Nouveau décret concernant nos ORS /Perte de nos HSE

Ou en Centre éducatif fermé (option F ou Second Degré)
Répondre
clairba
Visiteur
Visiteur
Messages : 5
Enregistré le : 06 avr. 2017 12:18

Nouveau décret concernant nos ORS /Perte de nos HSE

Message par clairba » 06 avr. 2017 19:23

Le Décret n° 2017-444 du 29 mars 2017 relatif aux obligations de service et aux missions des personnels enseignants du premier degré est paru la semaine dernière au JO : https://www.legifrance.gouv.fr/affichT ... 034315075

Cette modification concerne les enseignants exerçant dans le cadre d’un établissement ou un service médico-social, ou sanitaire mais aussi les enseignants exerçant en milieu pénitentiaire.
Nous serons dorénavant concernés par les 108 heures annuelles à faire en plus de nos 21h heures d’enseignement hebdomadaire. Nous perdons nos HSE.

« Art. 3-1-1. - Les personnels enseignants du premier degré exerçant en milieu pénitentiaire sont tenus d'assurer, sur trente-six semaines :
« 1° Un service d'enseignement de vingt et une heures hebdomadaires ;
« 2° Trois heures hebdomadaires forfaitaires en moyenne annuelle, soit cent huit heures annuelles forfaitaires, notamment consacrées aux activités de coordination et de concertation ainsi qu'au suivi et à l'évaluation des personnes détenues


Plus de rémunération pour les réunions de concertation, il faudra raser gratis. Les audiences arrivants sont apparemment comprises dans ces activités bénévoles en plus de notre service (1h par semaine chez nous !!! ). Il faudra faire ces évaluations en plus des heures d’enseignement, comme si les évaluations ne faisaient pas partie de nos missions d’enseignant ! Faudra-t-il les faire au parloir ?

Perdre une partie de notre salaire est inadmissible. Perdre 2 HSE par semaine (1h de réunion et 1h d’audience), c’est perdre 1700€ sur une année. C’est énorme. Pour les conserver, il faudrait (si le budget de l’ULE le permet) faire 26h hebdo en plus des préparations lourdes et des corrections Pour moi, ce n’est pas gérable. D’autant que notre amplitude de travail (notre présence sur place) est importante du fait du fonctionnement de la prison (temps de circulation pour passer les nombreuses grilles, horaires de blocage des mouvements, etc.).

Je souhaite aussi relever ici une injustice : nos collègues PLP ou PLC nommés en milieu pénitentiaire sont payés beaucoup plus que les PE puisqu’ils touchent 3 heures supplémentaires hebdomadaires (à bien plus de nos petits 24€/h) pour les mêmes obligations de service. Eux devraient continuer d’être payés pour les réunions de concertation ou les audiences individuelles. Je peux me tromper, mais j’ai calculé qu’à échelon égal (qui ne correspond déjà pas à la même ancienneté), un PLP touche mini-minimum 350€ mensuels de plus qu’un PE pour des ORS de 21h (hors concertation et audiences). Le ministère de l’Education Nationale n’a-t-il pas honte ?

La publication des textes concernant les régimes indemnitaires ne devrait pas tarder, je crois que rien n’est prévu pour nous, ni indemnité de compensation, ni ISAE. Notre indemnité spécifique au milieu pénitentiaire de 2105,63€ ne fait plus la maille. Je ne comprends pas pourquoi nous ne toucherions pas au moins l’ISAE de 1200€.

Nous sommes bien peu de PE à enseigner en milieu pénitentiaire, nous organiser pour réclamer une augmentation de notre indemnité et l'ISAE peut être difficile, mais ce serait juste.

Qu’en pensez-vous ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité