience d’un suivi rééducatif, d’abord individuel puis en groupe, montre que le cadre spécifique à la rééducation, la relation sécurisante et contenante, les modes d’intervention appropriés du rééducateur permettent à l’enfant en se sentant acteur et en sécurité de faire ce “beau travail de grandir”. »

  Téléchargeable sur le site ASH 82 au format PDF, le mémoire CAPA-SH de Christine BUSQUET : Groupe et rééducation. Session 2005.
« Quel type de travail le rééducateur peut-il mener en groupe dans le cadre de ses deux missions, de prévention et surtout de rééducation ? Quels apports le groupe peut-il amener ? La rééducation en groupe est-elle adaptée pour tous les enfants ? Comment conduire une rééducation en groupe ? »

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire de Margaret CANO née NICHOLS : Au-delà du nom et du non. Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2005.
« En quoi un problème identitaire, lié à la non appropriation du nom du père, à la recherche de la place dans la fratrie et la famille, empêche-t-il l’enfant d’entrer dans la culture scolaire ? »

  Le mémoire de Sylvie CASTAING, Compte-rendu de rééducation. Présenté au CAPSAIS en 1992.

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire de Pascal DANIÈLE : Le positionnement du rééducateur (Analyse des dificultés à partir d’une étude de cas). Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2005.
« Le cadre c’est la méthode, ce qui permet d’être efficace dans le travail d’équipe, de perdre le moins de temps possible tout en n’étant pas confronté à l’urgence. L’absence de cadre empêche bien la mise en place d’un processus. Autant du coté de l’enfant que de celui du rééducateur. »

  Téléchargeable sur le site de Sylvie Castaing, le mémoire de Pierre DEMMER : À corps et à cris. Format PDF. Présenté au CAPA-SH en 2006.
« À quelles conditions, l’utilisation des médiations corporelles dans les groupes d’aide à maturation peut-elle permettre aux enfants de cycle 1 et 2 de surmonter les difficultés rencontrées à l’école ? »

  Téléchargeable sur le site de Sylvie Castaing, le mémoire de Pascale DONATI-SCHMUCK : Ecrire pour construire (Aide rééducative et identité professionnelle). Lien direct impossible, voir ICI. Format PDF. Présenté au CAPA-SH en 2006.
« Comment l’écriture permet-elle de développer compétence et efficacité dans la pratique de l’aide rééducative ? (...) »

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire de Gilda EGROT née BERTAGNINI : Quelques jeux pour un “Je”. Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2005.
« Comment la rééducation, par ces supports ludiques, peut-elle faire accéder à l’autonomie d’un enfant et le réintroduire dans le travail scolaire ? »

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire de Martine GANDON-PREDINAS : L’emploi du temps. Format PDF. Présenté au CAPA-SH en 2005.
« Considérant l’enfant dans la difficulté scolaire de l’élève, le rééducateur partenaire peut, en offrant le temps à chacun d’élaborer des stratégies de rencontres, accompagner l’enfant sur son chemin d’Elève et le maître dans son questionnement d’Educateur. »

  Publié sur le site de la Sylvie Castaing, le mémoire de Marie-Françoise GOUYON : La prévention précoce : un travail d’équipe où les spécificités de chacun sont complémentaires. Format DOC ou PDF. Présenté au CAPSAIS en Juin 2002.
« Je fais donc l’hypothèse que si le rééducateur met en place un protocole de prévention dès l’entrée en maternelle, on pourra limiter les indications de rééducation liées à des problèmes de séparation dans la suite de la scolarité de l’enfant. »

  Le mémoire d’Olivier ISSAURAT : La place du rapport au savoir dans la rééducation. Présenté au CAPSAIS en juin 2000.
« Montrer que ce qui peut faire lien entre la dimension psychologique et la dimension pédagogique, c’est la notion de rapport au savoir. De même que ce qui peut déterminer la prise en charge individuelle, de groupe ou dans la classe, c’est aussi de voir comment l’élève se positionne par rapport au savoir. »

  Téléchargeable sur le site de Sylvie Castaing, le mémoire d’Annick KEMPF : Il était une fois... le conte en rééducation. Lien direct impossible, voir ICI. Format PDF. Présenté au CAPA-SH en 2006.
« De quelle manière le conte en rééducation peut-il aider l’enfant à retrouver le plaisir de penser pour apprendre ? »

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire de Marie-Anne KNEUR : Groupe et jeu dramatique. Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2005.
« (...) je me suis surtout interrogée sur la pertinence de la mise en groupe pour ces enfants en fonction de leurs problématiques respectives et sur les effets de cette médiation qu’est le groupe lui-même. »

