À la place du samedi ?

(option D)
pinson
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 38
Enregistré le : 21 août 2008 16:28

Re: À la place du samedi ?

Message par pinson » 24 sept. 2008 16:59

Pour information et compléter mon message précédent, voici :
=> d'une part un article du café pédagogique concernant les faits évoqués ci-dessus http://www.cafepedagogique.net/lexpress ... ziane.aspx
=> d'autre part le lien pour la pétition concernant Sami Benmeziane, notre collègue interpellé http://44.snuipp.fr/spip.php?article775
Je ne sais pas si ces informations ont lieu d'être sur ce forum. Je m'en remets aux administrateurs qui retireront ce message s'ils l'estime hors propos.
Merci

Daniel Calin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 944
Enregistré le : 15 sept. 2004 09:03
Localisation : Retraité, ex-chargé d'enseignement à l'IUFM de Paris
Contact :

Re: À la place du samedi ?

Message par Daniel Calin » 25 sept. 2008 10:33

Bien sûr que ce message a sa place sur ce forum, puisqu'il s'agit de défendre les aides spécialisées qui en sont une composante essentielle !

J'ai signé cette pétition et j'appelle tous ses utilisateurs et visiteurs à le faire.
Cordialement,
Daniel Calin

AVD
Animateur
Animateur
Messages : 112
Enregistré le : 05 févr. 2006 12:48

Message par AVD » 25 sept. 2008 11:26

Je viens de signer en ligne, mais il me semble l'avoir déjà fait sur papier courant juin.
Je suis tout à fait d'accord avec vous, Riri, car nous avons eu le même sentiment ici. Excepté concernant la nuit des écoles, où la mobilisation a été forte et le lien a pu se faire entre les différents départements. Mais pour toutes les autres actions au sein de notre département, nous étions très peu, trop peu. Comme si les gens ne se sentaient pas concernés (parents, enseignants...). Ceci étant, un collectif s'est mis en place, qui continue à se mobiliser et à envisager des actions, des rencontres, des débats afin d'informer les gens et de les sensibiliser aux changements qui sont en train de s'opérer et d'évaluer leur bien fondé, ensemble.
La conclusion de tout ce qui s'est passé jusqu'à présent, c'est que l'on manque d'unité, non ? De cohésion ? Et ça n'est pas anodin, à mon sens.

Est-ce la peine d'aborder le fait que les futurs enseignants du primaire vont maintenant devoir étudier jusqu'à l'obtention de leur master 2 ?
Parce qu'il y en a des choses qui passent tranquillement, en ce moment. Et beaucoup plus que l'on ne croit, si on les considère dans leur ensemble. Car prises isolément, ça peut paraître des détails. Mais si on élargit un peu, on se rend très vite compte que c'est tout le système qui est visé et que bientôt, nous n'aurons plus que nos pauvres yeux pour pleurer (sans lunettes, car trop chères) !

riri
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 54
Enregistré le : 16 sept. 2007 16:53
Localisation : france

Re:

Message par riri » 01 oct. 2008 10:28

AVD a écrit :La conclusion de tout ce qui s'est passé jusqu'à présent, c'est que l'on manque d'unité, non ? De cohésion ? Et ça n'est pas anodin, à mon sens.
Bien sûr que le manque d'unité est flagrant... C'est déjà ce qu'il faudrait : créer une unité.
A force de bougonner chacun dans son coin, on en est là aujourd'hui : flou total sur nos horaires, "bidouillage" d'une circonscription à l'autre au "bon vouloir" de l'inspecteur, menace de disparition des RASED etc...

Et les élèves dans tout ça ???
AVD a écrit :que bientôt, nous n'aurons plus que nos pauvres yeux pour pleurer (sans lunettes, car trop chères) !
Moi je "pleure" déjà là en préparant des "cours de soutien" de 30 minutes pour 2 enfants en début de semaine et trois en fin de semaine...
Enfants que je ne connais pas encore vraiment et qui préféreraient être en train de jouer dehors ou de manger que d'être là de 11h30 à midi surtout que pour eux et pour leurs parents je ne suis "que" la maîtresse de l'école des enfants de clis...! Tout un travail en perspective là aussi.

