Formation des enseignants référents

Enseignants référents, enseignants détachés à la MDPH...
Répondre
Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Formation des enseignants référents

Message par Pascal Ourghanlian » 06 mars 2009 07:59

Je découvre dans la 24ème chronique de M. Barthélémy que Daniel publie sur son site (http://dcalin.fr/publications/barthelemy24.html) le souhait exprimé par ce collègue d'une formation d'un an pour les enseignants référents à l'image, dit-il, du CAPSAIS.

Voilà une idée avec laquelle je ne peux qu'être d'accord ! Sauf que je ne prendrais pas comme point de comparaison le CAPSAIS, qui a le désavantage d'avoir disparu pour un CAPA-SH très insuffisant, mais plutôt le DDEAS qui permet aux futurs directeurs de SEGPA ou d'établissements spécialisés d'aller un an à l'INSHEA pour une formation dont chacun s'accorde à dire qu'elle est de bon niveau.

Au-delà de ce dernier point, cette formation commune aurait un avantage certain à mes yeux : elle permettrait d'offrir aux enseignants référents de l'Éducation nationale un cadre de connaissances, de savoir-faire, de compétences COMMUN qui, d'une certaine manière, permettrait de contrebalancer un tant soit peu la disparité des pratiques, des manières de faire, des déclinaisons locales induites par la départementalisation des MDPH (déjà à l'œuvre, il faut bien le dire, avec les CDES).

Une culture commune Éducation nationale sur le handicap et sa prise en compte, est-ce trop demander à nos instances qui, une nouvelle fois, en la matière, improvisent et naviguent à vue, à la traîne des injonctions des uns et des revendications des autres ?

Les lois de décentralisation, que nous avions en leur temps applaudi à deux mains :( , montrent partout leurs limites : désengagement de l'état, augmentation des charges sur les collectivités, disparités des choix locaux.
Dans l'Éducation nationale, projets d'école, projets d'établissements, projets de circonscription, etc., sous couvert d'autonomisation des acteurs (j'adore la nov'langue issue du monde de l'entreprise :roll: ), ont contribué à cet éparpillement, faisant que les acteurs de terrain (re :roll: ) perdent peu à peu l'identité commune, la culture commune qui étaient celles de l'école de la République.

Donc, de manière générale, OUI à des formations initiales et continues retrouvant leur qualité. Et OUI à une formation d'un an des enseignants référents.
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

Daniel Calin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 944
Enregistré le : 15 sept. 2004 09:03
Localisation : Retraité, ex-chargé d'enseignement à l'IUFM de Paris
Contact :

Re: Formation des enseignants référents

Message par Daniel Calin » 06 mars 2009 12:38

Juste une petite précision. En ce qui me concerne, je ne me compte pas en ce "nous" qui avait applaudi des deux mains les lois de décentralisation. Pas que je sois particulièrement jacobin de conviction (quoi que, du coup...), mais par profonde méfiance vis-à-vis des pouvoirs "de proximité". Deux raisons à cela. La première est d'expérience : j'ai grandi dans un village, donc le nez dans le merdier nauséeux de la réalité de ces pouvoirs locaux. La deuxième est de culture : j'ai lu très tôt La chartreuse de Parme, roman dans lequel Stendhal déploie en une dizaine de pages une analyse remarquable de la dynamique corruptrice des pouvoirs locaux et fait un bel éloge de la nécessité de se défendre de cette machine infernale par un éloignement maximal du pouvoir.

Contre les illusions récurrentes des libertaires, des gauchistes et des écologistes, sans parler des "sociaux-libéraux" : "démocratiques" ou pas, vivent les pouvoirs lointains et impersonnels !

Concernant la formation des enseignants référents, je ne sais pas trop. Certes, l'idée d'une "culture commune", comme contrepoids à la logique de la départementalisation, est une bonne idée. C'est l'idée d'une formation lourde spécifique qui me dérange un peu : déjà que le travail des référents n'a en lui-même rien à voir avec l'enseignement... Pourquoi, alors, ne pas embaucher directement des assistantes sociales ou des éducateurs spécialisés, sur ces fonctions bien plus proches du travail social que l'enseignement - en leur donnant au besoin à eux une formation complémentaire spécifique ? Bien sûr, il y a la relation avec le milieu enseignant, pour laquelle les travailleurs sociaux sont très mal préparés, c'est le moins qu'on puisse dire :wink: . Bon... d'accord peut-être pour cette formation spécifique, mais ouverte uniquement à des enseignants spécialisés expérimentés, sinon...
Cordialement,
Daniel Calin

monsieurbarthelemy
Visiteur
Visiteur
Messages : 6
Enregistré le : 17 sept. 2008 08:11
Localisation : Enseignant référent

Re: Formation des enseignants référents

Message par monsieurbarthelemy » 06 mars 2009 16:50

Heureux de découvrir que mes chroniques sont lues et donnent parfois à réagir sur ce forum sur lequel je n'interviens que rarement mais que je lis avec attention :wink:

L'idée défendue par Pascal d'une formation d'un an me plaît bien : elle est nécessaire - à défaut d'être suffisante, Daniel a raison de souligner qu'il faudrait y envoyer des enseignants déjà spécialisés (ce que disent les textes) et, en plus, expérimentés. Se poserait alors la question des formateurs capables d'assurer une telle formation...
J'y vois un autre avantage, que vous ne soulignez ni l'un ni l'autre : ce serait d'obliger à réfléchir sur un "référentiel de compétences" qui permettrait d'éviter à-peu-près et bricolages, et "poserait" les référents comme professionnels.