  Publié sur son site (très) personnel, le mémoire d’Albert LABBOUZ : Le silence qui parle. Présenté au CAPSAIS en Juin 2000.
« En rééducation, le silence est-il une autre forme de communication ? Propositions d’une conduite rééducative face à un enfant qui se tait, ou dont la parole est rare. »

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire de Gaëlle LE GOUAILLE-AUGIRON : Relations partenariales et situations de communications. Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2006.
« Comment envisager la relation et la communication avec des partenaires si différents que sont les enseignants, les membres du RASED et les parents, autour d’un même enfant, ce dernier incarnant de façon multidimensionnelle l’élève, le sujet et l’enfant ? »

  Téléchargeable sur le site ASH 82 au format PDF, le mémoire CAPA-SH de Véronique LEGE : Le choix de la rééducation. Session 2005.
« (...) lorsque les difficultés évoquées touchent les investissements dans les apprentissages, les relations aux objets ou aux personnes, que des comportements gênants voire inquiétants s’installent, empêchant l’accès ou l’efficience dans les apprentissages, l’aide à dominante pédagogique n’est pas adaptée dans un premier temps. »

  Publié sur le site ASH 82, le mémoire de Caroline LEMAÎTRE : Le cadre : dans un processus de changement (format PDF). Présenté au CAPA-SH à la session 2011.
« Comment le cadre peut-il permettre un processus de changement chez l’enfant en difficulté ? ».

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire de Roselyne LIMA : De l’apprenti...sage... aux apprentissages : l’espace rééducatif (l’autorisation de s’autoriser à...). Format PDF. Présenté au CAPA-SH en 2005.
« La voie de la pratique rééducative me semble un moyen de m’adresser plus particulièrement, sans mélanger champ pédagogique et champ de la reconstruction de l’estime de soi, à ceux qui ont besoin d’une écoute, d’une parole et surtout d’une réconciliation avec cette école où ils se sentent si mal et qui leur renvoie trop souvent d’eux-mêmes une image dévalorisée. D’autant que très souvent, ils ne savent pas pourquoi ils n’ont pas réussi, comment il faut faire pour réussir ni même ce qu’il fallait réussir à l’école. »

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire de M.T. : Autonomie et apprentissage, un détour par la rééducation. Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2005.
« Les jeux, les contes permettent d’apprivoiser, à travers la symbolisation du vécu, à la fois l’imaginaire et la réalité. (...) Ils sont restaurateurs, contenants et structurants, c’est dire qu’ils représentent des médiations privilégiées non seulement en rééducation mais dans tout accompagnement de l’enfant vers son statut d’élève et vers sa condition future d’adulte. »

  Sur le site SOS lire-écrire, téléchargeable au format PDF, le mémoire de Frédérique MATTÉI : La rééducation : un espace pour élaborer une parole habitée. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001. Voir aussi la présentation.
« Il me semble que certains enfants, pour qui la situation pédagogique n’a pas de sens, ne peuvent y investir les mots. Les paroles qu’ils émettent paraissent figées, vides de vie intérieure. Leur « je » n’est pas habité, ce qui signifierait qu’ils ne peuvent dans ce cas ni exprimer leur désir, ni être sujet dans le cadre scolaire. (...) J’émets l’hypothèse que la rééducation peut offrir à l’enfant un nouvel espace propice à l’élaboration d’une parole habitée, expression de son désir. »

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire de Véronique MOTTET : Un jeu bien sérieux : celui de la vie, de la découverte, de soi, des autres.... Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2008.
« En quoi la position du rééducateur favorise-t-elle la réalisation de soi, pour l’élève, à l'école ? Mes lectures m’incitent à avancer l’hypothèse selon laquelle l’accompagnement du rééducateur, au travers du jeu et dans la relation à l’école, favorise la réalisation de soi pour l’élève en difficulté (ou en échec). »

  Téléchargeable sur le site de Sylvie Castaing, le mémoire de Marie-José OBHOLTZ : La restauration de l’estime de soi (Quel rôle pour le maître G ?). Lien direct impossible, voir ICI. Format PDF. Présenté au CAPA-SH en 2006.
« Je formule l’hypothèse que le maître G, par son attitude, par l’instauration de règles simples, par le choix de médiations, par sa capacité à trouver des réponses adaptées à la spécificité de chacun, va permettre à l’enfant d’être en situation de réussite, de retrouver confiance en lui, de s’estimer davantage. »

  Téléchargeable sur le site de Sylvie Castaing, le mémoire de Catherine OTTO : L’enfant-roi en questions. Format PDF. Présenté au CAAPSAIS en Juin 2003.
« L’omnipotence est étayante au début de la vie. La connaître, permet d’y renoncer. L’enfant-roi n’a pas pu quitter la toute puissance qu’il manifeste à travers un comportement typiquement reconnaissable où le débordement des limites cache une grande vulnérabilité. Par sa force structurante et son espace d'expression, la rééducation peut aider l’enfant-roi à descendre de son “trône” pour se mêler aux autres et devenir un élève parmi ses pairs. »

