Inclusions en sens inverse

(option D)
Répondre
matth
Visiteur
Visiteur
Messages : 7
Enregistré le : 14 août 2010 13:22

Inclusions en sens inverse

Message par matth » 08 juil. 2015 11:23

Bonjour,
Je suis confronté à un problème qui m'interroge beaucoup pour cette rentrée 2015. Ma classe est complète (12 élèves), mais de nouvelles inscriptions en CP et CE1 viennent d'arriver qui concernent notamment 4 élèves :
-ayant eu une notification clis refusée par les parents
-en attente d'orientation clis
Les collègues parlent déjà d'inclure ces 4 élèves tous les matins dans ma classe, ce qui me semble à la fois logique et en même temps, je sens bien que cela va être très compliqué. Certes, certains de mes élèves seront aussi inclus, mais je pense que ce n'est pas ainsi qu'il faut réfléchir : ce n'est pas parce que j'inclus des élèves de clis (c'est la loi) que je dois accuillir 4 nouveaux élèves dans ma classe tous les matins. Comment dès lors pourrai-je différencier et individualiser correctement? J'entends bien la détresse de mes collègues, mais je ne peux pas non plus accepter de me retrouver à 12 voire 16 élèves chaque matin, non? D'autant que ces temps où j'inclus mes élèves dans les autres classes me servent justement à travailler en groupe restreint. Il m'arrive régulièrement d'accueillir un élève en difficulté d'une autre classe, mais 4!...
Comment faites-vous? Que disent les textes exactement (je présume qu'il n'y en a pas dans ce sens-là)? Est-ce que je me pose les bonnes questions...?
Merci d'avance pour vos témoingnages!
Matth.

akila m
Animateur
Animateur
Messages : 161
Enregistré le : 19 mars 2006 21:19
Localisation : yvelines

Re: inclusions en sens inverse

Message par akila m » 08 juil. 2015 22:20

Bonsoir,
pour les enfants ayant eu une notification refusée par les parents, il n'est pas question qu'ils aillent dans votre classe. La parole des parents serait niée, et les enfants risqueraient de se sentir dans une position intenable s'ils se sentaient bien dans votre classe. J'espère que les enseignants n'ont pas pensé à faire ça dans le dos des parents. C'est ce que vous pouvez leur répondre à vos collègues.
(psychologue dans l'EN, il m'arrive de découvrir avec effroi -et si des enfants étaient devenus ce qu'on doit être en clis cad handicapé ?- que des parents ont eu bien raison de refuser une orientation au vu de la scolarisation positive de leur enfant dans une classe ordinaire.)

Pour les enfants en attente de place, voyez avec votre référent de scolarité ce qui est possible de faire. S'ils bénéficient d'une avs, peuvent-ils s'inclure progressivement dans votre classe ?


Voilà mon avis

Akila

matth
Visiteur
Visiteur
Messages : 7
Enregistré le : 14 août 2010 13:22

Re: inclusions en sens inverse

Message par matth » 09 juil. 2015 10:12

Bonjour et merci pour cette réponse !
Effectivement, j'en reparlais avec une collègue hier soir et je lui expliquais qu'il m'était impossible d'accueillir un élève dont les parents ont refusé l'orientation clis. Ça, c'est pour le moins évident. Pour les autres, nous essaierons de réfléchir en équipe à ce qu'il convient de faire à la rentrée. Mais j'essaie aussi de leur faire comprendre que ce n'est pas donnant-donnant : ce n'est pas parce que j'inclus des élèves que je dois automatiquement en recevoir en retour et accueillir toutes les difficultés de l'école :)
Matth.

akila m
Animateur
Animateur
Messages : 161
Enregistré le : 19 mars 2006 21:19
Localisation : yvelines

Re: inclusions en sens inverse

Message par akila m » 09 juil. 2015 12:50

Bien sûr.
Il n'y a pas de rased dans votre école ? (maitre E et G)

matth
Visiteur
Visiteur
Messages : 7
Enregistré le : 14 août 2010 13:22

Re: inclusions en sens inverse

Message par matth » 09 juil. 2015 14:17

Si, un maître E et, justement, elle compte aussi s'occuper de tout ce petit groupe!...

