À la place du samedi ?

(option D)
mariette
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 19
Enregistré le : 18 mai 2007 19:52

À la place du samedi ?

Message par mariette » 18 mars 2008 21:32

Où en est-on ? Les enseignants de CLIS sont-ils concernés ? Merci
Mariette

AVD
Animateur
Animateur
Messages : 112
Enregistré le : 05 févr. 2006 12:48

Re: à la place du samedi?

Message par AVD » 19 mars 2008 10:45

Bonjour,

Pour l'instant, nous n'avons pas d'informations concernant l'organisation de la semaine pour les enseignants de CLIS. Il en va de même pour les enseignants des RASED, mais une circulaire devrait sortir prochainement, je crois.
Personnellement, étant donné que durant ces dernières années, j'ai fait entre 70 heures et 80 heures supplémentaires par an, pour tout ce qui concerne les ESS, les rencontres avec les parents, les professionnels, les synthèses dans les différents établissements (et je ne prends pas en compte la préparation des ESS), j'espère très fortement que l'on va enfin nous considérer comme les autres enseignants spécialisés et que l'on va donc nous dispenser des heures de soutien pour les élèves en difficulté (24 heures avec les élèves et deux heures par semaine pour les heures que j'ai mentionnées plus haut). Si l'on fait comme on nous le demande, on ne devrait consacrer que 12 heures par an pour la préparation, le suivi des ESS, les rencontres avec les professionnels, les parents et les enseignants qui intègrent nos élèves (et 12 heures pour les conseils de cycle, auxquels, personnellement, je participe). C'est peu. On est bien loin de la réalité (plus de 60 heures de différence pour une CLIS de 12 élèves). J'ai fait du bénévolat pendant trois ans ; cette fois, je dis stop.

Concernant l'organisation de la semaine, maintenant, voilà ce que la rectrice souhaiterait nous imposer, pour l'année scolaire prochaine.
Lundi, mardi, mercredi matin, jeudi et vendredi matin pour tous les élèves. Vendredi après-midi, deux heures pour les élèves en grande difficulté. Les élèves de nos classes relèvent du champ du handicap et non de celui de la difficulté scolaire et ne devraient donc pas être concernés par les heures de "soutien". Je vous laisse imaginer les problèmes que cette organisation va occasionner. Et je peux vous dire que si mes élèves ne peuvent plus bénéficier d'une pause le mercredi, ça va être terrible. Eux qui sont déjà extrêmement fatigables...
Je me questionne beaucoup sur le bien-fondé de ces propositions. Et je me demande à quel moment, dans leur réflexion, ces personnes ont songé aux élèves qu'ils se proposent d'aider.
C'est une aberration totale. Ce qui est quelque peu rassurant, c'est la réaction des parents qui se plaignent de n'avoir jamais été consultés et à qui on impose des mesures qui les concernent en premier lieu. Je pense qu'il est impératif de leur donner l'ensemble des informations de manière à ce qu'ils ne se cantonnent pas uniquement à ce que TF1 leur transmet, pour qu'ils puissent se forger leur propre opinion, en disposant de tous les éléments.
Je fais notamment référence aux soi-disant stages de remise à niveau, aux nouveaux programmes, à la future évaluation des enseignants et des élèves.
Personnellement, je suis d'accord d'aider les élèves en difficulté, mais certainement pas n'importe comment et encore moins si j'estime que ce que l'on me propose de mettre en place risque de s'avérer préjudiciable pour eux (stigmatisation, renforcement du sentiment d'échec, aggravation de la difficulté). Pour finalement arriver à une école à deux vitesses. C'est extrêmement dangereux.

Ceci reste un avis personnel, qui ne concerne donc que moi.

Bonne journée.

AVD

anilo
Visiteur
Visiteur
Messages : 9
Enregistré le : 14 févr. 2008 13:55

Re: À la place du samedi ?

Message par anilo » 10 avr. 2008 16:11

Même interrogation, mêmes réflexions et même avis pour moi ! Je suis professeur des écoles en IME : va-t-on proposer des heures de soutien scolaire à nos élèves les plus en difficultés ?!!! C'est-à-dire autistes... Avec mes collègues, nous n'avons aucune information sur ce que nous ferons de ces heures. Nous craignons d'être redéployés dans les écoles du secteur pour assurer ce fameux soutien.

ISABELLE MASY
Visiteur
Visiteur
Messages : 3
Enregistré le : 27 nov. 2007 15:51

Re: À la place du samedi ?

