Journée de solidarité et pré-rentrée en IMPro

Ou établissements de même type : IMPro, etc. (option D)
Répondre
lilininon
Visiteur
Visiteur
Messages : 10
Enregistré le : 22 nov. 2009 20:11

Journée de solidarité et pré-rentrée en IMPro

Message par lilininon » 12 mai 2012 19:08

Bonjour,

je suis enseignante en IMPro (jeunes accueillis à partir de 12 ans) et cela fait plusieurs années que la rentrée scolaire a lieu environ 7 à 10 jours avant la rentrée Éducation nationale. Durant ses premiers jours, nous avons environ 8 heures de réunionsen équipe et le reste du temps en "prise en charge" des jeunes. Toutes ces heures devraient être rémunérées par l'établissement puisqu'elles sont "en dehors" des heures éducation nationale.
Or l'année dernière, nous avons eu la surprise de nous voir retiré de notre salaire (heures supplémentaires réglées par l'IME) 6 heures pour la journée de solidarité et 12 heures de pré-rentrée.
Afin de préparer au mieux cette nouvelle rentrée, j'aimerais avoir des réponses à plusieurs questions (que l'administration est incapable à ce jour de me fournir) :

- Est-ce à l'établissement de retirer les 6h de journée solidarité ? Si non, ne sont-elles pas déjà annualisées dans notre salaire Éducation Nationale ? Sur quels textes législatifs puis-je m'appuyer ?
- En tant que professeur des Écoles nommé dans un IMPro (jeunes ayant l'âge de collégiens), suis-je soumise à 6h ou à 12h de pré-rentrée (soit 1 ou 2 journées) ? De même, sur quels textes législatifs puis-je m'appuyer ?

merci d'avance pour vos réponses.

Aurélie B.

clairbt
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 27
Enregistré le : 07 févr. 2012 20:52

Re: Journée de solidarité et pré-rentrée en IMPro

Message par clairbt » 12 mai 2012 23:41

Les enseignants du premier degré, dont nous faisons partie, doivent faire une journée de pré-rentrée (rémunérée par l'EN).
Nous devons aussi une journée "de solidarité". Le directeur de l'établissement médico social choisit la date à laquelle nous la faisons en fonction de ses jours d'ouverture (si c'est le 15 août, tu dois pouvoir demander l'arbitrage de ton IEN bien sûr !), mais ne la rémunère pas en sus. toutefois, une journée d'enseignant ne fait en aucun cas 12 heures ! 6 heures me semblent plus raisonnables...
La circulaire 82-507 et 45 du 4 novembre 1982 précise que des heures supplémentaires au delà des 24 heures hebdomadaires (et des heures de coordination et de synthèse) peuvent être rémunérées par l'établissement dans la limite de 6h30 par semaine et par personne. Elles doivent être discutées entre l'IA et l'établissement et stipulées dans la convention, l'IA doit donner son accord. L'enseignant concerné doit être informés de leur existences lors de la publication du poste au mouvement (le poste comporte alors des "sujétions particulières"). /voir circulaire 78-189 et 34 AS du 8 juin 1978

Je trouve que vous en faites vraiment beaucoup ! Combien d'heures de présence /élèves hebdomadaire faites vous ?
Pour info : Avec un certain nombre de collègues, nous bataillons au niveau syndical pour réclamer de faire 21 heures hebdo de présence /élèves, comme nos collègues d'ULIS, puisque nous avons comme eux des élèves qui seraient dans le second degré s'ils étaient dans le milieu ordinaire. Nos charges de travail se sont considérablement alourdies ces dernières années. Nos groupes classes accueillent des élèves très différents et avec des difficultés lourdes (déficience légère avec troubles associés, souvent des troubles psychologiques graves voire psychiatriques, déficience moyenne, jeunes non déficients qui ont un grand retard scolaire au regard de la norme et ne trouvent plus leur place en ITEP. Je ne sais pas si nous aurons un jour gain de cause, mais je crois qu'on peut le demander sans honte.

lilininon
Visiteur
Visiteur
Messages : 10
Enregistré le : 22 nov. 2009 20:11

Re: Journée de solidarité et pré-rentrée en IMPro

Message par lilininon » 13 mai 2012 12:17

Bonjour,

Merci pour cette réponse. En effet, concernant les 12h cela correspond en fait à 2 journées de pré-rentrée. Le directeur estime que, ayant des élèves en âge de collégiens, nous devons faire comme les collègues du 2nd degré, soit 2 journées. Nous sommes, entre autres, en conflit avec lui sur cette question et soutenons que, étant des enseignants du 1er degré, nous ne devons qu'1 seule journée. De plus, il nous compte ces 2 journées sur des heures où nous sommes en classe avec nos élèves !!!! On marche sur la tête !!!

Concernant les 24h+2h, nous connaissons la question par cœur puisque nous avons été jusqu'au tribunal administratif pour avoir gain de cause. L’éducation nationale a finalement dû nous payer les heures de coordination et de synthèse (ce qu’elle ne faisait plus depuis 2 ans !!!!). Les heures au-delà des 24+2 devant être rémunérées par l'établissement ne le sont pas toujours, c'est pourquoi, après des mois de conflit, nous entamerons prochainement une nouvelle action en justice contre la direction de l'IME...

Cordialement.

Aurélie B.

clairbt
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 27
Enregistré le : 07 févr. 2012 20:52

Re: Journée de solidarité et pré-rentrée en IMPro

Message par clairbt » 13 mai 2012 22:32

Vous êtes très courageux !
Peux-tu me dire quel tribunal vous a donné satisfaction ? Il semble que certains collègues d'autres académies n'aient pas eu gain de cause...

Je ne crois pas que les enseignants du second degré doivent faire deux jours de pré-rentrée, ce n'est pas le cas dans notre académie en tout cas.

Bon courage.

zabenig
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 15
Enregistré le : 09 juin 2010 12:28

Re: Journée de solidarité et pré-rentrée en IMPro

Message par zabenig » 20 juin 2012 16:32

bonjour !!

À l'IMPro où je bosse nous faisons notre journée de pré-rentrée le 27 août ... et ne revenons que le 3 septembre, journée de pré-rentrée éducation nationale... Le 3 nous prenons les jeunes en charge, mais c'est effectivement pour rattraper le lundi de Pentecôte...

Quant aux heures de coordination, en écrivant au ministre, recteur, inspecteur, nous n'avons rien obtenu... et donc depuis ans, nous ne sommes plus payés... Je précise que je suis en Haute-Savoie... À suivre... (il y a une discussion sur ce sujet dans ce forum).

Cordialement

isabelle

Répondre