Laurent
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 29
Enregistré le : 24 sept. 2004 22:33
Localisation : RASED Pas-de-Calais

Re: Inclusions en sens inverse

Message par Laurent » 20 juil. 2015 00:22

Du temps des intégrations, j'appelais cela des désintégrations...
Alors oui, parfois, il faut savoir entrouvrir une porte afin de faciliter les inclusions des élèves de CLIS...

Mais personnellement défendre l'idée du travail allégé pour ceux ne pouvant pas encore être inclus me parait être la meilleure solution.
Complétement d'accord avec la suggestion de ne pas prendre les élèves ayant une notification CLIS mais dont les parents ont refusé l'affectation, chacun sera mis face à ses responsabilités le temps venu, on ne peut essayer de faire les adaptations nécessaires avec un parcours à la carte sans que les parents ne soient a minima porteurs de ce projet.
L'école prend en charge avec les moyens ordinaires et on voit ce qui se passe pour ce jeune, s'il s'en sort tant mieux, sinon l'équipe éducative pourra réévoquer en temps utiles l'affectation CLIS.
Pour les autres, par manque de place, une mobilisation parait plus justifiée mais pas au prix d'effectifs surchargés en CLIS. Une éventuelle cointervention en CLIS avec un enseignant RASED, pour faire bénéficier d'un suivi les gamins non inclus et les sortants de classe ordinaire, pourrait s'étudier avec validation du projet par l'IEN, sur proposition du conseil de maîtres/de cycle et du RASED.

patli69
Visiteur
Visiteur
Messages : 2
Enregistré le : 14 mai 2016 17:39

Re: Inclusions en sens inverse

Message par patli69 » 25 mai 2016 17:01

Bonjour
Je suis enseignante en ULIS école. Il y a deux semaines mon inspecteur m'a demandé "d'inclure" dans ma classe un élève venant d'un village voisin. Il a été déscolarisé suite à un comportement très violent. Cet enfant n'a pas de notification pour l'ULIS et il n'y a pas de demande dans ce sens pour la rentrée prochaine (une demande a été faite pour un ITEP). Cet enfant n'est pas inscrit dans ma classe mais dans le CP de mon école, mais il est à plein temps chez moi. Je pense refuser pour la rentrée prochaine "l'inclusion inverse" de cet élève dans ma classe, est-ce que je suis dans mon droit ?
Merci.

Daniel Calin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 939
Enregistré le : 15 sept. 2004 09:03
Localisation : Retraité, ex-chargé d'enseignement à l'IUFM de Paris
Contact :

Re: Inclusions en sens inverse

Message par Daniel Calin » 26 mai 2016 12:53

La présence d'un élève dans une ULIS est soumise à une notification de la MDPH. La décision de votre inspecteur est donc clairement contraire à la réglementation en vigueur. Vous êtes en droit, voire en devoir, de la refuser.
Cordialement,
Daniel Calin

patli69
Visiteur
Visiteur
Messages : 2
Enregistré le : 14 mai 2016 17:39

Re: Inclusions en sens inverse

Message par patli69 » 26 mai 2016 19:19

Merci beaucoup pour votre réponse.

Johanne_D
Visiteur
Visiteur
Messages : 4
Enregistré le : 02 juin 2016 07:57

Re: Inclusions en sens inverse

Message par Johanne_D » 06 juin 2016 08:07

Bonjour,
Dans le cadre de mon Master Enseignement j'aimerais recueillir des données pour mon mémoire de recherche.

Le thème étant :

""L'inclusion des élèves porteurs d'autisme dans une classe ordinaire.""

Vous serait-il possible de répondre à ces quelques questions?

Merci à vous.

Questionnaire pour les professeurs:
https://docs.google.com/forms/d/1xi57Vt ... yk/prefill

Questionnaire pour les parents:
https://docs.google.com/forms/u/0/d/11i ... Uh1oc/edit

Répondre