Que faire après les suppressions de postes ?

Problèmes généraux (psychologues scolaires, option E, option G).
Répondre
Daniel Calin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 944
Enregistré le : 15 sept. 2004 09:03
Localisation : Retraité, ex-chargé d'enseignement à l'IUFM de Paris
Contact :

Que faire après les suppressions de postes ?

Message par Daniel Calin » 16 nov. 2009 18:09

Je viens de mettre en ligne un courrier (format PDF) adressé à ses collègues et à son IEN, par Delphine Telliez, maître E au RASED Coteau Jouvent, circonscription de Montbéliard 2 (ZUP Petite Hollande).

Ou comment survivre après le désastre...
Cordialement,
Daniel Calin

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: Que faire avec les suppressions de postes ?

Message par Pascal Ourghanlian » 16 nov. 2009 18:21

Colmatage, vous avez dit colmatage ?

Certainement.
Au détriment des élèves.

Mais quel professionnalisme !

C'est cela qu'"ils" veulent tuer ?
Le souci de la réussite du plus grand nombre ?
L'implication de professionnels de haut vol ?

Et au bout du compte, "ils" vont dire : vous voyez bien, avec deux fois moins de moyens, on y arrive tout de même !

Parce que des gens compétents, courageux et tenaces y auront laissé leur peau.
Parce que des élèves réputés "insauvables" auront été laissés de côté.

Mais les chiffres auront parlé.
Et le bon peuple, celui qui n'a pas besoin des RASED pour leurs propres gamins, sera content : on aura fait des économies...

Ras-le-bol de ce gâchis :evil:
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

clairea
Animateur
Animateur
Messages : 260
Enregistré le : 12 oct. 2005 08:58

Re: Que faire après les suppressions de postes ?

Message par clairea » 18 nov. 2009 20:42

Témoignage très intéressant, démontrant le désarroi professionnel quand l'institution vous met dans une situation où vous ne pouvez que mal faire votre travail. Et quand ce travail consiste à apporter une aide envers des enfants, on entend bien la difficulté à ne pas pouvoir répondre.

Cependant, le manque est parfois nécessaire pour montrer l'importance du rôle que nous jouons envers les enfants, les familles et les équipes enseignantes et la qualité de nos interventions, leur cohérence mérite notre intransigeance.

Je regrette grandement de n'avoir plus mes collègues E et G sur 3 groupes scolaires de mon secteur d'intervention (de psychologue) mais je sais aussi qu'ils proposent du travail de qualité dans les groupes scolaires où ils interviennent. Le manque dans les autres groupes scolaires contribuera aussi à un principe de réalité.

Ma position sur ce sujet délicat serait sur un versant très ambivalent si je pense avec en tête le visage de chaque enfant en difficulté, mais sur un versant plus distancié serait très ferme. On fait notre travail et on le fait dans de bonnes conditions et on martèle l'évidence : objectif idéal de la réussite de tous les élèves avec diminution des personnels contribuant à accompagner et aider les enfants en grandes difficultés d'apprentissage, ca s'appelle une injonction paradoxale et ça rend fou ou dépressif.

Céline71
Animateur
Animateur
Messages : 122
Enregistré le : 05 oct. 2008 10:54

Re: Que faire après les suppressions de postes ?

Message par Céline71 » 19 nov. 2009 10:57

Je suis tout à fait d'accord avec Clairea.
Le manque est là, c'est la réalité.
Il n'y plus de maître E cette année sur mon RASED. Il reste un G (moi-même) et une psy. Nous recevons plus de 150 demandes d'aide par an !
Je refuse de me morceler, je ne peux pallier les insuffisances de l'Institution qui ne datent malheureusement pas de cette année sur mon secteur (1 seul RASED pour 2300 élèves).
Je fais ce que je peux, en essayant de le faire au mieux.
Mais des demandes restent insatisfaites...
Bon courage...

Répondre