Équipe éducative

(option D)
Répondre
AVD
Animateur
Animateur
Messages : 112
Enregistré le : 05 févr. 2006 12:48

Équipe éducative

Message par AVD » 06 déc. 2006 11:28

Bonjour,
Tout d'abord, j'aimerais vous remercier pour les réponses apportées à mes questions, qui me sont toujours d'une grande utilité.
Je me tourne une fois de plus vers vous, ne parvenant pas à obtenir de renseignements précis auprès de mon inspection.
J'aimerais savoir si l'enseignant référent doit participer aux équipes éducatives. Mais pour des enfants déjà scolarisés en clis et pour lesquels il n'y a jamais eu de PEI ni de synthèses. Il s'agit d'élèves n'ayant aucun suivi extérieur, non orientables cette année et qui, pour certains, sont en clis pour la deuxième année.
J'aimerais que ce soit l'enseignant référent qui présente la MDPH et qui fournisse aux parents les renseignements dont ils pourraient avoir besoin pour remplir le dossier nécessaire à l'orientation en clis pour l'an prochain et surtout qu'il leur explique pourquoi ils doivent le remplir.
J'ai lu attentivement les textes de loi, mais je n'ai pas trouvé d'explications concernant les élèves déjà scolarisés en clis. Je connais les démarches à effectuer pour une première demande d'orientation.
J'ai l'impression que, faute de temps et de personnel, nous sommes dans l'obligation d'assumer un rôle qui n'est pas le nôtre, et qui nous place, en tant qu'enseignant, dans une situation très délicate à l'égard des parents.
Je pensais vraiment que c'était le rôle de l'enseignant référent d'assurer le lien entre les différents intervenants, qu'il était l'interlocuteur privilégié des parents en tant que principal représentant de la MDPH et surtout garant du projet de scolarisation. Peut-être me suis-je trompée...
Cette question relative aux équipes éducatives concerne 5 de mes élèves.
Les autres sont connus de la MDPH, puisqu'ils avaient été orientés par la CDES. Pour eux, donc, nous faisons des PPS. L'enseignant référent a-t-il l'obligation d'être présent? Est-ce à lui d'assurer la mise en place des réunions, d'inviter les différents partenaires? Que faire lorsqu'aucun représentant légal ne s'est pas présenté au projet et que l'enseignant référent n'y était pas non plus, alors que le reste de l'équipe était là (psychiatre, psychologue, éducateur, directrice, enseignante)? Est-ce à nous, les enseignants, de remplir le PPS, avant son élaboration en équipe? Qu'en est-il des feuilles jaunes que nous devions remplir les années précédentes?
Je trouve actuellement très difficile de s'y retrouver. Le flou perdure et il engendre de nombreuses incompréhensions, beaucoup d'incohérence et un manque certain de cohésion. Beaucoup de choses nous échappent. Les enseignants référents ont un rôle très important, mais qu'ils n'ont, semble-t-il, pas toujours les moyens d'assumer. Ils ont en charge des élèves qu'ils n'ont, pour la plupart, jamais rencontrés.
Dernière question: l'enseignant référent doit-il fournir à l'enseignant les éléments du dossier d'un élève lors de son arrivée en clis?
Je vais illustrer ma question par un exemple bien précis.
J'accueille un élève dont les parents ont refusé l'orientation qui avait été proposée pour leur enfant, à savoir ITEP ou structure psychiatrique. J'ai obtenu ces informations lorsque j'ai téléphoné à l'enseignante qui accueillait cet élève en CP. La directrice m'a annoncé un jour qu'il y avait une AED. Au vu de son comportement, je me suis posé de nombreuses questions et j'ai décidé de prendre contact avec l'assistante sociale. Et là, j'ai appris que le suivi qu'elle a mis en place depuis 2 ans et demi était absolument inefficace et qu'elle envisageait de le stopper. Qu'un suivi psy avait été interrompu au bout de 2 ans, sans trop d'explication et qu'une travailleuse professionnelle voyait les enfants au domicile des parents.
Ce sont, en théorie, des informations figurant dans le dossier de l'élève, non? Pourquoi a-t-il fallu que ce soit moi qui fasse les démarches pour obtenir ces renseignements?
Malgré vos nombreux posts sur la question, je n'arrive pas à comprendre le rôle de l'enseignant référent, ses devoirs et obligations, sa mission..)
Ne voyez aucun procès ou quoi que ce soit de cet ordre dans mon message.
Je et pas mal d'enseignants autour de moi, pataugeons pas mal (administrativement et institutionnelement parlant).
Merci

