Méthode de lecture tactile braille adaptée pour élève CP

Questions spécifiques concernant les formations à l'option B (handicaps visuels).
Répondre
SAISON
Visiteur
Visiteur
Messages : 3
Enregistré le : 09 mars 2007 11:31

Méthode de lecture tactile braille adaptée pour élève CP

Message par SAISON » 09 mars 2007 17:23

Bonjour, je suis enseignante en CLIS 3 et j'ai une élève âgée de 7 ans qui apprend actuellement le braille avec une Perkins, elle a bien intégré l'écriture braille et progresse bien en lecture "auditive" (combinaison des sons, sens de petits textes lus en agrandi avec une maxiloupe). Ma préoccupation actuelle, c'est de pouvoir "coordonner" ses apprentissages avec la lecture tactile braille qu'elle n'arrive pas à faire sur les textes qu'elle est capable d'écrire. C'est pour cela que je recherche en parallèle une méthode progressive tactile d'entraînement au braille adaptée à son âge. J'ai contacté l'AVH qui me propose la méthode "Étudions le braille" de Jean le Reste et Christiane Perdoux mais une enseignante contactée sur le forum "enfant aveugle" me dit que cette méthode est plutôt faite pour des adultes. Je comptais l'acheter et la récupérer lors de mon passage en France (ma CLIS est en Guadeloupe). Je suis maintenant perplexe et me demande si c'est le bon choix. J'aimerais qu'elle ait une méthode, je précise encore que c'est pour une progression tactile, pour qu'elle puisse être utilisée à son domicile également. Qui peut me conseiller à ce sujet ? Merci pour vote aide

jeannine
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 16
Enregistré le : 18 mars 2007 15:26

Message par jeannine » 18 mars 2007 19:26

D'abord tu es enseignante en CLIS 3 et je m'étonne que tu dises "j'ai une élève qui apprend actuellement le braille avec une perkings..."
Questions:
Qui fait cet apprentissage? ( Pas toi, Mais connais-tu le braille ?)
Quelle liaison as-tu avec la personne qui enseigne le braille?

En lisant ton texte: Ton élève progresse en écriture braille : CAD qu'elle maîtrise l'outil ( la machine qui permet d'écrire des lettres, des mots) – De plus, elle peut lire des textes agrandis. Donc elle a un potentiel visuel qui lui permet d'avoir accès à l'écriture noire. Et elle a compris la combinatoire. Elle est entrée dans le code. C'est super. Maintenant, il faut qu’elle maîtrise le code braille ?

Si je comprends, il n'y a pu eu de concertation entre l'apprentissage du code (CAD du braille) et ton enseignement de la lecture.
Question:
Cette élève doit-elle apprendre le braille pour accéder à l'écrit?
Si oui, pourquoi l'enseignement de ce code ne se fait-il que dans un seul sens? CAD au niveau de l'écriture? La perkings permet l’écriture du braille mais la perception des lettres tactile nécessite un autre apprentissage. Apprentissage qui nécessite une discrimination fine.


Le braille est un code tactile qui requiert une discrimination perceptive et spatiale.
Quand je travaillais auprès d'élèves aveugles, cet enseignement était mené conjointement par l'enseignant braille et l'instituteur spécialisé.
Il me semble que vos enseignements sont parallèles, et qu’ils doivent se rejoindre avec une progression et des objectifs communs.

Pour répondre à ta question: » .. Je recherche une méthode progressive tactile d’entraînement au braille adapté à son âge »*
A- Ton élève pour pouvoir identifier les lettres braille, doit développer une discrimination perceptive et spatiale.
- A-t-elle une bonne discrimination tactile ? Sait-elle percevoir des différentes lorsque tu lui proposes des échantillons différents ? Perception au niveau du toucher,. Ex. : distinguer des sensations différentes : papier calque, papier dessin, papier machine, papier émeri
- A-t-elle une bonne perception spatiale ? en haut en bas, à gauche, à droite, au milieu…

B- Si la discrimination tactile et spatiale est correcte, alors, Un bon outil - Dans un premier temps, travailler avec la planche à clous ( AVH) planche composée de cases: rectangle de 2 colonnes de 3 points, représentant le « rectangle où s’inscrit les points braille » » On met les clous - ce qui permet de représenter les lettres en braille et de travailler la perception spatiale et le toucher ex: b ; points1, 2 et c points ; 1,4...On les « dessine » et on les lit

