Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

(option F)
katow2005
Animateur
Animateur
Messages : 123
Enregistré le : 19 janv. 2014 23:53

Re: Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

Message par katow2005 »

Ici la dotation a été officialisée vendredi, c'est le montant habituel pour ma SEGPA 4 classes 64 élèves: 129,5h

Si on est de bonne composition, on peut la lire comme 111,5h de cours obligatoires +18h de marge (classiquement utilisée pour dédoubler les cours en ateliers en 4° et en 3°...)

C'est donc mieux que les 2,75h de marge par division du collège ordinaire. :)


J'ajoute un questionnement:
-Le volume horaire de "découverte professionnelle" (6h en 4° et 12h en 3°) doit-il correspondre à 100% à de l'atelier pro à 8 élèves maxi?
-Peut-on envisager une partie "théorique" en classe entière et une partie "pratique" en demi-groupe?

Cela permettrait de "libérer" des moyens pour faire (par exemple) des cours de techno en 1/2 groupes en 5°.... (avec les PLP...)

Lamar
Animateur
Animateur
Messages : 277
Enregistré le : 11 sept. 2011 17:47

Re: Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

Message par Lamar »

françois a écrit :Bonjour à tous,
Peut-être aviez vous l'info mais j'ai eu confirmation hier que les classes de segpa ne seront pas dotées des 2,75 h supplémentaires prévues dans la réforme. En ce qui me concerne, je déchire mon joli projet et je revois ma copie a minima...
Si tu as ta DGH tu dois t'être rendu compte qu'effectivement il n'y avait pas une minute supplémentaire pour accompagner la réforme. On doit être plus malin qu'au collège général, c'est pour ça qu'on n'a pas besoin d'heures pour mettre en oeuvre la réforme !
Par contre chez nous, chaque collège doté d'une Segpa s'est vu attribué 8,5 HSA supplémentaires, qui apparaissent clairement comme étant dans le cadre de l'inclusion des élèves de 6° Segpa dans les classes du collège.
katow34 a écrit :Ici la dotation a été officialisée vendredi, c'est le montant habituel pour ma SEGPA 4 classes 64 élèves: 129,5h
Si on est de bonne composition, on peut la lire comme 111,5h de cours obligatoires +18h de marge (classiquement utilisée pour dédoubler les cours en ateliers en 4° et en 3°...)
C'est donc mieux que les 2,75h de marge par division du collège ordinaire. :)

J'ajoute un questionnement:
-Le volume horaire de "découverte professionnelle" (6h en 4° et 12h en 3°) doit-il correspondre à 100% à de l'atelier pro à 8 élèves maxi?
-Peut-on envisager une partie "théorique" en classe entière et une partie "pratique" en demi-groupe?
Cela permettrait de "libérer" des moyens pour faire (par exemple) des cours de techno en 1/2 groupes en 5°.... (avec les PLP...)
J'ai la même dotation que toi, pour la même structure, mais je n'ai pas la même lecture : les heures d'atelier ne sont pas dédoublées, ce n'est pas un dispositif pédagogique, c'est la loi qui limite les effectifs en atelier à huit élèves. C'est pourquoi tu n'as pas 111,5 heures de cours obligatoires et 18 heures de marge. Tu dois assurer 129,5 heures de cours, tu as 129,5 heures à distribuer. Pas de marges. Sauf si comme chez nous ton collège a été doté spécifiquement pour l'inclusion d'heures en plus (voir plus haut).
Pour ma part, je n'ai pas les personnes pour faire toutes les heures que l'on m'attribue, donc je ne vais pas assurer toutes les heures légales. C'est pas bien, mais c'est comme ça. Il me manque un demi-poste de PE environ.

Ta proposition de faire une partie théorique en classe entière est séduisante (en théorie), mais je ne pense pas que l'on puisse considérer les groupes ateliers comme des parties de classe (voir ce que je disais plus haut). Du coup, regrouper deux ateliers sur des temps précis me semble délicat. Et en plus je ne suis pas sûr que les PLP seraient forcément d'accords.

