Pertinence du thème de mémoire

Ou autres services de soins ambulatoires
Répondre
carolina
Visiteur
Visiteur
Messages : 1
Enregistré le : 14 avr. 2009 20:59

Pertinence du thème de mémoire

Message par carolina » 16 avr. 2009 19:00

Je travaille depuis la rentrée 2007 dans un SESSAD sans être spécialisée. Inscrite à l'examen pour passer l'option D, je suis intéressée par la prise en charge des enfants non scolarisés et décidée à en faire le thème de mon mémoire. J'habite en Guyane et la prise en charge des enfants handicapés est encore mineure surtout si l'enfant ne va pas à l'école. Le regard de la famille sur l'enfant et sur l'enseignant qui s'en occupe en investissant le milieu familial est souvent un obstacle, mêlé de dévalorisation et d'incompréhension. Il s'agit de dépasser cela en montrant aux familles ce dont est capable leur enfant, qu'il peut apprendre ou faire seul. L'objectif de mes prises en charge est donc adapté à chaque usager (dont l'âge varie entre 4 et 20 ans) et la question de l'intérêt pour eux d'acquérir des compétences purement scolaires revient souvent en réunion de synthèse du service. Mon avis penche effectivement pour l'acquisition de compétences de base (compter jusqu'à 5, connaître les jours de la semaine...par exemple)- et c'est bien ce qu'on me demande, mais l'éveil de ce public aux relations avec autrui ou le monde extérieur me semble tout aussi important (ateliers avec d'autres enfants, visite d'expositions, sorties en forêt...).
Je m'attèlerai donc à décrire les projets menés lors de mes "rééducations psychopédagogiques" ainsi que les problèmes rencontrés et les façons d'y remédier, mais cela peut-il constituer un sujet de mémoire pour CAPA-SH option D ?
Merci d'avance de m'éclairer sur ce sujet primordial à l'élaboration de mon mémoire.

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: pertinence du thème de mémoire

Message par Pascal Ourghanlian » 17 avr. 2009 11:32

décrire les projets menés lors de mes "rééducations psychopédagogiques" ainsi que les problèmes rencontrés et les façons d'y remédier
Non, cela ne peut pas suffire à construire un mémoire qui doit tout d'abord être la tentative de répondre à une problématique, mise à jour dans votre pratique et formulée, par exemple, en "comment la poursuite d'objectifs pédagogiques dans le cadre d'un SESSAD permet-elle de contribuer à la mise en liens avec soi-même et avec autrui ?" ou bien "en quoi un travail de proximité avec les familles autour d'objectifs pédagogiques aide-t-il à ouvrir l'enfant/le jeune à la relation dans le cadre d'un SESSAD ?" ou bien...
Après, oui, votre mémoire s'appuie sur des situations rencontrées dont la présentation montre comment elles répondent ou non à la problématique, en quoi elles donnent des pistes à maintenir ou à éliminer, en quoi elles sont "généralisables" en termes de "coups de main" professionnels, etc.

Attention aussi à l'expression "rééducations psychopédagogiques". Vous passez une certification dans laquelle vous êtes "chargé(e) de l’enseignement et de l’aide pédagogique aux élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives". Restez "dans ces clous-là", vous ne savez pas ce que les membres de votre jury auront comme représentations (la "psychopédagogie" n'existe pas dans l'école française, et ce sont certains maîtres E qui revendiquent cette appellation de psychopédagogues).

Bon courage !
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

Répondre