Suppression des RASED

Problèmes généraux (psychologues scolaires, option E, option G).
VoyonsMonsieurDarcos
Visiteur
Visiteur
Messages : 1
Enregistré le : 12 janv. 2009 11:44

Re: Suppression des RASED

Message par VoyonsMonsieurDarcos » 12 janv. 2009 11:49

Voilà notre analyse sur ces fameux 1 500 postes. Ne nous leurrons pas :

Il n'y a pas de plan B

Encore une manœuvre darcosienne ! Tout d'abord, une info qui fuite, 1500 postes de RASED "ne seraient finalement pas implantés dans une classe". Le syndicat enseignant SNUipp déclare le 8 janvier : «Nous attendons d'avoir les précisions du ministère noir sur blanc, mais on nous a assuré oralement que 1 500 Rased seront rétablis dans leur mission.»
Les autres syndicats réagissent à leur tour :
"Ceci démontre bien qu’il n’a jamais été question que de suppressions pour des raisons d’austérité budgétaire et non d’un quelconque projet de réorganisation pédagogique visant à combattre la difficulté scolaire comme a voulu le faire croire le ministère." (Sgen-CFDT)
"Ces modifications sont un premier résultat important de la mobilisation. Pour autant, le SE-Unsa, qui a fait du maintien des aides spécialisées sa priorité, ne peut s’en satisfaire." (SE-Unsa)

Mince... Ça ne suffit pas, ça ne prend pas. Ils en veulent plus. Il faut ajuster les propos ministériels. Surtout, ne pas confirmer. Si reculer d'un pas ne permet pas d'avancer de deux, il faut au moins reprendre la main. Déclarer à tout prix que c'est ce qu'on a toujours dit, que ce n'est pas un recul. Seule la parole ministérielle est fiable, les syndicats, les parents, les médias, les 250 000 signataires de la pétition Sauvons les RASED n'ont rien compris ou colportent de fausses informations, même si j'ai tenu d'autres propos depuis trois mois, voilà ce qu'il faut dire :
" Ce qui se produit aujourd'hui ce n'est pas un changement de pied, c'est la réalisation de ce que j'ai toujours annoncé. Vous observerez qu'une fois encore, on a fait croire pendant toute l'année que la sédentarisation de 3 000 RASED allait supprimer complètement le soutien scolaire et que on allait subitement abandonner les enfants en difficulté. Et on voit, aujourd'hui, qu'évidemment il n'en est rien." (sic, M. Darcos sur RTL le 8 janvier 2009)

Allez, de l'aplomb, dire aussi :
" J'ai toujours dit et je le répète, que 3 000 des RASED seraient sédentarisés. Une partie d'entre eux vont se trouver devant des classes et une partie d'entre eux vont être des maitres surnuméraires qui continueront à rendre des services à des groupes de classes ou à des écoles." (sic, encore)

"Surnuméraire", tiens ! Dans les dictionnaires, c'est défini par "ce qui est en trop, et par extension, superflu ou accessoire". Voilà qui témoigne d'une haute image de la fonction des maitres de RASED.

"Rendre des services", tiens ! Encore une définition élogieuse et respectueuse d'un métier. Ce n'est pas exactement ainsi que sont décrites les missions des RASED dans les textes officiels de l'Éducation Nationale :

" Le dispositif d’aides spécialisées contribue à assurer, avec les équipes pédagogiques, d’une part, la prévention des difficultés préjudiciables à la progression dans le cursus scolaire ou à une bonne insertion dans la vie collective et, d’autre part, la remédiation quand des difficultés s’avèrent durables et se traduisent par des écarts d’acquisition nets avec les acquisitions attendues ou par un défaut durable d’adaptation à l’école et à son fonctionnement particulier.
Il accompagne et complète les mesures prises par le maitre de la classe et l’équipe pédagogique, mesures qu’il a pu contribuer à définir dans certains cas." (Circulaire n° 2002-113 du 30 avril 2002)

Non, M. Darcos. Vos positions ne sont plus tenables.
Il s'agit bien d'un nouveau recul qui serait loin de vous déshonorer si vous ne le niiez pas.
Les propos tenus précédemment pour justifier la sédentarisation - mesure incluse dans un dispositif plus large de lutte contre l'échec scolaire - ne réussissent plus à cacher votre seul et véritable objectif qui n'est que budgétaire. Vous faites des calculs à la louche, ne vous basant sur aucune étude de terrain. Et j'en enlève 3 000, et j'en remets 1 500... Y a un peu plus, je mets quand même ?

