Reprendre une classe ordinaire

Les aides pédagogiques spécialisées (option E).
Répondre
Arven
Visiteur
Visiteur
Messages : 7
Enregistré le : 15 juin 2006 23:23

Reprendre une classe ordinaire

Message par Arven » 11 janv. 2011 14:01

J'y pense sérieusement depuis quelque temps déjà, je pense reprendre une classe à la rentrée. Je suis enseignante depuis 96 où j'ai surtout fait du cycle 2 (CP et CE1). En 2005, j'ai fait fonction de maître E, j'ai fait la formation et j'ai passé la certification que j'ai eue non sans mal ! Depuis, je me sens mal dans mon travail, j'ai l'impression de ne rien maîtriser, de ne pas faire progresser mes élèves, d'être une usurpatrice. Du coup, je m'ennuie profondément dans mon travail et je le vis mal. C'est sûr, j'ai quand même beaucoup d'avantages : pas d'aide perso, des élèves toujours par petits groupes qui sont contents de venir... Le lundi, j'attends le mercredi avec impatience et le jeudi, j'attends le week-end !
Je me suis donc dit que ça ne pouvait pas durer comme ça, ça fait déjà assez longtemps ! J'aimerais reprendre une classe ordinaire et pourquoi pas une classe maternelle alors que je n'y connais rien !
Qu'en pensez-vous ? Quelqu'un a-t-il fait la même démarche que moi ? Est-ce que c'était une bonne décision ?
Arven

virgule
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 15
Enregistré le : 09 oct. 2008 20:16

Re: Reprendre une classe ordinaire

Message par virgule » 11 janv. 2011 22:40

Bonsoir Arven,

N'est-ce pas une question de positionnement ?
Oui, un maître E n'assure pas l'aide personnalisée et travaille, le plus souvent, en petit groupe. Et ?
Personnellement, je me pose la même question, retourner sur un poste dit "ordinaire", mais certainement pas parce que j'ai la sensation d'être une usurpatrice !
Où est l'usurpation ? Je suis 39 élèves, pour chacun, un projet d'aide, un projet de groupe, une analyse de ses besoins, une et souvent plusieurs hypothèses de réponse. Chaque récréation, chaque temps de repas est un temps professionnel (par la force des choses !). Alors, non, il n'y a pas à culpabiliser des temps encore donnés et du confort du petit groupe. Il s'agit, me semble-t-il, de penser avant tout à l'élève, à l'enfant surtout, à qui on tente d'apporter une aide individuelle et surtout personnalisée.
Le but reste qu'il retrouve le désir d'apprendre et qu'il sache comment apprendre.
Comme pour beaucoup d'entre nous, mon poste sera supprimé l'année prochaine. Le retour en classe ne me fait pas peur, j'envisage même une reconversion professionnelle en dehors de l'éducation nationale qui se meurt. Mais, pour le moment, l'essentiel est de continuer à croire en ce que l'on fait et de cesser de croire que l'on pourra tout changer pour tous...

Arven
Visiteur
Visiteur
Messages : 7
Enregistré le : 15 juin 2006 23:23

Re: Reprendre une classe ordinaire

Message par Arven » 12 janv. 2011 16:59

Je ne pense pas être une usurpatrice parce que je pense travailler moins que les collègues de classe ordinaire, mais simplement parce que la formation n'a pas répondu à mes questions, parce que je n'ai pas de modèle (mon tuteur suivait les pages d'un manuel de lecture pour les élèves de CP !), parce que ma certification s'est mal passée (même si je l'ai eue !), parce que j'ai l'impression de ne pas maîtriser ce que je fais, parce que j'ai du mal à diagnostiquer le pourquoi des difficultés des élèves et donc à envisager les bonnes remédiations. Je n'ai donc pas l'impression de faire un travail qui sert à quelque chose, au mieux, je fais du soutien !
Je suis maître E par le statut mais pas par les compétences !
Arven

melinayvon
Visiteur
Visiteur
Messages : 4
Enregistré le : 09 janv. 2010 15:16

Re: Reprendre une classe ordinaire

Message par melinayvon » 17 janv. 2011 00:11

Merci Virgule d'ouvrir une voie positive à notre métier en déclin. Certainement la même situation : mon poste est menacé après 2 ans d'exercice en E et la blague c'est que je viens juste d'être certifiée !
Donc... une classe ordinaire ou... monter ma boite dans le privé ? :D
En tous cas, j'ai eu tout de suite le sentiment d'être légitime même si on peut trouver le passage difficile du groupe classe au petit groupe (car on parle bien d'individualiser !) (même si l'expérience fut et est brève !)

Répondre