Sarri
Animateur
Animateur
Messages : 300
Enregistré le : 26 nov. 2007 18:27

Re: Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

Message par Sarri »

c'est la loi qui limite les effectifs en atelier à huit élèves
Je n'ai jamais su trouver le texte qui dit ceci. Quel est-il???

katow2005
Animateur
Animateur
Messages : 123
Enregistré le : 19 janv. 2014 23:53

Re: Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

Message par katow2005 »

@Lamar
Si les élèves de SEGPA doivent bénéficier de 6h de découverte pro en 4° et 12h en 3°... Il n'est pas fixé (à ma connaissance) que cela corresponde obligatoirement à 6h et 12h d'atelier pro... Je pense donc que l'atelier pro à 8 élèves maxi n'est qu'une modalité de la découverte pro qui pourrait en revêtir d'autres... (dont la modalité classe entière qui, bien sûr, ne plairait pas aux PLP).

Je ne comprends pas pourquoi tu n'es pas en capacité d'effectuer les 129,5h... C'est obligatoire! Chez nous c'est 3 PE + 2PLP + des heures effectuées par des PLC du collège... J'avoue que ta situation m'intéresse.

françois
Visiteur
Visiteur
Messages : 5
Enregistré le : 12 nov. 2015 17:04

Re: Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

Message par françois »

L'info sur la non-dotation de 2,75 h pour les divisions de segpa émane du CTM du mois de décembre...

Lamar
Animateur
Animateur
Messages : 277
Enregistré le : 11 sept. 2011 17:47

Re: Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

Message par Lamar »

katow34 a écrit :@Lamar
Si les élèves de SEGPA doivent bénéficier de 6h de découverte pro en 4° et 12h en 3°... Il n'est pas fixé (à ma connaissance) que cela corresponde obligatoirement à 6h et 12h d'atelier pro... Je pense donc que l'atelier pro à 8 élèves maxi n'est qu'une modalité de la découverte pro qui pourrait en revêtir d'autres... (dont la modalité classe entière qui, bien sûr, ne plairait pas aux PLP).

Je ne comprends pas pourquoi tu n'es pas en capacité d'effectuer les 129,5h... C'est obligatoire! Chez nous c'est 3 PE + 2PLP + des heures effectuées par des PLC du collège... J'avoue que ta situation m'intéresse.
Je commence par la fin : chez moi les PLC ne font que 18 heures à la Segpa (EPS et Anglais), les PE font environ 72 heures (3 HSA chacun), les PLP 36 heures et un vacataire Arts fait un équivalent d'environ 3 heures. Cela donne à peu près 129 heures je pense. Sans vacataires, à moins d'avoir plus d'heures de PLC ou plus d'heures supp pour les PE (et là ça commence à faire beaucoup), je ne vois pas comment assurer toutes les heures légales.

Tu as raison pour la découverte pro. Peut-être. Je ne sais pas si cela permet de faire des cours en classe entière.
Pur l'instant j'ai une peu trop d'interrogations sur les possibilités d'inclusion des 6° pour me pencher sur le sujet.

katow2005
Animateur
Animateur
Messages : 123
Enregistré le : 19 janv. 2014 23:53

Re: Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

Message par katow2005 »

@Lamar

Pour ta dotation SEGPA: si je comprends bien, tu as 129,5h (comme chez moi) mais il y a beaucoup d'HSA à l'intérieur des ces 129,5h... Alors que chez nous c'est 129,5h dont seulement 5 HSA...

Pour l'inclusion 6°, ici on va seulement pousser un tout petit peu plus que d'habitude pour:
- tenter des inclusions de certains élèves dans certaines matières
- monter quelques projets communs
- intervenir sur des "soutiens" en 6° (éventuellement en co-intervention PE/PLC) qui concerneraient aussi les élèves de 6° SEGPA...

On applique à minimat en cherchant à en tirer profit pour les élèves...

Lamar
Animateur
Animateur
Messages : 277
Enregistré le : 11 sept. 2011 17:47

Re: Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

Message par Lamar »

J'ai 119 HP et 18,5 HSA. Je garde 8 HSA pour les synthèses, il m'en reste 10,5 pour assuré les cours. Il me manque soit des heures à donner aux PLC, soit un demi-poste de PE. C'est une situation assez commune dans notre département (37), rares sont les Segpa qui arrivent à assurer les horaires légaux.

Comment certains élèves de 6° Segpa pourront-ils intégrer le collège ordinaire en 5° si les inclusions ne sont pas massives pendant l'année de 6° (notamment en Français et en Mathématiques, qui sont les matières dans lesquelles les différences sont les plus grandes entre une 6° générale et une 6° Segpa) ?

