Mémoire classe coopérative

Questions spécifiques concernant les formations à l'option D ("troubles importants des fonctions cognitives").
Répondre
courtial
Visiteur
Visiteur
Messages : 4
Enregistré le : 20 nov. 2011 22:31

Mémoire classe coopérative

Message par courtial » 20 nov. 2011 22:40

Je travaille dans un IME avec les 14-16 ans.
Ma problématique est encore floue.
En quoi les outils de la pédagogie coopérative peuvent permettre la construction de compétences dans la maîtrise de la langue française ?

Des avis sont les bienvenus.
Lauriane

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: mémoire classe coopérative

Message par Pascal Ourghanlian » 21 nov. 2011 22:32

Quel dommage !

Pour une fois que quelqu'un se lance à nouveau dans une réflexion sur l'usage des outils de la classe coopérative (surtout auprès d'ados), c'est pour tourner autour de l'apprentissage de la langue :roll:

La classe coopérative, c'est d'abord des espaces et des temps :
- de tâtonnement expérimental (observations/hypothèses/vérification/rectification),
- de communication (à l'intérieur du groupe-classe/à l'extérieur, à l'oral/à l'écrit),
- de vivre ensemble (organisation, quoi de neuf, journal, moment philo),
- d'approches artistiques variées et libres,
- d'apprentissages organisés (en groupe/en individuel, plans de travail etc.).

Alors, oui, ça contribue aussi à la "maîtrise" (?) de la langue française, par surcroît - mais ça fait 10 ans au moins que vos gamins tournent autour, sans, pour certains sans doute, y être même entrés.
Et si vous y tenez : quels outils pour quelles compétences ?

MAIS quel dommage !
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

courtial
Visiteur
Visiteur
Messages : 4
Enregistré le : 20 nov. 2011 22:31

Re: mémoire classe coopérative

Message par courtial » 21 nov. 2011 23:44

Bonsoir,
Un peu déstabilisée par votre réponse "brute de décoffrage" !!!!

Ma pratique de classe est inspirée d'outils de type coopératif mais ce n'est pas une classe coopérative. J'utilise certaines techniques que je trouve judicieuses et qui sont source de réussite et motivation pour mes élèves.
Voilà en gros les outils mis en place dans ma classe :

• Temps de travail personnel individualisé organisé
Atelier ortho => tâtonnement expérimental + apprentissage organisé individualisé + autoévaluation

Atelier grammaire avec les symboles Montessori => apprentissage organisé individualisé + symbolisation + autoévaluation

Atelier conjugaison =>
 systématisation
 recherche

• Temps de travail personnel et ou collectif
Rédaction, correspondance par internet => pas encore défini

• Temps de travail en groupe
 La dictée flash : auto =gestion du groupe avec grille d’évaluation + code et outil de correction + recherche collective grammaticale Montessori
 La dictée de mots, mots à apprendre en relation avec la dictée flash

• Temps de travail classe entière : regroupement IMC
La dictée de maxime => débat oral


Je propose également un quoi de neuf en début de semaine ainsi que les conseils de classe.
Je fonctionne avec des brevets et fiche de suivi individuel.
Certes je ne développe pas trop le langage oral mais je ne sais pas comment l'introduire.

Je vous sens sceptique, même très sceptique. pourquoi ??
Mon inspectrice m'a demandé de cibler une compétence parmi les 7 du palier 2 afin de ne pas m'éparpiller.

Votre avis m’intéresse.

Cordialement

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: Mémoire classe coopérative

Message par Pascal Ourghanlian » 22 nov. 2011 20:35

Je vous sens sceptique, même très sceptique. pourquoi ??
Même pas vrai :wink: Vieil instit' Freinet, seulement... version pédagogie institutionnelle.

Vous êtes enseignante, vous avez une entrée par les apprentissages - rien que de très normal.
Vous avez une commande institutionnelle relayée par votre IEN - logique.
Vous êtes en IME, avec des ados, et je crois vraiment que les compétences importantes du palier 2 (jargon de l'époque contemporaine quelque peu dissonant à mes oreilles de vieux c...), ce sont les compétences 5, 6 et 7, les plus transversales, les moins évidentes à évaluer et donc, désormais, à mettre en oeuvre (alors qu'il me semble que ce qui importe, c'est la mise en oeuvre, avant l'évaluation).

Ce que vous présentez de vos différents temps montre que vous utilisez des outils adaptés, cohérents et efficaces (Montessori, brevets, plan de travail (fiche de suivi individuel ?), etc.).
MAIS votre entrée semble non seulement terriblement disciplinaire (je veux dire par "matières"), mais aussi très segmentée, tout se passant comme si le palier 1 (le fameux "maîtrise" de nos législateurs, quelle prétention ! quelle arrogance ! quelle stupidité ?) équivalait à l'équation : français = orthographe + vocabulaire + grammaire + (éventuellement) expression (écrite, éventuellement orale).

Et je ne vous jette pas la pierre, ni ne suis complètement "brut de décoffrage" :wink: C'est la commande !
Mais quand on a la chance d'avoir une collègue qui grappille quelques outils coopératifs, quel regret de ne pas la voir aller plus loin.
Comme le conseilleur n'est pas le payeur, et que je ne veux pas vous envoyer au casse-pipe pour la certification en ces temps de niveau zéro de la pédagogie chez nos administratifs, faites comme si tout ce qui précède n'avait pas été écrit :lol:

Et du coup je reformulerais volontiers votre problématique de la manière suivante : dans quelle mesure l'utilisation d'outils coopératifs en unité d'enseignement en IME avec des jeunes de 14 à 16 ans leur permet-elle de devenir plus maître de leur usage de la langue ?
Ce qui vous permet de choisir quelques outils coopératifs (l'utilisation) et de les mettre en regard de quelques compétences (l'usage) par le biais de 3/4 hypothèses (type : le débat oral sur des faits de langue écrite (i. e. l'orthographe) permet un retour sur sa propre production par décentration et observation des productions des pairs et permet d'assurer ses propres choix ou de les modifier de façon conscientisée).

