Déroulement d'une séance en regroupement d'adaptation

Les aides pédagogiques spécialisées (option E).
Répondre
Mathieu S
Visiteur
Visiteur
Messages : 6
Enregistré le : 13 juil. 2006 14:29

Déroulement d'une séance en regroupement d'adaptation

Message par Mathieu S »

Bonjour à tous,
Je m'interroge en ce moment sur le déroulement d'une séance en regroupement d'adaptation. J'ai lu plusieurs fois un schéma classique :
- le "quoi de neuf ?"
- échauffement : un petit jeu pour mettre en réussite les élèves.
- rappels de la dernière séance : "on en est où du projet ?"
- travail sur l'objectif de la séance.
- bilan de la séance : écrit ou oral.

J'aurais voulu savoir si certains d'entre vous utilisaient un autre schéma. Peut-être auriez-vous d'autres idées qui peuvent s'appliquer dans certains cas suivant l'objectif de la séance.
Merci d'avance.
Mathieu S

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Message par Pascal Ourghanlian »

Bonsoir,

Mon fonctionnement (qui vaut donc ce qu'il vaut comme cas particulier d'une manière de faire) : temps 1 / temps 2 / temps 3.

Temps 1 : (5 min.)
- que venons-nous faire dans le groupe ? (i. e. quels sont nos objectifs d'apprentissage)
- qu'avons-nous appris la dernière fois ?

L'objectif, ce n'est pas de dire ce qu'on a fait (écrire une règle du jeu), mais ce qu'on apprend quand on fait ce qu'on fait. Le métacognitif est premier, le support est un moyen d'enrôlement (cf. Bruner, le grand "inspirateur"), pas l'objectif de la séance.

Temps 2 : (25 min.)
C'est le temps de l'annonce de l'objectif général (celui qui a permis de constituer le groupe) et des objectifs spécifiques à chacun (toi, tu vas essayer de... pour travailler... pour apprendre...). C'est ce moment qui permettra le temps 3.
C'est le temps du déroulement de l'activité avec temps individuel/temps collectif/arrêt de l'activité pour explicitation/prise d'indices sur les manières de faire qui conduisent à la réussite.

Temps 3 : (15 min.)
Retour sur les objectifs : toi tu avais quoi à faire / pour apprendre quoi / tu as découvert quoi / comment as-tu fait
Quel principe de généralisation (potentiellement porteur de transfert) peut-on élaborer ensemble.

Le reste, c'est de la décoration :wink: (essentielle cependant). Quelles activités, quel support, quel "projet", ne pas s'interdire de lire une histoire, que rapporte-t-on aux autres de la classe (et rapporte-t-on quelque chose), etc.
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

patrick
Animateur
Animateur
Messages : 166
Enregistré le : 25 mai 2005 22:41

Message par patrick »

Le "quoi de neuf ?" ne me semble pas une formule d'introduction à une séance d'aide.
On peut comprendre qu'un instit Freinet débute ainsi sa classe, montrant ainsi qu'il ne se coupe pas de la vraie vie! Il a un cadre clair, il s'adresse à des élèves mais par cette formule il leur demande de laisser rentrer le monde extérieur dans sa classe. Ceci avait du sens à une époque où l'école se vivait comme un sanctuaire, l'école est maintenant parfois trop ouverte et, sans revenir à la leçon de morale ou de patriotisme inaugurale, un appel à l'ouverture ne me semble plus aussi capital. (décidément je vieillis mal !!).
En tout état de cause, il en va de tout autre manière pour une séance d'aide. Là, le cadre est moins évident, ce n'est pas forcément l'élève qui est "convoqué". Aussi une formule aussi ouverte n'aide pas l'enfant à repérer ce que l'on attend de lui ici. Certains vont s'y engouffrer pour monopoliser sans vraiment investir, transformant la séance en papotage de salon.
Oui il faut un temps d'accueil en début de séance, mais les participants doivent savoir qu'il ne sont pas là pour ça, et si ce temps d'accueil déborde c'est le signe d'un dysfonctionnement qui peut être accepté mais doit être alors mis en sens.
Un rituel de début de séance doit être court, j'ai pu voir des inaugurations de séance qui prenaenit plus de 10 minutes de rituels pseudo-symboliques lourds ouvrant à je ne sais quelle messe pédagogique. Si les enfants viennent dans une séance d'aide, c'est qu'ils ont une difficulté à travailler, il ne faut pas lourdement insister sur cette difficulté mais à l'opposé il ne faut pas leur faire croire qu'ils viennent là pour blaguer.
Un "quoi de neuf en classe ?" Un " Avant de commencer, est-ce qu'il y a un événement important à parler ?" Un " Bonjour, vous avez la forme, on peut commencer ?"... En tout cas, ce qui se joue dans ces minutes initiales est déterminant pour le reste.

