Rentrée maître E

Les aides pédagogiques spécialisées (option E).
Répondre
caro
Visiteur
Visiteur
Messages : 13
Enregistré le : 02 août 2006 10:45
Contact :

Rentrée maître E

Message par caro » 03 août 2006 14:03

Bonjour,
Nouvelle dans l'AIS, je suis bien heureuse de trouver votre forum. Je cherchais désespérément une liste de diffusion de maître E comme existe celle de la PMEV et je vous ai trouvé. D'où ma première question : est-ce qu'il en existe une ?
Ensuite, j'ai passé le CAPASH en candidate libre, étant trop jeune pour obtenir la formation, et je l'ai eu. Mais je me sens démunie pour un certain nombre de choses. Entre autre dans l'immédiat : que fait un maître E les premiers jours de la rentrée puisque les élèves sont surtout dans leur classe ?
merci d'avance pour vos réponses...

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Message par Pascal Ourghanlian » 03 août 2006 18:04

Bonjour et bienvenue,

Quelques listes de diffusion, partielles, et peu suivies...

Pour la rentrée :
1. mission de relation :
- faire le point du secteur avec les collègues du RASED (concentration des difficultés, suivis rapides en lien avec l'an passé, priorités fixées par l'IEN, lectures des projets de circonscription, de RASED, charte du RASED, etc.),
- rencontrer les équipes d'école (se présenter, rappel des missions, modalités de contact, travail des demandes d'intervention),
2. mission de prévention :
- être présent sur les maternelles, en concertation avec les enseignants et en co-intervention,
- évaluations CE2 (donner aux maîtres la possibilité d'être observateur de leur propres élèves en train de faire).

Attention ! Tout s'enchaîne très vite. Le temps de la réflexion sur les modalités de travail devient vite contraint. Passer sa rentrée à réfléchir, quoi qu'en pensent certains (IEN ou collègues mal embouchés), ce n'est pas du temps perdu...

Bon courage.
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

caro
Visiteur
Visiteur
Messages : 13
Enregistré le : 02 août 2006 10:45
Contact :

rentrée

Message par caro » 05 août 2006 13:57

bonjour,
merci d'avoir répondu aussi vite...
ces réponses entraînent de nouvelles questions:
Mais d'abord je précise mon futur "environnement de travail": je suis donc nommée sur une groupe scolaire(mat et élem) d'une vingtaine de classe. Il n'y a pas eu de maître E depuis au moins 5 ans. Chaque année , c'est un PE2 qui est nommé au dernier moment dessus. Il y a quand même une jolie salle (avec un ordinateur et 4 jeux(logix, mystero et un jeu de phonologie) dans le bâtiment des Cycle 2 qui se trouve à 10 mn à pied de celui du cycle 3(pas de salle). Il n'y a jamais eu d'intervention en maternelle. Il n'y a pas de maître G. La psychologue que j'ai rencontré fin juin travaille sur trois groupes scolaires sur une zone géographique assez étendue.
- j'ai cru comprendre que c'est le maître G qui intervient en général sur les premiers jours en petite section. est-ce que je peux proposer cette intevention à mes futurs collègues d'entrée de jeu? En quoi peut se résumer une présence sur les autres niveaux?
- comment rencontrer et sur quel temps les autres collègues maître E sur le secteur de ma psy et le faut-il?
- est-ce que j'envoie un e-mail à mon futur inspecteur (ses priorités, projet de circonscription..) pour avoir de plus amples renseignements ou est-ce que je le rencontre lui aussi?
- est-ce que je suis tenue d'assister aux 6 heures de réunion de rentrée de l'élem? Comment ça se passe en général pour les concertations?
- bon et puis une dernière: ma psy m'a dit qu'il serait bon de faire passer des tests aus élèves en difficulté. j'ai fait des recherches ces jours-ci et j'ai lu des choses sur les tests de concepts de base de boehm. Qu'en pensez-vous? Est-ce qu'il en existe d'autres et où peut-on se les procurer?
voilà, j'espère que ces lignes ne sont pas trop denses...
à bientôt

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Message par Pascal Ourghanlian » 05 août 2006 23:20

Réponses, dans l'ordre inverse :
- tests : NON - de mon point de vue, c'est déjà une trop forte demande aux psys ; alors pas les E ! "Nous", on observe l'élève en train de faire, on l'aide à mettre à jour ses procédures ; éventuellement, on évalue (si c'est une évaluation formative, critériée, et participante), non pas un "niveau" scolaire (les instits des classes font ça très bien) mais de manière à mettre à jour les points d'appui sur lesquels l'élève peut s'appuyer pour avancer ; si votre psy veut tester qu'elle le fasse (c'est son champ de compétences) ; avec certains outils (comme le k-abc), elle peut même vous donner des pistes de remédiation ; perso', les concepts de Boehm, je n'accroche pas...
- rencontrer l'IEN, c'est la moindre des choses... prenez rendez-vous ; posez lui des questions : projet de circonscription, place de l'AIS dans le dit-projet, priorités, etc.
- puisque vous avez la "chance" de n'être "que" sur un seul groupe scolaire, les 6 h. de réunion de pré-rentrée, si elles ne sont pas occupées par une réunion du RASED au complet, vous pouvez les utiliser à travailler la mission de relation avec les collègues du groupe scolaire (quels besoins ont-ils ? qu'avez-vous à leur proposer ?)
- les enseignants du RASED ont 3 h./sem. de concertation entre eux, dixit la 2002-113 ; comment sont-elles organisées chez vous ? ; pour rencontrer les collègues des classes, si elles sont d'accord, mettez-vous à leur disposition une heure 1 ou 2 midis par sem., pour des temps de synthèse
- le travail en mater' est souvent le fait des G, quand ils existent ; pourquoi pas les E ? l'enchaînement CE1/CE2 puis CP, éventuellement cycle III s'il y a le temps, n'est pas gravé dans le marbre du déroulement de l'année scolaire...
- pas de G, peu de psy, vous allez être le réseau à vous toute seule : quel va être votre périmètre d'intervention, vos priorités ? ; pas de "vraie" E depuis 5 ans : en quoi êtes-vous utile puisqu'elles ont fonctionné sans ? vous êtes l'instit' surnuméraire ? vous êtes maîtresse de soutien ? vous êtes spécifique de quoi ? toutes choses à construire et à préciser peu à peu...