Message par ISABELLE MASY » 27 juin 2008 09:32

Mêmes soucis et interrogations... Vous parlez d'une circulaire qui devait "voir le jour" concernant ces 108 heures. Existe-t-elle déjà ? Concerne-t-elle les classes spécialisées ? En CLIS depuis 2 ans, les heures supplémentaires pour les réunions d'ESS ou autres sont effectivement fréquentes et je me réjouis dorénavant de pouvoir (peut être ?) enfin les prendre en compte dans mon emploi du temps. Mais il me devient effectivement difficile, dans ce cas, d'épauler mes collègues des classes dites "ordinaires" dans le soutien d'enfants en difficulté.
Enseignante CLIS

AVD
Animateur
Animateur
Messages : 112
Enregistré le : 05 févr. 2006 12:48

Re: À la place du samedi ?

Message par AVD » 28 juin 2008 08:45

Bonjour,

Voici le lien vers un un site sur lequel vous trouverez, je pense, ce que vous cherchez.
En tous les cas, dans notre département, nous n'avons toujours pas d'infos concernant les enseignants spécialisés.
Bonne journée.
AVD

http://nuticiel.ac-corse.fr/IA2A/downlo ... sation.pdf

myriamguinaudeau
Visiteur
Visiteur
Messages : 3
Enregistré le : 07 sept. 2008 05:45

Re: À la place du samedi ?

Message par myriamguinaudeau » 07 sept. 2008 06:23

Dans notre département cela commencera à partir du 22 septembre mais l'organisation est variable d'une circo à l'autre ; voire au sein d'une même école et toujours pas de réflexion sur le contenu. Lors du Comité technique de rentrée, le SNUipp a posé la question à l'IA ; celui-ci a "fait part de son intention d’envoyer très prochainement une circulaire qui exonèrera les élèves de CLIS de ces heures, et proposera ainsi à leurs enseignants d’utiliser ce temps à la relation avec les parents" (citation compte-rendu SNUipp 13).

Daniel Calin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 944
Enregistré le : 15 sept. 2004 09:03
Localisation : Retraité, ex-chargé d'enseignement à l'IUFM de Paris
Contact :

Re: À la place du samedi ?

Message par Daniel Calin » 08 sept. 2008 00:23

Pour tous, voici la réponse que je viens de donner à un MP :

"Il manque effectivement des textes spécifiques sur les RASED, les CLIS et les établissements spécialisés (partie premier degré). En leur absence, les textes parus récemment s'appliquent (Décret n° 2008-775 et Circulaire n° 2008-105), en toute logique, d'autant plus que le décret est un texte de haut niveau, très contraignant, qui ne prévoit aucun cas particulier et que la circulaire réglemente les cas particuliers dans lesquels les enseignants spécialisés ne figurent pas. C'est absurde, je sais, mais les IEN les plus "rigides" ont réglementairement raison - en l'état actuel de la réglementation..."

Le document mis en lien par AVD est intéressant : c'est manifestement un texte préparatoire "avancé" à la Circulaire n° 2008-105. Tout en bas, on voit deux rubriques, l'une pour les enseignants des RASED et l'autre pour les enseignants de CLIS. Rubriques disparues dans le texte final de cette circulaire. Manifestement, c'est un bordel total au ministère et du coup les autorités locales font tout et n'importe quoi...

Bon courage à tous !
Cordialement,
Daniel Calin

riri
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 54
Enregistré le : 16 sept. 2007 16:53
Localisation : france

Re: À la place du samedi ?

Message par riri » 09 sept. 2008 23:16

Dans notre école, dès la fin septembre, tous les élèves en difficultés auront droit, si leurs parents le souhaitent, à 2h de plus par semaine, divisées en 4 demi-heures prises sur le temps du déjeuner. Les enseignants de l'école (y compris l'enseignante de la CLIS, moi-même) devront assurer ces heures... Jusque là, je prenais le temps de déjeuner une fois par semaine au CMPP, une fois tous les 15 jours avec la psy, une fois tous les 15 jours à l'hôpital de jour qui reçoit l'un de mes élèves + les différents SESSAD, les partenaires divers, l'enseignante référente, etc... Tout ceci ne sera donc plus possible. Enfin si, mais plus sur le temps de midi... Je me demande si je ne vais pas diner à l'école moi cette année...
:lol: :P :wink:

Comme d'hab on fera avec et au mieux.

Bon courage à tous.
"Biens placés bien choisis quelques mots font une poésie... Les mots il suffit qu'on les aime pour écrire un poème" (Queneau)

riri
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 54
Enregistré le : 16 sept. 2007 16:53
Localisation : france

Re: À la place du samedi ?

Message par riri » 18 sept. 2008 19:03

J'ai quand même une question comment un samedi sur deux (3h tous les 15 jours) peut-il se transformer en deux heures de plus par semaine (ce qui donne 4h sur une quinzaine) + des réunions en prime + des animations péda en prime .....

