Oral maître référent

Enseignants référents, enseignants détachés à la MDPH...
Répondre
nobody
Visiteur
Visiteur
Messages : 5
Enregistré le : 27 avr. 2008 21:03

Oral maître référent

Message par nobody » 28 avr. 2008 12:57

Bonjour à tous!

Je dois passer mardi 6 mai un oral pour me présenter en tant que maître référent pour l'année scolaire 2008-2009 et j'aurais aimé savoir si vous pouviez me confier quelques cas d'élèves. En effet, l'oral repose sur des cas d'élèves et la façon dont j'aborderais avec les parents la question du handicap de leur enfant.

Je suis de même preneuse de tous les conseils que vous pourrez me prodiguer pour envisager sereinement cet oral qui pour moi est une véritable épreuve...

Pensez-vous que faire de l'humour dans ce genre d'oral peut être mal vu ?

Je remercie chacun d'entre vous qui éclairera ma lanterne.

Agnès

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: Oral maitre référent

Message par Pascal Ourghanlian » 28 avr. 2008 18:28

Desproges : peut-on rire de tout ? oui - mais pas avec n'importe qui...
Les personnes handicapées rient parfois fort bien entre elles de leur handicap - ce qui ne veut pas dire qu'elles l'acceptent des valides, ni que ces derniers savent le faire...

Quel drôle d'oral ! Comment parler de "cas" dont on ignore tout ?
Chez nous, les entretiens (plutôt que les oraux) portent sur le parcours et le projet professionnels du candidat, sur ses connaissances de ses nouvelles missions, des structures et des dispositifs existants, sur son positionnement professionnel nouveau, sur ses motivations, etc.

Aborder la question du handicap avec les parents... Mais il n'y a pas de réponse générale ! Le handicap est-il "évident" (?) ou non ? Son annonce a-t-elle été faite par un service de soins, ou les parents en sont-ils à s'interroger (à s'inquiéter) ? Il n'y a pas de "bonne" manière de procéder.
Quand il s'agit d'un handicap physique (sensoriel ou moteur), j'aborde la question de l'adaptation et de la compensation. Quand il s'agit d'un handicap dans le champ mental, j'évoque la situation de handicap qui résulte de l'écart entre ce que l'enfant est capable actuellement de réaliser et les attentes (sociales, de l'école, familiales) qui lui sont faites - puis les besoins de compensation et d'adaptation.
La bonne réponse devrait être : ce n'est pas au référent d'annoncer le handicap. Sauf que : souvent, il est le premier à mettre des mots sur cet écart, et à signifier que les modalités d'adaptation et de compensation peuvent passer (pas toujours) par les préconisations de la MDPH.

La vraie question pour votre entretien : en quoi le suivi du parcours scolaire de l'élève handicapé nécessite-t-il d'être assuré par un enseignant spécialisé ? Il y a quelques propositions de réponses dans ce chapitre du forum et dans certains textes du site de Daniel.

Bon courage !
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

nobody
Visiteur
Visiteur
Messages : 5
Enregistré le : 27 avr. 2008 21:03

Re: Oral maitre référent

Message par nobody » 28 avr. 2008 20:56

Merci beaucoup pour votre réponse ! J'ai pris quelques notes.

Je connais parfaitement la loi de février 2005, connais aussi parfaitement les établissements de soins, les classes spécialisées, les réseaux d'aide de mon département mais c'est vrai que ce qui me gêne est de faire croire que je suis face à des parents qui découvriraient le handicap de leur enfant. M'enfin, je détaillerai les procédures auprès de la MDPH pour la reconnaissance du handicap de leur enfant sans trop préciser encore la façon dont je m'y prendrai.

Quand je parlais d'humour j'entendais de répondre par des boutades à des questions inévitables du style "pourquoi avez-vous choisi cet emploi ? Ne voulez-vous plus enseigner (question fétiche de mon IEN) ?..." mais bien évidemment il ne s'agissait pas pour moi de rire des éventuels handicaps existants.

En tout cas merci de vos éclairages et merci aussi pour ce site que j'adore car possédant une infinité de sources, lois....

Agnès

Répondre