Humour et bulletins scolaires

(option F)
Répondre
Prigogine
Visiteur
Visiteur
Messages : 2
Enregistré le : 30 nov. 2009 23:08

Humour et bulletins scolaires

Message par Prigogine » 30 nov. 2009 23:10

Bonjour
Je suis enseignant en SEGPA dans un collège et le nouveau Principal du Collège se dit scandalisé par les appréciations de mes bulletins scolaires. Il m’a convoqué dans son bureau pour exiger que je rectifie mes appréciations en me menaçant de porter l’affaire devant l’Inspecteur d’Académie. Il m'est reproché d'utiliser l'humour dans mes appréciations de bulletin et notre Principal estime que cela est inadmissible car non professionnel et inaccessible au lectorat auquel il est destiné.
Je lui ai précisé que je travaillais beaucoup sur l'humour dans mes relations avec mes élèves depuis de nombreuses années, que je m'appliquais à ne surtout jamais porter atteinte ou être blessant vis à vis de l'élève, que chacune de mes phrase à caractère humoristique était suivie d'une phrase explicitant sous une autre forme le contenu humoristique de la phrase, et que surtout je me refusais à préjuger négativement des capacités de mon lectorat parental à saisir les nuances de forme humoristiques (ou pas) de mes appréciations. De plus j'ai toujours estimé qu'une incompréhension dans la lecture d'une appréciation pouvait être une occasion de la part des parents de demander un RDV pour me rencontrer.
L'entrevue s'est soldé par une injonction inconditionnelle et sur un ton totalement inapproprié de sa part, de supprimer tout humour de mes appréciations.
Je vous laisse ci après les appréciations objets du litige et souhaiterais savoir si la position de mon Principal est fondée, et si je dois effectivement remettre en cause l’usage de l’humour non dégradant dans mes appréciations (Cela fait tout de même 12 ans que je pratique l’activité et il m’importe donc de savoir si je suis dans l’illégalité depuis tant d’années ?)

Aires cérébrales langagière XXL ! Des possibilités de progression sous exploitées principalement par abus de ses aires langagières ! Les résultats sont à peine moyens malgré des capacité de compréhension et de réflexion très efficaces !

Activité sismique évolutive et à surveiller ... les résultats sont très satisfaisants mais dissimulent une grande instabilité avec des difficultés à rester centré dans la durée sur une tâche sans être perturbé par un événement extérieur.

Aires cérébrales langagières très développées ! Au delà des soucis de discussions parasites récurrents qui semblent se dissiper, l'attitude de travail et le niveau de connaissance sont très satisfaisants. Elève pertinente, sympathique et volontaire.

Aires cérébrales langagières surdimensionnées ! Les résultats obtenus sont très bons mais il faut être attentif à la dilution par la discussion parasite ainsi qu'à sa capacité à progresser dans la vérification de la pertinence des résultats trouvés.

Aires cérébrales langagières en forte expansion ! Elève obtenant des résultats tout à fait satisfaisants mais qui doit surveiller la dilution de son attention par les nombreuses discussions parasites !

Aires cérébrales langagières dilatées ! Résultats satisfaisants pour une élève sympathique et très pertinente dans ses raisonnements. Attention à la dilution par les discussions parasites car le niveau des résultats obtenus pourrait être encore meilleur.

Aires cérébrales langagières exclusivement en mode "ON". Les résultats sont satisfaisants mais il est dommage d'être aussi souvent perturbée dans son travail et sa réflexion par autant de discussions parasites.

Motivation inversement proportionnelle au carré de ses absences ! Le bon niveau de compréhension et de connaissances est en train de se diluer très fortement par manque de travail et absentéisme problématique.

En vous remarciant pour votre éclairage

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: Humour et bulletins scolaires

Message par Pascal Ourghanlian » 01 déc. 2009 13:53

Comment dire ?
Les F sont tellement "à l'image" de leurs élèves, en porte-à-faux, décalés, mal aimés...

Une remarque, tout de même : humour pour les uns, ironie pour les autres - la limite est fragile, tellement liée à la situation d'énonciation, à la culture de réception ; et si l'humour se partage ("le rire, c'est l'homme"), l'ironie assigne à l'autre une position d'objet ; comment savoir, à l'écrit, si cette limite n'est pas franchie ?

Une question : la majorité de vos appréciations renvoient à un modèle "neuro" de l'apprentissage (vos aires cérébrales) ; n'avez-vous pas peur de vous inscrire dans un modèle qui laisse peu de place à la part active de l'élève ?

Pour finir : vos élèves bavardent, donc...
S'ennuient-ils ?
La parole du maître n'est-elle pas la seule légitime ?
Quand on lit toutes les appréciations à la suite (ce qu'a fait votre Principal), il en ressort que massivement, dans votre classe, les élèves... parlent de manière... inopportune. Quel vide tentent-ils de remplir ? Celui de leur pensée ? Des cours ? Du sens qu'ils mettent à leur présence en SEGPA ?