Tesla52
Animateur
Animateur
Messages : 305
Enregistré le : 17 oct. 2011 19:15

Re: Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

Message par Tesla52 »

Lamar a écrit :
Comment certains élèves de 6° Segpa pourront-ils intégrer le collège ordinaire en 5° si les inclusions ne sont pas massives pendant l'année de 6° (notamment en Français et en Mathématiques, qui sont les matières dans lesquelles les différences sont les plus grandes entre une 6° générale et une 6° Segpa) ?
Pour nous, aucune inclusion artificielle n'est envisagée, vu les difficultés réelles des élèves à l'arrivée en 6ème, hors de question de les envoyer au casse-pipe "administratif"...
Donc, application de la circulaire , à priori "à minima", aide personnalisée et EPI éventuels ( en fonction de ce qui sera élaboré ), et surtout maintien de la classe de 6ème en tant que telle, et à nos yeux, rouage essentiel à l'entrée du collège pour nos élèves ...

Par ailleurs, je viens de trouver ceci...
http://www.se-unsa.org/spip.php?article8648
Quand, depuis 2 ans, on écrivait ici et là que la Segpa ne serait qu'une variable d'ajustement et que la calculette prévaudrait, ils défendaient le contraire!

Lamar
Animateur
Animateur
Messages : 277
Enregistré le : 11 sept. 2011 17:47

Re: Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

Message par Lamar »

Tesla52 a écrit :
Lamar a écrit :
Comment certains élèves de 6° Segpa pourront-ils intégrer le collège ordinaire en 5° si les inclusions ne sont pas massives pendant l'année de 6° (notamment en Français et en Mathématiques, qui sont les matières dans lesquelles les différences sont les plus grandes entre une 6° générale et une 6° Segpa) ?
Pour nous, aucune inclusion artificielle n'est envisagée, vu les difficultés réelles des élèves à l'arrivée en 6ème, hors de question de les envoyer au casse-pipe "administratif"...
Donc, application de la circulaire , à priori "à minima", aide personnalisée et EPI éventuels ( en fonction de ce qui sera élaboré ), et surtout maintien de la classe de 6ème en tant que telle, et à nos yeux, rouage essentiel à l'entrée du collège pour nos élèves ...

Par ailleurs, je viens de trouver ceci...
http://www.se-unsa.org/spip.php?article8648
Quand, depuis 2 ans, on écrivait ici et là que la Segpa ne serait qu'une variable d'ajustement et que la calculette prévaudrait, ils défendaient le contraire!
Je suis d'accord (et l'ensemble de mes collègues PE aussi) que cette circulaire est une hérésie (le terme est sans doute un peu fort). Celui qui a écrit ça méconnait la réalité d'un élève de Segpa. L'orientation en Segpa ne se fait pas sur un coup de tête d'un PE, elle est le fruit de plusieurs mois de réflexion et de la décision de plusieurs professionnels qui tiennent compte de différents aspects ... enfin bref, on ne va pas refaire le débat.
Une application à minima, je veux bien, mais si en fin d'année il faut que certains gamins intègrent la 5° générale, il faut pouvoir leur donner les moyens d'y arriver et donc les inclure en 6°.
Pour le reste, AP, EPI, dédoublement, accompagnement, on va essayer de faire au mieux.
Le choix de maintenir la 6° Segpa n'en est pas un, c'est dit dans la circulaire.

Tesla52
Animateur
Animateur
Messages : 305
Enregistré le : 17 oct. 2011 19:15

Re: Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

Message par Tesla52 »

Lamar a écrit :
Tesla52 a écrit :

Une application à minima, je veux bien, mais si en fin d'année il faut que certains gamins intègrent la 5° générale, il faut pouvoir leur donner les moyens d'y arriver et donc les inclure en 6°.
Pour moi,ici, on est dans une forme d'absurdité administrative qui consiste à faire coller le profil des élèves à celui de la circulaire...Soit il existe des différences énormes dans les orientations en Segpa en france, soit on se raconte des histoires... Quand un élève valide 60à 70% des compétences du palier 2 en 3ème , ici, il obtient le CFG, et c'est le signe d'une bonne progression par rapport à son arrivée en 6ème.
Dans certaines académies ou dans d'autres Segpa, certains élèves passent le DNB-PRO... Quand je vois le niveau des épreuves et celui de nos élèves, je suis sidéré...Que font en SEGPA des élèves capables d'aborder la trigonométrie, alors que la grande majorité de ceux que nous accueillons reste en difficulté avec la reconnaissance des parallèles et des perpendiculaires pour ne citer que cet exemple!
Quand à l'idée d'intégrer les élèves en 5ème, elle relève de la pure illusion , en tous les cas en ce qui nous concerne ...
Et pour ce qui est de l'application de la circulaire à "minima", elle relève du constat partagé par notre équipe de l' importance et de la nécessité de la préservation de la classe de la 6ème en tant que groupe classe- avec tout ce que cette notion recouvre - et non en tant que dispositif bancal et "insécure" pour les élèves...