- Avec mes élèves pour affiner la discrimination tactile j'utilisais la méthode de Monsieur Serge GUILLEMET. Exercices permettant de suivre les lignes et d’affiner la discrimination perceptive. ( Perception des différences = ruptures dans le « tracé ») Au départ : des lignes de « x « (les rails), quelques « é », ( la gare) et des « o » ( le passage à niveau)



Puis je travaillais au niveau des lettres.
_Série écrite avec 2 espaces entre les lettres ( suivre la progression d’apprentissage de la perkings : « Quelle méthode utilise le collègue chargé de cet apprentissage ? » Mettre au moins un interligne Objectif : Identification des lettres – Ce n’est pas de la lecture mais de l’éducation perceptivo-sensorielle : Comment identifier une lettre ?
( é – a – l – é – é )


Pour dépasser l’apprentissage du code, je proposais de retrouver son prénom, celui des copains, le nom des jours… Je proposais des étiquettes écrites avec au moins un espace entre chaque lettre.

· Un jeu pour développer la perception tactile : tactilo [ NATHAN]


Ce sont quelques pistes pour démarrer, je peux t’en donner d’autres si tu le souhaites

Bon courage

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Message par Pascal Ourghanlian » 18 mars 2007 20:09

Sur ce forum, du fait du petit nombre d'enseignants spécialisés B, les échanges sont peu nombreux.
Un grand merci à Jeannine pour ces précisions techniques.
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

SAISON
Visiteur
Visiteur
Messages : 3
Enregistré le : 09 mars 2007 11:31

Méthode braille progression tactile

Message par SAISON » 19 mars 2007 02:36

Merci à Jeannine pour cette réponse, je suis tout à fait d'accord avec tous les arguments que tu développes. J'ai peut-être exprimé ma demande de manière assez imprécise. Bien sûr qu'il doit y avoir une progression "parallèle" entre la lecture et le tactile et c'est moi qui enseigne le braille à mes élèves. Il se trouve que cette élève va très vite dans ses apprentissages ( au niveau de la compréhension du code ) et qu'elle travaille avec un groupe d'élèves qui peuvent travailler en noir agrandi, ce qu'elle peut faire avec beaucoup de difficultés mais il s'avère que le braille est indispensable pour ses apprentissages à venir ( restes visuels insuffisants). Et justement c'est elle qui a avancé très vite dans le sens des apprentissages . J'ai eu l'occasion d'utiliser avec un autre élève plus agé la méthode du noir au braille qui lui apermis de bien progresser. Mais cette méthode est un peu ardue au niveau du vocabulaire employé pour l'élève dont je parle actuellement et c'est parce que je suis bien consciente de ce décalage que je recherche cette méthode plus adaptée . Elle a une bonne discrimination tactile , spatiale et a bien intégré par exemple l'utilisation du cubarithme pour les mathématiques .
Elle est capable de lire en braille son prénom, des mots isolés , des sons isolés, etc....Sa discrimination tactile est bonne à ce niveau.
J'espère que j'ai mieux réussi à exprimer ma préoccupation .
Comment se procurer la méthode de S.Guillemet qui est introuvable ....
Ou faire une copie de cette méthode si quelqu'un l'a encore?
Merci pour tous ces conseils et @ bientôt

jeannine
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 16
Enregistré le : 18 mars 2007 15:26

Message par jeannine » 19 mars 2007 19:29

Je te proposais la méthode de S. GUILLEMET car elle est très intéressante pour travailler la discrimination tactile avant d’aborder l’apprentissage.. Mais ton élève semble avoir dépassé ce stade. Alors il ne reste plus qu’à innover en l’accompagnant à son rythme.

