Entre circulaire floue et pilotage anarchique...

(option F)
Répondre
Gwenleguevel
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 61
Enregistré le : 11 janv. 2008 18:08

Entre circulaire floue et pilotage anarchique...

Message par Gwenleguevel » 09 mars 2017 12:37


katow2005
Animateur
Animateur
Messages : 119
Enregistré le : 19 janv. 2014 23:53

Re: Entre circulaire floue et pilotage anarchique...

Message par katow2005 » 09 mars 2017 16:46

Merci pour le partage.

Je suis raccord avec le titre : circulaire floue et pilotage anarchique.

Pas avec le contenu qui déplore une occasion manquée d'avancer vers un dispositif plus souple et plus inclusif.


Je souscris à la revendication de moyens mais pas à l'objectif :

"Le Sgen-CFDT revendique l’application de la loi, en affectant aux Segpa de 4 classes une dotation minimale de 141,5 heures (129,5 heures + 3 heures par division) dans le but d’encourager les dispositifs inclusifs qui créent des liens entre la Segpa et le collège, et dont les modalités relèveraient des équipes de Segpa."

Pour moi, on doit réclamer cette marge avec pour seul objectif d'être meilleurs : + de progrès, + de bien-être, meilleure réussite dans la suite du parcours... À chaque équipe de SEGPA de voir si l'efficience passe par plus d'inclusion ou par plus d'autre chose.

Tesla52
Animateur
Animateur
Messages : 304
Enregistré le : 17 oct. 2011 19:15

Re: Entre circulaire floue et pilotage anarchique...

Message par Tesla52 » 09 mars 2017 18:37

Moi aussi je suis d'accord avec le titre, ... uniquement avec le titre.

Le SGEN nous sert encore son sempiternel discours de façade, censé défendre sa vision de la SEGPA, alors que tout le monde sait bien ici que, sur fond de discours en forme de posture sur l'école inclusive, ils ont servi la soupe à leurs amis du ministère qui n'en demandaient pas tant pour rogner sur tout ce qu'ils pouvaient, et contribuer ainsi de façon active à la situation que l'on connaît aujourd'hui....

Gwenleguevel
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 61
Enregistré le : 11 janv. 2008 18:08

Re: Entre circulaire floue et pilotage anarchique...

Message par Gwenleguevel » 09 mars 2017 20:52

@Tesla52: je me suis promis de ne pas perdre de temps à répondre à tes projections sur ce qui s'est passé au ministère, d'autant plus que j'ai déjà tenté ici d'expliquer ce qui s'y déroulait.
Par contre je te propose ce travail coopératif, si tu veux bien.
Suite à ma diffusion de l'article, j'ai reçu ce témoignage d'une ancienne élève :

"Si j'ai mon BAC et que je réussit dans m'as vie professionnel j'aimerais faire quelque chose pour ça... Parce que j'ai été segpa et dans mon lycée "segpa" est une insulte. Dans les couloirs, on entend "sale segpa" pour quelqu'un qui ce trompe de salle par exemple... En novembre, j'ai représenté la filière Mode aux 3e et quand je me suis présenté "j'ai 21 ans" il y a eu beaucoup de "ooh ! mais elle a redoublé combien de fois ?" j'ai donc expliquer mon parcours scolaire, on m'as répondu que j'avais un très beau parcours et qu'il faut que je continu de m'accrocher parce que je suis un belle exemple. Personnellement, ,ça ne m'as pas déranger d’être en classe de segpa, j'ai de très bon souvenir mais ce sont les choix en fin de 3e qui sont difficile... moi qui avais toujours voulu faire de la mode, j'ai eu le sentiments d’être inférieur à la société parce ce que j'ai eu scellement la possibilité de faire un CAP dans des choix "imposés" qui ne m'inspirait pas du tout. Je pense que c'est ça qu'il faudrait améliorer parce que je suis la preuve qu'un segpa est capable de faire un BAC :) Pour le moment, il faut ce dire "si je le veux vraiment, je l'aurais !" ^^

Tu me conseillerais quoi comme réponse?

katow2005
Animateur
Animateur
Messages : 119
Enregistré le : 19 janv. 2014 23:53

Re: Entre circulaire floue et pilotage anarchique...

Message par katow2005 » 11 mars 2017 11:35

@ Tesla52 : l'argument "ANTI-SGEN-SERVEUR-DE-SOUPE" est peut-être (ou peut-être pas) fondé.
Mais l'utiliser à l'encontre de Gwen sur ce forum me semble dommage : c'est la meilleure façon de ne pas pouvoir discuter avec lui ensuite.
Je pense néanmoins que tu ne vises pas personnellement Gwen mais une organisation qui te semble être co-responsable d'une dérive de nos structures.