On pourrait décrypter dans vos récents propos, si on y sentait de la conviction, que les RASED ont toute leur raison d'être... Des écoles en ont besoin à plein temps, soit, et affecter des enseignants RASED sur une seule école peut se concevoir. Les difficultés rencontrées dans certains groupes scolaires importants peuvent nécessiter des maitres spécialisés à plein temps. Mais cela ne supprime pas les besoins des autres écoles, où intervenaient précédemment des maitres E ou G, et qui ont évidemment dans leurs classes des élèves qui relèvent d'une aide spécialisée et qui, donc, nécessitent l'intervention de maitres spécialisés. C'est donc reconnaitre presque explicitement que les besoins sont plus importants que ce que l'organisation proposée pourra couvrir. C'est reconnaître qu'il n'y a pas assez de personnels en RASED. "Toute école relève des actions d'un réseau.", ce sont les textes qui le disent.
Si des écoles ont besoin de maitres spécialisée à temps plein, il faut développer le dispositif RASED pour que tout enfant en grande difficulté, de toute école, puisse bénéficier de son aide.

Quelques propos entendus de la bouche d'Inspecteurs de l'Éducation Nationale, parfois réduits au triste rôle de courroie de transmission de la volonté ministérielle :
"Il n'y a que deux élèves en difficulté dans cette école ? Ça ne vaut pas le coup que vous y alliez."
Ou encore :
"L'enveloppe pour vos frais de déplacement est vide, n'allez plus dans ce village. Justifiez-vous comme vous le voulez mais je vous interdis de dire aux parents que c'est pour une histoire d'argent. Devoir de réserve."
Position à tenir sympathique pour l'enseignant spécialisé et respect total des enfants et de leurs parents qui "ne valent pas le coup". Égalité des chances qu'ils disaient.

La seule position à adopter, digne, sensée, respectueuse de chacun, est de ne pas laisser se produire ce que M. Darcos a programmé, de s'opposer de toutes les manières à ces mesures. Il n'y a pas à négocier car il n'y a pas de plan B. La seule chose que veuille M. Darcos, c'est économiser.
Quel qu'en soit le cout humain.

VoyonsMonsieurDarcos, le 9 janvier 2009

http://voyonsmonsieurdarcos.free.fr/index.htm


--------------------------------------------------------------------------------


Sources :

RTL.fr : http://www.rtl.fr/fiche/2995508/rtl-soi ... 2009.html
(Extrait concernant les RASED : http://voyonsmonsieurdarcos.googlepages ... anvier2009 )

20minutes.fr : http://www.20minutes.fr/article/286995/ ... -Rased.php



SNUipp : http://www.snuipp.fr/spip.php?article6093

Sgen-CFDT : http://www.sgen-cfdt.org/actu/article1881.html

SE-Unsa : http://www.se-unsa.org/spip.php?article1381



Assemblée nationale :

"Une partie d’entre eux – 3 000 sur un peu plus de 11 000 – sera réaffectée au sein de classes où nous avons besoin d’eux. [...]

