Psychologue scolaire sur plusieurs secteurs ?

Problèmes généraux (psychologues scolaires, option E, option G).
Répondre
khykhye
Visiteur
Visiteur
Messages : 1
Enregistré le : 14 juin 2010 11:32

Psychologue scolaire sur plusieurs secteurs ?

Message par khykhye » 14 juin 2010 11:42

Je suis actuellement psychologue scolaire dans une circonscription qui compte trois postes de psy. Les deux autres postes sont vacants à l'issue du premier mouvement.
L'an dernier nous étions deux sur la circonscription et nous nous sommes partagé le troisième secteur.
La question que je me pose aujourd'hui est dans quelle mesure peut-on nous "obliger" à couvrir des secteurs qui ne sont pas les nôtres ? et ceci au vu des frais de déplacements qui ne sont pas remboursés ?
Je suis très inquiète pour l'année à venir, donc si vous avez vécu cette situation ou si vous avez des conseils à donner, je suis preneuse !
merci d'avance !

superER59
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 55
Enregistré le : 24 déc. 2005 09:25
Localisation : Nord

Re: Psychologue scolaire sur plusieurs secteurs?

Message par superER59 » 14 juin 2010 18:27

On a eu le même problème ici et l'IEN a été très ambigu : d'un côté il était bien conscient que notre collègue ne pouvait pas couvrir les 2 secteurs, de l'autre il nous envoyait à elle en cas de problème... Dans l'ensemble disons qu'elle a géré les urgences du secteur vacant, et les dossiers CLIS et SEGPA ; mais c'est à l'IEN de gérer ça. Légalement je ne sais pas s'il peut t'obliger à bouger sans frais en plus.
Enseignant référent nord
capash E

clairea
Animateur
Animateur
Messages : 258
Enregistré le : 12 oct. 2005 08:58

Re: Psychologue scolaire sur plusieurs secteurs?

Message par clairea » 16 juin 2010 13:22

Bonjour,

C'est une situation qui revient régulièrement, les psy n'étant presque jamais remplacés.

En fait dans les situations dont j'ai eu l'expérience, les psychologues de la circonscription interviennent ponctuellement sur le secteur où le poste est vacant pour gérer les dossiers d'orientation ou les situations très urgentes.

A vrai dire, la question du remboursement des frais de déplacement, bien que posée, était restée annexe à côté de la nécessité de palier à ce qu'on pouvait gérer. Et pour tout dire je ne connais pas de situations où les psy qui se sont déplacés ont eu des remboursements supplémentaires et adaptés à leur frais.

Vous savez comme moi qu'il serait très difficile pour les psy de refuser de se déplacer pour des raisons financière si un enfant est en souffrance ou si un dossier d'orientation est nécessaire. J'aurais même du mal à comprendre qu'un psy refuse, même si rationnellement il aurait raison.

Le revendication syndicale de nos frais est un débat important que je soutiens... (pour avoir travailler en rural, je sais combien on peut faire de kilomètres et de combien les remboursements sont dérisoires) mais si le bilan psy est nécessaire pour qu'un enfant obtienne une orientation ou une aide particulière, personnellement je me déplacerai en sachant bien entendu que les frais seront pour ma poche.

C'est aussi cela travailler dans le public...

Mais si vous obtenez un remboursement, surtout donnez-moi vos démarches :)

Cordialement

Clairea

Répondre