@Gwen: je ne souhaite pas intervenir sur ton dernier message (qui s'adresse à Tesla52)... ça semble être davantage une réaction émotionnelle de défense à l'agression de Tesla52 (et de défense au mal-être véhiculé par le témoignage de cette élève) qu'une proposition réelle de travail coopératif... De toute façon nous serions bien présomptueux de te conseiller telle ou telle réponse à cette élève... (Par contre on pourrait émettre une multitude d'hypothèses d'explications différentes pour répondre à la question : "comment sommes-nous arrivés à ce message qui témoigne du mal-être d'une ancienne élève de SEGPA et qui génère de la culpabilité chez un prof de SEGPA")

Pour revenir à l'article du SGEN:


"De tels dispositifs montrent que certains élèves de collège sont en bien plus grande difficulté que les « meilleurs élèves » de Segpa et que, par conséquent, des allers-retours beaucoup plus souples entre le collège et la section bénéficieraient à tous les élèves et stigmatiseraient moins certains d’entre eux."


La c'est le SGEN qui me semble présomptueux en nous assurant que "l'assouplissement" des SEGPAs sera un bénéfice pour les autres élèves du collège et pour les élèves de SEGPA... ça ne relève que de L'HYPOTHESE et de la CONVICTION... (et c'est drôlement "uniformisateur" des organisations...)

"Ainsi est-il primordial de sortir d’un système faussement centralisateur qui publie des circulaires à un niveau national pour ensuite laisser implicitement se faire tout et son contraire sur le terrain. Le ministère devrait faire confiance aux équipes quant à l’utilisation des moyens consacrés à l’aide aux élèves en situation d’échec, tout en étant comptable des objectifs à faire atteindre aux élèves. Il fait actuellement le contraire."


100% d'accord
Mais si on suit le SGEN : l'inclusion sera-t-elle un moyen à disposition des équipes ou un objectif à atteindre ?
Si c'est un objectif, rien de plus facile : on fait puis on s'enorgueillit d'être à 74,2% d'inclusion.... (même dérive que dans les ULIS collège)
Si c'est un moyen parmi d'autres pour devenir véritablement meilleurs... Alors ça m'intéresse !

L'obstacle "majeur" à une évolution autonomisante réellement positive des équipes dans les établissements (dont l'équipe SEGPA) nous en avons déjà parlé sur ce forum : Comment ensuite évaluer l'efficacité d'un établissement et/ou d'une structure ?
- quels critères retenir ? (ressenti des élèves/familles/profs, progrès scolaires entre l'entrée et la sortie, réussite de l'orientation, réussite de l'insertion pro...)
- quelles méthodes et outils pour mesurer ces critères de façon fiable (et indépendante...) ?


Question subsidiaire n°1 (décalée mais importante pour ne pas oublier à qui on adresse des revendications)
A quel type d'interlocuteur avons-nous à faire ?
1/- Un ministère qui cherche à construire avec nous un système plus performant
2/- Un ministère qui "traque" toutes les justifications éthiques ou pédagogiques avec la seule préoccupation budgétaire
3/- Un ministère qui ne laisse rien paraître qui permette de répondre à cette question
4/- Un ministère qui navigue à vue sans aucune vision à moyen terme
Modifié en dernier par katow2005 le 09 avr. 2017 22:44, modifié 1 fois.

Gwenleguevel
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 61
Enregistré le : 11 janv. 2008 18:08

Re: Entre circulaire floue et pilotage anarchique...

Message par Gwenleguevel » 09 avr. 2017 09:20

Sandrine Lair, de la DGESCO était clairement sur l'option 1 (elle nous avait même demandé au début de la troisième réunion: quelle serait la SEGPA de vos rêves? Ce qui avait tellement surpris les OS qu'un ange était passé et qu'à part la proposition du SNuipp de passer de 16 à 15 élèves, on avait pas eu grand chose à se mettre sous la dent...) avec toutefois une considération budgétaire de type: faire à moyens constants (lorsque nous avions demandé les marges, il nous avait été répondu que cela couterait 800 postes). Mais les syndicats majoritaires étant persuadés que c'était l'option 2 (Sarkozy/Hollande, même combat, c'est le postulat de base du programme de JLM, par exemple)... Le statut quo libéral est resté le plus simple à conserver.
On verra ce que feront les prochains...

Sarri
Animateur
Animateur
Messages : 290
Enregistré le : 26 nov. 2007 18:27

Re: Entre circulaire floue et pilotage anarchique...

Message par Sarri » 09 avr. 2017 17:35

Et qu'a répondu le SGEN à la question de cette dame?

Tesla52
Animateur
Animateur
Messages : 304
Enregistré le : 17 oct. 2011 19:15

Re: Entre circulaire floue et pilotage anarchique...

