Le QI délivré

Répondre
daniele
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 59
Enregistré le : 14 avr. 2011 18:40

Le QI délivré

Message par daniele » 08 févr. 2013 20:26

Quelqu'un peut-il me dire s'il est normal que les maîtres de CLIS ou d'ULIS reçoivent les QI des enfants de leur classe ?
J'ai déjà vu une liste d'enfants de CLIS avec les chiffres des QI.
Un orthophoniste en visite en ULIS me dit que la maîtresse lui a dit avoir des "enfants débiles" en citant les QI.
Je ne sais pas si cette personne a aussi nos comptes rendus mais ce qui est sûr, c'est qu'elle dit avoir des débiles en s'appuyant sur les chiffres !!!
J'ai vu des directeurs de SESSAD avec mon compte rendu en main, ils ont des psy dans les SESSAD !
Je crois bien que cette distribution est le fait des inspections, je crois, je ne suis pas sûre !!
Est-ce légal ?

clairea
Animateur
Animateur
Messages : 258
Enregistré le : 12 oct. 2005 08:58

Re: le QI délivré

Message par clairea » 09 févr. 2013 09:38

Bonjour,

Ma réponse va surement vous surprendre mais je l'ai maturée dans ma pratique depuis la loi de 2005.

Tout compte rendu de bilan psychologique appartient à la famille. Je n'écris dessus (même pour CDO ou MDPH) que ce que la famille peut lire...
QI chiffré ou pas, tout dépend du contexte de ce que peut entendre la famille. Parfois, j'écris les chiffres, parfois juste les zones.



Ces comptes rendus, avec accord de la famille, arrivent entre les mains d'autres professionnels. Une fois que vous avez donné ce courrier à la famille, elle est libre de le diffuser ou pas. La lecture faite par nos partenaires est pour moi un second temps.

Aucun professionnel, orthophoniste, IEN enseignants spé ne peut qualifier un enfant en fonction uniquement de son Qi sans que je reprenne la personne. C'est aussi cela la difficulté de notre travail, soutenir notre place et une certaine vision de l'enfant là où des approches qui se voudraient objectivantes réduisent l'enfant à un résultat d'évaluation.

C'est une lutte quotidienne, mais nous ne sommes pas seuls à soutenir cette vision. J'ai quand même l'impression que quand nous portons cette exigence, nos partenaires entendent. Ils sont juste comme nous parfois pris par le temps et oublient un peu la prudence. C'est le rôle du psychologue de remettre tout cela en questionnement.

Nous sommes responsables de ce que nous écrivons et la famille en est propriétaire.
Nous sommes des militants du sujet et il convient de sa fâcher de temps en temps quand aucune nuance n'est possible :)
Bon courage

Clairea

daniele
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 59
Enregistré le : 14 avr. 2011 18:40

Re: le QI délivré

Message par daniele » 09 févr. 2013 13:33

Merci de cette réponse !!
Sauf que si ces gens là ont nos comptes rendus ou plus simplement des chiffres, ils ne les obtiennent pas des parents mais à mon avis de l'administration !!
Et ça ne date pas d'hier !! Un directeur de SEGPA me disait obtenir la copie de mes comptes rendus par le secrétaire CDO qui "était un ami", c'est dire la valence qui est accordée à nos écrits !!
Lorsque je verbalise mon désaccord, le problème est évacué avec parfois ironie !! Et il le sera sans doute avec autorité par l'administration si je pose la question, mais je ne m'y risquerai pas seule !!
S'il y a bien un sujet qui devrait être posé clairement, c'est effectivement celui de l'éthique et de l'adaptation des informations pour la scolarisation des enfants relevant de la MDPH.
Toutefois, j'ai transmis ce problème de QI qui "voyagent" à un collègue qui intervient en MDPH qui va transmettre au médecin responsable.
Pour info, alors qu'il y a des commissions de 6ème, il n'y a jamais de réunion école primaire, RASED, ULIS ou SEGPA pour assurer la continuité.
Il m'arrive de fournir mon compte rendu sans les chiffres à des instits avec accord des parents ou de les modifier pour pouvoir leur transmettre, la question concerne donc un QI appréhendé hors contexte et sans formation adéquate.
Qu'il suffise de lire quelques livres d'histoire pour se rendre compte des utilisations malsaines qui ont été faites quand un chiffre sert à catégoriser, à discriminer.
La réponse ne me surprend pas, j'ai les mêmes règles d'éthique.
Ce que je crois tout simplement, c'est que ces pratiques sont devenues la norme et que personne n'y trouve à redire, l'administration ne crie pas sur les toits qu'elle fournit ces informations et les réactions sont trop isolées et individuelles pour avoir une influence même minime.
Ce message va-t-il susciter de nombreuses réponses ? Bon indicateur de l'impact de cette problématique, on verra.

