Le groupe rééducatif

(option G)
Répondre
Annega
Visiteur
Visiteur
Messages : 9
Enregistré le : 07 oct. 2004 23:23
Localisation : Paris 13 b
Contact :

Le groupe rééducatif

Message par Annega »

Peut-on dire que dans la rééducation de groupe, le groupe peut être condidéré comme le catalyseur du processus rééducatif ? Sachant tout de même que dans une réaction chimique, le catalyseur est censé être inchangé à la fin de la réaction...
Merci pour vos éclaircissements...
patrick

répondre à Anega

Message par patrick »

1- Je pense que l'on peut en rééducation utiliser des concepts hors de leur champ habituel. C'est même ce qui nous caractérise puisque nous n'avons pas de doctrine propre et que nous ne cherchons pas à en avoir !! Les gens qui nous reprochent d'utiliser des termes comme séance, prise en charge, transfert positif, cadre... ne perçoivent pas la dimension praxéologique de la rééducation. Aussi je vais essayer de répondre à votre utilisation du terme de catalyseur.
2- Oui la rééducation ne propose pas un dispositif qui pousse à la régression. Je suppose qu'un groupe de psycho-drame pourrait se satisfaire de séances répétitives abordant les thèmes archaïques de la dévoration par exemple. Un rééducateur confronté à un groupe qui ne jouerait que l'histoire des 3 petits cochons doit s'interroger sur son travail. La constitution du groupe, le dispositif technique, les mises en mots du rééducateur ou je ne sais quoi d'autre ne fonctionnent visiblement pas. Il esr urgent d'interroger le groupe sur cette dificulté.
De là à proposer des "rééducations courtes" il y a un pas qu'il ne faut pas franchir ! Nous ne pouvons pas faire le tri a priori et nous nous devons d'accepter de contenir les affects que les enfants veulent bien venir déposer. Nous ne sommes pas par contre obligés de porter une oreille particulièrement attentive à tout.
3- Les rééducations individuelles que je propose ne sont jamais bornées dans le temps, par contre les rééducations de groupe ont toujours un nombre de séances fixé à l'avance (entre 13 et 17). Je n'ai pas de critère d'indication particulier pour un travail de groupe, si je fais cette proposition à un enfant c'est que je pense qu'il pourra accepter ce travail délimité. Effectivement on peut penser qu'il y a donc pour moi un effet d'accélérateur psychique produit par ce dispositif borné. On peut donc pour moi parler de groupe catalyseur. L'enveloppe groupale est forcément close, elle déloge les rythmes de chacun. Proposer un travail individuel c'est donner un signe fort de respect du rythme de l'enfant.
4- Pour pousser le bouchon sur l'invariance du catalyseur, le rééducateur est garant du dispositif. Il est garant des règles du groupe, le groupe ne peut varier dans sa constitution, donc le groupe en tant que dispositif est inchangeable dans le temps.
Annega
Visiteur
Visiteur
Messages : 9
Enregistré le : 07 oct. 2004 23:23
Localisation : Paris 13 b
Contact :

le groupe rééducatif

Message par Annega »

Merci pour ces éclaircissements.
Il faudrait que je sois face à un groupe rééducatif pour bien "sentir" ce que vous décrivez. Ça ne saurait tarder...
Bonnes fêtes,
:D
Répondre