Quel devenir pour les DACS ?

ITEP, IME, LEA, EREA, SEGPA, écoles spécialisées...
Répondre
lou bayou
Animateur
Animateur
Messages : 222
Enregistré le : 22 janv. 2013 21:15
Localisation : Midi-Pyrénées

Quel devenir pour les DACS ?

Message par lou bayou » 03 févr. 2018 08:56

J'ai eu écho que l'idée d'un repositionnement des DACS sur une fonction de coordonnateur de la grande difficulté scolaire était reprise par le ministère actuel. Dans le contexte de réduction drastique des postes PE et PLP en Segpa, et de son corollaire l'inclusion, cela ne semble pas abracadabrant.
Un précédent rapport (parmi tant d'autres) avait précisément envisagé de changer les DACS en perdirs coordonnateurs. Méthode socialement indolore pour les faire disparaître par solubilité dans un corps supérieur. Les directeurs d'EREA, qui ont récemment connu un tel reclassement, n'ont pas protesté.
D'autres échos ?

Lamar
Animateur
Animateur
Messages : 245
Enregistré le : 11 sept. 2011 17:47

Re: Quel devenir pour les DACS ?

Message par Lamar » 03 févr. 2018 10:20

C'était un peu l'idée qui se dégageait lors de la mise en place de la circulaire de 2015.
On verra.
Ça peut être intéressant d'intégrer le corps des perdirs. Mais la coordination des futurs dispositifs Segpa, je la vois plus confiée aux PE spé qui resteront qu'aux Dacs. Les Segpa devenant des Ulis de la difficulté scolaire, les PE de Segpa occuperont les mêmes fonctions que les PE d'Ulis.
Ce n'est que mon avis.

lou bayou
Animateur
Animateur
Messages : 222
Enregistré le : 22 janv. 2013 21:15
Localisation : Midi-Pyrénées

Re: Quel devenir pour les DACS ?

Message par lou bayou » 04 févr. 2018 09:53

L'intégration dans le corps des perdirs, c'est pourtant la préconisation du rapport Delaubier de 2014 sur la grande difficulté scolaire, (Préconisation 13 page 113 - http://cache.media.education.gouv.fr/fi ... 293271.pdf), qui regrettait l'ambivalence et donc l'indétermination du statut des DACS. Manque de clarté qui s'est renforcée avec la circulaire de 2015, puisque, dans le cadre de l'inclusion, il intervient également de fait au niveau des PLC : EDT, barrettes, suivi des élèves inclus, équipes éducatives...
Préconisation 13 : définir plus clairement le statut des directeurs adjoints chargés de SEGPA, par exemple dans le cadre d’une intégration dans le corps des personnels de direction.
.
Il me semble plus facile pour l'administration de renvoyer en classe élémentaire des PE dont les CAPA-SH et autres CAPSSAIS sont de fait valorisés en CAPPEI, pour y exercer la "pratique de l'éducation inclusive", au même titre que les PLC feront de l'éducation inclusive au collège et lycée.
Les DACS ont malgré tout un bout de papier leur reconnaissant une capacité d'encadrement, qu'ils sont en droit de voir valorisée.

Bien sûr, tout cela reste extrêmement théorique dans une éducation nationale totalement figée dans ses pratiques. Mais :
1) sur le papier, c'est parfaitement défendable pour l'administration
2) il ne tient qu'au ministère de faire appliquer l'école inclusive, qui n'a principalement constitué jusqu'à présent qu'une suite de textes déclaratifs de bonnes intentions. Le meilleur exemple en l'inclusion des élèves de Segpa en ordinaire imposée par la circulaire 2015. Je ne connais pas un collège autour de moi qui l'ait mis en œuvre.

Répondre