Besoin de pistes...

Les aides pédagogiques spécialisées (option E).
Répondre
sophie m
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 19
Enregistré le : 04 oct. 2008 18:53

Besoin de pistes...

Message par sophie m » 18 mars 2009 18:31

Mon retour sur poste se faisant dans la précipitation (organisation, course contre la montre entre 7 écoles et 12 collègues ...), et les exigences de collègues (normales, mais pressantes : avoir des réponses, des solutions, etc.), je coince un peu pour deux de mes prises en charge d'élèves, pour lesquelles il manque des connaissances de base sérieuses (pas vu en formation initiale, pas vu en formation CAPA-SH) que je tente de combler par des lectures (mais pour l'instant les collègues sur le terrain en savent plus que moi !) qui restent souvent contradictoires, bref !

-> j'ai trois élèves de CP mais dans trois classes et deux écoles différentes qui n'entrent pas du tout dans la "combinatoire", ne reconnaissent aucune lettre, ne peuvent pas associer deux sons, ne reconnaissent pas ces sons en les entendant, ou les syllabes même si elles sont dans leur prénom (!). Les collègues qui les ont en classe sont actives, ont déjà proposés pas mal de choses, changé de méthode, etc. Elles pensent que ces élèves auront dû mal à entrer dans la lecture avant la fin de l'année, et je fais en partie confiance à leur expérience (en partie, un enfant peut évoluer très vite :wink: ). Il ne saurait être question, de plus, d'un maintien CP l'année prochaine, le refus est ici systématique.
Que leur proposer sinon reprendre le travail en amont, comme en Maternelle (repérage, discrimination, langage oral, jeux sur les sons, les syllabes...), ce que je fais pour l'instant ? (sachant qu'il n'est pas question de regroupement d'adaptation, tout doit se faire en co intervention... En vérité, je sèche lamentablement...).

-> pour 4 CE2 aux profils très différents (une élève qui "relève" de Clis, une élève sans appétence scolaire, un élève en difficulté de compréhension plutôt, et une élève avec difficulté de lecture déchiffrage, de prononciation, et aussi de langage) dans la même classe, l'enseignante et moi avons pensé que travailler la langue orale serait le plus adapté, en partant de la lecture que l'enseignante fait toutes les semaines d'un conte ou d'un album (ayant croisé Serge Boimare lorsque je travaillais en Segpa, cela me paraît bien intéressant). Ma question est très bête, mais comment gérer travail de l'oral et co-intervention, sachant que l'enseignante préfère que le reste de la classe suive son programme habituel ?

D'avance merci !!

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: BEsoin de pistes...

Message par Pascal Ourghanlian » 18 mars 2009 19:15

Ma question est très bête, mais comment gérer travail de l'oral et co-intervention, sachant que l'enseignante préfère que le reste de la classe suive son programme habituel ?
À l'impossible, nul n'est tenu...
Dans "co-intervention", il y a "co-" - ce qui sous-entend coopération, concertation.
L'idée de la collègue serait donc : moi, je continue à faire classe comme d'hab', toi, tu t'occupes de ces gamins-là, dans la classe, sans trop (me) déranger les autres ?
Ce n'est pas de la co-intervention, et la maîtresse E n'a rien à faire dans cette galère, quelles que soient les "attentes", y compris hiérarchiques...
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

vercar
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 79
Enregistré le : 30 oct. 2008 13:33

Re: BEsoin de pistes...

Message par vercar » 18 mars 2009 20:39

Bonsoir
Pour les CP, il me semble que le travail de synthèse réseau devrait vite se mettre en place : maître G, psychologue scolaire (bilan).
Pour les CE2, d'accord avec Pascal: co-intervention signifie "avec" et non pas "à côté" ! Signifiez-le fermement à la collègue et prenez ces enfants en regroupement d'adaptation ! Sinon, ce sera la porte ouverte à tout et n'importe quoi sans résultat.

sophie m
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 19
Enregistré le : 04 oct. 2008 18:53

Re: BEsoin de pistes...

Message par sophie m » 18 mars 2009 21:32

Bien d'accord sur le principe. Dans les faits, la hiérarchie refuse nos emplois du temps si plus de 3 % de regroupement d'adaptation (et 3 % de 24 h, :roll: , même arrondis à 5% :wink: )...
de plus, lors de la réunion RASED, il a été clairement dit qu'il vaut mieux une entrée dans une classe même pour un travail de soutien que pas d'entrée du tout.

