ULIS collège-changements en vue

(option D)
Répondre
Sweety47
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 61
Enregistré le : 25 août 2010 15:33

ULIS collège-changements en vue

Message par Sweety47 » 07 mars 2018 16:37

Bonjour,
Suite à mon rendez-vous de carrière... mon Inspectrice m'a fait savoir que désormais, suite à la réforme de la spécialisation (CAPPEI), les postes ULIS collège seraient uniquement pourvus par des enseignants du second degré. Ils ne vont pas "virer" les PE sur les postes mais dès qu'un poste sera libre (retraite, mutation, etc.), c'est un certifié spécialisé qui le prendra. Elle m'a expliqué que, globalement, c'était lié à la réforme de la spécialisation, désormais équivalente dans le 1er degré et le second degré. Avez-vous des informations à ce sujet ?
Merci,

Christelle

Lamar
Animateur
Animateur
Messages : 235
Enregistré le : 11 sept. 2011 17:47

Re: ULIS collège-changements en vue

Message par Lamar » 08 mars 2018 23:32

Je crois ue ce sujet a déjà été évoqué (pas aussi crument que l'a fait ton inspectrice sans doute).
C'est clairement le but de la réforme.
Par contre je ne vois pas l'intérêt financier, de remplacer un PE 21 h par un PLC 18 h. Hors nous savons que l'intérêt n'est que financier. Ou alors c'est dans l'idée de supprimer les Ulis dans un second temps, sous prétexte d'inclusion, mais ça me semble gros quand même.
En tout cas, c'est l'avenir. Très clairement.

Gonzales
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 37
Enregistré le : 12 mai 2017 15:23

Re: ULIS collège-changements en vue

Message par Gonzales » 09 mars 2018 21:15

J'avais effectivement évoqué le sujet sur le fil SEGPA, je constate avec amertume la confirmation de cette tendance. On chasse les PE du secondaire, leurs syndicats sont visiblement plus puissants et ceux du primaire très attachés à une "culture premier degré", au point de nous oublier trop souvent.
Du coup on nous renvoie au statut : si on veut exercer dans le spécialisé, alors ce sera RASED ou ULIS école. Et pour les PLC ULIS collège/lycée. Des fonctions type ERH resteraient accessibles à tous.

Quel intérêt en effet de troquer des PE à 21h contre des certifiés à 18h + 3HSA (voire des agrégés...) ? Aucun du point de vue financier. Du point de vue pédagogique on peut se poser la même question quant à la polyvalence. J'avoue que ce détail me gène au plus haut point car confier des ULIS à des certifiés revient à dire que n'importe quel certifié de n'importe quelle matière est capable de faire, sans formation disciplinaire, le boulot d'un PE. Ce n'est pas le contenu du Cappei qui va rendre un PLC de physique-chimie compétent à monter une séquence en littérature ou un PLC de lettres apte à proposer des adaptations en vue de comprendre Pythagore... Je ne nie pas la capacité à se former, je connais un coordo d'UlisPro ancien PLP de lettres-histoire qui fait des adaptations fabuleuses sur les fonctions. Mais force est de constater que la polyvalence n'est pas garantie par le capes, au contraire du CRPE, dont feu le Capa-sh (et ses prédécesseurs) était une suite ; être PE était bien le préalable aux fonctions d'enseignant spécialisé.

Dans un registre plus corporatiste, la situation prive les PE d'une évolution de carrière. Si j'osais, je dirais qu'en ersatz d'agrégation, les PE avaient le spécialisé du secondaire : public plus "exigeant", obligations de services allégées et rémunération plus avantageuse. Eh bien, fini de rigoler, cela va être dévolu aux collègues du secondaire bien qu'ils coûtent plus cher.

Là où le bât blesse c'est que certaines configurations entraînent des incursions PLC en territoire PE si je puis m'exprimer ainsi. En effet les ESPE déclenchent les formations à partir de 10 candidats. Or les candidats ne se bousculant pas pour l'équivalent de l'option G pour le cappei, certains rectorats font des appels à candidatures interdegrés. Donc on nous prive du secondaire, mais on nous prive aussi de postes certes peu courus mais qui auraient pu plaire et faire s'y engager un PE suite au hasard des affectations provisoires. Combien sommes-nous à avoir connu et aimé le spécialisé suite à un parachutage à la énième phase du mouvement ?

Bref, les PE sont renvoyés progressivement dans leurs classes primaires en dépit de l'histoire de ce métier qui a toujours vu intervenir les instituteurs puis les PE auprès d'enfants et d'adolescents (doit-on rappeler les cours complémentaires, le primaire supérieur, les FQ de SEGPA ?...) voire d'adultes (cours d'adultes créés dès la naissance du corps des instituteurs, et le pénitentiaire que l'on oublie trop souvent).

Preuve en est s'il fallait étayer, le DNB, visiblement bientôt l'apanage unique ne nos collègues PLC, est l'héritier du BEPC que nous avons connu, qui n'est qu'un changement de nom du BEPS (brevet d'études primaires supérieures), diplôme auquel les élèves étaient préparés par... des instits !

