Organisation de la formation professionnelle spécialisée
à l’intention d’enseignants chargés des aides spécialisées,
des enseignements adaptés et
de la scolarisation des élèves en situation de handicap

 

Arrêté du 5 janvier 2004

J.O. n° 5 du 7 janvier 2004 - page 481
NOR: MENE0302862A

Le ministre de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche,
Vu le décret n° 2004-13 du 5 janvier 2004 créant le certificat d’aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap et le certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap ;
Vu l’arrêté du 5 janvier 2004 relatif aux options du certificat d’aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap et du certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap ;
Vu l’arrêté du 5 janvier 2004 relatif à l’organisation de l’examen pour l’obtention du certificat d’aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap ;
Vu l’arrêté du 5 janvier 2004 relatif à l’organisation de l’examen pour l’obtention du certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap ;
Vu l’avis du Conseil supérieur de l’éducation en date du 16 décembre 2003,
Arrête :

 


Article 1

Une formation professionnelle spécialisée est organisée à l’intention des enseignants exerçant dans les lycées, collèges, écoles, établissements ou services accueillant des élèves présentant des besoins éducatifs particuliers liés à une situation de handicap, à une maladie ou à des difficultés scolaires graves et contribuant à la mission de prévention des difficultés d’apprentissage.

La formation est dispensée, selon les cas, dans un cadre académique, interacadémique ou national.

Elle comporte :

  • une formation de base conduisant soit à la préparation du certificat d’aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (CAPA-SH) à l’intention des enseignants titulaires du premier degré, soit à la préparation du certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (2CA-SH) à l’intention des enseignants titulaires du second degré ;
  • des modules de formation d’initiative nationale organisés au niveau interacadémique inscrits dans le cadre de la formation continue, permettant aux enseignants spécialisés du premier degré d’approfondir leurs compétences ou de se préparer à l’exercice de nouvelles fonctions. Des modules similaires sont ouverts aux enseignants du second degré titulaires du certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (2CA-SH). Ces modules peuvent également permettre aux enseignants non spécialisés du premier degré ou aux enseignants du second degré non titulaires du certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (2CA-SH) de développer de premières compétences dans le domaine de la prise en charge scolaire des élèves présentant des besoins éducatifs particuliers liés à une situation de handicap, une maladie ou des difficultés scolaires graves.

Article 2

Les principes d’organisation de la formation sont les suivants :

La formation est dispensée par des équipes de formateurs qualifiés : universitaires, enseignants d’instituts universitaires et de centres de formation, équipes de circonscription, enseignants spécialisés, professeurs ressources-enseignants du second degré, selon les principes suivants :

Les plans de formation, élaborés à partir d’un cahier des charges et d’un référentiel des compétences attendues (publiés au BOEN), sont habilités annuellement par une commission nationale sous la responsabilité conjointe du directeur de l’enseignement scolaire et du directeur de l’enseignement supérieur. Ces plans de formation font l’objet d’une présentation annuelle en comité technique paritaire ministériel (CTPM).

La formation vise la construction de compétences professionnelles définies par option, dont la liste est fixée par l’arrêté du 5 janvier 2004.

La liste des options préparées par chaque opérateur de formation (CNEFEI, IUFM...) est arrêtée, sur proposition des recteurs, en concertation avec les opérateurs de formation, par le directeur de l’enseignement scolaire et le directeur de l’enseignement supérieur selon un calendrier prévisionnel annuel ou pluriannuel, en fonction des besoins recensés.

La formation est construite autour de trois grandes unités permettant à des enseignants de compléter leur formation professionnelle initiale pour acquérir les compétences nécessaires à l’exercice auprès d’élèves présentant des besoins éducatifs particuliers liés à une situation de handicap, à une maladie ou à des difficultés scolaires graves :

  • unité de formation 1 (UF 1) : pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins particuliers des élèves ;
  • unité de formation 2 (UF 2) : pratiques professionnelles au sein d’une équipe pluricatégorielle ;
  • unité de formation 3 (UF 3) : pratiques professionnelles prenant en compte les données de l’environnement familial, scolaire et social.

