Hypothèse

(option D)
Répondre
sabine
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 57
Enregistré le : 14 avr. 2006 09:39

Hypothèse

Message par sabine » 09 oct. 2011 08:44

Lulu est un grand garçon volumineux âgé de 12 ans. Il est scolarisé à temps partiel dans ma classe et soigné en hôpital de jour pour des troubles sévères de la personnalité. Il me fait souvent mal : pince, frappe. Il dit quelques mots, crie beaucoup...

Il a toujours dans les mains un morceau de pâte à modeler, ou un caillou, ou un morceau de bois. La pâte est modelée en forme de pénis et de testicules, le caillou est mordu, le bois est grignoté, effiloché.
Lorsqu'il n'a pas l'un de ces objets, il se déplace pour toucher un coin de table, le coude ou la gorge ou le bras de l'adulte.
Depuis 3 séances, nous allons à la piscine avec une classe de l'école. Progrès spectaculaires : alors qu'il ne mettait que les mollets dans l'eau, il s'immerge désormais jusqu'au cou, rebondit, accepte d'être éclaboussé, de flotter quelques secondes.

Le tactile semble être sa modalité favorite. Un axe se dessine aujourd'hui pour moi : élargir ses modalités d'exploration sensorielle, en combinant le tactile à d'autres sens.
Des idées : lui donner un objet qui sent (des feuilles de menthe, bâton de vanille...), un qui a un goût particulier (épices), un qui montre (miroir, kaléidoscope), un qui sonne (clochettes...).

Qu'en pensez-vous ? Ça se tient ? Ou pas ? L'idée de la combinaison entre 2 canaux risque-t-elle de faire obstacle au lieu d'aider ?

cordialement
sabine

akila m
Animateur
Animateur
Messages : 161
Enregistré le : 19 mars 2006 21:19
Localisation : yvelines

Re: hypothèse

Message par akila m » 09 oct. 2011 20:55

Merci pour ce garçon de l'accueillir ainsi dans votre clis à l'école sans poser l' incontournable : a-t-il sa place à l'école ? (car il n'est pas disponible pour les apprentissages et il a besoin de plus de soin etc...). Vous cherchez tout simplement à lui donner un bien être
qui le conduirait vers une connaissance du monde proche de lui.

akila

Répondre