Sweety47
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 61
Enregistré le : 25 août 2010 15:33

Re: ULIS collège-changements en vue

Message par Sweety47 » 10 mars 2018 12:05

Bonjour,

Merci pour vos réponses. J'ai les mêmes interrogations concernant les horaires et donc le coût. Peut-être sera-t-il envisagé un temps de service à 18 h en ULIS quand les derniers PE auront disparu... Quant à la polyvalence... Mon Inspectrice me disait qu'elle ferait machine arrière si elle venait à constater des dysfonctionnements notamment sur l'enseignement dans l'ULIS. Je sais que certains n'y enseignent pas beaucoup et font principalement de "l'étayage" à l'inclusion...
Donc, à suivre.
Bon week-end à tous,

Christelle

Sandrine Boisleve
Visiteur
Visiteur
Messages : 1
Enregistré le : 04 mai 2018 10:43

Re: ULIS collège-changements en vue

Message par Sandrine Boisleve » 04 mai 2018 19:42

Je trouve certains commentaires de ce post bien sévères envers les PLC. Bon, si je me sens attaquée, c'est parce que je suis certifiée en maths et depuis septembre coordo d'une ULIS collège TFC.
Alors c'est vrai qu'en français et en lecture, je ne suis pas encore au top de la didactique, mais je fais tout mon possible pour me former. (nombreuses lectures, échanges avec les certifiés en lettres, avec les PE des écoles du secteur...)
J'étais en formation CAPPEi cette année, et j'étais la seule PLC parmi 50 PE dans mon académie, donc je n'ai pas l'impression que les PLC soient sur le point de monopoliser tous les postes en ULIS 2nd degré. Et pour l'instant, ce sont les seuls postes en enseignement spécialisé sur lesquels nous pouvons postuler. Et les collègues PLC ne se bousculent pas pour postuler.
Pour partir en formation CAPPEI, c'est très compliqué, notamment à cause du manque de remplaçants ASH 2nd degré.
Gonzales a écrit :
09 mars 2018 21:15
Confier des ULIS à des certifiés revient à dire que n'importe quel certifié de n'importe quelle matière est capable de faire, sans formation disciplinaire, le boulot d'un PE
Je ne suis pas d'accord : "n'importe quel certifié" ! J'ai passé 2 entretiens avec 3 personnes à chaque fois pendant lesquels j'ai été particulièrement "cuisinée" au sujet de la lecture par rapport au fait que j'étais certifiée. Je suis ensuite partie en formation CAPPEI, formation construite pour les PE : j'ai bien galéré pour combler mes lacunes, notamment en psycho et socio...

Donc ne vous inquiétez pas, je pense qu'il y a de la place pour tous, surtout que l'idée est d'augmenter le nombre d'ULIS collège et lycée !

Gonzales
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 37
Enregistré le : 12 mai 2017 15:23

Re: ULIS collège-changements en vue

Message par Gonzales » 07 mai 2018 10:04

Bonjour,

Loin de moi l'idée d'insulter vos compétences ou celles des PLC. J'ai d'ailleurs précisé l'admiration que je porte à un collègue coordo d'Ulis pro PLP de son état.
Je ne fais que réagir à la dépossession progressive des PE; certaines académies prennent maintenant un tiers de PE pour deux tiers de PLC pour les ULIS second degré. Historiquement le spécialisé a toujours été le "pré carré" des instits, une évolution de carrière, surtout le spécialisé du collège.
Prendre moins de PE c'est un peu comme si on restreignait l'accès des PLC à l'agrégation pour favoriser un autre corps.

Navré de vous avoir blessée, j'espère avoir été plus clair.

Lamar
Animateur
Animateur
Messages : 235
Enregistré le : 11 sept. 2011 17:47

Re: ULIS collège-changements en vue

Message par Lamar » 08 mai 2018 10:59

Sans vouloir blesser la collègue PLC, il est évident, pour les voir fonctionner au quotidien, que les approches des PE et des PLC ne sont pas les mêmes. Mais alors pas du tout. Les PE ont tendance à partir de l'élève alors que les PLC ont une approche disciplinaire en rapport avec les contenus.
Ce n'est pas un reproche, c'est un constat. C'est aussi cet aspect qui fait leur valeur en Segpa, pour l'EPS, l'Anglais, etc, ils apportent une valeur ajoutée par rapport aux PE.
Mais qu'un PLC soit coordo d'Ulis me semble un peu aberrant (même si je ne doute pas que de nombreux PLC feront très convenablement le job et certains mieux que des PE).

La 2° partie de ma réflexion est sur l'intérêt que peuvent trouver les PLC à faire ce choix de carrière : intérêt personnel et professionnel pour un enseignement différent, à un autre rythme, avec un autre public, mais cela ne va concerner que quelques personnes.
Ce qui m'interroge, c'est l'intérêt de notre administration : je ne vois pas où sont les économies (qui sont la base de toutes réformes).
En quoi un PLC est plus intéressant qu'un PE en Ulis (moins d'heures, payé plus, statut "meilleur", ...).
Je ne vois pas et ça m'inquiète presque.
Il y a semble-t-il une première pierre posée à un édifice dont je ne distingue pas encore les contours.

Sweety47
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 61
Enregistré le : 25 août 2010 15:33

Re: ULIS collège-changements en vue

Message par Sweety47 » 08 mai 2018 17:54

Bonjour à tous,

Moi non plus je ne cherchais pas à blesser les collègues PLC...
Je cherche aussi la raison de ce remplacement soudain des PE par les PLC et je me dis que peut-être, l'idée serait de renvoyer un maximum de PE vers le premier degré, histoire de récupérer quelques postes et de remplacer les PLC qui vont en ULIS par des contractuels (ce qui ne choquera personne puisque le pourcentage de contractuels dans le second degré est déjà énorme...). Ce n'est qu'une piste... Je suis comme vous très inquiète que les raisons ne soient pas plus limpides...
Ce changement m'inquiète aussi sur "l'esprit des ULIS". La polyvalence était notre atout principal...

Christelle

Répondre