Rôle exact du maître G ? Pédagogique ou psychologigue ?

Questions spécifiques concernant les formations à l'option G (rééducation).
Répondre
girl

Rôle exact du maître G ? Pédagogique ou psychologigue ?

Message par girl » 29 juil. 2005 08:56

Bonjour,

Je suis actuellement étudiante en licence. Étant très intéressée par l'aide aux élèves en difficultés, j'aimerais devenir maître G.

Malgré tout ce qui a été dit sur ce forum ainsi que de nombreuses recherches, de nombreuses questions me restent sans réponses :cry:

Des questions sur le rôle EXACT du maître G ? :shock:
Sa grande différence avec le maître E ? :? :?

Est-ce que son rôle est plus pédagogique ou psychologigue ? :?
ETC..............

Merci de m'apporter le plus de réponses claires et précises possible ! :D

Pascal Ourghanlian
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 1398
Enregistré le : 16 sept. 2004 19:24
Contact :

Message par Pascal Ourghanlian » 29 juil. 2005 10:25

Bonjour,

Les collègues G ne vont pas tarder à vous répondre (s'ils ne sont pas en vacances...).
Mais un début de réponse à votre question se trouve dans le titre de la thèse de Jeannine Duval-Héraudet, La rééducation à l'école : un temps entre-deux pour se (re)trouver que vous trouverez in extenso (attention ! 800 pages...) à l'adresse suivante : http://demeter.univ-lyon2.fr:8080/sdx/t ... duval&dn=1

En tout état de cause, avant de devenir "enseignante spécialisée chargée des aides à dominante rééducative", il vous faut devenir enseignante, puis devenir spécialisée en passant le CAPA-SH option G, sachant que l'on ne peut pas "faire fonction" sur un poste G vacant (qui bascule, si non pourvu, en "faisant fonction E").

Bonne lecture !
Cordialement,
Pascal Ourghanlian

Daniel Calin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 934
Enregistré le : 15 sept. 2004 09:03
Localisation : Retraité, ex-chargé d'enseignement à l'IUFM de Paris
Contact :

Message par Daniel Calin » 04 août 2005 10:09

Pour compléter la réponse de Pascal :

1/ Si vous ne souhaitez pas attendre 25 ou 30 ans pour obtenir une formation G, vous aurez intérêt, après être devenue professeur des écoles, à faire une première spécialisation, et à exercer dans cette première spécialisation. Personnellement, je vous conseillerais l'option D ou l'option F, histoire de vous coltiner avec "le bois dur" des difficultés scolaires et mentales. D'abord parce que cela vous sera grandement utile pour vous préparer "personnellement" à la rééducation. Ensuite parce que cela vous donnera des points aux barêmes qui servent à trier les nombreux candidats à l'option G du CAPA-SH. Même avec cela, vous devrez patienter des années, parce que ces barêmes stupides font une large place à l'ancienneté, même dans l'enseignement le plus "ordinaire". Seule solution pour accélérer la manœuvre : passer le CAPA-SH en candidate libre. Pas évident, mais possible.

2/ Le rôle des maîtres G est évidemment plutôt psychologique, et celui des maîtres E plutôt pédagogique. Ne pas trop se faire d'illusions sur la pertinence de cette distinction : à mes yeux, même l'enseignement en classe ordinaire est au fond "plutôt psychologique" !

3/ Je dirais même pour ma part, mais il ne faut pas le dire, que le rôle du maître G relève d'une forme de psychothérapie. Voir mon texte Le travail psychique en rééducation. Mais surtout ne le répétez à personne !
Cordialement,
Daniel Calin

patrick
Animateur
Animateur
Messages : 166
Enregistré le : 25 mai 2005 22:41

Message par patrick » 08 août 2005 16:04

Il me semble souhaitable pour aider un enfant à retrouver du désir d'école d'être soi-même "porteur d'école". Si l'enfant ne trouve pas en vous cette intime conviction, il lui sera difficile de s'étayer sur cette aide.
C'est pour cette raison je pense que l'on vous suggère un passage par l'école et aussi par l'AIS pour reconnaître la souffrance scolaire que beaucoup d'enseignants nient.
Maintenant, il est vrai que certains traversent leur carrière sans jamais avoir vraiment ressenti ces sentiments et que d'autres, par tradition familiale ou par expérience positive d'écolier ou autres, les ont "naturellement" !!
Une fois de plus dans ces métiers il est question d'engagement personnel aussi et sur ce chemin nous ne pouvons guère vous aider ici.
Maintenant ma réponse corporatiste serait d'interdire les candidats libres mais je ne suis pas ministre.

Daniel Calin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 934
Enregistré le : 15 sept. 2004 09:03
Localisation : Retraité, ex-chargé d'enseignement à l'IUFM de Paris
Contact :

Message par Daniel Calin » 09 août 2005 17:34

Patrick a écrit :Maintenant ma réponse corporatiste serait d'interdire les candidats libres mais je ne suis pas ministre.
Sur le fond, je suis bien d'accord avec Patrick. Et même plus : c'est la possibilité d'un accès direct aux métiers de la rééducation, sans être passé préalablement dans les autres métiers de l'enseignement spécialisé, instaurée par le CAPSAIS "option G", qui me semble avoir signé le commencement de la fin de ce(s) métier(s)...

Ceci étant posé, dans les conditions actuelles, je préfère un(e) jeune professionnel(le) motivé(e) à un(e) enseignant(e) en fin de carrière fatigué(e) de faire classe...

Ceci encore plus quand ce(tte) jeune professionnel(le) a une formation en psycho : je ne sais pas si c'est le cas de "girl", mais je sais que certain(e)s jeunes diplômé(e)s en psycho clinique ne choisissent le professorat des écoles que pour aller vers la rééducation.
Cordialement,
Daniel Calin

Répondre