Concernant mes CP, nous n'avons pas de maître G. La psychologue a vu 2 des élèves, lesquels sont "simplement" pas prêts, très immatures, ce sont des jumeaux gros prématurés nés fin décembre... soit donc, des enfants qui auraient dû naître en février de l'année suivante, ce qui aurait changé leur carrière scolaire, mais pas de maintien possible ici. Les enseignantes de CP qui ont de l'expérience, se doutent bien que l'année ne suffira pas à les faire entrer dans la lecture, même si quelques progrès ont été faits : ils reconnaissent les voyelles désormais, ouf !
En attendant, quoi leur proposer afin qu'ils ne perdent pas de temps et progressent ? Mes activités sont celles utilisées en prévention en GS, et dans les apprentissages en maternelle, mais est-ce suffisant ? Et bien adapté ? Je vais quand même les sortir de leurs classes où j'ai aussi encore 6 autres élèves à suivre (et pas repérés pour rien, non, non) au moins une fois par semaine.
La troisième élève n'a pas été vu par la psy pour un bilan, refus de la maman, dont les trois autres enfants sont "déficients" avec des refus de CLIS et UPI pour les deux premiers donc orientation SEGPA par défaut (et ils sont nombreux, désormais dans les classes de SEGPA, les enfants arrivant de CLIS), la troisième étant en CLIS cependant. La petite quatrième donc a été vu en entretien simple par la psychologue, sa maîtresse a été maître E également, et il est presque certain qu'elle aura des difficultés importantes pour les apprentissages (nous ne voulons rien "diagnostiquer", un enfant ne fait pas l'autre). En attendant, même chose que pour mes deux premiers, et même questionnement de ma part.

Concernant mes plus grands, l'enseignante reçoit de l'aide pour la première fois, et m'a dit qu'elle était prête à justifier devant la hiérarchie sont désir d'une sortie de ses élèves en regroupement d'adaptation. Elle gère déjà un double niveau, la classe n'est pas si grande, elle craint pour le bruit, etc... bref, je ne lui jette pas la pierre. Elle souhaite surtout rester dans son emploi du temps et ses programmations. Je pense ne pas être très adroite non plus pour vendre mes possibles projets et interventions.

Comment voyez-vous la co intervention ? Les définitions sont presque aussi nombreuses que les maîtres E (en réduction, donc :roll: ), et ici, nous proposons plusieurs modalités d'intervention : les groupes de besoin/ateliers, le décloisonnement, la prise en charge de la classe à deux avec un projet complet monté à deux, l'accompagnement à la différenciation, l'étayage pédagogique, voire l'aide personnalisée (où on retombe très vite dans le soutien)...

patrick
Animateur
Animateur
Messages : 166
Enregistré le : 25 mai 2005 22:41

Re: BEsoin de pistes...

Message par patrick » 18 mars 2009 21:47

Pour les élèves de CP à mon avis je mettrai en avant non pas la reprise en "amont" qui me semble être surtout ce qu'il ne faut pas faire! mais une autre approche en "aval" de la lecture. Cette autre approche bien sûr ne peut se faire en "co" mais uniquement avec vous! Bien sur que s'il ne s'agit que de "reprendre" des notions pédagogiques ça peut se faire en "co".Il vous faut donc affirmer la nécessité d'une approche radicalement différente pour ces enfants!! Et ça cela ne peut se faire que dans l'antre secréte du maitre E!
Vous n'êtes pas contre la " co" a priori mais dans ce cas là elle ne permet pas l'aide!! A vous d'inventer ce projet en aval (je suppose sur le sens, sur l'activité de penser, sur les ouvertures que permet la lecture...)
C'est votre responsabilité que de proposer pour ses enfants des fissures étroites qui puissent leur redonner un petit espace d'espoir, vous ne pouvez être contrainte à participer à l'étouffoir d'une reprise en classe d'un "amont", qui les fait regarder sur leur échec passé.
A vous de proposer un projet aux maitresses qui ne peut se faire que en dehors de la classe, si elles refusent tanpis, mais pas de négociation sur le dos des enfants! alors pour vous pas d'intervention pour ces enfants.
Voilà un point de vue facile à avoir devant son écran! COurage car il me semble que vous êtes sur un terrain dificile!

patrick
Animateur
Animateur
Messages : 166
Enregistré le : 25 mai 2005 22:41

Re: BEsoin de pistes...