Les postes des maitres E et G ne sont pas supprimés : contrairement à ce que vous affirmez, ils seront affectés à des classes" (M. Darcos à l'Assemblée nationale le 4 novembre 2008)

http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr ... 090048.asp



Clés Actu N 62 du 1/11/2008 :

"Par ailleurs, la réforme des RASED (Réseaux d'Aides Spécialisées pour les Enfants en Difficulté) prévoit de sédentariser 3000 postes de ces maitres spécialisés dans des écoles en difficulté. Ils remplaceront de fait 3000 enseignants partant en retraite et seront affectés dans une classe." (Luc Chatel, porte-parole du gouvernement)

http://www.porte-parole.gouv.fr/wp-cont ... -rased.pdf

Boogie
Animateur
Animateur
Messages : 187
Enregistré le : 28 mars 2006 16:20
Localisation : dans l'Ouest
Contact :

Re: Suppression des RASED

Message par Boogie » 12 janv. 2009 16:04

merci pour votre travail, voyonsmonsieurdarcos, très éclairant

pour autant, saviez-vous que le plan B existe ? :D

http://www.leplanb.org/

mais je doute que Darcos pense à celui-là, si seulement il y pense
"Je préfère me débarrasser des faux enchantements pour pouvoir m'émerveiller des vrais miracles." (PB)

roblang
Visiteur
Visiteur
Messages : 5
Enregistré le : 08 déc. 2008 18:09

Re: Suppression des RASED

Message par roblang » 12 janv. 2009 18:16

Céline a écrit : « Je ne vois vraiment pas pourquoi quasiment tous les syndicats parlent de succès... Parce que cela a été une revendication syndicale importante ces dernières années. Alors du coup, je fais des liens... »
Effectivement il y a peut-être des liens à faire. Un maître spécialisé dans chaque école ?? Sans doute le retour à la cogestion jusque là si mal menée par Darcos. Il n’est pas encore certain que les RASED peuvent s’en réjouir.

vercar
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 79
Enregistré le : 30 oct. 2008 13:33

info académie de Paris

Message par vercar » 13 janv. 2009 18:53

Il n'y aura aucun départ en formation pour les E et les G à la rentrée sur Paris.
Raison invoquée : PAS DE BESOIN !

sergio
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 45
Enregistré le : 28 sept. 2008 18:39

Re: Suppression des RASED

Message par sergio » 13 janv. 2009 20:10

D'après E Guichardaz, responsable national ASH du Snuipp, dans un message sur rased avenir, les 1500 postes rased maintenus ("sédentarisés dans des écoles") ne le seraient pas au prix de 1500 fermetures de postes ordinaires.
Darcos (qui doit maintenir l'apparence de celui-qui-ne-recule-pas) n'annoncerait certes pas de rallonge budgétaire, mais aurait donné consigne aux Recteurs et IA de maintenir ces 1500 postes, fût-ce au prix d'un surnombre de postes 1er degré (plus de postes réels que de postes budgetés).
J'avais sur ce forum exprimé les craintes que m'inspirait le maintien de 1500 postes Rased sans rallonge budgétaire, ces craintes n'ont apparemment plus lieu d'être.

pascale76
Visiteur
Visiteur
Messages : 10
Enregistré le : 04 oct. 2008 16:29

Re: Suppression des RASED

Message par pascale76 » 14 janv. 2009 07:13

Certes, certes...
Toutefois ce qui me frappe, c'est le côté extrèmement provisoire de tout ceci...Des postes en surnombre, cela se revoit tous les ans...Cela ne DEFINIT pas un travail ni une fonction...et cela ne donne pas non plus d'indication ou de garantie sur le devenir du Rased en tant que dispositif ( plurispécialisé, avec des temps d'échanges dans l'équipe..etc)....
Les départs en formation ne semblent pas réellement "réactivés" sur les départements, ce n'est pas bon signe.
Qu'en est-il des TEXTES permettant de cadrer notre travail : E.Guichardaz indique que Darcos a reparlé de la circulaire 2002-113 ( elle ne serait donc plus "obsolète"?), mais cette circulaire est contournée ou mise à mal sur le terrain ( IA et IEN) depuis déjà quelques années, et une simple allusion au détour d'une phrase ne saurait suffire: ou la circulaire continue à s'appliquer de façon pleine et entière, ou d'autres textes sont nécessaires...Mais un ECRIT doit reposer le cadre et le garantir pour les temps à venir...
Ma crainte, c'est que Darcos ne se préoccupe en ce moment que "d'éteindre le feu", en n'ayant renoncé à AUCUN de ses projets...
Et qu'à la rentrée prochaine, si nous n'avons pas été assez fermes sur cette question des textes notamment, tout ne recommence...Aurons-nous alors encore assez de forces? Serons-nous alors encore suivis par les collègues et les parents???
Il faut continuer MAINTENANT....