froutine
Visiteur
Visiteur
Messages : 11
Enregistré le : 14 août 2006 18:31
Localisation : Haut-Rhin

Message par froutine »

Bonjour,

Justement, je me pose des questions sur ce petit temps de rituel court en début de séance. Je ne sais pas trop quoi y mettre et puis, 45 min c'est déjà assez court, si on commence par 15 min de rituel...

Pour le moment, on se dit bonjour, je demande si ça va et je laisse 5 minutes de flottement où les élèves se distribuent rapidement quelques services (essuyer le tableau, changer l'eau du seau, écrire la date au tableau, préparer le matériel nécessaire à la séance). Pendant ce petit temps, ils peuvent aussi écrire un mot dans la boîte à souci ou le cahier de souhait que j'ai mis en place. Je trouve que ça fonctionne plutôt bien pour le moment.

Donc, j'aimerais savoir quelles sont vos manières de procéder. En fait je suis inspectée au mois de janvier (je suis T2 et fais uniquement "fontion" d'enseignant E). J'aimerais donc avoir plusieurs exemples de fonctionnement pour pouvoir ajuster (ou pas) mon fonctionnement.
Je précise que je travaille uniquement avec des enfants de cycle 3.
(J'interviens aussi un peu en maternelle et, je dois dire que là, je ne maîtrise pas vraiment le sujet... Mais j'y travaille !)

Merci !
Modifié en dernier par froutine le 30 déc. 2006 16:19, modifié 1 fois.

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Message par Pascal Ourghanlian »

Je vous renvoie à ma réponse...

Le temps 1 n'est en rien un "Quoi de neuf". Il est ritualisé, certes, mais il vise les apprentissages et le retour réflexif du temps 3, pas la cohésion du groupe ou le dépôt de ses soucis extérieurs à la classe, comme dans un "Quoi de neuf" Freinet.
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

froutine
Visiteur
Visiteur
Messages : 11
Enregistré le : 14 août 2006 18:31
Localisation : Haut-Rhin

Message par froutine »

Oui, j'avais bien compris.
Il faut que je fasse plus de place à la métacognition dans mes séances. Elle est présente au milieu des séances et en fin, quand nous faisons le bilan. Mais c'est logique que si les objectifs ne sont pas clairement présentés en début de séance, il est plus difficile d'y revenir lors du bilan.
En fait, je trouve que, comme les séances sont courtes, il est difficile d'y caser efficacement tous les ingrédients !

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Message par Pascal Ourghanlian »

Mais où est-il écrit que les séances ne doivent durer que 45 min ? Surtout avec des cycles 3 ?

Par ailleurs, comment faire du E quand on fait fonction de E ? Vive l'institution ! Plus une inspection ?

Soit vous faites du soutien, un peu amélioré par ce que vous avez piqué à droite et à gauche (si vous êtes sur ce forum, c'est que vous avez engagé une démarche d'auto-formation...) et vos rituels, très proches de ceux d'une classe "ordinaire", peuvent se justifier (encore que j'insisterais plus sur un repérage temporel et/ou spatial en fonction de votre installation, que sur l'effaçage du tableau...).
Soit vous vous lancez "à l'aveugle" dans ce qui pourrait se rapprocher d'une démarche de E (?), et vous êtes "à fond" dans la métacognition.
Les deux ensemble ne me paraissent ni raisonnables ni compatibles.

