Le directeur... garant...

(option G)
Répondre
galatée
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 19
Enregistré le : 21 juin 2006 18:52

Le directeur... garant...

Message par galatée » 06 déc. 2007 18:35

Bonsoir,
Dans une des écoles où j'interviens, la directrice interdit certaines demandes d'aide : l'enseignante lui remet la demande écrite et la directrice se prononce.
Si je reçois la demande malgré tout, la directrice donne son veto et son
avis:: "celui-là, je connais très bien la famille... Y' a pas de problème... pas besoin d'aide "ou" il va chez le psy donc pas d'aide G... etc.. Elle rencontre les parents seule et leur tient des propos très intrusifs, jugeant mon travail, leur posant des questions sur l'aide que j'apporte à leur enfant , etc... une horreur !
Je ne sais plus comment travailler et même si je peux travailler dans cette école ! Les collègues se sentent fliquées et disqualifiées ! Et moi donc !!
Quel est le rôle exact d'un directeur par rapport au RASED ?

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Message par Pascal Ourghanlian » 06 déc. 2007 18:39

Puisque manifestement cette directrice a besoin qu'on lui cause comme ça : le seul chef du RASED c'est l'IEN. Point barre. C'est à l'IEN que le RASED rend compte. C'est l'IEN qui définit les modalités de fonctionnement du RASED. Qui ne peut être que très éloigné de celui que vous décrivez. Ou alors il faut changer l'IEN :wink:
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

patrick
Animateur
Animateur
Messages : 166
Enregistré le : 25 mai 2005 22:41

Message par patrick » 07 déc. 2007 14:48

Votre projet de réseau doit définir de façon très stricte (dans ces conditions de travail) le déroulement de la demande, en spécifiant que le maître de la classe n'a pas à fournir les demandes d'aide à personne, que pour des raisons à expliciter dans le projet le réseau la demande d'aide doit être une relation stricte entre l'enseignant et le réseau.
L'IEN signe ce projet et ensuite les enseignants qui ne l'appliquent pas sont hors la loi.
Une fois de plus, les chiens ne prennent que la place qu'on veut bien leur laisser et si cette directrice se permet "ça" avec vous, vous devez d'abord vous posez la question à vous : qu'est-ce que je fais pour que ce chien se sente autorisé de me faire ça?
Si par aventure votre IEN refuse de signer un projet de réseau trop bien ficelé, alors effectivement vos conditions de travail seront difficiles.
L'explicitation de la demande directe entre l'enseignant et le réseau doit se faire à mon avis sur la conception de la difficulté scolaire qu'a le réseau, une difficulté qui n'est pas portée uniquement par l'élève mais qui se situe dans les relations diverses et complexes que cet enfant entretient avec l'école, il faut oser dire que tel enfant en difficulté ne serait peut être pas dit en difficulté dans une autre école, avec un autre maître et que de cela seul l'enseignant qui se coltine l'élève toute la journée peut en être juge, les conseilleurs ne sont pas les payeurs et leurs commentaires n'apportent rien à la situation difficile entre cet enseignant et cet élève à ce moment-là.
Le réseau ne peut accueillir cette parole de l'enseignant que dans le cadre d'une sécurité qui interdit toute sortie du cadre. Les demandes d'aides appartiennent au réseau et ne sont jamais fournies.
La seule chose qu'une directrice dans le contrôle peut exiger (au nom de la pseudo responsabilité elle veut savoir à chaque instant où sont "ses" élèves) c'est la sortie à telle heure de la classe d'un tel pour une prise en charge RASED. Au cas par cas et c'est l'enseignant qui fournit ce renseignement.
Ce n'est pas parce que c'est honteux d'aller au réseau, c'est parce que cela ne la concerne pas !
Maintenant parfois des "placements" en réseau sont réalisés suite à un conseil de cycle ou en réunion extraordinaire pour des cas d'enfant dont la problématique déborde largement la classe, là nous sommes hors cadre, il faut que cela soit signifié à tous les partenaires, surtout à l'enfant !
Rien ne vous empêche de faire une annexe à votre projet de réseau : l'organisation de la demande d'aide et là de délimiter précisément les rôles des conseils de cycles, des équipes éducatives et des demandes d'aides au RASED...
Conseils de cycle : les réponses organisationnelles aux difficultés (décloisonnement, passage, ...)
Équipes éducatives : appel à l'autorité de la directrice pour reposer le problème de la scolarité de l'enfant à la famille avec les appuis des spécialistes si nécessaire,
Demande d'aide : questionnement individualisé d'un enseignant au sujet d'un enfant.

patrick
Animateur
Animateur
Messages : 166
Enregistré le : 25 mai 2005 22:41

Message par patrick » 07 déc. 2007 18:45

Mon message peut paraître un peu excessif, mais l'époque sarkosienne pousse à appeler un chien un chien !!
Je mets un bémol ! La directrice a la possibilité d'être envahissante, beaucoup de ses collègues ne s'en privent pas, elle a tort, les raisons qui l'amènent à se comporter ainsi "ne nous regardent pas", c'est peut-être une chienne qui en d'autres périodes plus féroces serait dangereuse mais peut être au contraire face aux chiens elle pourra réagir, on n'en sait rien et cela n'est pas le problème, nous ne portons pas de jugement !! Nous constatons qu'elle dysfonctionne et nous cherchons dans un premier temps à nous repositionner clairement, si elle continue elle sera hors la loi et alors effectivement on sonnera à l'IEN.
D'une manière générale, nous ne pouvons pas reprocher aux enseignants leurs réactions, nous pouvons simplement constater qu'il y a des plaintes que l'on peut accueillir et d'autres trop déviantes que l'on ne peut pas.
Notre fond de commerce, c'est les angoisses du système, nous sommes là parce que les bureaucrates dans les bureaux connaissent très bien la "réalité" du terrain mais ne veulent pas prendre les décisions politiques pour répondre à ces situations et donc délèguent à des fusibles pour gérer à leur place. Si nous traitons les enseignants de chien nous ne faisons pas notre travail !

Répondre