Sujet de mémoire et problématique

Questions spécifiques concernant les formations à l'option E (aides pédagogiques spécialisées en RASED).
Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: Sujet de mémoire et problématique

Message par Pascal Ourghanlian » 26 janv. 2015 08:03

A priori, les élèves réunis en RA ne le sont pas en fonction d'une classe et/ou d'un cycle (même si certains IEN demandent aux RASED de "prioriser" cycle 2 ou cycle 3 en fonction du projet de circonscription), mais en fonction de besoins repérés/évalués - ces derniers le plus souvent différemment par le maître de la classe qui attend des "résultats" de "contenu" (au mieux de compétences) en fonction des objectifs posés par rapport aux programmes et par le maître E qui raisonne sur les manières de faire de l'élève, sur le retour réflexif sur celles-ci, sur la valorisation de celles qui fonctionnent mieux que les autres, sur la souplesse qui permet d'en changer, etc.

Tout ça pour dire, qu'il vaut mieux formuler (et penser !) votre problématique en termes de besoins plutôt qu'en termes de niveau(x). Dans votre 1er jet, vous évoquiez "des élèves de CE1" (pourquoi pas, vous pourriez aussi dire "des élèves de fin de cycle 2") "en difficulté face à l'écrit" (vous pourriez aussi dire "dont l'entrée dans le lire-écrire reste en marge de la construction du sens") - cette dernière formulation, bien qu'alambiquée, ayant le double avantage de marquer votre choix "lire et écrire, même combat" et de finaliser cette pratique dans/par la compréhension (et non dans la fabrication de bruits). Ce sont des choix pédagogiques qui engagent une posture professionnelle (c'est ceux-ci que je développe, mais on pourrait imaginer que vous posez des choix inverses, même si ça m'arrache le clavier de l'écrire, d'une activité d'apprentissage de la lecture déconnectée du sens et du recours à l'écrit, du moment que vous les argumentez).

Enfin (mais vous tournez autour des "bonnes" choses, ne vous découragez pas), écrire "écrire pour (mieux) lire", c'est subordonner la première activité à la seconde, alors qu'elles sont irrémédiablement, je veux dire pour le meilleur et pour le pire, les deux faces de la même pièce ! Il n'y en a pas une qui prime sur l'autre. Quand on voit les statistiques de la pratique lectrice en France (1 livre par an en moyenne !) et qu'on observe nos écrits du quotidien, on peut se dire que "quelque chose" n'a pas fonctionné à l'école... Et peut-être est-ce d'abord que nous n'avons pas su décomplexer le rapport à l'écrit...
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

poupoune
Visiteur
Visiteur
Messages : 10
Enregistré le : 09 nov. 2014 22:07

Re: Sujet de mémoire et problématique

Message par poupoune » 13 févr. 2015 22:37

C'est un peu tardivement que je vous remercie pour vos conseils. (en plein déménagement, et difficultés à avoir internet...)

Répondre