Donc ça me fait 26 heures élèves par semaine + les animations péda (que l'on m'impose encore hors "animations spécialisées" vu que je ne serai titulaire du capash qu'en décembre...) + les conseils d'école (3 minimum mais on en a déjà eu un extraordinaire imposé pour la validation du projet d'école en septembre) + les conseils de cycles (le 2 et le 3 pour moi car mes élèves sont intégrés sur ces deux cycles) + conseils des maitres pour le projet d'école et autre.

On va y ajouter au minimum 24 équipes éducatives (12 fois 2 équipes), les concertations diverses (réunions, entretiens, invitations aux synthèses) et variées (je travaille avec douze familles, deux sessad, deux cmpp (avec différents partenaires), trois orthophonistes libérales, une psychomot libérale, une ergothérapeute, la psy scolaire, l'enseignante référente, une orthoptiste, l'hôpital de jour, une assistante sociale et une éducatrice et un IME).
On va y ajouter les déplacements à la mairie, à l'ia, etc pour récupérer des créneaux de sport (la clis n'est pas prioritaire), des dossiers, du matériel informatique, pour avoir (un jour peut-être) une avs co dont on a besoin pour intégrer deux enfants en cm (l'intégration est prévue sur leur pps avec accompagnement...) ou pour se rendre chez les correspondants ou simplement au gymnase...

Je vais demander des heures sup moi :lol: je pourrai me payer les lunettes :P

:wink:
"Biens placés bien choisis quelques mots font une poésie... Les mots il suffit qu'on les aime pour écrire un poème" (Queneau)

niouchkara
Visiteur
Visiteur
Messages : 9
Enregistré le : 01 oct. 2008 19:02
Localisation : Ongles (04) école à Forcalquier (04)

Re: À la place du samedi ?

Message par niouchkara » 01 oct. 2008 19:35

Bonjour,

Je suis enseignante en CLIS dans les Alpes de Haute Provence (04).

En tant qu’enseignante de CLIS, j’ai demandé si je devais faire les 2 heures d’aide personnalisée ou si elles étaient considérées comme des heures de concertation (au même titre que les enseignants d’UPI). Il m’a été répondu par la conseillère pédagogique ASH, que notre Inspecteur chargé de l’ASH sur le 04, avait décidé que nous devions faire ces 2 heures auprès des autres élèves de l’école, les élèves scolarisés en CLIS ne relevant pas du dispositif. Seuls les enseignants en formation sont dispensés de ces 2 heures. Il tient ce discours, visiblement en accord avec l'Inspecteur d'Académie.

Il semblerait que dans les Bouches du Rhône, l’Inspecteur d’Académie ait sorti une circulaire disant que les enseignants de CLIS étaient dispensés de ces 2 heures, au titre de la concertation avec les partenaires (ce qu’avaient demandé certains syndicats), s'ils le souhaitaient (ils ont le choix).

Qui décide quoi ? N’y a-t-il pas d’harmonisation Académique, ou même nationale ?


Au jour d’aujourd’hui, je suis impliquée dans le dispositif et ai un groupe d’élèves de mes collègues. Cependant, il me semblerait légitime que ces 2 heures nous soient accordées pour la concertation que nous faisons, nous enseignants de CLIS. Parce que concrètement, nous les faisons… et pas du tout pour me défiler vis-à-vis de mes collègues…
De plus, lorsqu'on est option D, on a des heures dégagées en IME, en UPI. Lorsqu'on est option E ou G, on a 2 heures de concertation. Pourquoi serions-nous considérés comme des enseignants spécialisés sans temps de concertation? Personnellement, je passe mon temps à rencontrer ou téléphoner aux orthophonistes, psychologues, éducateurs, aide sociale etc, sans compter l'enseignante référente et les parents, ainsi que les temps de coordination avec les enseignants intégrant des élèves de la CLIS.
Sur mon département, nous ne sommes que 7 CLIS, dont seulement 3 enseignants spécialisés, les autres n'ayant pas demandé le poste ou bien étant en formation (et donc évalué par l'Inspecteur en fin d'année pour leur diplôme). Donc, difficile d'opérer un mouvement de groupe.