La formation est structurée en modules composant les trois unités de formation. Les modules de 25 à 50 heures sont définis par option.

Cette formation fait l’objet d’un suivi régulier dans le cadre d’un groupe de travail associant les directions concernées, les opérateurs de formation et les organisations représentatives de la communauté éducative. Un bilan annuel est présenté devant le Conseil supérieur de l’éducation.

Article 3

Les principes propres à la formation de base préparant au certificat d’aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (CAPA-SH) sont les suivants :

La formation de base préparant au certificat d’aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (CAPA-SH) est dispensée à des enseignants titulaires du premier degré, affectés à titre provisoire sur un poste correspondant à l’option choisie. Leur formation est organisée en deux périodes distinctes :

  • une première période d’une durée minimale de trois semaines de regroupement est organisée l’année scolaire précédant celle durant laquelle le stagiaire est nommé à titre provisoire sur un poste correspondant à l’option ;
  • une seconde période, organisée de préférence au cours des premier et deuxième trimestres de l’année scolaire, a pour objet de mettre en oeuvre une formation valorisant au mieux les questionnements issus de la mise en situation professionnelle.

La formation comprend 400 heures de regroupement, consacrées pour moitié à l’UF 1 et pour l’autre moitié aux UF 2 et UF 3. Quelles que soient les modalités retenues pour leur répartition, ces temps de regroupement sont à situer dans un projet global de formation. Chaque temps de regroupement ne peut être inférieur à une semaine. Les temps de mise en situation professionnelle devant les élèves, hors ces heures de regroupements, constituent un élément de la formation. Dès lors que la forme d’aide spécialisée s’écarte du modèle de l’intervention pédagogique au sein d’un groupe d’élèves, elle n’est mise en oeuvre que progressivement, au fur et à mesure des connaissances et compétences acquises en formation. Les enseignants bénéficient, pendant ces temps de mise en situation, d’un accompagnement et d’un suivi coordonnés et cohérents avec la formation dispensée dans les centres de formation.

Sauf cas exceptionnel, les deux périodes de formation sont déterminées de façon à permettre l’organisation des épreuves du certificat d’aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (CAPA-SH) à partir du troisième trimestre de l’année scolaire et avant la fin de l’année civile.

Article 4

Les principes propres à la formation de base préparant au certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (2CA-SH) sont les suivants :

La formation de base préparant au certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (2CA-SH) comprend la participation à plusieurs modules permettant d’acquérir 150 heures de formation dont deux tiers sont consacrés à l’unité de formation 1 (UF 1).

Le parcours de 150 heures peut s’effectuer sur une durée maximale de trois ans. Toutefois, le plan de formation peut permettre de réaliser l’ensemble de cette formation au cours d’une seule année scolaire.

Article 5

Lorsqu’un enseignant titulaire du certificat d’aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (CAPA-SH) ou du certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (2CA-SH) souhaite préparer une reconversion dans une autre option, il peut, s’il le désire, solliciter sa participation à l’unité de formation 1 de l’option concernée. Toutefois, cette possibilité ne lui sera accordée que pour une seule reconversion.

Article 6

La formation de base est organisée ainsi qu’il suit :

Il appartient à chaque recteur, en liaison avec les inspecteurs d’académie, directeurs des services départementaux de l’éducation nationale, et en concertation avec les opérateurs de formation qu’il sollicite, de procéder à l’analyse des besoins en formation spécialisée de l’académie, de manière à arrêter un schéma prévisionnel des formations en fonction de la situation des postes et des priorités retenues en matière d’adaptation et d’intégration scolaires.