:roll:


NB : Cette année pour rigoler parce que j'apprécie ce genre de réunions ça permet de mettre en place plein de choses (et faire taire ceux qui me diront que dans l'enseignement ... surtout avec si peu d'élèves...), j'ai commencé un petit carnet où je note toutes les rencontres extérieures et leurs durées.
Donc au 18 septembre j'en suis déjà à 6h30 de rencontres diverses (une heure éducatrice SESSAD, deux fois 3/4 d'heures enseignantes précédentes des enfants, 1h30 de réunion de rentrée pour les parents, et quelques entretiens avec des parents)

Demain j'ai rendez-vous sur le temps du déjeuner pour une équipe éducative d'une ancienne élève passée au collège... On pourra ajouter 1 heure 30 (ce qui ne sera plus possible à partir d'octobre du fait des heures d'aide aux enfants en difficultés de l'école).

:D
"Biens placés bien choisis quelques mots font une poésie... Les mots il suffit qu'on les aime pour écrire un poème" (Queneau)

pinson
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 38
Enregistré le : 21 août 2008 16:28

Re: À la place du samedi ?

Message par pinson » 20 sept. 2008 11:46

Bonjour,
Dans notre département (44), l'IEN ASH-handicap a proposé qu'une partie de ces 60h soit utilisée par les enseignants des CLIS pour les rencontres avec les partenaires, les ESS, la mise en place et le suivi des intégrations... Du coup, l'IEN de la circo m'a exonéré des heures de soutien devant les élèves. Par contre, je suis considéré (les maîtres des RASED aussi) comme une personne "ressources" et suis sensé, à ce titre , participer aux réunions de concertation et de préparation pour la mise en œuvre du dispositif de soutien (10h sur les 60).
Cependant, dans notre école, l'ensemble de l'équipe refuse toujours de mettre en oeuvre ce dispositif. Nous considérons que l'aide aux élèves en difficulté doit se faire sur le temps de classe et/ou avec les RASED. Nous avons, à ce propos, largement besoin de temps (ces 60h !!!) pour organiser, se concerter, se former... Mais, les pressions sont fortes (jusqu'à évoquer la retenue de salaire...) et il n'est pas certain que nous puissions tenir longtemps.
Dans l'école, certaines de mes collègues font de véritables "efforts" (le terme est peut-être mal choisi) pour intégrer les élèves de CLIS. Je pense que notre travail serait facilité si elles pouvaient bénéficier de temps supplémentaire.
Enfin, à la lecture des forums sur le sujet, je constate une vraie disparité de mise en place selon les IA et les IEN. Est-ce bien normal ??

mariette
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 19
Enregistré le : 18 mai 2007 19:52

Re: À la place du samedi ?

Message par mariette » 20 sept. 2008 17:51

Aux dernières nouvelles, notre inspectrice (91) veut qu'on fasse ces heures comme nos collègues de l'école mais pas avec nos élèves !!!
En tant qu'enseignante de CLIS, je n'ai pas d'animation pédagogique (sur ces temps, je rencontre mes collègues CLIS pour échanger), je gère mes élèves, et maintenant, j'aurai à charge ceux des autres...§ Je suis furieuse !!!
Mariette

Natacha Golf
Visiteur
Visiteur
Messages : 4
Enregistré le : 18 sept. 2008 12:39

Re: À la place du samedi ?

Message par Natacha Golf » 21 sept. 2008 07:55

Bonjour,

Moi j'ai été nommée sur une CLAD (classe d'adaptation). L'inpectrice avait promis une ouverture que l'IA a refusé. Elle transforme mon poste CLAD (par une lettre de mission) en poste de maitre E mais pas de RASED car il n'y pas de RASED sur la commune (juste la psy). Elle transforme mon poste car elle me demande de faire mi-temps pour dédoublé les cours doubles et mi-temps de fonction de maitre E. Et en prime l'aide personnalisée pour les enfants des autres enseignants.
C'est tout n'importe quoi et tout le monde accepte : les parents, les enseignants, les syndicats...
MAIS OU ON VA!

riri
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 54
Enregistré le : 16 sept. 2007 16:53
Localisation : france

Re: À la place du samedi ?

Message par riri » 21 sept. 2008 08:30

Natacha Golf a écrit :MAIS OU ON VA!
Justement, il est là le problème... on ne sait pas.

Faute de législation précise et explicite, tout se fait en fonction des régions, voir même des circonscriptions....

Certains enseignants spé ne feront pas ces heures, d'autres les feront avec un groupe d'élèves de l'école...

Certains le feront le midi, d'autres le soir (et les heures sup d'étude ???), d'autres encore le mercredi et, comble de l'ironie, certains feront ces heures... le samedi ! (Sympa d'être en difficultés déjà... Mais en prime d'être un des rares à aller à l'école le samedi matin... ou à travailler sur le temps du midi et, de ce fait, ne plus pouvoir faire les activités organisées par les animateurs...)

