Recrutement en IME (privé, public) sans le concours ?

Ou établissements de même type : IMPro, etc. (option D)
Répondre
piimm
Visiteur
Visiteur
Messages : 2
Enregistré le : 08 févr. 2010 15:18

Recrutement en IME (privé, public) sans le concours ?

Message par piimm » 08 févr. 2010 15:40

Bonjour,
j'ai 24 ans, j'ai lâché mes études pendant un an pour bosser dans une asso, et je suis actuellement en prépa iufm pour le concours de professeur des écoles (que je tente cette année pour la deuxième fois !). je m'interroge sur le recrutement par rapport aux enseignants dans le secteur du handicap. Je sais que les iufm (qui sont amenés à disparaître !) dispensent une formation spécifique une fois le concours obtenu et je sais aussi que si l'on a le concours, on peut être amené à travailler auprès de ce public sans formation spécifique s'il y a des postes vacants.
mais est-il possible de prétendre à des remplacements si jamais je n'ai pas mon concours cette année ? J'ai déjà un peu d'expérience auprès de ce public.
Et je voulais savoir si vous pouviez m'éclairer sur la différence entre ime "public" et ime "privé", est-ce uniquement par rapport aux fonds et subventions, ou y a-t-il une différence par rapport au recrutement des professionnels ??
merci de m'éclairer sur ces points. piim.

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Re: recrutement en IME (privé, public) sans le concours ?

Message par Pascal Ourghanlian » 08 févr. 2010 17:44

Je ne connais pas d'IME "public".
Tous, me semble-t-il, sont pris en charge par des assoc' supports, soit des grosses (UNAPEI, etc.), soit des spécifiques à tel IME. Qui reçoivent un financement essentiellement public, certes, mais restent des établissements privés (agrément DDASS).
Ce qui existe, ce sont des établissements (privés, donc) avec des enseignants Éducation nationale mis à disposition - de moins en moins, cependant.
En IME, option D du CAPA-SH, donc des PE ayant eu le concours puis ayant eu la certification. Souvent des sortants d'IUFM sans certification.
Pour des remplacements sur des postes non pourvus, ça doit être rare, puisque l'ÉN doit y pourvoir.
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

biscotte
Utilisateur régulier
Utilisateur régulier
Messages : 28
Enregistré le : 12 oct. 2009 19:34

Re: recrutement en IME (privé, public) sans le concours??

Message par biscotte » 08 févr. 2010 19:24

Les deux associations qui relèvent du "privé" que je connais sont sous contrat simple avec l'éducation nationale. Le contrat qui lie l'enseignant salarié à l'employeur est de droit privé. L'enseignant est rémunéré par l'IA et est soumis au contrôle de l'IA du point de vue pédagogique. Il est également sous l'autorité du directeur de l'établissement.
Les postes n'apparaissent pas au mouvement, le recrutement se fait par appel à candidature dans les revues spécialisées, l'ANPE, ou le bouche à oreille ou encore par candidature spontanée. Peu de candidats se proposant, il arrive fréquemment que les asso. recrutent au niveau licence, sans diplôme d'enseignant. Il s'agit alors de CDD pour remplacements, rémunérés au premier échelon. C'est ainsi que j'ai débuté ma carrière d'instit en spécialisé. Au terme de 3 années, il est possible de passer le concours interne, de valider le professorat des écoles. Ensuite, il est possible de suivre la formation du CAPA SH.
L'enseignant relève alors du statut de l'enseignement privé. Certains originaires du public, (donc avec un CAP d'instit) sont sortis du public provisoirement (je ne sais précisément sous quel statut).

Une petite précision, je connais l'existence d'un IME public sans pouvoir en dire davantage.
Donc M... pour le concours et bonne continuation.

piimm
Visiteur
Visiteur
Messages : 2
Enregistré le : 08 févr. 2010 15:18

Re: recrutement en IME (privé, public) sans le concours??

Message par piimm » 09 févr. 2010 13:29

merci à vous deux pour ces éclaircissements !
j'espère néanmoins réussir bien évidemment le concours cette année et prétendre à un poste en ime "dans les conditions normales".
bonne continuation.

Télou06
Visiteur
Visiteur
Messages : 1
Enregistré le : 14 févr. 2011 16:45

Re: Recrutement en IME (privé, public) sans le concours??

Message par Télou06 » 14 févr. 2011 16:50

Bonjour,
Je travaille dans les écoles depuis 4ans en tant qu'avs-i et j'ai envie de me tourner vers les métiers du handicap après avoir échoué de peu à l'oral CRPE (et vu que j'ai pas de master, je ne peux pas le repasser :? )
Je voulais savoir si quelqu'un savait si des instituts type IME, maison d'éducation, etc... recrutaient des "non diplômés mais expérimentés et motivés" ??
D'avance merci pour vos réponses !!!

Sophonisbe
Visiteur
Visiteur
Messages : 4
Enregistré le : 28 nov. 2016 15:23

Re: Recrutement en IME (privé, public) sans le concours ?

Message par Sophonisbe » 30 nov. 2016 13:45

Bonjour,
Je me permet de faire remonter ce topic, car la personne qui a écrit ce sujet, vient d'évoquer mon statut et précisait de façon très claire le mode de recrutement des enseignants en IME dans des établissements sous contrat simple. En effet, l'association est bien l'employeur de l'enseignant et doit lui fournir un contrat de travail, procéder aux cotisations employeurs même si tous les ans nous signons un pv d'installation pour être payé et que nous avons une autorisation d'enseigner par l'académie.
Je voulais vous exposer mon problème et avoir des conseils avisés car je suis en conflit avec mon employeur précisément sur mon statut et celui-ci affirme que c'est l'éducation nationale.
J'ai donc décidé de l'attaquer aux prud'hommes car je n'avais pas de contrat de travail, ni cotisations chômage de l'employeur, qui refusait aussi de me donner des attestations de salaire. Textes de lois à l'appui et preuve du contrat simple fourni par l'association aux conseillers des prud'hommes, j'ai tout de même perdu et l'association n'a pas été reconnu comme employeur. :x
Je continu de me battre et l'affaire va être porté en cours d'appel. Je précise également que le rectorat nous soutien, je ne suis pas seule dans ce combat et affirme bien que l'employeur est l'association. Ce qui est plus incompréhensible, c'est que les conseillers prud'homaux ont jugé que les fiches de paye et les pv d'installation, plus les autorisations d'enseigner prouvaient la qualité d'employeur de l'EN. :twisted:
Voila j'aimerais avoir vos avis, des textes de loi supplémentaires, etc....
Cette situation concerne beaucoup de personnes je pense et il est important d'informer les gens sur leur droit car les associations profitent beaucoup de nous et nous jette quand on dérange.

Répondre