Attribution d’une indemnité de sujétions spéciales
aux directeurs d’école maternelle et élémentaire,
aux maîtres directeurs et aux directeurs d’établissement spécialisé

 

Décret n° 83-644 du 8 juillet 1983

Modifié par les décret n° 87-736 du 7 septembre 1987 et n° 91-713 du 23 juillet 1991. Voir aussi la version originale.

J.O. du 16 juillet 1983

Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre de l’économie, des finances et du budget et du ministre de l’éducation nationale,
Vu l’ordonnance n° 59-244 du 4 février 1959 relative au statut général des fonctionnaires, notamment son article 22 ;
Vu le décret n° 48-1108 du 10 juillet 1948 relatif au classement hiérarchique des emplois et des grades des personnels de l’Etat relevant du régime général des retraites, notamment ses articles 3 et 4, ensemble les textes qui l’ont modifié ou complété ;
Vu le décret n° 72-827 du 6 septembre 1972 modifié relatif au régime des indemnités de charges administratives allouées à certains personnels relevant du ministère de l’éducation nationale ;
Vu le décret n° 74-388 du 8 mai 1974 modifié relatif aux conditions de nomination et d’avancement dans certains emplois de directeur d’établissement spécialisé ;
Vu le décret n° 81-253 du 18 mars 1981 relatif aux directeurs d’école maternelle et d’école élémentaire,

 


Article 1

Modifié par Décret n° 87-736 du 7 septembre 1987 art. 1, art. 2 (JORF 8 septembre 1987 en vigueur le 1er septembre 1987).

Une indemnité pour sujétions spéciales non soumises à retenue pour pension civile est allouée aux directeurs d’école primaire, élémentaire ou maternelle, et aux maîtres directeurs.

Les taux annuels de cette indemnité sont fixés par arrêté conjoint du secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la fonction publique et des réformes administratives, du ministre de l’économie, des finances et du budget et du ministre de l’éducation nationale.

Article 2

Modifié par Décret n° 91-713 du 23 juillet 1991 art. 1 (JORF 26 juillet 1991 en vigueur le 1er septembre 1990).

Tout instituteur et professeur des écoles régulièrement désigné pour assurer l’intérim d’un directeur d’école primaire, élémentaire ou maternelle, ou d’un maître directeur perçoit une indemnité d’intérim correspondant au taux de l’indemnité de sujétions spéciales à laquelle pourrait prétendre le titulaire du poste, majorée de 50 p. 100.

Cette indemnité est attribuée pour les remplacements d’une durée supérieure à un mois.

Son montant est fixé au prorata de la durée totale de l’intérim.

Article 3

Modifié par Décret n° 87-736 du 7 septembre 1987 art. 1 (JORF 8 septembre 1987 en vigueur le 1er septembre 1987)

Une indemnité pour sujétions spéciales non soumise à retenue pour pension civile est allouée aux directeurs d’établissement spécialisé.

Les taux annuels de cette indemnité sont fixés par arrêté conjoint du secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la fonction publique et des réformes administratives, du ministre de l’économie, des finances et du budget et du ministre de l’éducation nationale.

Article 4

Modifié par Décret n° 87-736 du 7 septembre 1987 art. 1 (JORF 8 septembre 1987 en vigueur le 1er septembre 1987)

Tout fonctionnaire régulièrement désigné pour assurer l’intérim d’un directeur d’établissement spécialisé perçoit une indemnité d’intérim correspondant au taux de l’indemnité pour sujétions spéciales à laquelle pourrait prétendre le titulaire du poste, majorée de 50 p. 100.

Cette indemnité est attribuée pour les remplacements d’une durée supérieure à un mois.

Son montant est fixé au prorata de la durée totale de l’intérim.

Article 5

Modifié par Décret n° 87-736 du 7 septembre 1987 art. 1 (JORF 8 septembre 1987 en vigueur le 1er septembre 1987)

Les dispositions de l’article 5 du décret du 6 septembre 1972 susvisé sont abrogées.

Article 6

Modifié par Décret n° 87-736 du 7 septembre 1987 art. 1 (JORF 8 septembre 1987 en vigueur le 1er septembre 1987)

Le ministre de l’économie, des finances et du budget, le ministre de l’éducation nationale, le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la fonction publique et des réformes administratives, et le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie, des finances et du budget, chargé du budget, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française et prendra effet le 1er septembre 1983.

Par le Premier ministre :
Pierre MAUROY
Le ministre de l’éducation nationale,
Alain SAVARY
Le ministre de l’économie, des finances et du budget,
Jacques DELORS
Le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la fonction publique et des réformes administratives,
Anicet LE PORS
Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie, des finances et du budget, chargé du budget,
Henri EMMANUELLI

 

Retour en haut   Retour en haut
Autres textes officiels Valid CSS Valid HTML 4.01 Strict Retour à la page d’accueil
Daniel Calin © Tous droits réservés Dernière révision : samedi 22 décembre 2007 – 12:00:00