N'y a-t-il pas moyen, au niveau national, ou académique, je ne sais pas, de faire entendre nos arguments?

J’aimerais savoir ce que vous en pensez et ce qu’il en est de votre côté.

sabine
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 57
Enregistré le : 14 avr. 2006 09:39

Re: À la place du samedi ?

Message par sabine » 02 oct. 2008 07:08

Comment créer cette unité, ce "collectif" ? Aucun syndicat ne s'en saisit, c'est donc à nous de le faire. Concrètement, on fait comment ?
S'organiser en réseaux de plus en plus large ? Circonscription, département... mais on risque d'être prêts quand il n'y aura plus que des cendres !
Comment se fait-il que nous enseignants dans l'ash soyons aussi peu représentés, et soutenus ? :evil: :evil: :evil:

Ma colère est immense...

Cordialement
sabine, en clis 1

AVD
Animateur
Animateur
Messages : 112
Enregistré le : 05 févr. 2006 12:48

Re: À la place du samedi ?

Message par AVD » 02 oct. 2008 17:24

J'ai malheureusement le sentiment que notre statut et nos conditions de travail n'intéressent pas grand monde, à part nous. C'est déjà pas mal, me direz-vous.
Juste pour vous donner un petit exemple : au sein de mon école, il y a deux CLIS : l'une est conventionnée, l'autre pas. L'enseignant de la première bénéficiait des deux heures de synthèse, l'autre pas. Alors que l'effectif de la seconde était deux fois supérieur à celui de la première. Donc sur l'ensemble des enseignants spé de l'école, seul l'enseignant de la CLIS 1 faisait les 26 heures devant ses élèves, mais en plus, il faisait tout le reste hors temps scolaire.
Qui s'est battu pour que tout le monde soit logé à la même enseigne ?
Qui se bat pour les CLIS ?
Pour les RASED, il y a déjà un peu plus de monde, puisque les enseignants ordinaires bénéficient directement de leur aide. Mais les CLIS ?
En outre, et ça a déjà été dit à plusieurs reprises, la prise en charge du handicap est liée à la politique départementale de l'IA dans ce domaine. D'où les nombreuses disparités.
Ceci dit, concernant le service d'un enseignant spécialisé et sa répartition, chacun devrait faire comme son voisin.
Et je ne parle que des enseignants qui sont en poste dans des écoles. Je n'élargis pas aux établissements en tous genres. Parce qu'alors là !

Gryffondor
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 41
Enregistré le : 09 déc. 2007 15:10
Localisation : Carcassonne

Re: À la place du samedi ?

Message par Gryffondor » 11 oct. 2008 11:01

Bonjour

Voici une copie d'un mail que je viens d'envoyer à mon syndicat ...

Bonjour ...

Une petite remontée de ce qui se passe sur le terrain concernant les aides personnalisées pour les enseignants de CLIS.
Lorsqu'en début d'année j'ai posé la question à mon IEN, il ne semblait pas particulièrement favorable au fait que je participe à cette aide mais m'a demandé d'attendre une concertation entre IEN pour décider de ce que nous devions faire...
A la grand messe du 10 Septembre, il nous a donc annoncé qu'une décision "départementale" avait été prise : les enseignants de CLIS devaient participer au dispositif... ( influence de M. *** IEN-ASH ???)
Soit. Je fais donc depuis le 6 Octobre 2 fois 45 mn de soutien auprès d'une seule élève de CP de 17h à 17h45 le mardi et le jeudi...
Hier, par échange de mails avec mon collègue de **** (qui n'a que 4 élèves alors que moi j'accueille prochainement le 12ème ... autre problème sur lequel je ne m'étendrai pas...), j'apprends donc que lui ne participe pas à cette aide personnalisée car, son IEN ne veut pas ("pour éviter la confusion handicap-difficultés scolaires mais surtout c'est du temps (légitime) pour construire tous les projets des élèves !") ...
Cela me laisse perplexe, les projets de mes élèves, jusque là, je les ai construits sur mon temps personnel, le dimanche, et ce n'est pas terminé puisque j'ai accueilli la 11eme cette semaine et que j'attends le 12eme d'ici les vacances... De plus, hier, l'enseignant référent nous a laissé entendre que les ESS devraient se tenir hors temps scolaire ... à raison de 2 à 3 ESS par élève, avec 12 élèves, + l'aide personnalisée, ce n'est plus 108 h que je vais faire à ce rythme mais le double !!!

