Les enfants en phobie scolaire ont-ils leur place en CLIS 1

(option D)
Répondre
tactilefb
Visiteur
Visiteur
Messages : 2
Enregistré le : 10 août 2009 19:12

Les enfants en phobie scolaire ont-ils leur place en CLIS 1

Message par tactilefb » 10 août 2009 19:28

Bonjours,
Actuellement étudiante en DUT carrière sociale, je prépare un mémoire ayant pour thème "la phobie scolaire" ou "le refus de l'école", je souhaite donc avoir l'avis de personnes plus expérimentées en ce qui concerne l'adaptation d'enfants atteint de phobie scolaire en CLIS 1.
Selon moi la CLIS 1 n'est pas une solution pour eux, car beaucoup d'entre en souffrent en réalité d'angoisse de sépartion avec la mère. La CLIS ne règle donc pas ce problème de séparation. Qu'en pensez-vous?
Est-ce que quelqu'un à déjà eu des cas d'enfants de ce cas dans sa classe?
Merci d'avance pour votre aide.
Charlotte

Cat Cat
Visiteur
Visiteur
Messages : 5
Enregistré le : 28 juin 2009 16:35

Re: Les enfants en phobie scolaire ont-ils leur place en CLIS 1

Message par Cat Cat » 12 août 2009 21:39

Bonjour,

pour répondre à ta question, les enfants ayant une phobie scolaire, non rien à faire en Clis 1. Ce sont très souvent des enfants très intelligents, qui souffrent plus d'angoisse qui les empêchent de vivre en collectivité. Leur difficulté n'est pas dans les apprentissages, mais dans la relation aux autres, d'une peur du regard des autres (adultes, ou de ses pairs) qui le handicape.
La Clis 1, ou l'UPI acceuille des enfants ou des jeunes présentant une déficience intellectuelle légère (qui les handicape dans l'acquisition des apprentissages). Cela peut être au niveau du raisonnement logique, du traitement des informations, des troubles au niveau de la mémoire, des diificultés au niveau de l'abstraction, au niveau du langage etc...

Pour moi, un enfant ou un jeune ayant une phobie scolaire, ne doit pas entrer dans la jungle de l'école ou le collège. il doit être aider par un thérapeute.
C'est comme une personne présentant la phobie des araignées. Il est impensable de la jeter dans une pièce avec des araignées, pour essayer de l'aider...
Il faut analyser d'où vient cette peur, et à l'aide d'une thérapie comportementaliste, la personne ayant une phobie pourra la dépasser et ne plus être handicapé par celle-ci.

Bien cordialement

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: Les enfants en phobie scolaire ont-ils leur place en CLIS 1

Message par Pascal Ourghanlian » 12 août 2009 22:31

à l'aide d'une thérapie comportementaliste
Chacun sur ce Forum connaît mes "réticences" (le mot est faible) par rapport à ce type d'approche.
Si l'hypothèse d'une difficulté dans le lien est valide dans le cas des phobies scolaires (elle l'est souvent), ce n'est certainement pas un montage comportemental qui va aider à le renouer.

Pour revenir à la question, assimiler la phobie scolaire à un handicap (ce qui est le cas s'il y a orientation vers une CLIS ou une UPI) risque de cristalliser encore plus une situation qui a besoin d'espace et de temps pour se débloquer.
Ouvrir un espace et un temps de retissage de liens avec l'école et/ou la famille me paraît plus indiqué...

À savoir aussi que l'âge des jeunes en cause est un facteur déterminant : à 9 ans, on peut espérer faire avancer la situation en 12 à 18 mois ; à 14 ans, ...
beaucoup d'entre en souffrent en réalité d'angoisse de sépartion avec la mère
Personnellement, je manipulerais ce genre d'affirmation avec beaucoup de précautions... Problème de liens, certainement, avec les pairs, l'adulte détenteur du savoir, pris dans des conflits de loyauté, sans doute - seulement dans la séparation à la mère, j'en doute.
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

akila m
Animateur
Animateur
Messages : 161
Enregistré le : 19 mars 2006 21:19
Localisation : yvelines

Re: Les enfants en phobie scolaire ont-ils leur place en CLIS 1

Message par akila m » 21 août 2009 22:12

bonsoir, il me semble que la phobie scolaire ( crainte qui se manifeste par une inhibition, une fuite de la relation à l'enseignant, au pire panique et crises de larmes et coups dès qu'il s'agit de poser les pieds dans une école, ou refus déterminé et calme ; d'après ce que je connais) peut affecter n'importe quel enfant qu'il soit handicapé mental, physique...; ou malade psychiquement ou bien-portant. Les enfants qui ont souffert lors des premières scolarisations (pour des raisons multiples mais souvent parce qu'on a insisté, attendu des progrès qu'ils ne pouvaient fournir et que la famille est entrée dans la spirale de la panique) ont de grandes raisons d'avoir peur de l'école.
Pour les possibilités de reprendre, d'enrayer cette peur, je pense plutôt à des groupes en CMPP avec un enseignant hors du temps scolaire (type Boimare) ; les enseignants des IME et hôpitaux de jour qui travaillent hors école sont aussi les premiers à pouvoir aider ces enfants à retrouver un certain apaisement en situation scolaire.

M ESCUDIE

Céline71
Animateur
Animateur
Messages : 122
Enregistré le : 05 oct. 2008 10:54

Re: Les enfants en phobie scolaire ont-ils leur place en CLIS 1

Message par Céline71 » 25 août 2009 09:35

Je suis bien d'accord avec le message de Pascal...
"Ouvrir un espace et un temps de retissage de liens avec l'école et/ou la famille me paraît plus indiqué..."
Le RASED peut apporter là sa contribution, non? :wink: en essayant d'appréhender la situation dans son ensemble...

Répondre