Départ en formation G

Questions spécifiques concernant les formations à l'option G (rééducation).
Répondre
Gilles
Visiteur
Visiteur
Messages : 8
Enregistré le : 02 sept. 2006 21:42

Départ en formation G

Message par Gilles » 29 sept. 2007 13:51

Dans le département dans lequel j'exerce les fonctions de prof d'école non spécialisé, de nombreux postes G restent vacants au sein des RASED. Par ailleurs, aucun départ en formation G n'a eu lieu au cours des années passées. En est-il de même dans tous les départements et faut-il en déduire la disparition probable de rééducateurs ?

Avec mes remerciements.

Daniel Calin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
Messages : 934
Enregistré le : 15 sept. 2004 09:03
Localisation : Retraité, ex-chargé d'enseignement à l'IUFM de Paris
Contact :

Message par Daniel Calin » 30 sept. 2007 15:13

La réponse est claire : non, il n'en est pas de même dans tous les départements. Les écarts sont même vertigineux. Et très instables !

Cela fait des années qu'il y a, dans beaucoup de départements, des à-coups brutaux dans l'envoi en formation de maîtres G : personne une année, un gros paquet l'année suivante... Priorités variables des Inspections Académiques pour une part : CLIS et UPI sont souvent des priorités absolues ces dernières années... quand il y a des candidats !. Mais aussi "humeurs" des IA ou des IEN-ASH de passage par rapport aux rééducateurs : disons, pour rester poli, que certains souhaitent leur disparition et d'autres non.

L'un dans l'autre, ces aléas me semblent s'équilibrer. A l'IUFM de Paris, ces dernières années, nous tournions toujours à 70-80 stagiaires en G. Comme nous recrutons sur toute l'Ile-de-France, et même au-delà, les variations locales de besoins ou d'humeurs s'équilibraient...
Cordialement,
Daniel Calin

Gilles
Visiteur
Visiteur
Messages : 8
Enregistré le : 02 sept. 2006 21:42

Message par Gilles » 30 sept. 2007 21:33

Merci beaucoup
Très cordialement

patrick
Animateur
Animateur
Messages : 166
Enregistré le : 25 mai 2005 22:41

Message par patrick » 02 oct. 2007 15:01

Je suis d'accord avec M. Calin : la question de la disparition des G est un serpent de mer qui n'apporte rien, qui est utilisé par des IEN pour mieux contrôler.
Et ce problème quantitatif permet d'éluder la véritable question : les G par nature n'ont pas un métier inscrit dans des tablettes et leur profession a évolué et doit continuer d'évoluer. Par contre, là, c'est le grand silence, tout le monde à mon avis y trouvant son compte.
Comment au niveau national les formations se sont-elles orientées, y a-t-il des différences d'un centre à l'autre, y a-t-il des pratiques qui ont été abandonnées ?
Là, c'est très difficile d'avoir des infos.

Répondre