Accueillir plus de 12 élèves en CLIS ?

(option D)
Répondre
lenaki
Visiteur
Visiteur
Messages : 8
Enregistré le : 29 mai 2008 17:40

Accueillir plus de 12 élèves en CLIS ?

Message par lenaki » 29 mai 2008 17:46

Bonjour,
Je suis enseignante en CLIS dans une école qui a 2 CLIS (option D). Il y a en tout 24 inscrits (donc 12 élèves dans chaque CLIS) mais dans ma classe 2 élèves sont intégrés à plein temps et un autre à 75%.
Des parents se sont présentés aujourd'hui disant qu'ils voulaient inscrire leur enfant dans une des CLIS de l'école (cause : déménagement : leur enfant est déjà inscrit dans une autre CLIS du département).
D'où mes questions ;
- Ai-je le droit / Dois-je accueillir cet élève sachant que j'ai 12 inscrits mais seulement 9 présents ?
- Un enfant qui change de CLIS pour un déménagement peut-il s'inscrire dans la CLIS de son choix ? Ne doit-il pas y avoir une notifiaction de la MDPH ?

Merci d'avance pour vos réponses.

Daniel Calin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 944
Enregistré le : 15 sept. 2004 09:03
Localisation : Retraité, ex-chargé d'enseignement à l'IUFM de Paris
Contact :

Re: Accueillir plus de 12 élèves en CLIS ?

Message par Daniel Calin » 30 mai 2008 20:12

1/ Les CLIS doivent avoir au maximum 12 élèves inscrits, point final. Tout le reste est fantasme et (mauvaise) littérature... Ayez pitié de vos collègues présents et à venir, refusez tout franchissement de cette barre !

2/ Il y a un vide juridique complet en ce qui concerne les relations d'une MDPH à l'autre, donc d'un département à l'autre. Ceci dit, quoi qu'il en soit, les MDPH ne peuvent que prescrire un type d'accueil, et c'est l'IA qui affecte. En aucun cas des parents ne peuvent se présenter directement à une école pour y faire inscrire leur enfant : même les parents d'enfants non handicapés doivent passer par la mairie. Renvoyez ces parents à l'Inspection Académique, qui a seule pouvoir de décider, d'une part si elle souhaite ou non une décision de "sa" MDPH (perso, je pencherais pour le non, dans cette situation de déménagement en cours d'année, faut pas pousser...), d'autre part d'affecter cet enfant dans une CLIS où il y a de la place...
Cordialement,
Daniel Calin

akila m
Animateur
Animateur
Messages : 161
Enregistré le : 19 mars 2006 21:19
Localisation : yvelines

Re: Accueillir plus de 12 élèves en CLIS ?

Message par akila m » 31 mai 2008 19:08

Problème : lorsqu'un enfant est envoyé en CLIS pour une observation par la MDPH, après demande de l'équipe (hdj) et de la famille ; qu'à l'issue de celle-ci, l'enseignante de cette CLIS conclut "qu'il est urgent que cet enfant soit scolarisé dans un milieu ordinaire" et qu'elle commence à l'imaginer dans sa classe à la rentrée prochaine, et l'enfant également qui nous montre son école devant chaque passage (il est en hôpital de jour) ; décision qui tombe : il n'est pas retenu en CLIS pour la rentrée car il n'est pas prioritaire. Dans ce cas, je me sens prête à aller rencontrer l'enseignante de cette classe pour qu'elle accepte de recevoir cet enfant quelques demies-journées par semaine même si elle a un effectif de 13 élèves.
Je ne comprends pas que les décisions nous échappent complètement et que nous nous retrouvions à accompagner des déceptions d'enfants et de familles, que les enseignants de CLIS soient si peu entendus et que les enseignants référents (pardon Pascal) soient si invisibles ou lointains.
mescudie

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: Accueillir plus de 12 élèves en CLIS ?

Message par Pascal Ourghanlian » 31 mai 2008 22:40

Pas de souci, Michèle :wink:

D'autant que je suis d'accord avec vous :
- les référents sont lointains (par la force des choses : j'ai ouvert mon 170 ème suivi hier...) ;
- je suis le 1er à tenter de convaincre les collègues de CLIS à "en prendre" un 13ème, à temps partiel, quand c'est cohérent avec le projet du gamin.

MAIS c'est bien là dessus que compte nos instances : la gentillesse, la bonne volonté, la bienveillance - sans abonder les besoins nécessaires...
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

Répondre