CLIS à 13 élèves ?

(option D)
roberto
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 34
Enregistré le : 16 oct. 2009 16:46

Re: CLIS à 13 élèves ?

Message par roberto » 19 oct. 2009 15:34

Moi aussi, j'ai subi les amicales pressions de mon IEN pour que j'accepte un treizième élève, qui se sont rapidement transformées après mon refus en entreprise de culpabilisation : "Cet enfant a besoin qu'on fasse quelque chose pour lui, il est en souffrance..." et le conseiller pédagogique ash qui dit que c'est pas si grave, que lui-même en CLIS il en a eu jusqu'à 14 (sic)
Non, sans moi. Je refuse de vouloir être "super D man".

Résister.

Courage.

manue01
Visiteur
Visiteur
Messages : 1
Enregistré le : 17 févr. 2015 12:26

Re: CLIS à 13 élèves ?

Message par manue01 » 18 févr. 2015 10:46

Boujour,
Nouvelle inscrite sur ce forum, je réagis tout de suite au sujet des effectifs car depuis cette année scolaire j'ai 14 élèves dans mon dispo ! Eh oui vous lisez bien et l'ien-ash est en accord, partant du principe que je ne les ai jamais en même temps (c'est beau de rêver ! Même si les collègues jouent sans souci la carte de l'inclusion !) faisant fi bien entendu du boulot en amont et en aval !! Précision : le texte référent joue le flou volontaire sur ce sujet et ça ne devrait pas être mieux sur le nouveau texte qui ne devrait pas tarder à venir ! Moralité : à quel effectif va-t-on arrêter, au nom de problèmes de place et autres ????

Manue (enseignante clis 1)

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: CLIS à 13 élèves ?

Message par Pascal Ourghanlian » 23 févr. 2015 20:16

La transformation des CLIS en ULIS 1er degré est en cours. L'une des questions à se poser maintenant n'est-elle pas : comment penser le dispositif de telle sorte qu'il puisse, selon les besoins, favoriser une inclusion de qualité travaillée en amont avec les enseignants des classes ordinaires et/ou permettre une "base arrière" sécure pour les plus fragiles psychiquement (pour le dire vite, ceux qui ne s'inscrivent pas comme sujet) ?
Désolé, le véritable enjeu maintenant est celui-ci, pas de défendre (on peut le regretter, mais les syndicats les premiers ont été peu mobilisés sur cette question) la notion de "classe fermée" à plein temps, à 12 ou à 13...
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

Répondre