Merci de vos lectures croisées :)
Cordialement,

monsieurbarthelemy
Enseignant référent

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: Formation des enseignants référents

Message par Pascal Ourghanlian » 06 mars 2009 18:07

à monsieurbarthelemy :wink:

à Daniel : que le métier d'enseignant référent puisse avoir des zones de recouvrement avec ceux d'assistante sociale ou d'éducateur spécialisé, je n'en disconviens pas ; ces derniers en ont entre eux, comme avec celui de médiateur ou celui de... psychologue. Mais "zones de recouvrement" ne signifie pas superposabilité... Et alors que les métiers du social sont, à leur tour, sur la sellette, par remise en cause de leurs formations ou de leurs conventions professionnelles, militer pour une formation des enseignants référents ne peut que permettre de mieux asseoir leur métier (mais je sais que, pour toi, c'est un métier "bizarre").
Par ailleurs, si leur mission est d"'assurer la cohérence et la continuité des parcours scolaires des élèves handicapés", alors il convient que ce soient... des enseignants !
Enfin, ce n'est pas parce que quelques collègues ont une vision purement administrative de leur fonction qu'il faut penser que l'enseignant référent n'a plus rien à voir avec l'enseignement. Il se trouve qu'il est d'autant mieux référent s'il est aussi un peu... conseiller pédagogique - ce que seul un enseignant peut se permettre d'être. Dans les lieux moins "avancés" pédagogiquement que les écoles (je veux dire les collèges et les lycées), le fait que la parole du référent soit aussi celle d'un enseignant n'est pas anodin, et permet des avancées que l'absence de formation pédagogique des enseignants du secondaire ne rend pas habituelles.
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

patrick
Animateur
Animateur
Messages : 166
Enregistré le : 25 mai 2005 22:41

Re: Formation des enseignants référents

Message par patrick » 08 mars 2009 09:21

En tant que rééducateur je me sens concerné par ce type de discusssion, au Rased aussi notre difficulté c'est la question du dedans et du dehors ! Oui nous sommes du dedans et nous sommes "porteur d'école" oui nous devons être du dehors et penser la situation pas uniquement dans le sens pédagogique. C'est ce pari là qui est l'enjeu du rased qui fait de nous des professionnels que l'on ne trouve pas dans d'autres pays. A mon avis notre grosse entreprise a plein de défauts mais d'avoir "inventé" ce type de métier montre aussi sa capacité créatrice, par contre pas de commentaire sur sa façon de gérer ses créations !!
En tout cas dedans dehors pour les élèves cela reste une question importante (handicapés ou pas).

alvir
Visiteur
Visiteur
Messages : 2
Enregistré le : 26 sept. 2009 09:37

Re: Formation des enseignants référents

Message par alvir » 26 sept. 2009 09:55

Salut,
Je commence ma 2ème année de référente non titulaire (secteur très rural), je commence à comprendre que les collègues spé du secteur ont refusé le poste, parce que trop de travail, trop de Km et au final très mal payé... il se trouve que j'aime, que je trouve cette fonction passionnante... Vous imaginez bien l'investissement perso pour apprendre seule... Je veux donc être titularisée... réponse de l'inspecteur : vous passez un CAPASH en candidat libre, pour cela vous passez une journée par semaine dans une classe spé... ça me paraît insurmontable : je n'ai pas le temps d'aller en classe !
J'ai le sentiment d'être abandonnée à mon triste sort, que j'aime pourtant bien... Je ne sais pas quoi faire... Il est évident qu'il faut une formation spécifique à cette fonction, les CAPASH actuels ne sont pas suffisants, et comble du comble ne sont pas conciliables avec les activités d'un référent faisant fonction !

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: Formation des enseignants référents

Message par Pascal Ourghanlian » 26 sept. 2009 12:13

Il semble bien que le passage du CAPA-SH soit incontournable...
Demandez à partir en formation, ou passez-le en candidat libre (dur dur) : vous (re)trouverez ensuite une poste de référent, pas toujours convoité...
Pas d'autre réponse possible...
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

alvir
Visiteur
Visiteur
Messages : 2
Enregistré le : 26 sept. 2009 09:37

Re: Formation des enseignants référents

Message par alvir » 26 sept. 2009 18:24

je n'ai donc pas trop le choix : je suis déjà sur un poste dont personne ne veut (pleine campagne, loin, loin de la ville-ville!), à quoi bon quitter ce poste pendant un an (sérieusement je ne vois personne qui le prendrait l'année prochaine...) ... je n'ai que la solution du candidat libre : bonne année en perspective...un avis sur l'option la plus simple à concilier avec le poste de référent ? L'IEN ASH préférerait la D (plus en adéquation avec mon poste), l'IEN de secteur lui penche pour la E (moins de contraintes, inspection plus humaine...)
Merci pour les conseils.

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: Formation des enseignants référents

Message par Pascal Ourghanlian » 26 sept. 2009 20:05

L'autre terme de l'alternative, c'est de se dire que, le poste n'intéressant personne, il sera de nouveau vacant à la rentrée, et vous susceptible d'être réaffecté dessus à nouveau...

Sinon : les deux IEN ont raison...

Passer le CAPA-SH E en candidat libre est peut-être plus facile (non les E, je n'ai pas écrit que votre travail l'était :wink: ).
Et un CAPA-SH D plus proche du suivi réel des élèves handicapés qui sont dans le "champ mental" à plus de 80 %. D'un autre côté, D (en CLIS 1) donne une moindre connaissance du relationnel et de l'institutionnel.

Bon courage !

(En même temps : est-il bien raisonnable de se lancer dans ce travail de référent sans avoir "affronté" le spécialisé un certain nombre d'années ?)
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

Répondre