Lamar
Animateur
Animateur
Messages : 277
Enregistré le : 11 sept. 2011 17:47

Re: Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

Message par Lamar »

Entièrement d'accord avec toi, pour moi l'élève de Segpa n'est pas en mesure de passer le DNB pro, pourtant, ici, de nombreux collègues présentent des élèves au DNB pro et ceux-ci l'obtiennent, avec un bon taux de réussite, certains même avec des mentions !
Effectivement on essaie de faire coller la réalité à une circulaire qui en est bien détachée de cette réalité. Mais la pression est forte de la part de notre hiérarchie et de toutes façons les textes sont là, on ne peut pas les ignorer. A nous, avec nos convictions et nos moyens d'essayer de la rendre la moins douloureuse possible pour nos élèves.

dacsouest
Visiteur
Visiteur
Messages : 8
Enregistré le : 18 janv. 2016 11:05

Re: Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

Message par dacsouest »

Bonjour,
Une chose me fait réagir.
J’ai lu plus haut sur cette page une préparation culinaire en cours, au sujet des heures d’atelier. Cela m’inquiète fortement.
Une première chose : le nombre limité de huit élèves est souvent du à la structure des locaux (donc du conseil départemental), en effet, les locaux sont prévus pour 8 élèves et pas plus.
Une deuxième chose : cette prise en charge de huit élèves en plateaux techniques est un aspect qui participe grandement à la réussite des élèves en SEGPA. N’oublions pas que nos élèves sont sensibles à l’individualisation, à la construction de leur parcours, à l’orientation et à la connaissance de soi. Enlevons ça et c’est un tout un pan de la SEGPA qui s’effondre.
Je trouve donc que de « récupérer » des heures classe entière sur l’horaire de l’enseignement pro n’est pas une bonne solution, je la trouve même dangereuse. Nous entendons souvent dire que la SEGPA est une variable d’ajustement dans la DHG du collège, ne faisons pas de même à l’intérieur de la structure, au détriment de l’enseignement professionnel.
Au sujet de la circulaire : on a l’impression que, par magie, des élèves peuvent dès la sixième SEGPA se révéler être des élèves performants capable de retourner dans le cursus ordinaire. Ah… Est-ce à dire que les PE de primaire, les psy, infirmières, Rased, se sont trompés ? Est-ce à dire que la CDOEA ne sait pas faire son boulot ?
Pour conclure mon propos : on lit dans la loi d’orientation 2013, dès le préambule, que l’école doit être plus inclusive…
Pour ma part la SEGPA est inclusive : Nous prenons en charge des élèves en difficultés, souvent mis à l’écart en prise en charge différenciée ou tout simplement laissés de coté faute de solution pertinente (les PE de primaire ne sont pas à blâmer, individualiser à 28 ou 30 élèves ça aussi ça relève de la magie). Nous leur offrons ensuite la voie du CAP dans laquelle ils réussissent, voie de droit commun. L’inclusion n’est-elle pas, ici, réussie ?

sarahsegpa35
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 39
Enregistré le : 26 mai 2011 12:29

Re: Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

Message par sarahsegpa35 »