Bon courage !
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

superER59
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 55
Enregistré le : 24 déc. 2005 09:25
Localisation : Nord

Message par superER59 »

Je souhaite simplement rebondir sur ce qu'a dit Pascal par rapport à la durée des séances : en effet, où est-il spécifié que nos séances doivent durer 45 minutes ? C'est une telle évidence pour tous les maîtres E mais là du coup je me pose la question... :shock:

Sinon voici le déroulement de séance que j'utilise le plus :

5 à 10 minutes en regroupement bibliothèque pour le travail du projet de lecteur (lecture d'histoire ou autres, de livres apportés par les élèves, les élèves me disent s'ils ont lu des choses) et le rappel de ce que nous avons appris la séance précédente

Puis en général lecture d'album et travail des stratégies de lecture, et/ou travail du lexique mental
Et exercices écrits individualisés
Retour métacognitif et mise en commun du travail effectué
Bilan : qu'avons nous appris ?
Il est vrai que 45 min c'est court !!
Enseignant référent nord
capash E

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Message par Pascal Ourghanlian »

Céline,

Je confirme : il n'y a aucune prescription concernant la durée des séances, dans aucun texte !

Je me suis vu faire des séances de moins de 30 min avec des GS ou avec des plus grands qui, en début de prise en charge, ne "tenaient" pas plus longtemps et des séances de plus d'une heure, lessivantes pour tout le monde, mais ô combien riches.

Dans nos métiers, le maître mot, c'est adaptation. Et, pour ce qui me concerne, délibérément, je le comprends sur le versant "adaptation de l'école aux gamins"...

Black out pour au moins 36 h. :lol: : il paraît qu'on change d'année ! Qu'elle vous apporte à toutes et à tous joie professionnelle et paix personnelle...
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

micojo
Visiteur
Visiteur
Messages : 12
Enregistré le : 28 mars 2006 10:49

Message par micojo »

En ce qui concerne la durée : 2x45 minutes, c'est ce qu'on nous demande lors de la passation du CAPA-SH. C'est sans doute pour cela que mathieu a donné ce temps de séance.

Pour moi qui vais passer cet examen, j'essaie de faire des séances de 45 minutes pour être rodée le jour j. mais c'est sans doute au détriment des élèves, malheureusement...
Il m'arrive quand même de dépasser assez souvent :lol:
ex-stagiaire capa sh option E. retour en maternelle

superER59
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 55
Enregistré le : 24 déc. 2005 09:25
Localisation : Nord

Message par superER59 »

Disons que, 45 minutes, ça a l'avantage d'être pratique, ça permet de mettre 3 séances par demi-journée. Je ne me vois pas faire plus d'une heure avec des CP ou des CE1 ; Au cycle 3, pourquoi pas, en effet, mais je n'ai pas le temps d'y aller...
Enseignant référent nord
capash E

patrick
Animateur
Animateur
Messages : 166
Enregistré le : 25 mai 2005 22:41

Message par patrick »

Je suis entièrement d'accord avec vous : au bout du bout ce qui justifie la durée de 45 mn, c'est le côté pratique : 3 séquences par demi-journée.
Doit-on se scandaliser d'inféoder ainsi notre travail d'aide à une si forte contrainte institutionnelle!! A mon avis, ce qui serait scandaleux, c'est d'essayer de justifier cette durée par des pseudo arguments psy, bio, socio
Cette durée montre bien que notre travail ne prend son sens que dans l'institution scolaire. C'est mieux de le savoir et de le prendre en compte plutôt que d'essayer de le justifier pédagogiquement.
Pour moi la durée de séance est aussi déterminée par le partenaire absent mais fondamental, l'enseignant. La politesse, le respect de son travail, nécessitent qu'il puisse s'organiser et prévoir le retour de son élève.
En rééducation les séances de groupe que je peux mettre en place durent 1 h, les séances individuelles 45 mn.
En tout cas nous sommes là dans un débat très marqué par le poids de l'institution et donc de son contrôle ! Les "séances courtes" sont difficilement contrôlables!!
En tout cas pour ce qui est du contrôle quantitatif pour un IEN, le nombre de séances hebdomadaires est à mon avis un élément plus pertinent que le fameux nombre d'enfants pris en charge qui ne dit rien du travail effectif.
24 séances individuelles par semaine à raison de 2 séances par semaine cela ne fait que 12 enfants mais une charge de travail bien plus conséquente (intenable à mon avis en rééducation) que 50 enfants "vus" en groupe de 5 en 10 séquences dans la semaine!!

Répondre