Redéfinir ses pratiques d'enseignant spécialisé en EPM

Ou en Centre éducatif fermé (option F ou Second Degré)
Répondre
zelda
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 16
Enregistré le : 25 nov. 2007 16:55
Localisation : sud

Redéfinir ses pratiques d'enseignant spécialisé en EPM

Message par zelda » 29 mars 2009 13:09

Je fais un petit bilan après 7 mois d'exercice en EPM (établissement pénitentiaire pour mineurs).
J'avais l'expérience de la SEGPA, en zep - zone violence, et naïvement, je m'attendais à retrouver les mêmes mineurs. Après quelques semaines à l'EPM, j'ai compris qu'il ne s'agissait pas du tout du même public. A l'EPM, les enseignants du premier degré travaillent avec les adolescents les plus en difficulté. Ce qui ne signifie pas que ce sont des adolescents en très grande difficulté scolaire, illettrés par exemple, mais plutôt des adolescents qui sont en rupture scolaire depuis de longues années pour certains.
Nous sommes face à des ados a-scolaires, profondément. Je n'ai pas rencontré de haine envers le fonctionnement scolaire, ni de plainte, pas de revendication, simplement une impossibilité de s'inscrire dans une scolarisation. Parmi mes élèves j'ai pu noter des comportements récurrents, une attitude scolaire très stéréotypée, avec beaucoup de malentendus : apprendre à l'école c'est écrire bien, c'est bien découper. Par contre les remettre dans la pensée c'est très compliqué, et c'est souvent vécu, par eux, comme une angoisse.
Ces ados on ne les rencontre plus dans le système scolaire, ils s'en échappent assez rapidement. Peu à peu ils se désocialisent, peu à peu ils tombent dans un univers terrible dans lequel ils ne sont plus à l'abri de rien. Les ados, dits de plus haut niveau scolaires, sont rescolarisés à l'EPM, par des enseignants du second degré non spécialisés. On leur demande de préparer des examens, type CAP, BEP, de faire comme si ces ados accueillis en classe avaient juste eu un petit accident de vie qui les avait conduits en prison. Il me semble pourtant que le passage à l'acte violent qui conduit en prison montre bien qu'il y a une rupture totale avec la société. Le système scolaire ayant pour tâche de socialiser, il me semble que plutôt que mettre l'accent sur des formations diplômantes on devrait insister sur la fonction socialisante de l'école.
Finalement, c'est ce que nous faisons : nous socialisons dans le cadre de la classe. La parole circule, parfois les idées s'échangent, les avis se partagent ou pas.
Ce sont les enseignants qui souffrent le plus : quand ils ont l'impression que le programme ne sera pas bouclé, que les élèves ne sont plus au travail. On a très peu d'outils pour évaluer ces moments où cela ne travaille pas mais où des mots, des idées s'échangent.

La question qui reste encore non résolue, celle que je me pose, c'est de savoir comment remettre en marche la pensée, m'appuyer sur quelles bases ?
Que dire à des garçons qui sont déjà économiquement autonomes, qui gèrent parfois, à la manière de chefs de petites entreprises, plusieurs employés. Sur quels textes s'appuyer pour les faire réagir quand on sait que leurs préoccupations sont les mêmes que celles des ados de terminale mais que leur niveau de lecture et de compréhension sont bien plus fragiles.
Comment être assez déstabilisant pour montrer qu'il y a autre chose, d'autres modes de fonctionnement et ouvrir la porte d'un autre savoir et en même temps pouvoir les soutenir ?

Ce travail auprès de ces ados est passionnant parce que nous rencontrons des jeunes très différents, avec des histoires et des problématiques très variées. Un point commun pour tous, la difficulté de vivre avec la loi. C'est sans doute de ce côté là qu'il faut creuser.
Céline

sophie m
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 19
Enregistré le : 04 oct. 2008 18:53

Re: Redéfinir ses pratiques d'enseignant spécialisé en EPM

Message par sophie m » 01 avr. 2009 16:35

Je n'ai qu'une piste à proposer e tà creuser, relire Boimare.
Je trouve tes questions vraiment intéressantes, et finalement elles partent aussi dans une direction qu'on peut prendre pour nos réflexions à tous les niveaux, qu'on devrait même investir. Suis attentive et curieuse de ce qui te sera proposé et répondu par tous les autres intervenants ici.

sophie m
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 19
Enregistré le : 04 oct. 2008 18:53

Re: Redéfinir ses pratiques d'enseignant spécialisé en EPM

Message par sophie m » 01 avr. 2009 17:06


Répondre