Soins en CLIS

Questions spécifiques concernant les formations à l'option D ("troubles importants des fonctions cognitives").
Répondre
lnabi
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 28
Enregistré le : 17 juin 2009 10:52

Soins en CLIS

Message par lnabi » 10 juin 2010 12:38

Bonjour,

J'ai un élève qui souffre de grands troubles du comportement. Cet élève est à temps plein à l'école. Son centre de soin l'accueille le soir après l'école. Depuis deux ans, j'active la sonnette d'alarme faisant part au centre de soin des nombreux problèmes que cela pose à l'école et de sa souffrance à lui qui se traduit quotidiennement par des insultes, des comportement agressifs envers les autres etc
Je n'ai aucun retour de la part du centre de soin, si ce n'est de l'écoute !

Cet enfant perçoit les failles de tous et s'y engouffre à fond. Il ne peut pas être intégré.
Cet enfant se fatigue très vite et ne supporte pas cet emploi du temps scolaire très chargé.
C'est très lourd et la situation n'évolue pas, les apprentissages non plus.

Quels peuvent être les recours ?
Y a t il un texte qui stipule qu'en CLIS un élève ne peut pas y être à temps plein ?? (par définition !)

D'avance un grand merci pour vos réponses,

helenedetroie
Visiteur
Visiteur
Messages : 6
Enregistré le : 26 janv. 2010 16:30

Re: Soins en clis

Message par helenedetroie » 10 juin 2010 14:25

Bonjour,
Si vous estimez que le temps de scolarisation est trop long, il faut au moins pouvoir l'évoquer entre personnes concernées ???
Il faut certainement réunir tous les professionnels qui travaillent autour de cet enfant / élève ... pour adapter le PPI au plus près de ses besoins.
À quoi servent les réunions de suivi de scolarisation ? :wink:

lnabi
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 28
Enregistré le : 17 juin 2009 10:52

Re: Soins en clis

Message par lnabi » 10 juin 2010 20:05

Bonsoir,

C'est ce qui a été fait plusieurs fois ! en deux ans ...
Mais son centre de soin n'ouvre que le soir après l'école et les parents sont aussi pathogènes.
Le problème a plusieurs paramètres : la psychose dont souffre cet enfant n'altère pas sa capacité cognitive et le centre de soin a misé dessus en se disant que l'apprentissage pourrait l'aider à "se soigner". Ce qui pourrait être le cas mais ne l'est pas. Par ailleurs il y a une mesure éducative en cours (maltraitance) et un père pour qui l'école est très importante et qui n'a accepté la clis que sous couvert de soins annexes. Voyez comme c'est simple !

Au bout de deux ans, et aucune évolution : toujours aussi perturbé, pas d'entrée dans la lecture et un comportement perturbateur pour les autres, je me dis qu'il faut faire quelque chose. Je pensais que nous travaillions ensemble avec le centre de soin dans l'intérêt de l'enfant mais j'ai l'impression que certains enjeux m'échappent.

helenedetroie
Visiteur
Visiteur
Messages : 6
Enregistré le : 26 janv. 2010 16:30

Re: Soins en clis

Message par helenedetroie » 14 juin 2010 11:58

Bonjour,
Que dit le psychologue scolaire ?
L'enseignant référent ?
Le centre de soin : vous avez des contacts avec le médecin responsable ?
S'est-il déplacé pour les réunions de scolarisation ?
Y a-t-il partage avec vous du travail accompli / des objectifs choisis par cette structure, un suivi mis en place autre que les réunions de suivi de scolarisation ?
Si vous estimez que cet élève a des difficultés en journée continue à l'école, qu'il continue de perturber le fonctionnement mis en place, il existe peut-être d'autres solutions de prise en charge (hôpital de jour / clis1 ?).
Votre avis doit être entendu : la souffrance de l'élève,.... vous êtes tout de même aux premières loges !
Salutations

marie anne
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 35
Enregistré le : 19 janv. 2010 14:18

Re: Soins en clis

Message par marie anne » 31 juil. 2010 16:13

Et qu'en dit en plus l'Inspecteur ? Il a aussi son mot à dire et un soutien à apporter aux enseignants.

Répondre