L’implantation des formations, y compris interacadémiques, le choix des options et les modalités de mise en oeuvre de la formation sont présentés au comité technique paritaire académique (CTPA). Il est recommandé qu’un groupe de travail associant des experts dans le champ des formations spécialisées et assurant une bonne représentation des organisations représentatives de la communauté éducative concernée prépare la consultation de cette instance.

Les inspecteurs d’académie et les recteurs sont chargés, après consultation des instances paritaires compétentes, du recrutement pour la formation de base du certificat d’aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (CAPA-SH) et du certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (2CA-SH).

Pour les options A, B, C, le recrutement sur proposition des inspecteurs d’académie, directeurs des services départementaux de l’éducation nationale, demeure de la compétence de l’administration centrale après consultation de la commission administrative paritaire nationale (CAPN).

Pour les options A second degré, B second degré, C second degré, le recrutement sur proposition des recteurs relève de la compétence de l’administration centrale après consultation de la commission administrative paritaire nationale (CAPN).

Article 7

Les modules de formation d’initiative nationale sont organisés ainsi qu’il suit :

La liste des modules de formation d’initiative nationale organisés au niveau interacadémique (d’une durée de 25 à 50 heures) est arrêtée au plan national, dans le cadre de la formation continue des enseignants. Cette formation, ouverte aux enseignants du premier degré titulaires du certificat d’aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (CAPA-SH) et aux enseignants du second degré titulaires du certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (2CA-SH), vise à l’approfondissement et à l’actualisation des connaissances et compétences professionnelles. Certains de ces modules d’initiative nationale peuvent également être ouverts aux conseillers principaux d’éducation, aux conseillers d’orientation psychologues et à des enseignants du premier ou second degré non titulaires de ces certificats.

Cette liste est élaborée par la direction de l’enseignement scolaire en concertation avec la direction de l’enseignement supérieur, les académies et les opérateurs de formation. Elle fait l’objet d’une publication au BOEN au cours du premier trimestre de l’année civile, en prévision de la rentrée suivante, sous la responsabilité conjointe du directeur de l’enseignement scolaire et du directeur de l’enseignement supérieur.

Les candidatures sont adressées par les recteurs après consultation des instances paritaires compétentes à la direction de l’enseignement scolaire. Celle-ci arrête la liste des stagiaires en fonction des moyens disponibles et de la carte des formations d’initiative nationale, après consultation des CAPN.

Article 8

En complément des formations de base et des formations d’initiative nationale, il appartient à chaque recteur de prévoir pour le plan académique de formation, en liaison avec les inspecteurs d’académie, directeurs des services départementaux de l’éducation nationale, et en concertation avec les opérateurs de formation qu’il sollicite, des modules de formation continue ouverts aux enseignants spécialisés et non spécialisés du premier et du second degré, appropriés aux besoins de l’académie. Ces modules doivent permettre d’assurer une formation évolutive et adaptée, visant notamment à accompagner des équipes pluridisciplinaires engagées dans l’enseignement à des élèves présentant des besoins éducatifs particuliers, en associant chaque fois qu’il est utile les partenaires extérieurs à l’éducation nationale, pour que, quel que soit le niveau d’enseignement, l’intégration de ces élèves s’effectue dans des conditions optimales.

Article 9

En application de l’article 11 du décret du 5 janvier 2004 susvisé, les stagiaires en formation en alternance du certificat d’aptitude aux actions pédagogiques spécialisées d’adaptation et d’intégration scolaires (CAAPSAIS) termineront leur formation durant l’année scolaire 2004-2005.

Article 10

Le directeur de l’enseignement scolaire, le directeur de l’enseignement supérieur et les recteurs d’académie sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 5 janvier 2004.

Luc Ferry

 

Retour en haut   Retour en haut
Retour à la page Formations Valid HTML 4.01 Strict Valid CSS Retour à la page d’accueil
Daniel Calin © Tous droits réservés Dernière révision : vendredi 21 décembre 2007 – 18:30:00