  Sur le site d’ASH 74, le mémoire de Murielle PASSERIEU : L’enfant en rééducation, un élève à part entière, et entièrement à part (plusieurs fichiers au format DOC). Présenté au CAPA-SH en 2007.
« comment l’aide rééducative peut-elle créer le lien ou le restaurer quand il est défaillant, et permettre à l’enfant de se séparer, de s’individuer et ainsi, de penser et de s’investir dans les apprentissages scolaires ? »

  Sur son tout nouveau (et intéressant) site personnel, le mémoire de Nathalie PETIT : Le lien rééducateur-famille dans une perspective systémique. Format DOC. Présenté au CAPSAIS en Juin 2000.
« En tant que rééducatrice, je fais l’hypothèse que mon action se situe dans la transformation du regard de la famille sur l’enfant et l’école, ainsi que dans la transformation du regard de l’école sur l’enfant et la famille. »

  Publié sur le site de la Sylvie Castaing, le mémoire de Marie-Noëlle PHILIPPOT : Le partenariat avec les familles en rééducation. Présenté au CAPSAIS en Juin 2001.
« Je fais donc l’hypothèse que le partenariat mis en place avec les familles est un préalable à toute rééducation et qu’il facilite pour l’enfant le travail engagé. »

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire de Catherine PREVOST : Se séparer pour apprendre. Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2005.
« (...) je me suis intéressée à la difficulté de devenir élève et à l’importance de la séparation. Apprendre suppose d’être séparé, d’être capable de faire des liens entre son monde familial et le monde scolaire, d’avoir renoncé à la toute-puissance, et de se soumettre à la Loi. »

  Sur son site personnel, le mémoire d’Yvan RAYMOND : Paradoxe, rupture et entre deux : La trilogie identitaire. Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2005.
« Quels sont les paramètres qui rendent la quête d’identité si difficile pour un rééducateur et comment ce dernier peut-il les intégrer pour réussir sa mutation ? »

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire d’Anne RENAUD : Se différencier en tissant des liens. Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2005.
« Le projet va porter sur (...) l’établissement de liens entre son histoire personnelle et les codes culturels de l’école, en particulier par l’écriture, pour parvenir petit à petit à (...) [ce] que la personne privée n’envahisse pas la personne scolaire afin de trouver un nouveau positionnement en classe. »

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire de Jean-Marie RICCIARDI : La loi et le symbolique en rééducation. Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2005.
« Je montrerai que la rééducation peut exercer une fonction paternelle qui introduit la loi et le symbolique à travers la mise en place du cadre et les médiations que constituent le groupe et le jeu dramatique. »

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire de Sylvie SAUER : Des mots plein les poches (... tout un poème). Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2009.
« (...) je vais tenter à mon tour de comprendre comment la mise en œuvre d’un cadre rééducatif contenant et conteneur et particulièrement les médiations culturelles (la poésie contemporaine mais aussi la littérature en général) vont permettre le déroulement du processus qui amènera les élèves à devenir acteurs (auteurs ?) de leur rééducation. »

  Sur le site d’Yvan Raymond, le mémoire de Michèle SPINA : Un cadre pour se construire une identité en complémentarité. Format DOC. Présenté au CAPA-SH en 2005.
« En quoi mon nouveau positionnement me permet-il d’être complémentaire des partenaires institutionnels, des parents et des enfants en difficulté ? »

  Téléchargeable sur le site de Sylvie Castaing, le mémoire d’André STEUER : Restons groupés ! (Aide rééducative et médiation groupale). Format PDF plus photos de réalisations. Présenté au CAPA-SH en 2006.
« Je pose donc l’hypothèse que la prise en charge individuelle n’est peut-être pas la seule solution à proposer aux enfants concernés. Ainsi, je vais m’efforcer de montrer que le groupe peut devenir une médiation offerte au travail rééducatif. »

  Téléchargeable sur le site ASH 82 au format PDF, le mémoire CAPSAIS de Françoise VERGNES : La rééducation, ses limites, ses appartenances, sa spécificité. Session 2001.
« La spécificité, les appartenances et les limites de la rééducation sont mal connues et méritent d’être précisées. Comment dans ce cadre défini le rééducateur peut-il saisir ce qu’amène l’enfant lors des séances de rééducation pour tenter de restaurer chez lui le désir d’apprendre et l’estime de soi et pourquoi ne peut-il préjuger de la façon dont il va mener sa rééducation ? »


Informations sur cette page
Valid XHTML 1.1 Valid CSS
Dernière révision : dimanche 16 novembre 2014 – 16:00:00