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Message par Pascal Ourghanlian » 06 déc. 2006 12:02

Bonjour,

1. Les fonctionnements sont doublement contraints : par la diversité des situations départementales et par les modalités personnelles de fonctionnement de chacun. D'où : je ne réponds que sur ma manière de faire, dans le cadre départemental qui est le mien.
2. Le caractère transitoire de l'année en cours explique, pour une bonne part, le peu de lisibilité des actions en cours et leur peu de visibilité à court, moyen et/ou long terme. D'où : je vous réponds sur une pratique en cours d'élaboration, susceptible de modifications, y compris en profondeur.
3. Ceci dit : tout élève handicapé voit son parcours scolaire suivi par un enseignant référent + toute inscription en CLIS voit reconnaissance du handicap = tout élève scolarisé en CLIS voit son parcours suivi par un enseignant référent. Au-delà de cette belle équation de principe, se pose le problème des gamins déjà scolarisés en CLIS avant la mise en oeuvre de la nouvelle loi, certains sans que l'ex-CDES ne soit au courant. Leur maintien en CLIS leur donne le droit d'être suivi par un référent. Et c'est le boulot de ce dernier de rencontrer les parents pour leur expliquer les tenants et les aboutissants de la nouvelle loi. Sur mon département, la MDPH a pris la décision de valider a priori tous les parcours définis antérieurement. Mais si les parents s'opposent, après explications, à ce que leur gamin reste dans la CLIS (à cause de l'étiquette "handicapé"), la MDPH peut être conduite à signaler à l'IA que l'inscription en CLIS est à reconsidérer, à charge pour l'IA d'obtempérer ou non sur une sortie "autoritaire" de la CLIS.
4. Sur le PPS. Rappel : le PPS est une commande de la MDPH à l'EN. Notre (votre) travail est de fournir à l'équipe pluridisciplinaire d'évaluation les éléments pédagogiques, psychologiques et médicaux (jaune, vert, bleu :lol: ) nécessaires pour estimer la situation et le bien-fondé de la mise en oeuvre d'un PPS. Auquel cas, la CDA statuera et demandera à l'EN la mise en oeuvre d'un PPS au bénéficie de tel élève. On peut espérer que ce soit sur les bases déjà travaillées par l'équipe de suivi, mais ce n'est qu'un espoir.
5. Sur les équipes éducatives et les équipes de suivi. Les EE existent depuis 1990, elles relèvent du directeur qui peut inviter ou non le référent, qui peut ou non y assister. Elles sont réunies autant que de besoin pour faire le point et/ou déterminer les éléments indispensables du projet. Les ESS viennent d'être créées dans le cadre de la nouvelle loi, elles sont au moins annuelles, et relèvent de l'enseignant référent. J'ai l'habitude de dire que, lorsqu'on se retrouve pour une modificaction substentielle du projet, on est en ESS. Et que quand on est dans l'ajustement du projet, on est en EE. Les ESS nécessitent qu'un avenant au projet soit présenté à la MDPH (chez nous, elle fait une validation a priori sur listing), les EE restent dans le cadre de l'école, avec CR écrit diffusé aux partenaires.
6. Nous avons une double mission : de suivi des parcours scolaires par "délégation" de l'IA et de conseil aux équipes et aux familles au titre de notre prestation de service au bénéfice de la MDPH. En plus des ESS que j'organise (et généralement plus sur une base trimestrielle que sur une base annuelle...) et des EE auxquelles je me fais un devoir de participer lorsqu'il s'agit de gamin dont je suis le référent (et dont le nombre peut aller de 0 à 10 par an...), je participe, pour cette seconde mission, aux formations des nouveaux directeurs, au groupe départemental qui alimente la politique ASH, au recrutement et aux formations des AVS/EVS, aux réunions institutionnelles avec les directeurs d'IME, etc. Donc, l'essentiel du travail d'information est à notre charge, pas à celle des collègues ou des directeurs...

