Écriture en adaptation ?

Les aides pédagogiques spécialisées (option E).
Répondre
caro
Visiteur
Visiteur
Messages : 13
Enregistré le : 02 août 2006 10:45
Contact :

Écriture en adaptation ?

Message par caro »

bonjour,
Mes premières questions portaient sur le déroulement et les occupations de la rentrée. Maintenant, je rentre plus dans la pratique. Il était dans les habitudes de l'école que l'enseignante faisant office de maître E mais en fait dans le domaine du soutien, prenne des groupes en "graphisme". Et depuis quelques jours, je sens la demande pressante des collègues qui monte jusqu'au " bon, alors, quand est-ce que tu fais tes groupes de "graphisme" " de la part d'une maîtresse de CP...
J'ai déjà pris trois enfants de CE1 par rapport à cette demande pour un petit bilan : sur les trois, un a un problème de représentation dans l'espace, mais les autres tracent correctement leurs lettres. Pour ce qui est du CP, il me semble que c'est tôt, qu'il faut peut-être leur laisser le temps de s'habituer à la cursive, aux lignes, au cahier... Dans quelle mesure je peux intervenir en tant que maître E, avec quels moyens ? J'ai l'intention de dire à l'enseignante que tant que les évaluations CE1 et CE2 ne sont pas passées, j'ai le temps, mais que par la suite, ça ne pourra plus être une priorité. Qu'en pensez-vous? Et si en effet, j'avais du travail dans cette pespective, sur quelles pistes je pourrai m'en aller ?
Par ailleurs, merci à Pascal pour ses bons conseils du mois d'Août. Je n'avais pas eu l'occasion de le faire.

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Message par Pascal Ourghanlian »

De rien Caro... la vie de ce Forum est pleine de joies et d'enseignements - même pour ses animateurs !

Je n'ai jamais eu de demandes de collègues d'une remédiation "graphisme" et n'en ai jamais vu. Cette demande, d'ailleurs, me laisse songeur : on est vraiment dans l'utilitaire, voire l'utilitarisme, le montage d'automatismes hors de toute question de sens - ça me fait penser aux prérequis naguère célèbres, et aux concepts (?) de Boehm...

Désolé de yoyoter, ou de paraître tourner en rond... Mais je crois aux vertus de l'écriture (au sens de production d'écrits) dès la PS, par dictée à l'adulte d'abord, par écritures approchées ensuite, par production de plus en plus autonome enfin, avec aide, fichiers, etc (voir "la production d'écrits courts" d'Ouzoulias, ou la MNLE de De Keyzer, Retz, ou les travaux des équipes de Toulouse, Fijalkow, ou de Lyon, Besse, sur la lecturécriture). Le graphisme, c'est autre chose (je n'ai rien contre les lignes d'écriture avec modèle, à gauche ou à droite - pour les gauchers... ; je n'ai rien contre les ateliers calligraphie en arts visuels). Mais ce n'est pas une priorité pour le maître E (même en prévention).

Il me semble que l'on accepte d'autant mieux la norme (une écriture lisible, une orthographe socialement acceptée) qu'elle fait sens dans une situation de communication : on écrit pour dire quelque chose à quelqu'un (ou pour soi-même) en respectant peu à peu un code partagé (voir Jakobson).

L'attente des collègues est celle que vous décrivez ? Appuyez-vous sur les attentes institutionnelles : évaluations CE1 pour déterminer les priorités, protocoles départementaux CP renforcés s'ils existent et, surtout, les programmes de 2002 qui ne posent pas le graphisme comme élément déterminant d'une progression cycle 2.

Ce n'est pas une question de temps (ou pas seulement), c'est une question de priorité... Et la fréquentation quotidienne de petits dyspraxiques ou de petits handicapés moteurs des membres supérieurs, qui pallient leurs difficultés grace à l'ordinateur parce qu'ils ont quelque chose à dire, me conforte dans ma position...

Bon courage !
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

Répondre