clairea
Animateur
Animateur
Messages : 258
Enregistré le : 12 oct. 2005 08:58

Re: Le QI délivré

Message par clairea » 11 févr. 2013 08:50

Je partage votre agacement Danièle et je pourrais même écrire que je suis heureuse de le lire.

Dans ces pratiques corporatistes, on est ami, je partage des infos... Il y a un abus certain.

Vous dites que ces pratiques sont devenues la norme et que personne n y trouve à redire. Je constate que non : vous et une majorité de psychologues y trouvez à redire.
C'est une bataille laborieuse que de recentrer les discours sur le sujet, sur l enfant ... mais nous la menons et nous ne sommes pas les seuls..

Certes, la logique scientiste a surdéterminé les données chiffrées, la logique de l'évaluation, mais il reste de nombreux penseurs vigilants qui comme vous s'indignent et ouvrent sur une autre logique.

Il serait urgent d'écrire un au-delà du Q, sur un ton un peu provocateur ;)

Clairea

loirot
Visiteur
Visiteur
Messages : 3
Enregistré le : 10 janv. 2013 16:08

Re: Le QI délivré

Message par loirot » 14 févr. 2013 10:29

Je partage ce qui est dit, notre administration n'a que faire de la confidentialité. J'ai déjà été témoin de ce type de dysfonctionnement. Même dans ma MDPH, il n'est pas possible de laisser aux psychologues qui siègent le soin d'ouvrir eux-mêmes les enveloppes des compte rendus psychologiques. Ainsi, de nombreuses personnes dans le traitement des dossiers peuvent les lire...
Depuis quelques années, j'introduis mes compte rendus par la phrase suivante :
"Avertissement
Ce présent compte-rendu contient des informations touchant à la vie privée d’un enfant et de sa famille. Il est destiné exclusivement au psychologue de l’équipe pluridisciplinaire de la MDPH ou de la CDO, via la famille de l’enfant, qui aura pour tâche de l’expliciter pour éclairer la réflexion au mieux, et de veiller à ce que le contenu ne soit pas détourné de son objet. Il n’a pas vocation à être diffusé à d’autres professionnels. Toute utilisation indue s’opposerait au secret professionnel que le psychologue se doit de garantir aux personnes qui le consultent (Code pénal Article 226-13 : "La révélation d'une information à caractère secret par une personne qui en est dépositaire soit par profession, soit en raison d'une fonction ou d'une mission temporaire est punie d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende".)"

J'explique aux parents le sens de ce texte et je les invite à réfléchir avant de le diffuser à d'autres professionnels que des psychologues.
Christophe

daniele
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 59
Enregistré le : 14 avr. 2011 18:40

Re: Le QI délivré

Message par daniele » 14 févr. 2013 20:06

Ah merci !!! Je cherchais un texte explicite pour le mettre dans mes comptes rendus !
Voilà qui est fait et je suis sûre que mes collègues psychologues apprécieront mon plagiat !!!
Heureuse que mon indignation soit partagée au moins par deux personnes !!
C'est encore peu, mais les petits ruisseaux font les grandes rivières et j'espère que les personnes concernées, celles qui ouvrent, qui lisent, auront un petit pincement de culpabilité !!!

clairea
Animateur
Animateur
Messages : 258
Enregistré le : 12 oct. 2005 08:58

Re: Le QI délivré

Message par clairea » 14 févr. 2013 20:56

Belle formulation :)

Je veux bien également m'en inspirer, si cela vous convient ?

Répondre