C'est un flou total...

Cela va-t-il vraiment dans le sens des enfants ? (Mais ceci est un autre débat).

Moi j'ai déjà détaillé plus haut ce qu'on me demande des la semaine prochaine. Du coup, j'ai reçu les nouveaux parents avant, j'ai essayé d'organiser au mieux pour ne pas pénaliser ni mes élèves (en ne rencontrant plus tous les partenaires) ni mes propres enfants (en finissant à des heures tardives)...

Notre inspecteur voulait que toutes les équipes éducatives se fassent hors temps scolaire... Là j'ai doucement rigolé et mon enseignante référente aussi !
Donc pour cela on dérogera à la "règle", nos équipes éducatives continueront à être sur le temps scolaire.

Il faudrait qu'un jour quelqu'un, soucieux du personnel enseignant et des enfants, se penche réellement sur la question.
"Biens placés bien choisis quelques mots font une poésie... Les mots il suffit qu'on les aime pour écrire un poème" (Queneau)

AVD
Animateur
Animateur
Messages : 112
Enregistré le : 05 févr. 2006 12:48

Re: À la place du samedi ?

Message par AVD » 21 sept. 2008 21:19

Bonsoir,

Ce que je trouve extrêmement dommage, c'est que les enseignants n'aient pas anticipé et ne se soient pas manifestés avant. Car pourtant, (mais ça reste mon avis), il y avait de quoi se faire du souci et ce, depuis quelques mois déjà et bien avant la sortie des classes.
Maintenant, pour revenir en arrière, ça va être très très chaud. Encore une fois, il serait utile de songer très sérieusement à tout ce qui se trame derrière tout ça. Et je ne parle pas politique, car chacun ses idées. Mais juste de notre profession et des conditions dans lesquelles on va devoir continuer à l'exercer et ce, en ayant toujours à l'esprit ce qui sera(it) le mieux pour l'élève.
J'aimerais que quelqu'un m'explique ce qu'ont cru les gens, concernant le soutien. Et ce qu'ils espéraient au sujet de sa mise en place.
Il y en a quelques-uns qui n'ont absolument pas été dupes. Mais pas beaucoup. Et pour moi, c'est ça qui est dommage. Qu'il y ait des gens qui soient convaincus du bien fondé du soutien, je veux bien le croire et encore une fois, chacun ses idées. Mais pour les autres, j'ai un peu de mal à comprendre. Parce que ça fait six mois qu'il y a lieu de s'inquièter.
Et quand on dit qu'il faut prendre le taureau par les cornes, c'est du boulot et de l'énergie. Faire plier un IA, ça ne se fait pas comme ça. Le rallier à sa cause, non plus. Mais ça arrive.
Alors bon courage à tous et bonne soirée.

pinson
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 38
Enregistré le : 21 août 2008 16:28

Re: À la place du samedi ?

Message par pinson » 24 sept. 2008 16:47

Bonjour,
AVD a écrit :Ce que je trouve extrêmement dommage, c'est que les enseignants n'aient pas anticipé et ne se soient pas manifestés avant
Pour notre part, en Loire Atlantique, plus de la moitié des écoles ont adopté, en conseil d'école, une motion indiquant notre refus de ce dispositif et demandant des RASED complets, ce qui est loin d'être le cas (nombre de réseaux sans maître G, sans psy même). Le 11 juin dernier, parents et enseignants sont allés déposer ces motions ainsi que les avenants aux projets d'école (la partie relative aux heures de soutien avait été rayée). 30 mn plus tard, nous étions évacués par les forces de l'ordre avec, comme leur nom l'indique, beaucoup de force pour ne pas dire de la violence. Un des collègues a même été interpellé pour coups et blessures sur agent de la force publique. Il sera jugé en février prochain et risque de la prison et 15000 euros d'amende. C'est sans-doute le fait le plus marquant mais il y a eu bien d'autres actions, toutes avec des parents d'élèves. Rien ou presque dans la presse et surtout, on s'est senti bien seul. L'impression d'être le seul département à bouger. Du coup, en ce mois de septembre, après avoir essayé de résister encore, beaucoup d'écoles (même les plus réfractaires à la base) cèdent. Les pressions sont énormes de la part des IEN.
Beaucoup de colère et, il est vrai, l'impression peut-être faussée par cette colère, que tant qu'on ne touche pas aux salaires ou aux retraites, certains ne se sentent pas prêts à se battre...
Ces heures de soutien ne sont pas une réponse à la difficulté scolaire, surtout lorsque l'on voit de quelle façon elle vont s'organiser.

Répondre