Un de mes élèves prend plaisir à voir les autres souffrir

(option D)
Répondre
mariecrocus
Visiteur
Visiteur
Messages : 12
Enregistré le : 20 août 2006 12:46

Un de mes élèves prend plaisir à voir les autres souffrir

Message par mariecrocus » 24 nov. 2007 18:41

Bonsoir !
Je vous écris car j’ai besoin d’aide concernant un de mes élèves. S. a 11 ans, il est très instable émotionnellement. Il recherche à attirer sans cesse l’attention de l’adulte et de ses camarades. Il rentre en conflit systématiquement s’il se sent déstabilisé, frustré. La faute sera sans cesse rejetée sur l’autre : impossibilité de se remettre en cause. Il connaît les règles de vie de la classe, de l’école mais peut refuser qu’elles s’appliquent à lui : dans ces moments précis, il n’accepte pas les limites et n’en a pas (« je fais ce que je veux »).
Mais ce n’est pas mon principal problème, en effet, il a un côté « pervers » c'est-à-dire qu’il prend plaisir à voir les autres souffrir. Quand un enfant de la classe est en difficulté, se fait gronder, a un problème, cela lui fait plaisir.
Alors que faire ?
Le punir parce qu’il éprouve du plaisir ?
En parler aux autres enfants de la classe ?
J’en ai parlé à plusieurs reprises à la psy qui a éludé la question… alors merci de votre aide !
Marie

akila m
Animateur
Animateur
Messages : 161
Enregistré le : 19 mars 2006 21:19
Localisation : yvelines

Un de mes élèves prend plaisir à voir les autres souffrir

Message par akila m » 24 nov. 2007 21:45

Ne pensez-vous pas que chaque élève éprouve une certaine joie à voir la maîtresse dont chacun espère la reconnaissance, reprocher, punir les petits camarades rivaux ? Cet enfant a la malchance de ne pas avoir appris à cacher sa satisfaction lorsque l'autre est en échec et qu'il déplaît à l'adulte. Il le fait peut-être consciemment pour vous montrer comme vous avez raison d'être exaspérée par lui. On lui a peut-être tout simplement renvoyé qu'il est mauvais depuis qu'il est petit.
Il m'arrive souvent d'être en difficulté avec des élèves. J'ai fini par apprendre que lorsque j'écris d'un enfant qu'il cherche à attirer mon attention, la meilleure réponse est de la lui donner (mon attention) sans céder sur le respect du cadre et des autres. Ce garçon a certainement un passé difficile d'échec scolaire et d'exaspération d'enseignants ; vous ne parlez pas des côtés positifs, de ce qui l'enthousiasme ou l'émeut. Si j'étais à votre place, je commencerais par lui trouver des situations où il va découvrir que vous pouvez vous émerveiller pour lui ; qu'il devienne un instant un enfant extraordinaire pour vous. et vos problèmes avec lui pourraient s'arranger progressivement.

cordialement M Escudie

mariecrocus
Visiteur
Visiteur
Messages : 12
Enregistré le : 20 août 2006 12:46

Un de mes élèves prend plaisir à voir les autres souffrir

Message par mariecrocus » 25 nov. 2007 09:48

Merci de votre réponse. Ce n’est pas au niveau de l’attention qu’il demande que ça me gêne, ça je gère. Mais c’est le fait qu’il aime voir et faire souffrir les autres.
Par exemple : il y a une petite de 8 ans dans la classe qui se fait embêter par S. pendant la cantine, il la regarde en lui disant « pleure, pleure, pleure » et elle… pleure. Et il ne fait pas cela en ma présence. Quand un enfant n’obtient pas sa ceinture de comportement, il sourit (pour lui-même je pense). Ou encore, quand N. (son meilleur copain) se retrouve à la « table du calme » dans ma classe, S. sourit (pas ostensiblement mais bien parce que ça lui fait plaisir). Peut-être qu’il se rend compte qu’il n’est pas le seul à souffrir ? à ne pas savoir respecter les règles ?
Marie

Daniel Calin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 944
Enregistré le : 15 sept. 2004 09:03
Localisation : Retraité, ex-chargé d'enseignement à l'IUFM de Paris
Contact :

Un de mes élèves prend plaisir à voir les autres souffrir

Message par Daniel Calin » 25 nov. 2007 13:45

Les conseils de M Escudie sont, comme d'habitude, fort pertinents, mais j'ai quand même l'impression que cet enfant est en grand risque de pathologisation (sur un mode pervers ou psychopathique) très inquiétant pour son avenir... et celui de ceux qu'il croisera dans la vie. Que la psychologue ait "éludé" votre questionnement pose sérieusement problème à mes yeux. Ceci dit, c'est assez banal : ce sont exactement les problèmes qui font fuir tout le monde, tant ils prennent à contre-pied l'espèce de romantisme cul-cul qui nous sert d'idéologie dominante (tout du moins un de ses versants, l'autre étant la sauvagerie concurrentielle débridée). Insistez - et, en attendant, suivez les conseils de M Escudie...
Cordialement,
Daniel Calin

Répondre