La lecture selon Stanislas Dehaene

Les aides pédagogiques spécialisées (option E).
Répondre
ManuM
Visiteur
Visiteur
Messages : 12
Enregistré le : 01 sept. 2007 20:01

La lecture selon Stanislas Dehaene

Message par ManuM » 08 nov. 2011 16:27

Bonjour,
Je suis maître E dans un secteur très rural et constate tous les jours des difficultés persistantes chez des élèves de CE1, voire CE2, dans l'acquisition du code. A ce propos, j'aimerais avoir votre avis sur les travaux de Stanislas Dehaene en ce qui concerne l'apprentissage de la lecture. Quand on le lit, on "comprend" que toutes les études scientifiques sont unanimes et qu'il a réglé une fois pour toute la question de l'apprentissage de la lecture. J'avoue être un peu perplexe et souhaiterais avoir des sons discordants afin de me faire une meilleure idée sur la question. J'ai entendu il y a peu de temps un débat sur France Culture entre Goigoux et Dehaene et Goigoux ne semblait pas en désaccord total.
D'autre part, en ce qui concerne l'apprentissage de la lecture, j'ai constaté que les demandes de nos inspecteurs de circos allaient dans le sens d'une aide massive auprès des élèves non lecteurs en CE1. Je ne suis pas loin de penser comme eux. Mais peut-être suis-je en train de trahir la cause moi ! Faut que j'arrête de lire Dehaene....
Qu'en pensez-vous ?
Cordialement
Manu Michaud

ManuM
Visiteur
Visiteur
Messages : 12
Enregistré le : 01 sept. 2007 20:01

Re: La lecture selon Stanislas Dehaene

Message par ManuM » 12 nov. 2011 08:51

Bonjour à tous,
je souhaitais préciser ma réflexion car Dehaene ne semble pas passionner les foules.
Je me questionne actuellement, comme beaucoup d'entre nous, sur les élèves qui n'apprennent pas lire. Ceux qui ne passent pas "la porte de l'entrée dans l'écrit", ceux qui sont "empêchés de penser", bref ceux que l'on rencontre tous les jours dans nos groupes de remédiation. Il ne s'agit pas de relancer le débat sur les méthodes. J'ai relu, avec intérêt, les textes de Laurent Carles, je suis allé sur le site d'Evelyne Charmeux et je lis les livres des cogitivistes ( Dehaene, Ecalle etc..). Les positions des uns et des autres ne semblent pas conciliables. C'est comme ça.
Ma question est simple: doit-on en tant que maître E essayer, là où des collègues plus expérimentés ont échoué, d'apprendre à lire à ces élèves? J'entends bien que si ces élèves n'apprennent pas , ce n'est pas la méthode qui est forcément en cause. Mais pour autant, compte-tenu de la pression exercée par l'école et par les parents sur ces enfants pour qu'ils lâchent un peu de cette résistance, comment doit-on se positionner?
J'expérimente actuellement une méthode "en couleurs" tirée du site "facilecture" pour des élèves de CE1, suivis la plupart en orthophonie. Suis-je dans l'erreur?
Je me pose beaucoup de questions en ce moment. Mais c'est notre métier qui veut ça. Remarquez, ça va peut-être pas durer......
Bon we
Manu Michaud

Répondre