Cordialement,
Pascale

Céline71
Animateur
Animateur
Messages : 122
Enregistré le : 05 oct. 2008 10:54

Re: Suppression des RASED

Message par Céline71 » 14 janv. 2009 08:07

"Ma crainte, c'est que Darcos ne se préoccupe en ce moment que "d'éteindre le feu", en n'ayant renoncé à AUCUN de ses projets..."Oui, je vois les choses comme ça aussi... Je pense que le gouvernement a peur en ce moment d'une explosion sociale et qu'il s'emploie à tenter de désamorcer les foyers de crise... alors il tente de multiplier les "gestes" (report de réformes, semblant de recul), Sarkozy se déplace en personne pour présenter ses vœux
pour autant:
Est-ce que Sarkozy lors de ses vœux à ST LO a donné l'impression de renoncer à ses réformes ??????????????? Est-ce qu'il a donné l'impression de porter une considération aux gens qui manifestaient ????
Quand on remet tout cela dans le contexte général et l'idéologie qui sous tend la politique gouvernementale actuelle, il y a de quoi avoir des craintes... :x

Céline71
Animateur
Animateur
Messages : 122
Enregistré le : 05 oct. 2008 10:54

Re: Suppression des RASED

Message par Céline71 » 14 janv. 2009 08:08

Les Inspecteurs d'académie eux-mêmes semblent se baser sur 3000 suppressions de poste, le reste n'étant qu'effet d'annonce médiatique.

superER59
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 55
Enregistré le : 24 déc. 2005 09:25
Localisation : Nord

Re: Suppression des RASED

Message par superER59 » 14 janv. 2009 10:59

J'ai entendu la totalité du discours de Sarkozy, et j'ai senti un mépris énorme quand il a dit que c'était quand même une autre ambition de faire du soutien le soir, que d'envoyer 3000 enseignants "faire le tour des écoles pour prendre des élèves qu'on leur signale en difficulté"... Enfin c'était tourné d'une telle façon que j'ai eu l'impression que ce qu'on faisait ne servait à rien, j'ai eu envie de balancer ma télécommande à travers la télé :evil:
Enseignant référent nord
capash E

stevil
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 76
Enregistré le : 18 juin 2007 23:39

RASED rentrée 2009

Message par stevil » 25 janv. 2009 13:33

Depuis quelques temps déjà les enseignants des RASED sont convoqués à des réunions d’information avec leur IEN de circonscription.
Il en ressort de nombreuses disparités mais quelques grandes lignes demeurent à l’approche des mouvements des personnels.

A partir de la rentrée 2009, il restera donc 9000 enseignants spécialisés qui exerceront leurs missions à partir de feuilles de route transmises par l'IEN, en fonction des résultats aux évaluations nationales. Il s'agira d’enseignants dits itinérants des RASED qui conserveront le mode de fonctionnement actuel même si une circulaire est en préparation (une arlésienne ?).

Concernant les 3000 postes supprimés : il y aura 1500 enseignants surnuméraires qui exerceront en quelque sorte la fonction de MAZEP (maître d'aide et de soutien en ZEP), uniquement au cycle 2. Les équipes pédagogiques devront définir des projets précis qui justifieront l'intervention de ce personnel supplémentaire. Il n'est question que d'une intervention purement pédagogique, les maîtres G surnuméraires ne feront donc plus de « rééducation ». Ces enseignants sédentarisés sur un groupe scolaire ne seront plus du tout concernés par les réunions de synthèse. Les « surnuméraires » ne seront donc plus vraiment des enseignants RASED.
Dans certains secteurs, se posera donc la question des doublons car il existe déjà dans certains quartiers un tel fonctionnement avec des maîtres supplémentaires et les MAZEP. Il se murmure déjà pour les prochaines années la disparition des personnels sans diplôme spécifique sur de tels postes.
L'évaluation statistique annuelle des élèves conditionnera la survie des itinérants et des surnuméraires.
Pour résumer, les MAZEP actuels seraient remplacées par des ex-maîtres spécialisés des RASED.