Elle sait lire des mots isolés, identifier des lettres, des graphèmes. Donc si tu souhaites travailler la rapidité, dans la reconnaissance perceptive : une solution « faire des gammes »
_ Je proposais quotidiennement une fiche d’entraînement à l’identification des lettres ( au départ deux espaces entre les lettres, puis un) - 2 à 3 lignes – Puis des syllabes (En augmentant la difficulté CAD en jouant sur le nombre de points braille (ex pa – ma : un point en + pour m), leur spatialisation (ex. ca – ba : orientation horizontale – verticale)
_ Des exercices pour retrouver une lettre cible : (ex : p une série avec p p l p m p o p p etc…) ex qu’elle peut faire en autonomie en barrant au feutre les lettres intruses. Tu peux faire de même avec les syllabes, les mots

De plus si elle peut lire des mots isolés, compte tenu qu’elle a un potentiel visuel (si son utilisation ne pose pas de problème / à sa pathologie) pourquoi ne pas travailler les deux modalités : la lecture tactile et la perception visuelle, en lui proposant des jeux (que tu devras créer) : Associer un mot écrit en braille à son image (Dessin réalisé avec un gros feutre, des traits simplifiés et en couleur) – Associer une phrase à son illustration – Classer des mots dans un tableau en fonction des phonèmes, des graphèmes / à un phonème cible. Remettre en ordre des étiquettes pour refaire une phrase. Associer mot et définition – Répondre à des devinettes puis elle pourra en inventer et les proposer aux autres élèves

Rien de nouveau pour un CP mais ne sommes-nous pas dans l’adaptation ?
L’objectif recherché n’est-il pas son efficacité comme lectrice braille donc sa capacité à identifier rapidement les lettres, les mots pour avoir accès aux phrases ? Et cela nécessite un entraînement, une répétition et de bonnes habitudes (Les index doivent rester collés, les points seront « caressés »... La main gauche anticipera et partira avant la fin de la ligne pour se positionner sur la ligne suivante pendant que la main droite terminera la lecture)

· Si tu as la chance de disposer d’un service de transcription, tu pourrais demander au transcripteur de préparer ce travail. Sinon il te faudra créer ces exercices car hélas, cela n’existe pas dans le commerce.

Je suis désolée de ne pouvoir te proposer un outil prêt à l’emploi.


Bon courage

jeannine
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 16
Enregistré le : 18 mars 2007 15:26

Message par jeannine » 19 mars 2007 19:44

Je viens de me relire et souhaite apporter une modification pour la ligne 8 " Modifier + par - Erreur de frappe

car "p" 1,2,3,4 et "m "1,3,4"
Merci

SAISON
Visiteur
Visiteur
Messages : 3
Enregistré le : 09 mars 2007 11:31

Méthode braille progression tactile

Message par SAISON » 20 mars 2007 00:55

Je crois que ma réponse n'a pas été enregistrée, donc merci encore pour tous ces conseils qui me rassurent sur ma pratique actuelle et me proposent des pistes de travail intéressantes. J'ai aussi eu connaissance d'un fichier d'exercices de lecture braille cycle 2 de Nathalie Lewi-Dumont (CNEFEI) et je partage cette info pour ceux qui seraient intéressés, c'est vrai que l'apprentissage du braille "en lien avec une progression tactile" reste encore dans le domaine de la pratique individuelle des enseignants et c'est dommage, je trouve que les élèves que nous accueillons pourraient en bénéficier, tout comme les parents qui seraient associés à leurs apprentissages "comme les autres" pour ne pas citer une revue bien connue. En tout cas j'ai été très heureuse d'avoir pu échanger avec toi sur ce sujet. Merci beaucoup encore et à bientôt !
PS : je fais tout de A à Z dans ma classe et vive ma Perkins et mon ordinateur perso qui me permettent de préparer ma classe !

jeannine
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 16
Enregistré le : 18 mars 2007 15:26

Message par jeannine » 27 mars 2007 18:22

Tu sembles seule pour préparer ton travail, et cela demande beaucoup de temps et d'innovations. BRAVO POUR TON INVESTISSEMENT!

Effectivement le CNEFEI peut proposer des outils, comme l'INJA ou d'autres structures.

Lorsque mes élèves apprenaient le braille, je proposais aux parents une rencontre pour leur expliquer le code (en leur donnant un alphabet braille) et leur conseillais d'apprendre en même temps que leur enfant.

Comme toi, je ne peux que regretter qu'on ne puisse disposer d'outils et de devoir en créer !

BON COURAGE A bientôt
Jeannine

Répondre