Autre réflexion : une fermeture de CLIS est envisagée pour l'an prochain... Etant déjà à 12 , vais-je devoir accepter un 13e, un 14e voire un 15e élève comme au bon vieux temps des perfs ???

Voilà, je n'attends pas de solution miracle de votre part mais je souhaitais vous faire part des disparités que vous connaissez sûrement déjà d'ailleurs...

Cordialement

sabine
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 57
Enregistré le : 14 avr. 2006 09:39

Re: À la place du samedi ?

Message par sabine » 07 nov. 2008 20:17

Petit témoignage avant conseil d'école demain :
Je sors d'une réunion un peu éprouvante dans mon école à propos de l'opposition aux heures de soutien (notre conseil d'école est demain).
En résumé, comme personne n'en parlait, j'ai évoqué le mouvement collectif qui existait et la possibilité de voter un motion de gel de ces heures, remplacées par des concertations avec les différents membres de l'équipe, des entretiens/réunions parents/, de la formation... lors du 1er conseil d'école.


En gros, les collègues présents étaient tous d'accord, mais ils ont peur du retrait de salaire annoncé via une circulaire par notre IA. J'ai évoqué le fait que nous serions au travail et sur notre lieu de travail, et que donc aucun retrait de salaire ne pourrait être défendu devant le tribunal administratif, qui n'hésite pas à condamner l'éducation nationale lorsque c'est le droit.

Au final, on a prévu de commencer la mise en place lundi et de rédiger un avenant (demain entre 8h45 et 9h !!!!!!!!!!) qui précise que les horaires et le fonctionnement sont modifiables dans l'année.

J'ai précisé quant à moi que je refuserais de prendre en charge des élèves sans un ordre de mission officiel, puisque sans cela, nous serons les seuls responsables pendant ce temps hors scolaire.

Des conseils, réactions, avis, témoignages... L'isolement me guette :(


sabine toujours en clis

sabine
Utilisateur dynamique
Utilisateur dynamique
Messages : 57
Enregistré le : 14 avr. 2006 09:39

Re: À la place du samedi ?

Message par sabine » 09 déc. 2008 19:30

Quelqu'un sait-il ce que l'on risque en clis si on ne fait pas le soutien ? :?

Louloute
Visiteur
Visiteur
Messages : 1
Enregistré le : 22 janv. 2009 22:43

Re: À la place du samedi ?

Message par Louloute » 22 janv. 2009 23:04

Bonjour,
je découvre seulement aujourd'hui votre forum, à mon grand regret car je me serais sentie moins seule à la rentrée. Je suis enseignante de CLIS, spécialisée depuis 4 ans et comme tout le monde j'ai demandé à rencontrer mon inspectrice à la rentrée afin de savoir si je devais ou non effectuer les heures de soutien. Au cours de l'entretien, après mon argumentation concernant le nombre d'heures que tout enseignant de clis effectue (ESS, ...), elle m'a carrément dit que le travail que je ferrais avec les élèves en difficulté pourrait éviter qu'ils atterrissent un jour dans ma classe !!!! si si je vous jure !! quelle connaissance des textes ! je trouve ça impressionnant ! elle m'a aussi parlé d'une circulaire qui allait paraître... en attendant je fais mes heures ! 30 min tous les midi et donc des ESS de 12H à ...
enfin c'est agréable de voir que je ne suis pas la seule !!!
merci à tous !

enseignante dans l'Eure

Répondre