Bon courage !

Et encore désolé pour le ton sermonneur ou rentre dedans...
Dernier point : IME, "quel profil" ? troubles psychiques et/ou du comportement ? déficience intellectuelle ? - le rapport à la langue, à l'écrit, à l'altérité, à la vacuité de la page blanche ou au trop plein de la page pleine risquent de pas conduire exactement aux mêmes choix pédagogiques.
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

courtial
Visiteur
Visiteur
Messages : 4
Enregistré le : 20 nov. 2011 22:31

Re: Mémoire classe coopérative

Message par courtial » 23 nov. 2011 22:00

Merci pour votre ouverture et votre étayage.

Pour le mémoire, on nous demande de choisir un domaine de compétence particulier c’est pour cela que j’avais choisi la compétence 1.
Cependant, lors de mes séances, je ne vise pas exclusivement des compétences disciplinaires (ortho, voc …), j’ai également les transdisciplinaires (compétences 6 et 7 :s’autoévaluer, travailler en groupe, échanger et débattre ….)

Mon entrée semble être disciplinaire et segmentée. Pourtant au sein du français, tout se rejoint et s’articule lors de nos temps réflexifs en groupe malgré les temps dits de travaux individuels (qui eux sont segmentés). Comment puis-je faire autrement ??? .
Certes vous n’êtes pas le payeur mais votre avis m’intéresse et m’aide à clarifier ma pratique. Cet échange me permet également d’aller plus loin dans ma réflexion et dans la construction de ma problématique.
La problématique que vous me suggérez : « dans quelle mesure l'utilisation d'outils coopératifs en unité d'enseignement en IME avec des jeunes de 14 à 16 ans leur permet-elle de devenir plus maître de leur usage de la langue ? » me paraît pertinente. Mais, il me semble que les compétences 5, 6 et 7, comme vous me le disiez, sont à prendre en compte. Est-ce du coup à insérer dans la problématique et donc dans le mémoire ou alors à soulever dans le mémoire en guise d’ouverture pour l’entretien de la soutenance.

Public :
- Ados de 14 ans à 16 ans => déficients intellectuels avec troubles associés.
- Le groupe, sur lequel sont mis en place tous les outils du français, a un niveau qui relève du palier 2. Cependant au sein de ce groupe de 5 élèves, les compétences ne sont pas identiques.
Ils savent lire et transcrivent correctement. Ils entrent progressivement dans l’orthographe grammaticale d’où l’intérêt des outils adaptés.
Constat de départ :
sentiment d'insécurité chez tous les élèves,conflits,Violence, mauvaise ambiance, irrespect, agressivité, manque d'écoute .... => d'ou l’intérêt de trouver des stratégies pour créer un climat motivant via les outils de la pédagogie coopérative

Merci
Cordialement Lauriane Courtial

Cordialement

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: Mémoire classe coopérative

Message par Pascal Ourghanlian » 24 nov. 2011 19:42

Constat de départ : sentiment d'insécurité chez tous les élèves,conflits,Violence, mauvaise ambiance, irrespect, agressivité, manque d'écoute
J'avais un peu ça en tête quand j'évoquais le besoin d'un cadre coopératif - au-delà des seuls outils d'aide aux apprentissages...

Pour une autre parole que la mienne : Sylvie Canat, Vers une pédagogie institutionnelle adaptée (Les besoins particuliers des élèves en situation de difficultés scolaires) - voir ici un avant-goût : http://dcalin.fr/publications/canat4.html
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

courtial
Visiteur
Visiteur
Messages : 4
Enregistré le : 20 nov. 2011 22:31

Re: Mémoire classe coopérative

Message par courtial » 26 nov. 2011 22:10

J'ai lu l'article que vous m'avez conseillé.
Texte complexe à lire car il me manque des concepts.
J'ai donc cherché quelle était la différence entre la PF et la PI.
Je me rends compte que ma pratique tend vers la PI. Et PIA de Sylvie Cannat est à explorer.
La mise en place du conseil me semble être maintenant la clef de voûte du fonctionnement de la classe. J'ai d'ailleurs demandé à un des psychologues de l'IME d'intervenir sur ces temps.
Les ateliers individuels et collectifs doivent en découler.
Constats :
- violence, conflits ....
- maque de vocabulaire, structure langagière ...
- niveau scolaire allant de la MS au CM
Objectifs:
- cohésion de la vie de classe pour permettre à chacun de progresser à son rythme dans un cadre sécurisant
- amélioration de la communication orale et écrite
- mise en place d'outils pédagogiques adaptés

Comment articuler tout cela ??
Peut on parler de pédagogie coopérative en PIA ??



Cordialement
Lauriane Courtial

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: Mémoire classe coopérative

Message par Pascal Ourghanlian » 26 nov. 2011 22:18

Pour continuer à éclairer tout ça : http://probo.free.fr/pedagogie_institut ... its_pi.htm

Bon courage !
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

Daniel Calin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 935
Enregistré le : 15 sept. 2004 09:03
Localisation : Retraité, ex-chargé d'enseignement à l'IUFM de Paris
Contact :

Re: Mémoire classe coopérative

Message par Daniel Calin » 02 déc. 2011 00:23

Vous devriez trouver des indications intéressantes dans l'excellent mémoire de Paul Orset :
Du « Quoi de neuf ? » à « L’atelier philo »,
des espaces privilégiés pour la relation de l’élève à la pensée
Cordialement,
Daniel Calin

Répondre