Je voudrais réagir par rapport au DNB pro.
Je suis de ceux et celles qui affirment que des élèves de SEGPA peuvent réussir le DNB pro. Contrairement à ce que tu dis ,Tesla , je pense que ce n'est pas parce que mes élèves ne connaissent pas leurs tables en 3°, ou qu'ils ne savent toujours pas différencier parallèle et perpendiculaire que je dois leur interdire d'accéder à des savoirs ambitieux et exigeants.
Mon rôle de pédagogue est de construire des situations appropriées , différenciées qui parviennent à les mobiliser . Nous sommes enseignants spécialisés , nous sommes donc des « enseignants-inventeurs ».
Dans ma posture d'enseignante , il n'y a pas d'espace pour un assujettissement à de quelconques « conditions », « potentiels » ou « volontés », préalables qui leur permettraient d'accéder ou non à ces savoirs.
C'est ainsi que je comprends le principe d'éducabilité. Principe, basé sur la reconnaissance de droit , et qui me demande de construire pour le jeune, des projets ambitieux dans le but d'«instruire et d’émanciper», plutôt que «de produire un élève calibré», comme le dit Philippe Meirieu. L'accès aux biens culturels, aux savoirs complexes, à l'abstraction doit être ouvert à tous et pas seulement aux «bons» élèves à ceux «qui peuvent suivre» le cursus dit «ordinaire». C'est pourquoi je pense que pour nos élèves de SEGPA, il s'agit d'éviter de se cantonner aux seuls savoirs et apprentissages qui leur seraient utiles, qui viseraient uniquement «leur employabilité future», comme le dit Chantal Costa. Je rejoins encore Meirieu qui dit qu'« avec les jeunes en difficulté ou dits tels, il faut étudier Einstein. Et il faut peut-être l’étudier avant même la règle de trois. Non pas parce qu’on n’étudiera pas la règle de trois mais parce que ce qui les mobilise vraiment c’est ce qui comporte des enjeux intellectuels forts. »
Alors oui, mes élèves ne connaissent pas leur table de multiplication par cœur , oui ils ne savent pas poser une division mais ils apprennent à construire le théorème de Pythagore , résolvent des équations du type « ax +b =c », sont capables de calculer des écritures algébriques avec des nombres relatifs etc … Toute chose qu'ils voient pour la 1° fois avec moi , en 3°. Et ils en sont tellement fiers et heureux !! Parmi mes élèves, que j'accompagne sur les 4 années , la moitié environ a une reconnaissance MDPH, et certains viennent de CLIS. Il n'en reste pas moins qu'environ la moitié d'entre eux réussissent leur DNB pro.
Ceci étant, accès au DNB n'est pas synonyme d'inclusion possible . De fait, pour moi , c'est impossible. Parce que, en classe ordinaire, pas de pédagogie différenciée, méconnaissance fréquente des obstacles épistémologiques, difficultés de rythme, ... Parce que, si nous enseignons tous, nos "métiers" d'enseignant ordinaire ou enseignant spécialisé, ne recouvrent pas les mêmes posture , éthique, et actions.

katow2005
Animateur
Animateur
Messages : 123
Enregistré le : 19 janv. 2014 23:53

Re: Circulaire 2015, chez vous ça se passe comment ?

Message par katow2005 »

dacsouest a écrit :Bonjour,
J’ai lu plus haut sur cette page une préparation culinaire en cours, au sujet des heures d’atelier. Cela m’inquiète fortement.
Une première chose : le nombre limité de huit élèves est souvent du à la structure des locaux (donc du conseil départemental), en effet, les locaux sont prévus pour 8 élèves et pas plus.
Une deuxième chose : cette prise en charge de huit élèves en plateaux techniques est un aspect qui participe grandement à la réussite des élèves en SEGPA. N’oublions pas que nos élèves sont sensibles à l’individualisation, à la construction de leur parcours, à l’orientation et à la connaissance de soi. Enlevons ça et c’est un tout un pan de la SEGPA qui s’effondre.
Je trouve donc que de « récupérer » des heures classe entière sur l’horaire de l’enseignement pro n’est pas une bonne solution, je la trouve même dangereuse. Nous entendons souvent dire que la SEGPA est une variable d’ajustement dans la DHG du collège, ne faisons pas de même à l’intérieur de la structure, au détriment de l’enseignement professionnel.
je pars du constat que, avec les 4° et 3°, les PLP n'utilisent pas 100% des heures allouées pour faire du plateau technique, ils font aussi des heures de "cours" assis à des tables.
Je pense donc qu'ils seraient les premiers "gagnants" à effectuer ces heures en classe entière.
Car c'est bien vers les PLP que j'imagine qu'on pourrait renvoyer les moyens ainsi dégagés pour prendre en charge quelques heures avec les 5ème ou les 6ème (en classe entière et en groupe, pour des heures de "techno")...
Il s'agit en fait de recréer, de façon déguisée, de l'enseignement pro en 5ème ou en 6ème.

Cette proposition devient NULLE si un PLP m'explique:
- soit que toutes ses heures sont dédiées au plateau technique...
- soit qu'il n'envisage aucune plus-value à enseigner avec les élèves de 5° et/ou de 6°

Répondre