Désolé d'être, peut-être, un peu provoc' (F quand tu nous tiens...).
Vous parvenez toujours à pointer un aspect positif de l'élève (à mon sens trop dans le comportement, pas assez dans le travail) - ce qui me semble pas mal. Mais pourquoi votre humour ne porte-t-il que sur le négatif ? Pour mieux le faire passer ? Vos élèves n'ont-ils pas alors l'impression que vous les charriez ?
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

clairea
Animateur
Animateur
Messages : 264
Enregistré le : 12 oct. 2005 08:58

Re: Humour et bulletins scolaires

Message par clairea » 01 déc. 2009 18:02

bonjour,

L'humour est une voie(x) que j'apprécie car elle met à distance les affects immédiats et permet de réguler la relation à l'autre.

Cependant, vos appréciations humoristiques me laissent assez mal à l'aise... essentiellement parce qu'elles sont sur un registre intellectuel quasi inaccessible pour les élèves (je le crains) et pour certaines familles de ces élèves et aussi parce qu'elles se cantonnent presque toutes sur un registre neurologique.

Une appréciation reste un jugement porté sur le travail d'un élève, voire sur son attitude, sa capacité justement à être élève. C'est une parole (ou un écrit) Maitre, un savoir pas facile à recevoir.
Votre ton décalé, s'il peut aider à la relation à l'oral, me semble inapproprié dans le contexte de l"appréciation" écrite.
Pourtant, je pense que tout cela part de votre générosité, vous mettez les formes à votre façon, avec beaucoup d'humour, pour renvoyer à l'élève son manque d'investissement, ou autre critique.

Cependant, l'appréciation doit avant tout pouvoir être reçu par l élève. Elle devrait être compréhensible et donc claire pour que l enfant puisse s en emparer. Vos termes et vos formulations me semblent trop complexes. Et au final, je crois que le temps de l'appréciation, parce qu'il est un temps délicat, mérite d'être pris au sérieux. Tout élève a le droit d'être pris au sérieux dans sa réussite ou/et dans sa difficulté.

En revanche, vous avez entièrement raison d'utiliser l'humour avec vos élèves dans une relation au quotidien. Cela dédramatise leur situation, leurs affects et ouvre à d'autres médiations.

Cordialement.

Clairea

corinne c
Visiteur
Visiteur
Messages : 4
Enregistré le : 19 avr. 2009 22:49

Re: Humour et bulletins scolaires

Message par corinne c » 04 déc. 2009 23:04

Bonjour, j'ai dû changer une appréciation sur un bulletin parce que j'avais écrit "que dire ?" pour un élève qui avait une moyenne inférieure à 3. C'était du temps où Allègre était notre ministre et avait bien monté les parents contre nous. Depuis, je fais très attention. Je n'ai pas de conseils à vous donner, qui suis-je pour cela ? J'ai juste un avis. Je trouve vos appréciations très complexes dans leur formulation. Vos élèves et leurs parents peuvent se trouver encore plus éloignés de votre univers, le maître qui possède le langage. Moi, je le ressens un peu comme ça. L'humour est à pratiquer dans la classe, sans aucun doute. Mais attention à l'accessibilité au second degré, voire troisième. J'ai commis un impair il y a peu en voulant le pratiquer, j'ai oublié un instant les élèves que j'avais en face de moi, surtout leurs problématiques personnelles. L'élève est allée bouder dans un coin de la classe en s'adressant à "l'araignée son amie" imaginaire. Je me suis sentie très mal. Je suis allée tout de suite parler avec elle et le malentendu a été levé. C'était à l'oral, dans la classe. Les écrits restent, les parents n'osent pas toujours aller parler aux enseignants, même si nous sommes prêts à les rencontrer et à parler de leurs enfants avec eux. Ces parents sont tous allés à l'école, ont tous un passif, une histoire, une représentation... qui ne sont pas forcément les nôtres, anciens élèves qui "aimons" l'école, a priori, puisque nous avons choisi d'y travailler. L'humour, oui ! Sur les bulletins, personnellement, je ne m'y risque pas. Trop risqué quant à l'interprétation.
Bon courage

ErwanOL
Visiteur
Visiteur
Messages : 2
Enregistré le : 18 déc. 2011 16:30

Re: Humour et bulletins scolaires

Message par ErwanOL » 18 déc. 2011 16:43

L'humour peut-être un bon moyen de véhiculer une appréciation sans vexer l'élève. Attention quand même à ce que certains parents sont très susceptibles et voient dans ce genre de comportements une manière en plus de se moquer de leurs enfants.

Enfin bon, si vos supérieurs ne sont pas d'accord avec cette pratique, peut-être vaudrait-il mieux la laisser de côté ou l'utiliser avec plus de parcimonie.

Répondre