Demande d'infos pour les parents d'élèves

Questions générales sur les formations à l'enseignement spécialisé.
Répondre
shf
Visiteur
Visiteur
Messages : 2
Enregistré le : 23 nov. 2006 09:40

Demande d'infos pour les parents d'élèves

Message par shf » 24 nov. 2006 09:23

Bonjour,
Je m'adresse à vous en tant que représentante des parents d'élèves dans une école de Vincennes (94). Les enseignants du RASED et de l'école nous ont interpellés au premier conseil d'école sur 1) leurs conditions de travail : manque de personnel (en particulier plus de médecin scolaire) ; 2) le changement d'affectation des ressources en personnel avec la création des Maisons du handicap. Il leur semble que le RASED se voit déposséder de personnel (secrétaires de CCPE) et qu'une partie de la détection et de la prise en charge des enfants en difficultés est ou va être reportée sur les enseignants.
Qu'en est-il de votre point de vue dans les textes législatifs et dans la réalité ?
Merci pour des infos qui me permettront d'informer les parents via notre journal trimestriel.
Sarah Haïlé-Fida

Daniel Calin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 944
Enregistré le : 15 sept. 2004 09:03
Localisation : Retraité, ex-chargé d'enseignement à l'IUFM de Paris
Contact :

Message par Daniel Calin » 20 déc. 2006 20:16

Ce message m'a laissé suffisamment songeur pour que je tarde à y répondre. Les plaintes des enseignants de votre RASED ne me semblent que partiellement justifiées.

1/ Le médecin scolaire ne fait pas partie du RASED. Son absence pose évidemment problème, mais à l'ensemble de l'école, et pas spécialement aux membres du RASED, qui n'ont évidemment à travailler ni sur prescription médicale ni sous contrôle médical. Il ne manquerait plus que ça !!!

2/ Les CCPE ayant disparu, comme les CDES, au profit de la Maison Départementale des Personnes Handicapées, les secrétaires de CCPE ont effectivement disparu. Mais :
- les secrétaires de CCPE n'ont jamais, en rien, fait partie des RASED.
- le travail des RASED est l'aide aux élèves en difficulté, le travail des CCPE était l'orientation des élèves handicapés, donc, pour l'essentiel, deux fonctions différentes, et deux publics différents.
- le suivi "administratif" de la scolarisation des élèves handicapés est maintenant assuré par des enseignants référents. Même si leurs fonctions sont différentes de celles des secrétaires de CCPE, vues les différences profondes entre les deux systèmes de gestion de la scolarisation des élèves handicapés, il faut quand même souligner qu'il y a au moins autant de postes d'enseignants référents qu'il n'y avait de postes de secrétaires de CCPE.

3/ L'affirmation selon laquelle "la détection et de la prise en charge des enfants en difficultés est ou va être reportée sur les enseignants" est encore plus surprenante. Cette détection a toujours fait partie, et c'est bien normal, du travail de base des enseignants. La prise en charge de ces difficultés relevait et relève toujours, d'abord de l'enseignant de la classe, ensuite du RASED, en dernier recours à des structures ou personnes extérieures à l'école. S'il y a changement en ce domaine, c'est l'apparition des PPRE qui ouvre aux écoles la possibilité de s'appuyer sur des associations extérieures à l'école, ou des dispositifs financés par les collectivités territoriales. Difficile de dire actuellement ce que ça donnera, mais au pire ça ne changera rien, au mieux cela donnera aux écoles de nouveaux moyens.

J'ai l'impression que ces enseignants ont exprimé un malaise, très général et très palpable parmi les enseignants, mais en lui assignant des "causes" à tort et à travers. Les vraies raisons de se sentir très mal dans sa peau d'enseignant ne manquent pourtant pas :
- attaques incessantes et aberrantes du ministre et de lobbies ultra-réactionnaires contre les pratiques pédagogiques des enseignants, constamment relayés par les médias ;
- mise en place chaotique de la loi sur le handicap ;
- disparition de tout pouvoir des enseignants sur la scolarisation des élèves handicapés ;
- mise en place laborieuse et confuse des PPRE ;
- suppression de postes alors que la remontée de la natalité française se fait déjà fortement sentir dans les écoles maternelles ;
- perspectives très inquiétantes dans le domaine des retraites ;
- attaques violentes des principaux présidentiables, les pires étant venues de la désormais officielle candidate socialiste, alors que les professeurs des écoles ont une très forte tradition de vote à gauche...
Cordialement,
Daniel Calin

shf
Visiteur
Visiteur
Messages : 2
Enregistré le : 23 nov. 2006 09:40

Message par shf » 20 déc. 2006 20:34

Merci de votre réponse.
J'ai entre temps rencontré les enseignants du RASED pour essayer de mieux comprendre leur questionnement et j'en suis arrivée à la même conclusion que vous : ils expriment un malaise dont on peut comprendre les raisons (celles que vous donnez et d'autres probablement : attitude agressive de certains parents, etc.) mais qu'ils attribuent à des causes qu'eux-mêmes ne parviennent pas à cerner.
Néanmoins, ils m'ont réaffirmé le rôle du médecin scolaire dans les équipes éducatives et la détection de certaines difficultés (troubles du langage...). Ils m'ont également précisé le rôle des secrétaires de CCPE dans l'orientation des élèves en difficultés et comme lien entre les parents et l'académie.
C'est finalement plutôt le flottement induit par la mise en place de la loi Handicap qui justifiait leur démarche.
Cordialement,
Sarah Haïlé-Fida

Répondre