Voilà quelques débuts de réponses. Si d'autres éclaircissements sont nécessaires, n'hésitez pas - peut-être en scindant un peu plus chaque demande pour mieux les circonscrire...
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

AVD
Animateur
Animateur
Messages : 112
Enregistré le : 05 févr. 2006 12:48

équipe éducative

Message par AVD » 06 déc. 2006 13:08

Merci pour votre réponse.
L'ESS est effective, si j'ai bien compris, à partir du moment où un PPS est envisagé.
Mais pour un élève déjà scolarisé en CLIS, peut-on encore parler d'équipe éducative ?
Car la situation n'est pas la même que pour un élève scolarisé en classe ordinaire pour lequel une orientation en CLIS serait envisagée et où, dans ce cas précis, il faudrait réunir une équipe éducative.
Là, une étape a déjà été franchie et on ne se situe pas sur le même plan.
Je ne sais pas si je me fais bien comprendre, mais c'est une nuance qui a son importance, me semble-t-il.
Désolée pour le côté fouillis et certainement un peu confus de mon précédent message. Ce doit être le reflet de l'ambiance professionnelle actuelle...
Cordialement.
AVD

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Message par Pascal Ourghanlian » 06 déc. 2006 18:03

Non, je me suis mal exprimé. Il y a ESS s'il y a PPS.
S'il n'y a pas PPS ou pas encore (c'est-à-dire si on en est seulement au stade où on réunit les éléments pour en monter un), il y a EE.
Le référent est toujours là pour l'ESS (et pour cause), il peut être là s'il y a EE.
Ce n'est pas de la confusion, c'est de la complexité (voir Edgar Morin...).
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

lucie.marteau
Visiteur
Visiteur
Messages : 2
Enregistré le : 03 sept. 2006 16:21
Localisation : eure

Message par lucie.marteau » 12 déc. 2006 21:13

bonjour, je suis enseignante en CLIS et actuellement en formation CAPA-SH, on est donc "bassné" sur les nouvelles lois. Je voulais juste te préciser qu'il n'est pas obligatoire qu'il y ait une EE avant une ESS. Pour moi par exemple, j'ai une journée entière consacrée aux EES pour tous mes élèves. Mais ce n'est pas à bvous de vous occuper de l'organisation, mais à l'enseignant référent. Par contre, on nous a dit que TOUS les élèves de CLIS devaient impérativement faire l'objet d'une EES cette année, pour que l'eseignant référent rédige son PPS.
Bon courage.

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Message par Pascal Ourghanlian » 12 déc. 2006 22:40

Rappel :lol:

L'enseignant référent n'a pas à rédiger son PPS !

Le PPS est une commande de la MDPH.
L'enseignant référent doit réunir les éléments - dont le projet individualisé de l'enseignant !!! - qui permettront à l'équipe pluridisciplinaire d'en évaluer la pertinence.

Que l'enseignant référent, puisque spécialisé, puisse aider l'enseignant à rédiger le projet individualisé, pourquoi pas. Mais l'enseignant de la CLIS est lui aussi spécialisé et a sans doute des idées :wink: Et je ne vois pas comment l'enseignant référent, qui n'a pas les gamins en classe, pourrait, à sa place, poser pour chacun d'eux les objectifs à poursuivre.

Donc, l'enseignant référent ne rédige pas son PPS : il ne rédige pas, c'est l'enseignant qui le fait (au moins la partie pédagogique) et ce n'est pas son PPS, mais celui décidé par la MDPH au bénéfice du gamin...
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

manu62850
Visiteur
Visiteur
Messages : 3
Enregistré le : 25 mai 2007 21:15

Message par manu62850 » 17 sept. 2007 01:01

Le PPS est rédigé par la commission pluridisciplinaire, donc pas la MDPH.
Le PPS n'est que la partie pédagogique du plan de compensation.

Daniel Calin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 944
Enregistré le : 15 sept. 2004 09:03
Localisation : Retraité, ex-chargé d'enseignement à l'IUFM de Paris
Contact :

Message par Daniel Calin » 17 sept. 2007 12:27

manu62850 a écrit :Le PPS n'est que la partie pédagogique du plan de compensation.
Exact (sauf à préciser ce qu'on entend par "pédagogique", en y incluant en particulier les cadres mêmes de la scolarisation, temps, modalités, aides, etc.).
manu62850 a écrit :Le PPS est rédigé par la commission pluridisciplinaire, donc pas la MDPH.
Le PPS est proposé par l'équipe pluridisciplinaire et adopté par la CDAPH, qui sont l'une comme l'autre des instances internes de la MDPH, placées sous son autorité. Le PPS est donc bien à la fois une commande et une production de la MDPH.
Pascal Ourghanlian a écrit :décidé par la MDPH au bénéfice du gamin...
J'aimerais le croire...
Cordialement,
Daniel Calin

Répondre