Enfin, les fameux 1500 postes sédentarisés retourneront simplement dans une classe.
Ils ont une priorité pour obtenir des postes fléchés et garder ainsi la prime spécialisée de 70 euros.
En revanche, il semble qu’il n’y aura pas de postes fléchés en maternelle.
Ces postes seront surtout d’anciens postes vacants des RASED et seront sans doute occupés à la rentrée par des néo-titulaires.

Ces informations nous ont été données récemment par notre IEN de circonscription mais peut-être avez-vous d’autres informations sur votre secteur ?

evelynemau
Visiteur
Visiteur
Messages : 2
Enregistré le : 26 nov. 2008 15:26

Re: Suppression des RASED

Message par evelynemau » 25 janv. 2009 18:59

reçu à ce jour

Nous connaissons enfin la déclinaison parisienne de la suppression des rased
(Des sources officielles, mais qui souhaitent rester anonymes nous ont fait part du projet à venir)

Cette solution (finale ?) est horriblement machiavélique et psychologiquement destructrice:

Les écoles (leurs équipes) devront eux-mêmes achever, flinguer leur rased, ou bien souffrir:

En effet ces équipes seront d'office placées devant le choix suivant: vous pouvez transformer le poste rased (surnuméraire...) en poste classe, ou le garder en un poste "mal-défini" de type rased, non chargé de classe, AVEC DES EFFECTIFS DE CLASSE SURCHARGÉS, dus à la non-ouverture de classe (là ou le nombre d'élève le justifierait)

quelle perfidie, quelle sadisme !

Nous sommes rarement allé aussi loin dans la maltraitance psychologique:
cela revient à donner un flingue pour tuer ses frères, sous peine de mourir soi-même .....

Un nouveau pas vient d'être franchi

Jusqu'où allons-nous allez?

Jusqu'à quand allons-nous attendre, avant de réagir de façon plus radicale ?

sergio
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 45
Enregistré le : 28 sept. 2008 18:39

Re: Suppression des RASED

Message par sergio » 25 janv. 2009 20:43

A lire les informations sur la mise en place concrète dans les différents départements des 3000 suppressions de postes Rased, il ressort 3 constantes :
- Partage des suppressions en deux moitiés : une moitié de fermetures sèches ( = "sédentarisations dans les classes" selon le jargon Darcos), une moitié de transformations en "postes surnuméraires" (= "sédentarisés dans les écoles"), mais bien 3000 suppressions au total.
- les 1500 postes "sédentarisés dans les écoles, surnuméraires" sont hors budget, financés en surplus par une sorte de tambouille ; ils sont en surnombre au plan budgétaire et ce surnombre n'a pas vocation à durer, d'où la grande fragilité de ces postes ; l'an prochain, sauf à voter 1500 postes supplémentaires au budget pour les régulariser, ils disparaitront tout seuls, sans qu'il soit nécessaire de voter leur suppression au budget.
- Sur le plan du contenu de ces postes "surnuméraires dans les écoles", il y a des appellations et des fonctions diverses mais ce ne sont plus des postes Rased. Ce qui définit un poste Rased en effet, ce n'est pas le fait de ne pas avoir de classe, pas plus que le fait de toucher une indemnité, mais c'est la mission spécialisée et le fonctionnement Rased relevant de la circulaire de 2002. Ce n'est pas le cas.