Message par Tesla52 » 09 avr. 2017 19:26

https://www.snes.edu/SEGPA-SOUS-PRESSION.html

En lien direct avec le pilotage "anarchique" des Segpa, le syndicat le plus représentatif du second degré a diffusé un article significatif des difficultés rencontrées par les SEGPA et spécifiquement sur le "dogme" de l'inclusion ...

katow2005
Animateur
Animateur
Messages : 119
Enregistré le : 19 janv. 2014 23:53

Re: Entre circulaire floue et pilotage anarchique...

Message par katow2005 » 09 avr. 2017 22:43

@Gwen
Merci pour cette info sur l'impression donnée par ton interlocutrice (qui n'exclut pas à mes yeux le bienfondé du postulat JLM)

@Tesla52
Prévisible: l'utilisation de la circulaire pour supprimer des moyens en SEGPA tout en affichant des superbes barrettes inclusives...

Gwenleguevel
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 61
Enregistré le : 11 janv. 2008 18:08

Re: Entre circulaire floue et pilotage anarchique...

Message par Gwenleguevel » 11 avr. 2017 15:29

@Sarri: Nous n'étions malheureusement pas en mesure de répondre quoi que ce soit pour le Sgen parce que nous n'avions pas encore tranché la question en interne en 2013. Depuis, nous avons eu un débat en Congrès en 2016 et un vote a tranché la question. Nous nous sommes prononcés pour une évolution de la structure vers des dispositifs plus inclusifs. Je faisais partie (cela ne vous surprendra pas) de ceux qui argumentaient pour et nous sommes partis de deux principes :
- un principe éthique : quand on est passé des écoles de filles/écoles de garçons à la mixité, on ne s'est pas demandé si ça allait mieux fonctionner pour les un(e)s ou les autres, on s'est dit que c'était ainsi qu'il fallait apprendre à vivre ensemble. Que pour apprendre vivre ensemble, il faut faire ensemble. La société inclusive à laquelle on voudrait arriver, c'est celle-là : http://www.lci.fr/societe/trisomie-21-a ... 44485.html
- un principe pédagogique (d'efficacité) : nous constatons que les effets d'étiquetage sont en grande majorité bien plus forts que l'effet cocooning/protecteur de la SEGPA. Par ailleurs, des études sociologiques (Nathalie Mons, Marie Duru-Bellat, Tristan Poullaouec, François Dubet) ont montré que l'hétérogénéité était favorable aux plus en difficulté et les chiffres de la DEPP publiés en janvier sont venus enfoncer le clou.

@Katow2005 : je ne comprends vraiment pas comment on peut défendre cette idée que la politique de Sarko aurait été équivalente à celle de Hollande, en tout cas en matière d'éducation. La suppression de 80 000 postes équivaut à la création de 60 000? Alors je sais que la hausse démographique et la recréation d'un début de formation digne de ce nom ont sérieusement grignoté ces moyens mais les maîtres-plus et la politique REP+ (doublement de la prime, 18 demi-journées de pondération, hausse de l'accueil des moins de 3 ans). Je ne suis pas particulièrement hollandophile mais on ne se rappelle plus qu'on était arrivé à l'os en matière de moyens ? J'ai siégé en CT sous les deux mandatures et on n'a pas eu à voter les mêmes répartitions...

Fred Gabiot
Animateur
Animateur
Messages : 503
Enregistré le : 08 mars 2009 17:38

Re: Entre circulaire floue et pilotage anarchique...

Message par Fred Gabiot » 11 avr. 2017 20:07

Normalement, j'aime bien comment tu raisonnes, mais s'appuyer sur l'étude de la depp pour "enfoncer le clou", c'est franchement partial.
Elle analyse les parcours 2 ans après la sortie de segpa et ne mets aucune cohorte équivalente en comparaison.
De plus, quitte à balancer des études, celle là "arrache les clous de l'inclusion"

http://www.cafepedagogique.net/lexpress ... 94283.aspx

En ce qui concerne le quinquennat Hollande, vu la gamelle que se prend le ps, on peut supposer que les profs sont moyennement contents. A titre perso (et je ne le confond pas avec le bien commun), moi et ma femme (pe en mater) avons perdu pas mal d'argent entre la politique sarko et hollande.
La création des rep+ s'est faite au détriment de collèges qui ont perdu la rep..... dont le mien (50% de csp défavorisée tout de même) et, par conséquent, de TOUTES les écoles rattachées (quel que soit leur lieu) donc celle de ma femme, en plein zup (65% de csp défavorisée) alors que l'école à 100m rattachée à l'autre collège reste en rep. Elle y a gagné l'isae et je vais y perdre ma prime segpa. J'ai perdu les hs défiscalisées et la prime de 500€ quand on en faisait 3. Nous y avons perdu la pause du mercredi très importante en terme de qualité de vie.

Certes, je passe pour un gros con qui ne pense qu'à son bidon, mais vraiment ? l'école s'est améliorée en 5 ans ? l'enseignement ?

Répondre