CLIS et E

Questions spécifiques concernant les formations à l'option E (aides pédagogiques spécialisées en RASED).
patrick
Animateur
Animateur
Messages : 166
Enregistré le : 25 mai 2005 22:41

Re: CLIS et E

Message par patrick » 23 mai 2010 00:22

eT NON je ne suis pas d'accord avec vous!
Là vous vous positionnez comme zorro qui ne s'autorise que de lui même pour rendre la justice.
Bien sur que l'éducation nationale a besoin de zorro, oui il faut de la passion, de l'artisana, de la connivence avec le monde enfantin, oui il faut de l'imagination et de la créativité Mais l'éducation nationale créve car comme vous le dites ses coquilles sont vides!
Ses coquilles sont vides car comme il semblerait pour vous la question du sens et de l'institution ne font plus partis de la pensée de nos responsables et que nombre d'enseignants se positionnent comme vous.
Un "membre" du rased ne peut se suffir de sa "bonne relation" avec les enfants pour aider. Un instit ne peut se contenter de sa "bonne relation" avec ses élèves pour enseigner.
C'est mieux si la relation est bonne bien entendu et c'est impossible si la relation est carrément mauvaise mais ça peut fonctionner avec une relation"normale" sans passion ,sentiment exagéré ou affects débordants.
Ce n'est en tout cas qu'une des conditions préalables à la mise en place d'un véritable travail.
Etre le plus possible authentique pour pouvoir etre le plus possible dans une relation non plus duelle mais médiée par de l'institutionnelle, sortir du trop de réel pour mettre du symbolique là ou le monde moderne n'en veut plus.

clairea
Animateur
Animateur
Messages : 260
Enregistré le : 12 oct. 2005 08:58

Re: CLIS et E

Message par clairea » 23 mai 2010 09:33

Du même avis que Patrick ..

Et c'est bien le drame parfois par exemple des gens qui par générosité 's'improvise' psychologue, psychanalyste, thérapeute et prétende aider les autres en les aimant, les comprenant..

Dans toute relation d'aide, le cadre et le professionnalisme protège de la tyrannie des sauveurs, des "zorros" pour citer Patrick. Cette générosité est réelle mais elle voile le désir même du soignant et du patient... Questionner le désir du "soignant" est indispensable .. Il n y a de résistance que de l'analyste disait J. Lacan.

La relation d'aide est aliénante si on ne l'aménage pas avec distance, si on ne la pense pas et qu'elle ne s'appuie que sur de la générosité ou de l'empathie ...

L'enfer n'est-il pas pavé de bonnes intentions ?

Quoi de plus inquiétant pour un enfant saturé déjà d'être objet de jouissance de sa mère de devenir objet de jouissance du thérapeute, de rééducateur (celui-là même sensé répondre à son symptôme porteur de la dramatique question : comment se sépare-t-on d'un objet d'amour)

Poser un cadre, travailler une identité professionnelle, participe à une réflexion autour des enjeux de la relation d'aide, ce n'est bien sûr jamais suffisant, on a tous sans doute été pris d'une frénésie de bonnes intentions lors de notre première année en poste, c'est inévitable mais je pense comme Patrick qu'il ne faut surtout banaliser, minorer cela.

Cordialement

Clairea

Fred Gabiot
Animateur
Animateur
Messages : 507
Enregistré le : 08 mars 2009 17:38

Re: CLIS et E

Message par Fred Gabiot » 23 mai 2010 10:59

Relisez mon texte, j'associe passion et rigueur. Une implication totale dans l'acte d'enseigner n'exclue pas le professionnalisme (bien au contraire). Une des clefs du bon prof, c'est la maîtrise de ses affects.
A propos d'affects, je vois surgir de vos écrits des mots comme "aimer, aider, soigner, sentiments exagérés, affects débordants...", je les cherche encore dans les messages que j'ai envoyés.

Pour vous rafraîchir la mémoire ou élargir votre champ de vision, je vous invite à lire les études effectuées sur "l'effet maître" et tant qu'à faire un coup d'œil sur l'"effet Pygmalion"........................ "je pense donc tu es"

En ce qui concerne la partie thérapie, je ne peux en parler, je ne suis que prof, mais un petit détour sur l'expérience de Rosenhan illustre largement les limites du cadre.

pinson
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 38
Enregistré le : 21 août 2008 16:28

Re: CLIS et E

Message par pinson » 23 mai 2010 23:16

Bonsoir,
Je suis enseignant en CLIS mais titulaire d'un CAPSAIS E. En fait j'ai débuté en perf et, à leur fermeture, j'ai continué mon chemin en CLIS. C'est donc plutôt et surtout en tant qu'enseignant de CLIS que je m'exprime. Du coup, ce point de vue aurait sans-doute sa place dans la rubrique "travailler en CLIS". Quelques remarques qui me viennent à l'esprit, cependant, à la lecture de cette discussion.

- Je suis très en accord avec Claire sur la spécificité du rôle de maître E dans un RASED.

- Je ne sais sans-doute pas y faire mais, en 8 ans de CLIS, je n'ai encore jamais réussi à intégrer (pardon, inclure) en même temps tous mes élèves durant 1/2 journée ou même 1h . Et pourtant, dans l'école dans laquelle je suis actuellement, la volonté de tous les enseignants est bien présente. D'ailleurs, 10 élèves sur 12 sont intégrés-inclus de façon très positive pour eux. Mais quid des projets personnels des élèves, des emplois du temps des autres classes, quid de cet élève en temps partagé, de celui-ci qui vient d'arriver et qui a surtout besoin de se reconstruire dans un environnement rassurant. Je suis donc toujours très sincèrement admiratif et curieux de ceux qui réussissent à le faire.

- Et quand bien même y arriverais-je ... Que ferais-je de ces heures ??? En fait, je crois privilégier les élèves de la CLIS aux autres. je m'arrange donc pour avoir toujours durant la semaine des heures avec toute la classe (pour les projets de la classe, et j'y tiens car la CLIS est encore une classe et non un dispositif !!!) et d'autres temps avec peu d'élèves pour pouvoir travailler plus spécifiquement avec eux. Et je l'ai inscrit dans mon projet de classe. Et oui, je suis maître de CLIS donc pour les élèves de la CLIS.

- Il faut inclure... Mais inclure pourquoi ? pour quoi ? pour qui ? pour satisfaire le projet des élèves ? Pour faire de la place dans la classe pour inscrire 13, 14, 16 élèves en CLIS ? pour libérer du temps à l'enseignant afin qu'il fasse fonction de maître E, de directeur, de formateur ? pour justifier nos 24h devant élèves ? pour faire bien ?

Ce n'est pas tant la valeur du diplôme mais plutôt celle de la fonction qu'il faut privilégier. Puis-je en même temps être maître de CLIS et maître de réseau ? quels que soient mes diplômes... et quelles que bonnes soient mes intentions ...

Cordialement
Modifié en dernier par pinson le 24 mai 2010 09:59, modifié 1 fois.

clairea
Animateur
Animateur
Messages : 260
Enregistré le : 12 oct. 2005 08:58

Re: CLIS et E

Message par clairea » 24 mai 2010 08:14

Bonjour,

Fred Gabiot, à vrai dire, je ne réagissais pas à votre message spécifiquement, je poursuivais une pensée sur la notion des Zorros ...

En cela, je comprends le risque de malentendu.

Cordialement

Clairea

Répondre