roblang
Visiteur
Visiteur
Messages : 5
Enregistré le : 08 déc. 2008 18:09

Re: Suppression des RASED

Message par roblang » 25 janv. 2009 21:05

Pour le Val-de-Marne, d’après les documents préparatoires au Comité Technique Paritaire Académique (CTPA), sur la partie consacrée aux RASED, sur l’ensemble des postes E et G actuels, le Recteur propose que 31 soient sédentarisés dans les classes et 31 affectés en surnuméraire dans les écoles donc 62 postes seraient fermés dans les RASED pour être transformés, auxquels il faut ajouter la suppression des 37 postes vacants cette année (17 E et 20 G). Le Recteur prévoit qu’à la rentrée prochaine, il ne resterait que 147 postes de RASED (E et G) sur 246, soit une diminution de 40%.

roudada
Visiteur
Visiteur
Messages : 12
Enregistré le : 13 nov. 2008 21:47

Re: Suppression des RASED

Message par roudada » 25 janv. 2009 21:15

Bonsoir à tous et toutes en "souffrance"
J'ai été convoqué par mon IEN avec un collègue (on passait par groupe de 2 ou 3). L'objet était de nous informer de la pérennité de notre poste, mais de rechercher si certains envisageaient d'autres horizons, afin de récupérer ces postes là aussi.
Puis nous avons reçu une lettre perso de l'IA du 94. La lettre fourmille de guillemets "RASED", "Réseau d'aide", "mouvement", "projet de réseau", "validation".
Ça commence par un cirage de pompe, puis une diatribe contre ceux qui donnent de fausses infos, puis un encadré : "en ce qui vous concerne personnellement vous resterez affecté sur votre poste actuel, sans que votre rattachement administratif soit modifié à la rentrée 2009" (sauf volonté de participer au "mouvement"). [Autrement dit le poste est attaché à la personne pour 2009-2010. Nous v'là bien, on peut même plus bouger !!]
Enfin, l'annonce des chantiers à venir sous la conduite de l'IEN "vous serez amené à reformuler un "projet de réseau". Il inclura votre fonction actuelle, et recentrera votre intervention vers les élèves souffrant des plus grandes difficultés. L'objectif est de parvenir à une "validation" du projet pour la fin de l'année scolaire. (celle ci ou la prochaine ?) C'est dès à présent que je vous invite à la réflexion dans la durée, en tenant compte de cette information très importante, votre propre maintien en poste, que je souhaitais vous confirmer."
Au moins on peut espérer une certaine cohérence sur la circonscription. Mais de l'une à l'autre ??? Le cadrage sera donc "de circonscription", avec des instructions académiques. Donc pas de circulaire en vue à mon sens. On gère la crise.
Voilà pour ce qui concerne mon "secteur". Bien à vous.
Marou

vercar
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 79
Enregistré le : 30 oct. 2008 13:33

message pour Daniel Calin

Message par vercar » 27 févr. 2009 22:26

Voici un texte de Daniel Calin écrit en 2007 qui en dit long sur la sédentarisation (le mot n'est pas écrit puisqu'il n'existait pas ! :? ). Il y est dit que les enseignants spécialisés ne seraient pas bons pour les élèves "ordinaires" (tout le contraire de Darcos !!).
Daniel, pourriez-vous de nouveau écrire un texte qui montrerait en quoi la sédentarisation ne sera bonne pour personne ? (ni pour les élèves, ni pour les enseignants).
Voici une partie du texte : (ps : les écorchés dont il est question, sont les enseignants spécialisés :wink: )

Institutionnellement normal. Il est bon que les élèves "ordinaires" aient affaire à des enseignants "ordinaires", qui vont les supposer "ordinaires" et les traiter "ordinairement". Il est peu souhaitable qu'ils aient affaire à des écorchés qui seraient à l'affût de leur moindre plaie, cela tendrait à les fragiliser plutôt qu'à les consolider. Tout comme il est bon que le "corps enseignant" comprenne des enseignants spécialisés, sensibles à ceux que leurs collègues tendent à tenir trop à distance.

Répondre