Message par patrick » 18 mars 2009 21:54

Je n'avais pas lu votre denier message j'étais entrain de vous répondre, laissez moi de suite "hurler" à la décision de votre rased mieux vaut soutien en classe que pas d'intervention!! c'est avec de tel position que l'on scie la branche du rased et que l'on se retrouve avec les instits surnuméraires! Non la gestion du terrain pour un rased ne peut être" idéologique" au cas par cas parfois un compromis est possible mais jamais une déclaration de principe comme soutien vaut mieux que rien n'est possible. ET moi qui fait dans l'idéologie trop souvent je dis que si on doit avoir une position de principe alors c'est la position contraire mieux vaut rien que soutien!!

sophie m
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 19
Enregistré le : 04 oct. 2008 18:53

Re: BEsoin de pistes...

Message par sophie m » 18 mars 2009 22:31

Il ne s'agit pas de la position du RASED, je me suis peut-être mal fait comprendre, mais de notre hiérarchie (inspecteur de circonscription transmettant les desiderata de bien plus haut) : co intervention à tout niveau.
Les collègues sur le terrain seraient ravis au contraire que je les sorte absolument de la classe. Nous "trichons" concernant notre décision commune de prendre les CP en regroupement, en alignant les emplois du temps des deux enseignantes et le mien, et en parlant de décloisonnement :wink:
Par contre, les instits avec qui je négocie sont ceux qui refusent la co intervention sous différents prétextes tous justifiés toutefois. Certains se laissent prendre au jeu du projet commun avec la différenciation nécessaire et l'adaptation qui est de mon ressort, d'autres nous voient encore comme celui/celle qui "emmène" les enfants, et l'en débarrassent...

Céline71
Animateur
Animateur
Messages : 122
Enregistré le : 05 oct. 2008 10:54

Re: BEsoin de pistes...

Message par Céline71 » 19 mars 2009 08:29

Sophie, et pourquoi pas en parallèle d'un travail sur les syllabes (jeux, manipulations, rimes etc..) un travail à partir d'albums, plutôt dans le genre "contes"? Pour qu'il n'y ait pas que l'aspect instrumental de la lecture qui soit travaillé?
Un temps très "instrumental" (maîtrise de la combinatoire) et puis un temps sur une histoire? l'idée étant d'arriver peut-être à lier les 2. On lit une histoire, temps d'échange, on essaie d'écrire (en dictée à l'adulte) une phrase sur cette histoire... Peut-être en laissant aussi aux enfants un temps pour dessiner... Et puis à partir de ce matériel, on part sur quelque chose de plus instrumental et technique. Bon bien sûr pas tout sur la même séance :wink:
Je pense bien sûr à Boimare que vous avez cité... et à ces enfants qui manquent d'images, de représentations lorsqu'on essaie de les faire entrer dans la lecture...
En tout cas, si ce sont des enfants encore jeunes, décembre, je pense qu'on ne peut pas aller plus vite que la musique, le temps de l'enfant n'est pas forcément calqué sur le temps scolaire, donc ne pas hésiter à repartir de là où ils en sont, activités de GS comme vous le faites... et plutôt sur la syllabe si entendre un son est encore compliqué, et s'ils ont encore du mal à distinguer les syllabes dans leur prénom...
Et je pense aussi qu'ils doivent être très décrochés du groupe classe, et que du coup effectivement, les prendre hors de la classe, quitte à justifier cela par du décloisonnement serait plus adapté. Et d'ailleurs dans les textes officiels, jusqu'à présent, rien ne demande moins de 3 pourcent de regroupement... Les IEN ne sont pas tout puissants, il ne faut pas hésiter à s'appuyer sur les textes officiels...

sophie m
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 19
Enregistré le : 04 oct. 2008 18:53

Re: BEsoin de pistes...

Message par sophie m » 19 mars 2009 09:00

Merci beaucoup Celine71 !
La nuit portant conseil, j'en suis arrivée presque là de mes réflexions moi aussi.
Travailler sur une histoire qui les porte, travailler le projet de lecteur, et pas seulement la "technique"...
Pour la partie projet de lecteur, j'envisage depuis mon deuxième café de ce matin de regrouper tout mon p'tit monde (mes deux CP non lecteurs et les 8 autres en très grande difficulté), sur des activités dans la bibliothèque, autour et avec les livres. Les deux enseignantes maîtrisent bien l'enseignement de la lecture et différencient déjà pour les aider.
A part un coup de pouce occasionnel (ateliers de jeux de lecture), je pense que mon aide ne doit pas se situer sur ces points précis, mais ailleurs, à côté, sur ce qui fait la lecture également mais n'est pas pris en compte pour l'instant.
Pour le travail plus personnalisé et plus fin avec mes deux pitis, effectivement, vous me rassurez tous : regroupement !

Répondre