Affinez encore vos questions (elles doivent être nombreuses et en vrac) ; on fera ce qui est possible pour vous donner un coup de main. La question des outils viendra après. Le point essentiel, c'est "comment je me positionne n'étant plus instit' ordinaire ?".
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

caro
Visiteur
Visiteur
Messages : 13
Enregistré le : 02 août 2006 10:45
Contact :

Message par caro » 08 août 2006 13:50

bonjour,
J'ai tardé à répondre car le contenu de votre message devait mûrir dans ma tête...
- pour les tests et/ou évaluations, j'avoue que cette demande de la psy me permettait de me raccrocher à quelque chose, n'ayant eu aucune formation "officielle". J'envisage ça comme une base de travail, un point de départ et des éléments concrets sur quoi m'appuyer et non comme l'essentiel de mon travail bien entendu. Mais je suis consciente aussi qu'il s'agit autant pour moi d'une béquille.
En même temps, j'ai lu des travaux intéressants sur le travail sur les concepts de base :
http://www.ac-besancon.fr/siteaca/inter ... nzelot.pdf
http://www.apmep.asso.fr/spip.php?article839
et ça me donnait envie de m'en rendre compte par moi-même.
Pourquoi n'y "accrochez"-vous pas ?
- Pour "évaluer les points d'appui sur lesquels l'élève peut s'appuyer pour avancer", pour "mettre à jour ses procédures". C'est pour ça que j'ai souhaité devenir maître E, entre autre frustrée de ne pas trouver le temps en classe.
Mon mémoire de CAPA-SH portait plus ou moins sur la question. Mais j'aimerais plus d'éléments théoriques pour m'enrichir.
J'ai lu : "Dénouer l'échec scolaire" de Varinia Oberto et Alain Sotto et
"Tous les enfants peuvent réussir" entretiens entre de la Garanderie et G. Cattan.
Je viens de commander "L'entretien cognitif à visée d'apprentissage" de Perraudeau.
Qu'en pensez-vous? Avez-vous d'autres lectures à me proposer ?
- pour la maternelle, j'en parlerai avec l'inspecteur, mais après 7 ans de maternelle, je trouve que la prévention y est essentielle. Je n'aime pas le fatalisme, et cet état d'esprit est loin de convenir à la future "maîtresse E" que je suis. Mais on le voit très vite les enfants qui auront besoin d'aide et dire qu'ils sont trop jeunes, qu'il faut leur laisser le temps et attendre le CP pour faire quelque chose, ça m'a toujours beaucoup... profondément déçu pour ne pas dire que ça me désespérait. C'est pourquoi je souhaite de tout coeur intervenir dès la maternelle.
- et ... "Affinez encore vos questions (elles doivent être nombreuses et en vrac) ; on fera ce qui est possible pour vous donner un coup de main". Merci beaucoup pour ces paroles. C'est bien encourageant.
à bientôt...

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Message par Pascal Ourghanlian » 08 août 2006 14:37

Bonjour,

Les concepts de Boehm, pourquoi je suis réticent ?
Pour un tas de raisons :
- certaines, conjoncturelles : dans mon coin, "on" fait passer Boehm à tous les gamins, de manière systématique, un peu comme un test d'entrée à l'école :evil:
- de manière plus "théorique" : les concepts renvoient à la théorie des pré-requis, fort à la mode (à la suite de Piaget) dans les années 70-80 (et au-delà) fondée sur l'idée selon laquelle le développement précède l'apprentissage. Les travaux de Vygostki, Bruner et des autres socio-cognitivistes semblent montrer que, au moins autant, l'apprentissage précède le développement. En d'autres termes, Boehm, c'est un peu statique, ça pointe des résultats plus que des démarches. Mais j'imagine qu'il y a mille et une façons d'enrichir l'outil par la manière dont on l'utilise...

D'autres lectures : les deux bouquins de la FNAME chez Retz (le 2e sur la métacognition est sorti en juin) [et bien que l'appellation "psychopédagogue" promue par la FNAME me laisse rêveur...].
Le Perraudeau est remarquable, et de lecture indispensable.
Et puis il y a tout le travail d'explicitation (voir Vermersch et le site du Grex).

Pour la prévention en mater' : d'accord avec vous sur le fond. Attention cependant : on dérive vite vers de l'étiquetage...
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

Répondre